Ma cure ayurvédique en Inde part II

Ayurveda, Inde et arrêt tabac… La suite.

Comme votre impatience suite à mon premier post relatant cette expérience de dingue m’a fait plaisir ! Je l’étais tout autant de vous raconter la fin.

Alors J 2

Je précise que chaque « protocole de soins » est répété sur 2 jours et dure à peu près 2 heures.

ABHYANGAN + SHIRODHARA + THALAM.

ABHYANGAN : je l’ai déjà expliqué ici, c’est le massage « basique » aux huiles.

SHIRODHARA : des huiles médicinales chaudes sont versées de manière continue sur le front à l’aide d’une espèce de chaudron percé d’un trou au milieu.

C’est l’extase totale. Je m’entends ronfler. Je ressors de là avec la banane. Un large sourire genre « peace &love ».

 

THALAM : Un mélange de poudre et d’huiles est appliqué sur le crâne (sur la raie du milieu).

Point « clientèle« 

Bon, je sens que je ne vais pas parler à grand monde. Beaucoup de russes bling bling (alors que tout le monde se balade en peignoir, le cheveu archi gras). Une se fait même bronzer quasi en string à 4 pattes pour ne pas avoir la marque blanche du pli des fesses. Je trouve ce comportement pas très « ayurvédique ».

Assez rapidement, je me parle à moi-même. «  Ha tiens, je vais aller nager 30 minutes, moi. » «  Bon, ben, je vais me refaire un petit thé. »..

Je vais quand même finir par partager mes repas avec Terry, une suisse allemande.

Point clope

Je vais le dire une fois pour toutes : le manque est présent à chaque instant. Et, en même temps, je n’ai pas envie de prendre une cigarette (merci l’hypnose).Et, heureusement, j’ai une cigarette électronique qui m’empêche de me bouffer les mains.

J 4

ABHYABGAM + ELAKIZHY + KASHYADHARA

J’aurais ce protocole sur 3 jours.

ELAHIZHY : des feuilles de plantes et des poudres sont empaquetées dans des petits sacs en coton. Et, mes 2 thérapeutes, Bindubinu et Sunitha me tamponnent fermement tout le corps pendant près d’une heure.

 

 

KASHYDHARA. Des litres de « medecine water » chaudes sont déversées sur tout ton corps. J’ai une vraie sensation de « grand nettoyage ».

Point zénitude.

Mais comme j’ai du mal à vraiment apprécier l’instant présent ! Incapable de rester en place. De profiter. Suis obsédée par l’idée de trouver « des trucs sympas » à rapporter d’Inde. Des tissus, des bijoux, des pashminas… Je m’énerve. Je trouve mon cas désespéré et désespérant.

Point bouffe.

J’ai toujours adoré la cuisine indienne mais plutôt obédience butter chicken et cheese naan.
Bhindi Jalfrezi, red spinach thoran, carrot copper penny salad, dal abrak, cabbage fugath… où l’art d’accommoder une multitude de légumes. Une cuisine 100 % végétarienne. Bourrée d’épices qui ont une importance fondamentale en ayurveda. Je me suis vraiment régalée. Une explosion de saveurs à chaque repas.

Ce qui m’a le plus manqué : boire frais. Totalement déconseillé par la médecine ayurvédique. Il faut boire à température ambiante ou encore mieux chaud. Je décide de me mettre à l’eau chaude au gingembre qui aide à une meilleure digestion.

J 7 : Le cleaning day !

La veille, mon médecin me prévient :

 » Demain, on va vous apporter une boisson à 7 heures du matin. Et, je ne vais pas vous mentir, ce n’est pas bon. »

Puis, avec un petit sourire entendu, elle conseille de passer la matinée tranquille sur ta terrasse (= ne pas trop t’éloigner des toilettes de ta chambre). Et de boire 2 litres d’eau chaude.

Alors, effectivement quand ÇA arrive au petit matin, tu sens que la journée ne va pas être des plus agréables.

 

 

Et, elle ne l’a pas été. C’est vraiment immonde à avaler (genre comme de la boue). Et, je vous passe les détails, mais vraiment, je me vide. J’ai le droit de déjeuner et de dîner mais sans fruits ni crudités. Je vais me sentir faible et nauséeuse toute la journée.

Point touriste

Au bout de 4 jours, je vais prendre parfois prendre un Tuk-Tuk ou un taxi pour me balader. Ma découverte de cette partie de l’Inde prendrait plus qu’un simple post pour vous en parler. Mais, je n’avais jamais vu un pays qui ressemble à l’Inde. Elle est unique. Elle est fascinante. Il y règne une atmosphère indescriptible. 

 

 

J 8

UDHWARTHANAM + ABHYANGAM + NASYAM.

Bindubinu s’écrie « slim, slim  » en me voyant et en me touchant le ventre. Je l’aime d’amour !

UDHWARTHAM : massage avec des poudres tièdes pendant 45 minutes. Et, je le rappelle, toujours à 4 mains. Ce type de soin est sensé être efficace pour réduire le poids et redonner force et stabilité.

On enchaîne avec un abhyangam, LE massage aux huiles.

NASYAM : Bindubinu avait cueilli quelques feuilles devant la cabine de soins pour préparer une décoction que je vais devoir inhaler. J’aurais ensuite de l’huile versée dans les narines.

Je commence effectivement à me sentir plus légère. Au propre comme au figuré. Je n’ai plus aucun « coup de mou ». Je me sens vraiment au bon endroit au bon moment. En revanche, un truc très bizarre, j’avais apporté pas mal de bouquins, mais incapable de lire. En fait, je pensais vraiment en venant ici réfléchir  à qui suis-je? où vais-je? … Non, je n’y arrive pas. Alors, je me recentre vraiment sur mon corps. Je ressens une réelle envie de lui faire du bien.

Point Yoga.

2 possibilités de cours de yoga : 6H45 ou 17 H. J’ai un peu alterné les 2. Franchement, je ne serais jamais une grande yogi. Je n’arrive pas à vraiment rentrer dans le truc. J’adore l’aspect stretching de la discipline. Le reste m’échappe un peu.

Mais, j’ai pris un pied infini à enchaîner les longueurs de piscine.

J 10

Se balader avec une feuille de bananier sur la tête : fait !

ABHYANGAM + PIZHICHIL + TALAPOTHICHIL + FACEPACK.

PIZHICHIL : Waou ! Ce soin est la combinaison de deux traitements ayurvédiques classiques : l’onction d’huile et la sudation. 15 litres d’huiles chaudes me sont versées sur le corps en essorant des linges régulièrement trempés dans un chaudron. La relaxation est totale ! Un traitement efficace contre les fatigues nerveuses.

FACEPACK: Un très long et agréable massage du visage avec application de masques.

TALAPOTHICHIL : Une pâte est appliquée sur le haut de la tête et maintenue par une feuille végétale. Faut la garder au moins 1 heure.

 

 

J 12

NJAWARAKIZHY + STEAMBATH.

Enfermée dans un rudimentaire tonneau en bois (sauna) avec une planche amovible pour enserrer la tête : fait aussi !

NJAWARAKIZHY : Le nirvana. On reprend le principe des petits sacs de toile tamponnés sur l’ensemble du corps. Cette fois, ils sont remplis de riz et trempés dans du lait chaud agrémenté de plantes diverses, bien sûr. C’est doux, enveloppant, cocoonnant avec une délicieuse odeur de lait chaud.

 


Point méditation.

Un peu comme le yoga, j’ai vraiment du mal. Finalement, j’ai pratiqué à ma sauce. En mode contemplation. Mais concentrée, en pleine conscience. Devant un coucher de soleil ou des pêcheurs qui tentent de prendre la mer malgré les vagues…  Va falloir trouver des « points d’appui » à Paris : moins simple.

 

J 14

ABHYANGAM + SHIRODHARA + THALAM

3 soins que j’ai déjà eu mais qui résument parfaitement cette cure: de l’huile, encore de l’huile, toujours de l’huile, 2 masseuses qui ont des mains fortes et magiques qui n’oublient la moindre partie de votre corps… et les cheveux crades !

Je vais voir le docteur Shayana qui me fait une nouvelle « ordonnance » et me donne les principaux conseils pour mon retour à la « vie civile ».

Des gélules toujours contre la rétention d’eau. D’autres pour m’aider à contrôler mon poids. Et, pendant 6 mois, une gélule pour faire un cleaning day (plus soft) une fois par mois.

Des conseils de vie pour mieux équilibre mon Kapha : faire du sport,  me réveiller idéalement avant 6 heures du matin (???) et ne pas faire de sieste, rester au chaud, éviter les atmosphères humides… Je dois privilégier les aliments au goût épicé ou amer et éviter ceux au goût sucré et aigre. Pas trop de fromages ni laitages. Ne sucrer qu’au miel. Et boire de l’eau chaude au gingembre pendant les repas pour stimuler ma digestion paresseuse.

Je vous ferais un bilan 3 semaines après mon retour dans ma prochaine quin(qua)zaine.

Mais, je repars délestée de plus d’1 kilo (en moyenne les gens en perdent 4). Pour moi, la victoire est d’avoir arrêter de fumer sans grossir, un exploit en soi. Subjectivement, je me sens légère de beaucoup plus de kilos que cela. Je me sens « propre » et libérée du poids des toxines.

Et, un truc dingue, sur cette dernière photo : je me suis vraiment reconnue. Je me suis dit : oui, c’est bien moi. Ce qui ne m’était pas arrivée depuis très longtemps !

 

 

                                                                      SHANTI 

( Paix, calme, sérénité)

Share

About virginie

23 comments on “Ma cure ayurvédique en Inde part II

  1. De tes 3 photos « portrait » prise en Inde tu as choisi la bonne
    (sinon il y avait toi avec de l’huile et de la peinture sur la tête, ou encore toi avec une banane sur la tête, donc bon choix!)

    • Quoi que avec la feuille de bananier…

  2. Merci pour ce récit. Cela est bien tentant en même temps partir seule me freiné un peu. Vous êtes très jolie sur la dernière photo quel sourire

    • Merci beaucoup. Il est vrai que si je le refais un jour, je ne partirais pas seule.

  3. Excellent compte rendu exotique. J’adore le déroulement et les détails. Toujours humoristique. Par contre, détestant le gras et certains éléments croustillants de soins purifiants… je ne prendrai pas un billet détente.
    Oui, ton sourire et le beau visage détendu du clap final montrent bien que le séjour a été profitable pour toi. C’est une grande victoire pour le tabac. Tu reviens juste pour #MoisSansTabac, ce qui devrait t’aider à tenir. Je te souhaite une belle vie sans odeur + le stress ne passera pas par moi.
    Merci pour les photos dépaysantes, elles sont très belles.

    • Merci. Pour le moment, je tiens le coup !

  4. Nous avons visité l’Inde du Sud et le Rajasthan, mais pas testé une cure !
    L’Inde est un pays fascinant, mais vraiment pas facile à aborder. On admire votre courage d’être parti seule pour cette cure qui n’a rien à voir avec un spa chic de chez nous…le breuvage pour votre cleaning day rappelle plutôt la veille d’une coloscopie…Il faut être drôlement motivé.
    Mais cela vous a réussi, c’est formidable

    • Merci les Matching Points.

  5. Joli partage que ton expérience , çà donne envie de prendre soin de soin ; c’est super d’être partie seule et d’avoir gardé le cap avec ce que tu étais. Très chouette
    bon week end

    • Finalement, être partie seule ne m’a jamais pesé ! Bonne fin de dimanche

  6. Tu as vraiment trop de chance d’avoir pu faire tout ça ! (J’en rêve !)
    Tu as l’air radieuse donc résultat positif +++
    Bon dimanche!

    • oui, j’avoue : trop de chance ! 🙂

  7. Top ! merci pour ton récit si parfait

    • Merci Manuela

  8. Merci Virginie, maintenant je n’ai qu’une envie: partir pour Kerala!

    • Rien que de me lire, j’ai envie de repartir 🙂

  9. Bonjour Virginie, je reste un peu sur ma faim ! vous décrivez fort bien votre cure mais peu votre environnement pendant les 14 jours… votre voyage vous a-t-il semblé long et inconfortable ? à votre arrivée ( quelle ville ?) étiez-vous attendu ou vous êtes vous débrouillée seule pour rejoindre l’hôtel ? étiez-vous satisfaite de votre chambre ? quelle température de l’air et de l’eau ? les gens de l’hôtel étaient-ils avenants et prévenants ?est-ce-que le Français est parlé au sein de l’hôtel et de la cure ? Si vous avez le temps de me répondre j’en serais ravie…. Merci et bonne journée.

    • Bonjour Béatrice. Effectivement, je me suis concentrée sur la cure…
      Le voyage est assez long, une douzaine d’heures. mais assez confortable sur Emirates. Une escale à Dubai pour attérir finalement à Trivandrum. J’y étais attendue pour être amener à l’hôtel à une trentaine de minutes.
      L’hotêl est très beau et les chambres très agréables. J’y suis allée en basse saison, c’est à dire à la fin de la mousson. J’ai effectivemnt eu un peu de pluie mais plutot tôt le matin ou le soir. Températures chaudes mais pas trop. En revanche, la mer est trop agitée pour pouvoir s’y baigner. Mais l’hôtel dispose de 2 piscines. Le personnel est parfait. En revanche, personne ne parle français et même en anglais, ce n’est pas toujours simple de communiquer…

  10. Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me répondre. Je vous souhaite de « surfer » longtemps sur les acquis de cette cure et bravo pour votre abstinence à la cigarette .

  11. Merci pour tes deux articles sur ta cure en Inde, je te souhaite que ses bienfaits perdurent longtemps…. sur la dernière photo, je te trouve plus sereine et reposée.

    • Merci beaucoup. J’essaie de garder ces bienfaits.

  12. Bravo Virginie pour cette expérience que tu nous livres avec ton humour et cette sérénité contagieuse! Preuve vivante que le Nirvana existe

    • Tu adorerais.. Au fait, je t’ai fait un sms la semaine dernière pour te proposer un des. T’as changé de n°?

Laisser un commentaire