Un lifestyle du quotidien…

Comme un éloge du quotidien… Ce qui est de chaque jour, qui revient tous les jours…

Ce que nous assimilons souvent à la routine, à quelque chose de fastidieux, d’ennuyeux.

Ce qui souvent nous lasse, nous donne le sentiment d’être entraver,

Alors que finalement, c’est la façon dont nous passons nos journées que nous passons notre vie.

Aristote l’a dit :

« Nous sommes ce que nous faisons chaque jour ». 

J’aime beaucoup aussi ce que m’avait dit Perla Servan Schreiber dans ce post :

« Ce qu’il y a de plus extraordinaire, c’est d’avoir un bel ordinaire. 95% de ce que nous faisons dans la vie se répète. »

Alors, le secret d’une « belle vie » : apprécier, porter une vraie attention aux détails de sa vie quotidienne.

Bon, pas facile en ce début novembre, élu le mois le plus détesté de l’année dans bon nombre de pays !

Le quotidien d’une femme ordinaire !

Mytho sur Arte. 

Elvira a un mari, 3 enfants et un job . Elle se donne à fond. Mais son patron est odieux, son époux la trompe allègrement et ses mômes l’ignorent. Elle se sent submergée, invisible. Une alerte médicale laisse penser qu’elle pourrait être atteinte d’un cancer. Elle ne dément pas et s’enfonce dans un mensonge qui, enfin, lui redonne une place, de l’importance au sein de sa famille. 

 

serie Mytho, blog quinqua

 

La vie domestique, la banalité du quotidien avec des personnages tous un peu borderline. Hyper bien filmé  (beaucoup de poésie dans les images) et magistralement interprété par Marina Hands et Mathieu Demy. C’est décalé comme j’aime tout en pouvant parler à tout le monde.

 

Pensée(s).

« Nous n’avons rien à nous que le temps. « 

Gracian y Morales

#PlusDeTempsAPerdre.

 

 Se parfumer, une geste si quotidien.

Le Jardin Retrouvé , m’a proposé de tester leur set découverte 7 jours/7 parfums.

Créée par Yuri Gutsatz en 1975, Le Jardin Retrouvé est la toute première marque de parfumerie de niche (avant même que le terme existe) française fondée par un parfumeur. Une forme de parfumerie qui peut exister face aux grandes marques en proposant des fragrances plus originales travaillées de manière plus artisanale.

 

Le jardin retrouve, blog quinqua

 

Le jardin retrouve, 7 parfums quotidiens

 

J’adore l’idée de proposer une fragrance par jour sur une semaine. On ne teste pas mieux une nouvelle senteur qu’en la portant toute la journée, en faisant corps avec elle. J’ai beaucoup aimé Verveine d’été (aux notes hespéridées Basilic d’Égypte, citron & bergamote d’Italie..). Que j’adopterais probablement le prochain été. Et Sandalwood Sacré (aux notes boisées Huile de santal d’Inde, patchouli d’Indonésie, mousse de chêne, musc..).

Comme la palette de parfums est large,  j’en profite pour vous faire une petite révision :

Les hespéridés : ils sont nés avec les premières eaux de Cologne.  Une ode aux agrumes (citron, pamplemousse, orange, bergamote etc.) Très populaire pour leur fraicheur.
 
Les floraux : La plupart de parfums féminins sont des floraux, inspirés par des fleurs telles que la rose et le jasmin.
 
Les boisés : Traditionnellement plutôt masculins, ils sont composés de bois comme le santal ou le cèdre, mais aussi de racine comme le vetiver ou de feuilles avec le patchouli.
 
Les cuirs : Cette famille s’est composée autour des senteurs issues des chutes des cuirs utilisés par les Gantiers-Parfumeurs Grassois. Ces parfums ont des notes sèches de tabac et de fumée. 
Les eaux fraîches / eaux de Cologne sont faiblement concentrées (entre 2 et 5%). Elles sont légères et souvent à base d’agrumes.
 
Les eaux de parfum sont concentrées entre 10 et 20%. Elles sont les plus répandues sur le marché féminin actuel. Elles vont tenir de nombreuses heures et avoir une senteur plus forte. 
 
Le Jardin retrouvé vous propose une réduction de 15% avec le code JNVP-LJR sur leur site ici

 

Tenue de tous les jours !

 

femmes plus de 50 ans, tenue du quotidien

 

J’aime de plus en plus me sentir confortable dans mes vêtements. Alors vive les formes un peu loose, les matières fluides mais de qualité pour garder une peu de « tenue ».

Pull en cachemire Doux Dimanche. Porté avec un débardeur marine à dentelles. Pantalon marine aspect velours gaufré de la marque italienne Local acheté chez Bonnie & Clyde, super boutique à Boulogne.

 

Sorties salles obscures (j’adore ce terme de « salles obscures »).

Chambre 212 de Christophe Honoré. 

 

Chambre 212, blog quinqua

 

En 20 ans de mariage, Maria n’a jamais pu résister à l’envie « d’aller voir ailleurs ». Confrontée à ses mensonges par son mari, elle quitte le domicile conjugal et s’installe pour la nuit dans l’hôtel d’en face. L’occasion de revisiter ses souvenirs. A-t-elle pris la bonne décision ? Différents personnages de sa vie (son mari quand il avait 20 ans, le premier amour de celui-ci…) vont l’aider à y voir plus clair. Ou pas. 

Le film est une douce fantaisie sentimentale souvent très bavarde (y’a du Woody Allen dedans). Mais une vraie inventivité de mise en scène. Et j’aime beaucoup l’idée d’être confronté aux choix que l’on a fait à 20 ans.

Et puis Chiara Mastroianni… Quelle merveille cette actrice ! Discrète et si belle. Sensible et forte. Je trouve cette femme vraiment à part dans le cinéma français. Elle y apporte beaucoup de lumière.

 

Papicha de Mounia Meddour. 

 

film Papicha, blog quinqua

Papicha nous présente une véritable héroïne du quotidien.

Nedjma et ses copines sont étudiantes à Alger. Dans les années 90, la situation politique et sociale du pays ne cesse de se dégrader. Mais elles se battent pour vivre leur vie et atteindre leurs rêves. Celui de Nedjma est d’être styliste, elle décide donc d’organiser un défilé de mode. 

J’ai été bouleversée par ce film. Par ces  jeunes  « papichas » (terme désignant les jolies filles algéroises) qui refusent la fatalité tout en étant écrasées par elle. Lina Khoudri met toute sa magnifique énergie dans ce rôle. Un film indispensable…

A table !

Quoi de plus quotidien que de passer à table ?

J’ai été voir l’expo « Je mange donc je suis » au Musée de l’Homme.

Un peu pauvre visuellement mais on y apprend pas mal de choses.

  • Sur la notion de goût. Qui désigne en réalité une perception multisensorielle. Notre cerveau élabore la perception du goût d’un plat en utilisant toutes les informations que les sens lui donnent. Saveurs et odeurs se combinent dans notre cerveau pour former une image mentale de l’aliment. Que nous pouvons alors encore mieux raccrocher à nos souvenirs.
  • À quel point « je mange en fonction d’où je viens ». Il y a de multiples façons de manger, à 18 ou 22 heures, seul ou en famille, avec des baguettes ou une fourchette… Chaque société a ses traditions culinaires et ses codes alimentaires. C’est d’ailleurs une partie que j’aurais souhaité voir plus développée.
  • Et comment s’interroger sur notre assiette, la nourriture de notre futur doit nous faire réfléchir aux enjeux actuels des modes de culture et d’élevage.

 

 

expo alimentation

 

Balade dans les passages couverts parisiens.

Grâce au site Neosilver qui permet de découvrir tout un tas d’activités.

Ce nouveau site, qui s’adresse plutôt aux plus de 50 ans, permet de trouver des activités sportives, artistiques, ou culturelles à tarifs réduits, et à tout moment dans la journée. Pilates, Yoga, Ateliers de dessin, cours de cuisine, visites culturelles… absolument pas réservés aux seniors  (pas de côté « ghetto »). J’étais la plus âgée de mon groupe.

J’ai adoré ce moment de presque 2 heures à partir à la découverte des passages couverts parisiens avec un guide féru d’histoire.

Ces passages ont connu leur apogée au début du 19 ème siècle. Inspirés des souks nord-africains (d’ailleurs le premier qui a ouvert à Paris était le Passage du Caire) comme autant d’espaces pour flâner à Paris à l’abri. Il y avait des commerces, des activités culturelles… Il en reste aujourd’hui 27.

 

 

passages parisiens, blog quinqua

 

passages parisiens, blog quinqua

passages parisiens, blog quinqua

 

 

Et comme j’ai eu la chaaaaaance de voir Sting en concert (mais qu’il est beau, mais qu’il chante (toujours aussi) bien). 

 

Share

About virginie

17 comments on “Un lifestyle du quotidien…

  1. Hello Virginie
    Sympa ton article et oui je déteste novembre aussi:-)

    • Il y a « battle » avec janvier 🙂

  2. Oui très sympa tout ça, je confirme!!!

  3. Hello Virginie,
    Tout me parle dans ce post, d’Aristote à la bouffe, des « salles obscures » (enfin vu Parasite, quelle claque !) aux passages couverts. Grosse envie de m’offrir un billet de Thalys et une escapade parisienne. Bon novembre – avec une touche de cachemire et de velours, il devrait être moelleux.

    • Oui, Parasite : super fim. Bon futur séjour parisien alors… j’espère. Virginie

  4. Sympa ton article comme toujours.
    Je suis heureuse tu expose une photo de mon hôtel à Paris L’hôtel chopin.
    J’aime bien descendre dans cette hôtel quand je viens à Paris

    • Ho, il a l’air trop sympa cet hôtel et tellement « parisien ».

  5. Se sentir bien dans ces vêtements – votre tenue est confortable (un pantalon à élastique ?), mais garde une belle touche de féminité, c’est parfait.
    Avoir un bel ordinaire, n’est-ce pas ce que nous cherchons ? De beaux voyages, des sorties extraordinaires ne peuvent pas durer, on le sait. Mais ce quotidien qui nous pèse, c’est lui qu’il faut réévaluer, voir les gestes indispensables dans une autre lumière…facile à dire…
    Nous étions de voyage, chacune dans un autre coin, donc pas mal de séances de cinéma à rattraper !
    Bonne fin d’après-midi

    • Oui, c’est toujours facile à dire… Mais ce quotidien peut justement être embelli par les projets de voyages… C’est souvent mon cas.

  6. Oh oui…porter notre attention aux choses nous permet d’être présent ,ici et maintenant et nous empêche de nous laisser nous « manipuler » par nos pensées …qui ne sont pas la réalité.
    Manger, sentir, observer…bref utiliser nos sens … Namaste 😉
    PS : Je déteste aussi le mois de novembre !

    • Bon ce n’est pas toujours facile… tous les jours justement. L’idée c’est d’y tendre. Bises. V

  7. Sympa, ton article 🙂

    Moi j’aime novembre. Mois de mon anniversaire de mariage, et de naissance d’un de mes enfants. J’aime le froid, l’ambiance humide et brumeuse qui donne envie de se pelotonner avec un bon livre et un thé… Mettre des bougies parfumés, des lumières douces… Ressortir les gros foulards tout doux, les pulls confortables…
    Toute la nature ralentit, des choses secrètes vont se passer dans les terriers et les nids…Même aller au travail sous la pluie ne me dérange pas, moi la fille du sud (tant d’années à Lille, ça a déteint sur moi hahaha!)

    Un de mes fils (celui de novembre justement) a travaillé un an comme serveur dans la Galerie Vivienne, chez A Priori Thé (je ne sais pas si ça existe toujours, tenu par une dame anglaise…ils faisaient des scones à tomber par terre!). J’ai découvert cette galerie, et d’autres, grâce à ça. C’est sympa que tu les mettes en avant.

    Allez, du hygge! Tu verras, novembre sera un enchantement 🙂

    • Manger des scones au mois de novembre me parait un bon programme. 🙂

  8. J’ai toujours plaisir à lire tes articles qui donnent envie de découvrir et d’aller plus loin. J’aime ton écriture, ton style, ton humour et ton naturel. Merci

    • Merci beaucoup. C’est très gentil de me le dire

  9. je déteste aussiNvembre mais à un point incroyable il me fout le bourdon ce mois. Je trouve ta ligne superbe et je t’embrasse le parfum retrouve j’adore le cuir de Russie bisous

  10. Merci Nicole. Bises.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.