À 50 ans, toujours pop !

POP POP…. pidou ! … Ma première quin(qua)zaine de mars.

 

Une expo POP !

 

Primo, j’adore ce mot: POP. Je le trouve joyeux, coloré, léger.

La pop désigne la musique populaire née dans les années 60 (comme moi). Par extension, le pop définit définit la tendance à l’anticonformisme des années 70.

Deusio, j’aime bien Étienne Daho, le premier m’ayant convaincue, qu’entre Simple minds et U2, je pouvais aussi écouter un artiste français sans mourir de ringardisme.

Alors quand il y a une expo Daho l’aime pop, j’y vais !

.

Daho l'aime pop 1

 

Daho rend hommage à ses inspirateurs mais pas que. Le présent est également très… présent. Mais, j’y suis allée en voulant ressentir une certaine nostalgie. Et, finalement, la plupart des noms de la nouvelle scène française, je ne les connais pas vraiment à part mon chouchou, Julien Doré.

On se balade dans l’expo avec un casque sur la tête et c’est la belle voix d’Étienne qui nous raconte les artistes les replaçant  habilement dans leur contexte.

 

 

Daho l'aime pop 3

On peut y passer des heures, surtout dans cette salle où l’on peut écouter plus d’une centaines de titres.

 

Daho l'aime pop 4

 

Daho l’aime pop jusqu’au 29 avril, Philharmonie de Paris.

 

Le vert, c’est pop !

 

 

 

 

 

2 films “jeunesse”

 

Lady Bird 

 

 

Christine a 17 ans. Mais elle s’est choisie un nouveau nom : Lady Bird ! Elle  vit à Sacramento mais ne rêve que d’en partir…

Le film de Greta Gerwig explore également la relation mère-fille. J’y suis d’ailleurs allée avec la mienne. Toutes les  2 avons trouvé cela charmant. Sans plus. je m’attendais à quelque chose d’un peu plus “pointue”.
Mais c’était l’occasion de découvrir, dans un petit rôle, celui dont tout le monde est fou à Hollywood, le frenchie né dans l’état de New-York : Timothée Chalamet.

 

 

Call me by your name. 

 

L’occasion de découvrir, dans le premier rôle, celui dont tout le monde est fou à Hollywood Timothée Chalamet.

 

 

Elio a 17 ans. Et, il adore les pèches (seuls ceux qui ont vu le film peuvent comprendre). Il passe l’été dans une villa du XVIIe siècle en Italie avec ses parents . Son père, professeur spécialiste de la culture gréco-romaine, y reçoit un doctorant américain. Entre lui, bel homme sûr de lui et une petite amie de son âge peu charismatique, le cœur et le désir de Lio balance. 

Le film de Luca Guadagnino est sublime. L’Italie est tellement photogénique. C’est très sensuel. Mais, bon, je ne me suis pas vraiment sentie dans la cible pour vibrer devant les émois de l’adolescence. Effectivement, Timothée Chalamet mérite sa position de nouvelle coqueluche du cinéma américain. Il était d’ailleurs nominé dans la catégorie meilleur acteur aux derniers Oscars. Et le grand James Ivory, qui lui a reçu l’Oscar de la meilleure adaptation pour ce film portait un T shirt à l’effigie du jeune comédien sous son smoking à la soirée. La classe !

 

James Ivory aux Oscars

 

 

À noter que Timothée a reversé le cachet reçu sur le tournage du dernier Woody Allen, A rainy day, à plusieurs associations de soutien aux victimes de viol et de harcèlement suite aux accusations portées contre le réalisateur. Il a vraiment tout bon ce petit.

 

#CoupDeVieux

 

Réaliser que celui dont tout le monde est fou à Hollywood pourrait être mon fils.

En revanche, je suis allée au cinéma avec une amie qui a repris des cours à la fac, elle a sorti sa carte étudiant ! J’adore!

 

 

Une In Mature inspirante

 

 

Martine a 70 ans et est juste sublime avec ses faux airs de Lauren Bacall. J’adore particulièrement quand elle parle de “son fiancé” pour nommer le nouvel homme qui partage sa vie depuis une quinzaine d’années mais avec qui elle ne vit pas.

“J’ai décidé de profiter un maximum de la vie, d’arrêtez de me restreindre, de voir le monde… 

Je n’ai pas une vie “classique”. En tous les cas pas celle que j’aurais imaginé avoir, mariée et à l’abri. Mais, je l’aime profondément. J’ai appris la liberté et qu’est-ce que j’en jouis ! JE SUIS LIBRE ! Je positive tout. J’ai finalement réussi mon divorce et j’apprends aujourd’hui à être grand-mère… et belle-mère.

Je vis comme une saisonnière. L’hiver à Paris. L’été, je suis en Bretagne. Et, j’essaie de voyager le plus possible. Il est aujourd’hui facile de se débrouiller pour partir sans dépenser des fortunes. Il faut savoir s’adapter. Ce qui est plus difficile est de partir seule dans certains pays lointains. Car mon fiancé n’aime pas sortir de la presqu’île de La Baule. Je travaille toujours un peu en tant que consultante pour un éditeur d’objets d’art. C’est très important pour rester en lien avec la société. Je fais du sport tous les matins. J’en ai toujours fait. Le pilates et le yoga sont maintenant plus adaptés. Mais on progresse toujours. J’ai gagné en souplesse : je fais le grand écart !

J’ai toujours adoré la mode. Je me pose souvent la question de comment je peux encore m’habiller à mon âge.Je ne peux plus m’offrir les grandes marques. Mais des enseignes comme Zara, Uniqlo… permettent d’avoir des looks très sympas Ce qui est important : apporter des petites touches de modernité pour ne pas “mémériser” comme mes chaussures à clous aujourd’hui.”

 

Une In Mature inspirée !

 

Je ne suis pas une fille envieuse, mais s’il y a un talent que je jalouse, c’est celui de dessiner.

Juliette Plisson a ce talent.

 

Une vraie joie enfantine pour moi de mettre les yeux dans son atelier.

 

Juliette Plisson

Juliette s’y enferme en ce moment tous les jours pour être prête pour ces deux prochaines expositions :

” J’ai arrêté ma carrière d’architecte il y a plus de 10 ans. Je travaillais comme une brute et il était temps de faire ce que j’avais toujours voulu faire. J’ai repris des cours et dessiné des potiches pendant des années. J’ai très vite eu envie de dessiner dans la rue, de vivre des petites aventures autour du dessin. Je trouve cela extraordinaire de représenter les choses. Je m’émerveille de ce qu’il y a autour de moi. Cela me touche profondément de capter l’instant présent. En fait, je suis totalement fascinée par le fait de créer.”

 

artiste Juliette Plisson

 

Juliette donne également des cours “Capturer l’instant” à l’association “Artistes à Neuilly”. Je vous invite à mieux la découvrir sur sa page Facebook Juliette Plisson artiste ou son Instagram @juliette.plisson.

Mi-saison

Je suis totalement fan des  “espadrilles” Rivieras !

 

 

Sur Zalendo : 59,90€

J’ai craqué, j’en ai recommandé une paire… en orange.

 

Pour vous laisser sur une (vraie) notre POP, vous souvenez-vous de cela?

 

 

 

 

Share

About virginie

10 comments on “À 50 ans, toujours pop !

  1. Waouh! Encore un article sympa pour ensoleiller ce dimanche morose!
    Bisous !!!

    • merci beaucoup ma belle et bonne fin de dimanche alors

  2. Tes articles sont toujours très intéressants à lire.

    • Merci beaucoup, bonne semaine

  3. Nous aimons bien les parcours casque sur la tête à la Philarmonie. Le dernier que nous ayons fait : Beethoven. Un peu pop quand même, ce Ludwig !
    Lourmarin n’est pas très loin de chez nous. Sait-on jamais !

    • Oui, j’aime beaucoup ces “balades” casque en tête !

  4. POP MUZIK !!! J’adorais ce titre! Que de souvenirs de discothèque…On faisait des chorés, même, sur la piste de danse…Merci de m’avoir rappelé ça

    • My pleasure 🙂

  5. Merci pour cet article si frais …

    • Merci de ce joli compliment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.