Erwan, 41 ans

Et oui, il y a aussi des quadras dans Jeune Vieillis Pas !

Mais, Erwan aime les vieux 🙂

Il a fondé Acomodo, la première entreprise française à proposer une gamme de mobilier confortable et élégant adapté aux besoins spécifiques des seniors.

“Entreprendre est quelque chose de difficile, c’est un combat permanent. Alors autant le faire pour quelque chose qui a du sens. J’ai été à la rencontre des seniors pour mieux comprendre leurs attentes. Le corps change, les besoins évoluent avec ce changement. Mais l’environnement lui ne bouge pas. J’ai voulu proposer des produits qui répondent à ces nouveaux besoins mais aussi qui peuvent satisfaire les besoins “émotionnels” avec des choses “design” qui donnent du plaisir.”

Je lui ai donc posé les 3 questions JNVP.

Alors, cela vous fait quoi d’avoir la quarantaine?

Je ne me sens pas vieillir. Comme tout le monde. On se sent toujours plus jeune que son âge. Que l’on ait 40, 50, 60, 80 ans, on pense que l’on a moins. Ce sont mes enfants qui me rappellent que je vieillis. Mais dans ma tête, j’ai 25 ans car le dynamisme n’a pas d’âge.

Votre définition du bien-vieillir?

On entend beaucoup parler de cette notion. Pour moi, c’est avant tout être en bonne santé. Je suis un ancien sportif de haut niveau. Il est donc pour moi naturel et fondamental d’y faire attention.

L’âge psychologique est également très important. L’âge que l’on sent dans sa tête. Et, celui-là dépend de notre environnement et de notre entourage. Une étude de Harvard a montré que le critère n°1 du bien-vieillir est le réseau social et sa qualité. Il faut prendre plaisir à vivre où l’on vit et avec qui l’on vit. 

Vouloir rester connecté, garder une ouverture aux autres, s’impliquer dans des projets associatifs… sont également des conditions indispensables.

On dit que les hommes mûrissent alors que les femmes vieillissent, qu’en pensez-vous?

Bullshit !

En fait, moi je pense depuis très longtemps que les femmes devraient dominer le monde !

Tout le monde s’embellit avec les années. Cet adage est du sexisme venant d’un siècle révolu. On ne vit plus dans ce monde-là. Notre nouveau président de la République est là pour nous le rappeler.

Mais c’est parce que l’on accepte de diffuser les messages des grandes marques que des clichés continuent d’exister. Par exemple, voir dans les magazines des gamines de 16 ans, cela me choque. Quand je viens à Paris, je vois à quel point la pollution de l’image y est présente. L’esthétisme y est fortement mis en avant. Ce n’est pas du tout ce qui se passe dans ce que les parisiens appellent la province.

Le monde change. J’ai envie de porter ce changement. Je veux que mes enfants soient des citoyens européens et vivent une parfaite égalité hommes et femmes.

 

Quelques exemples du mobilier Acomodo. 

 

 

Processed with MOLDIV
Share

About virginie

8 comments on “Erwan, 41 ans

  1. Tres bonne idee ,bravo !ces meubles sont tres beaux ,chics et ne font pas 3eme age!!!
    Bonne continuation
    C’est vrai je ne suis pas fan des restos qui n’ont plus que des tabourets hauts plus ou moins stables et en tout cas inconfortables !

    • J’ai l’autre jour demander à changer de table au restaurant parce que justement, on nous avait placé sur une table haute !

  2. En regardant juste le titre, on est un peu surpris – 41 ans? Jnvp regarde les plus en plus jeunes… 🙂
    Après nous avons compris le comment et le pourquoi ce jeune homme se trouve dans votre rubrique ! Son mobilier est très design, et quelle bonne idée de se préoccuper du confort !
    En plus, il a une philosophie de l’âge très séduisante
    Bon weekend !

    • Je savais que vous alliez le trouver “trop jeune”, les matching points ! 🙂

  3. Est-il célibataire ce charmant monsieur? Est-il possible de le joindre? Je plaisante … mais pas tout à fait. 🙂
    Bonne soirée.
    Laetitia

    • Rhooo Lætitia… Bon je je vous comprends ! (mais, il ne l’est pas 🙂 )

  4. Les femmes devraient dominer le monde !
    Des hommes comme on aime en voir plus souvent !
    Très bon témoignage.
    Seul petit Bmol for me : “Quand à ce qui se passe dans ce que les parisiens appellent la province”, je suis une parisienne qui vit en province et j’aimerai beaucoup que la province et les provinciaux n’oublient pas toujours que Paris est peuplé par… les provinciaux migrants à 85 % au moins. J’aimerai bien que la province soit un peu plus rapide à l’évolution en tout genre, y compris les idées sur Paris. Il est normal qu’à la campagne il n’y est pas de pub là où personne ne se trouve.. Dans les villes de province, c’est idem à Paris. On se regarde le nombril.

    • Tout à fait d’accord avec toi sur le bémol. Mais, il a dit des choses tellement gentilles sur les femmes que je n’ai pas voulu lui en tenir rigueur 🙂

Laisser un commentaire