Virginy in Paris.

Paris, ma ville lumière… éteinte.

Alors un lifestyle spécial cocooning : séries, docs mais pas que.

La vie s’éteint dès 21 heures. Pfff. Déjà pas facile de maintenir une vie sociale trépidante après 55 ans, encore moins de nouer de nouvelles relations amoureuses. Alors, en ce moment, j’ai le sentiment que ces premières années vers la soixantaine, toujours pleines d’envies, de dynamisme, de besoins d’ailleurs sont en jachère. Bref, j’ai les boules ! D’ailleurs, je refuse de vieillir cette année vu qu’elle compte pour du beurre 🙂

Emily in Paris.

La série sur Netflix dont tout le monde parle ! Et qui, du coup, a inspiré le titre et la  photo à la une de ce post.

 

Série Netflix, Emily in Paris

 

Une jeune femme originaire de Chicago est mutée à Paris dans une agence de communication chargée d’y apporter de l’american touch. Elle n’y est pas la bienvenue. 

Oui, oui, oui. Dans Emily in Paris, les clichés se ramassent à la pelle. La villes est belle (et propre), les hommes sont tous séduisants, les femmes hyper lookées et les parisiens désagréables (mais si on gratte un peu, finalement pas tant que cela). Ok. N’oublions pas que l’on avait adoré Sex and the City du même créateur (Darren Star). Et le New York présenté n’était pas plus conforme à la « vraie vie » des new-yorkais.

Mon besoin de légèreté actuel m’a fait déguster cette série comme un petit bonbon. Elle devient même presque un document d’archives dans un Paris léger où l’on virevoltait sans masque en touchant tout le monde dans le milieu de l’événementiel qui respirait encore. Et le charme de Lily Collins (la fille de Phill Collins) est assez irrésistible.

Bien au chaud.

Avec Damart. 

 

Damart, collection eco-friendly, blog quinqua

 

Avec ce post, je démarre une collaboration (essentiellement sur Insta) de quelques mois avec la marque Damart. J’en suis ravie. J’aime bien cette marque ! Elle a un petit côté « fait partie de la famille ». Depuis plus de 60 ans, elle s’inclut dans le patrimoine textile français et me tient chaud depuis l’enfance (grande frileuse). Et le vrai secret (pro-age) de Damart pour vieillir si bien : innover, se réinventer, développer des collaborations pointues…

La preuve avec cette nouvelle collection (Re)Generation. Composé de basiques trendy et colorés (pull, écharpe, bonnet, jean, gilet et même des baskets) pour passer un hiver eco-friendly. Tous étant conçus à partir de bouteilles recyclées.

Un pull = 12 bouteilles recyclées.

Je suis sûre, qu’en lisant cela, vous avez eu la même réaction que moi : ça va gratter. Ben non ! Étonnant, les pulls sont hyper doux.

Le premier Thermolactyl à base de fibres recyclées est également aujourd’hui au catalogue.

En fait, Damart, signataire du Fashion Pact, est dans une vraie démarche slow-fashion (pour une mode durable et responsable). En réduisant son empreinte carbone (neutralité carbone d’ici 2030), en préservant les forêts (catalogues et mailings en papiers certifiés FSC ou PEFC, labels qui garantissent une gestion durable des forêts), avec un cap zéro plastique (les Thermolactyls ont un nouveau packaging en carton). La marque s’engage donc sur un objectif de 25 % de produits éco-friendly d’ici 2022 et de 100% d’ici 2030.

Collection (Re)Generation.

 

Le bonheur est dans les salles.

Adieu les cons d’Albert Dupontel. 

Suze (géniale Virginie Efira) n’a plus que quelques semaines à vivre. Elle cherche alors désespérément à retrouver l’enfant qu’elle a dû abandonner quand elle avait 15 ans. Un informaticien au bout du rouleau et un archiviste aveugle plein d’enthousiasme vont l’y aider.

 

Film Adieu les cons, blog femmes plus de 50 ans

Alors quelques adjectifs : brillant, poétique, inspiré, barré, drôle, tendre… En un seulformidable. 

Bref, allez au cinéma !

Et si cela se joue encore autour de vous, Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait est également une petite bulle de grâce.

3 autres séries pour s’évader de Paris (mais qui nous confortent dans l’idée que l’on n’y est pas si mal).

Au milieu des combattants kurdes en Syrie : No man’s Land (Arte). 

Antoine (Felix Moati), croit reconnaitre sa sœur morte (Mélanie Thierry) quelques années plus tôt à la télé dans un reportage sur la Syrie. Il décide de se lancer sur ses traces. Il va découvrir le courage. Plusieurs destins s’entremêlent.

 

Série Arte, No Man's land

 

Une série franco-israélienne assez réussie qui nous « immerge » avec ces formidables femmes kurdes qui ont pris les armes contre Daesh. Ainsi qu’avec 3 jeunes anglais ayant rejoint les camps islamistes en Syrie pour faire le jihad.

 

Dans une station de recherche au cœur de l’Antarctique dans The Head (Canal +).

Une petite équipe de scientifiques passe l’hiver polaire (= la nuit dure six mois) dans une station de recherche internationale contre le changement climatique. Quand le jour se lève enfin et qu’une nouvelle équipe vient prendre la relais, tout semble à l’abandon. Que s’est-il passé? 

 

The Head, série sur Canal, blog quinqua

 

Une série hispano-japonaise où les fans de la Casa de Papel vont retrouver El profesor (Alvaro Morte) mais dans un tout petit rôle. Ces ambiances de huis-clos en milieu hyper hostile me foutent tellement les jetons qu’elles me fascinent.

 

Du Danemark à la Pologne avec un petit crochet par Paris : Kidnapping (Arte). 

 » Un enquêteur danois obsédé de justice et miné par la disparition de sa fille reprend, suite à ne nouveaux éléments, une enquête close 5 ans auparavant sur un enlèvement d’enfant épaulé par une commandante de police française. »

 

serie Arte kidnapping,

 

Encore une série policière sombre et prenante venue des pays scandinaves. L’élégance, l’humour pince-sans rire de Charlotte Rampling font rimer chic avec flic (bien qu’elle ait largement dépassé l’âge de la retraite).

 

Et la tendresse, bordel ? Oui, mais avec un poulpe!

La sagesse de la pieuvre.

Ce doc Netflix est vraiment étonnant ! Et ses images d’une beauté hypnotique (aussi bien que n’importe quelle séance de méditation). Et finalement une comédie romantique entre un homme et une pieuvre. Mais un milieu hyper hostile leur mettra des bâtons dans les roues 🙂

Un réalisateur sud-africain en burn out va trouver un sens à sa vie en allant tous les jours, au même endroit, plonger dans la forêt de kelp (zone sous-marine densément peuplée de macro-algues brunes, habitat unique d’un grand nombre d’espèces marines). Jour après jour, il arrive à créer un lien avec ce mollusque si hors normes qu’est la pieuvre. »

 

La sagesse de la pieuvre, documentaire

 

 

Pensée(s)

 » Le vieillissement est un processus extraordinaire où l’on devient

la personne que l’on aurait toujours dû être. »

David Bowie.

 

La reine du portrait : Cindy Sherman.

Expo à la Fondation Louis Vuitton. 

Cette américaine réalise des portraits photographiques où elle se met en scène sous de multiples identités.

 » Je me sens anonyme dans mon travail. Quand je regarde les images, je ne me vois jamais ; ce ne sont pas des autoportraits. »

 

Paris, Cindy Sherman

 

Expo à Paris, blog quinqua

 

Expo Paris Cindy Sherman, blog pro-age

 

Amusant de voir que déjà enfant, elle s’entourait sur les photos dans les albums familiaux en légendant : That’s me.

Made in USA.

Laurel Canyon. 

Gros coup de cœur pour ce doc en 2 parties sur Arte.

« Il y a des périodes d’apogée qui ne s’expliquent pas : Paris dans les années 30, la Renaissance en Italie et Los Angeles entre 1965-1975. »

 David Crosby.

Enfin, surtout un quartier de L.A :  Laurel Canyon qui a vu éclore un nombre incroyable de talents : The Byrds, The Doors, The Mama’s and the Papa’s, Crosby, Stills, Nash & Young… À elle seule la dégaine de Neil Young vaut le détour par ces collines aux petits cottages un peu déglingués où chaque porte ouverte accueille qui se présente. Bref, l’apogée du flower power qui fanera au fil d’événements tragiques.

 

Laurel Canyon, documentaire Arte

 

Perso j’adore cette musique rock/folk (je pense que Harvest de Neil Young est un des meilleurs albums de tous les temps.)

Et j’ai redécouvert les Buffalo Springfield composé initialement par lui et Stephen Stills (véritable virtuose) qui a composé cette chanson suite à une réponse brutale de la police à une manifestation de jeunes. Mais qui deviendra un symbole de paix contre la guerre du Vietnam.

 

Share

About virginie

19 comments on “Virginy in Paris.

  1. Quel rayon de soleil dans cette grisaille dominicale! Merci! J’ai vu « Emily in Paris » et je confirme le côté rafraîchissant de cette mini-série.

    • Merci Marie, bonne journée bien au chaud !

      • Bonjour Virginie,
        Je suis bien tentée par la série Emily in Paris, la légèreté c’est toujours bon à prendre ! Quand à Damart, grande frileuse devant l’eternel je suis adepte des thermolactyl depuis longtemps, je ne connais pas leur prêt-à-porter mais je me laisserai bien tenter par les pulls, est-ce qu’ils tiennent bien au lavage, sans bouloches et tout et tout…
        Bises et à bientôt

        • Alors, je ne peux pas encore trop répondre à cette question, j’ai encore peu porté le pull et pas encore lavé. Mais en général, je repère les pulls à bouloches à 100 m, cela n’a pas l’air d’être le cas. Et il y aura un pull à gagner su mon Insta mercredi. Bonne journée. V

          • Merci ! À bientôt ☺️

  2. Top la pensée de Bowie ! 😉

    • On aimerait tellement le croire ! T’as vu Laurel Canyon?

  3. Nous avons quelques années de plus que vous, pourtant nos goûts musicaux se rejoignent !
    Même le sud devient gris avec la perspective d‘un éventuel confinement. Alors merci pour ces conseils de séries pour nous évader …

    • Vous me direz ce que vous en avez pensé. Bonne fin de dimanche

  4. Oh joli sourire du dimanche

    • 🙂

  5. Je nous vois étalées sur la moquette de ta chambre à chanter Harvest!
    Vieillir avec de si beaux souvenirs est plus doux…

    • De vraies petites hippies !

  6. Super article comme tu sais si bien les écrire.
    Tu parviens à donner envie de tout voir et c’est top car en ce moment on a du temps.
    Alors je note et je suis rassurée d’avoir ça a me mettre sous la dent.
    Bonne soirée.
    M

    • Oui, on va avoir beaucoup de temmmmps. Bonne journée. V

  7. Merci pour ce post plein d’inspiration ! J’hésitais à aller voir Adieu les cons…je vais me précipiter cet aprem…J’ai adoré Les choses qu’on dit et les choses qu’ont fait…cela m’a rappelé le cinéma de Rohmer…et aussi beaucoup aimé Les apparences et Blackbird…Je vais aller redécouvrir Damart

    • J’attends alors votre retour sur Adieu les cons. Bonne journée. V

  8. Merci Virginie c est toujours un plaisir de vous lire et vos recommandations sont toujours top ! Regardez the Queen’s Gamit sur Netflix ou comment rendre passionnant le jeu d échec x

    • Merci du conseil

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.