Fin août, déjà septembre : Un lifestyle de fin d’été.

C’est encore l’été… Mais, ça sent déjà la fin, presque le sapin (de Noël).

Déjà septembre !

Bel été : voici ce que nous nous sommes souhaités depuis le mois de juin et voilà, bim, on se souhaite déjà une bonne rentrée.

Va falloir passer à autre chose. Réinvestir notre vie mise entre parenthèse ensoleillée.

J’ai toujours un petit coup de nostalgie fin août/début septembre.

On se met une telle pression de réussir ses vacances, son été…

Cette sensation de liberté proportionnelle à la longueur des journées. Ce bonheur de vivre les jambes à l’air.

Les jours raccourcissent et l’on sait que le retour de la chaussette n’est plus bien loin.

Un petit coup de nostalgie qui empêcherait presque de profiter de ces dernières belles journées. Alors que la météo peut être clémente jusqu’en octobre.

Il a quelques années, j’écrivais ce post : la rentrée de Jeune Vieillis Pas.  Pour parler de mon blues « du manque de livres à recouvrir ».

Mes enfants n’ont plus du tout besoin de moi pour leur rentrée.

Ha si mon fils a eu besoin que je l’amène à Roissy. Il vient de partir pour un échange universitaire de 6 mois au Japon. Le nid se déplume…

Et puis, on a souvent « à la rentrée », dans la tête, plus de résolutions (j’arrête l’apéro, je m’inscris à un atelier collages, je cherche un nouveau cours de sport….) qu’à la nouvelle année.

En fait, on devrait faire une grande fiesta le 31 août. Une vraie soirée de réveillon. Où l’on se souhaiterait une bonne année. Pieds nus et tout bronzés.

Écouter son intuition en cette nouvelle année.

 

Je vous livre un passage du livre dOlivia Zeitline dont j’adore le titre : Et j’ai dansé pieds nus dans ma tête.

(D’ailleurs, un de mes plus grands kifs de l’été : marcher pieds nus).

« … La communication avec l’intuition est souvent paradoxale : il faut savoir demander sans être en demande, être à l’écoute mais accepter le silence, lâcher le vouloir sans abandonner l’envie d’avancer. C’est un dosage très subtil, unique à chacun. Il n’y a pas de règle. Toutefois, on doit faire ses gammes pour reconnaître sa mélodie. L’intuition est un état vibratoire, une longueur d’onde. C’est comme un sixième sens qui utilise les cinq autres : ça peut être une voix, une image, une sensation corporelle, un goût, une odeur. Tout peut parler à l’intérieur de soi comme à l’extérieur, et à la fin, on sait… mais on ne sait pas comment on sait. »

 

Alors, première vraie bonne résolution de cette nouvelle année : être sur la même longueur d’onde que mon intuition.

 

Allez, ne tournons pas encore le dos à l’été mais vive l’expo Dos à la mode !

J’adore les dos.

La genèse de ce blog était un livre que je voulais intituler De dos j’ai 25 ans.

J’ai d’ailleurs, les premières années, fait des portraits de femmes, de dos.

De dos, aujourd’hui, surtout en termes de look, il est très difficile de catégoriser une femme en termes d’âge. C’est aussi une question d’allure, de posture…

J’aime beaucoup me montrer de dos sur Insta.  Je me trouve ainsi plus photogénique :). Voilà, je suis une décomplexée du dos. ( Au fait, avez-vous lu mon post : Un été (de)complexé? ).

Bref, je ne pouvais pas passer à côté de l’expo Dos à la mode dans le très joli et étonnant musée Bourdelle. 

 

Le dos se dérobe à notre vue et à notre toucher. Nous ne croisons jamais les regards qui lui sont accordés. C’est la zone la plus plane de notre corps. La mode s’est toujours amusée à l’orner ou à le dénuder.

 

 

Musee Bourdelle, expo Dos à la mode, blog quinqua

 

 

 

Musee Bourdelle, expo Dos à la mode, blog quinqua

 

 

 

Musee Bourdelle, expo Dos à la mode, blog quinqua

 

Et le dos le plus iconique :

 

Musee Bourdelle, expo Dos à la mode, blog quinqua

 

Une centaine de silhouettes et d’accessoires du XVIIIè siècle à nos jours issus des collections Galliera. Plus des photos de Jeanloup Sieff et des extraits de films.
Jusqu’au 17 novembre.

 

Je l’ai attendu tout l’été !

Once upon a time in Hollywood.

 

On en parle depuis le festival de Cannes : le dernier Tarantino qui réunit Leonardo DiCaprio et Brad Pitt !

 

once upon a time in Hollywood, blog quinqua

 

 » Fin des années 60, la star Rick Dalton est en perte de vitesse. Son cascadeur (sa doublure à l’écran), Cliff Booth lui sert plus de chauffeur et homme à tout faire. Tous les deux se sentent un peu perdus dans un Hollywood en pleine mutation et révolution hippie.

Au fait…  Rick a un couple de voisins très célèbres : Roman Polanski et Sharon Tate. « 

Alors, le problème, comme avec l’été d’ailleurs, quand on a trop attendu quelque chose, on est toujours un peu déçu.C’est quand même un bon film à ne pas rater.

Délicieusement rétro, beaucoup d’humour à la Tarantino mais aussi une inquiétude sourde qui sous-tend tout le film.

Faut parfois avoir fait bac ciné + 10 pour tout saisir. Mais, un vrai moment de cinéma. Et plus aucun doute : Leonardo DiCaprio est un génie ! Il est phénoménal. Quant à Brad Pitt : la coolitude absolue.

 

Inattendu mais belle surprise.

Perdrix.

D’Erwan Le Duc avec Swann Arlaud, Maud Wyler, Fanny Ardant…

Le pitch est dingue :

Une jeune femme transportant toute sa vie dans sa voiture se la fait voler par une naturiste révolutionnaire. Elle va alors rencontrer un capitaine de gendarmerie, son frère spécialiste des vers de terre, sa mère qui anime depuis son garage une émission de radio du courrier du cœur sans auditeur. 

 

film Perdrix, blog quinqua

 

Une belle comédie romantique « nouvelle génération » (débarrassée de tous les codes du genre) toute en loufoquerie et poésie dans une nature somptueuse. Avec des comédiens juste parfaits. Ne passez pas à côté.

 

Alors la nouvelle saison de la Casa de Papel?

Alors qu’ils se la coulaient douce dans les endroits les plus paradisiaque de la planète, les membres de la  bande d’El profesor se réunissent à nouveau pour sauver l’un de leurs pour le encore plus grand braquage du siècle.  

 

casa de papel, saison 3, blog quinqua

 

Là encore, l’attente était peut-être trop forte. J’avais trouvé les précédentes saisons juste géniales.

On ne pouvait pas faire mieux en fait sans être dans une surenchère un peu fake avec des  personnages qui deviennent des caricatures d’eux-mêmes.

 

Made in USA  : 

The loudest voice (Canal+ séries).

De la chute des tours jumelles du World Trade Center en 2001 à l’élection de Trump, cette série nous plonge dans la création de Fox News à travers de portrait de son patron Roger Ailes. Qui utilise cette chaîne d’infos comme un véritable outil de propagande et se vit comme tout-puissant et intouchable. Ce sont ses infâmes harcèlements sexuels qui finiront par le faire tomber. 

 

série The loudest voice, blog quinqua

 

Une bonne série qui nous aide à mieux comprendre le fonctionnement de la société  américaine et ses médias. Avec un Russel Crowe totalement méconnaissable.

Balade estivale à Versailles.

Des siècles que je n’avais pas mis les pieds à Versailles (une sortie scolaire probablement).

Subjuguée.

Pas tant par le château en lui-même. Beaucoup beaucoup trop de monde qui se presse devant chaque tableau ou meuble et qui empêche finalement d’avoir le recul nécessaire pour « ressentir » l’immensité et la magnificence des lieux.

Mais les jardins : que de beauté !

 

Jardins de Versailles, blog quinqua

 

Avec une mention spéciale pour Le Petit Trianon et le Hameau de la reine.

 

Jardins de Versailles, blog quinqua

 

De dos…

 

femmes plus de 50 ans, Virginie Gorse

 

La mer me manque déjà.

 

Daniel Jouvance, blog quinqua

 

J’ai adoré utiliser tout l’été ces deux produits Daniel Jouvance .

J’aime toujours utiliser des produits issus de la cosmétologie marine.

Au lever, quelques pschitts de L’eau physiomarine pour réveiller et hydrater ma peau en douceur. Une composition riche en oligo-éléments pour reminéraliser et la préparer à recevoir la Gelée hydra-repulpante (crème de jour). Une micro-algue et un actif marin hyaluronique pour freiner la déshydratation et réhydrater en surface et en profondeur. 2 soins particulièrement bien-venus en ces périodes d’exposition solaire. Ma peau n’a pas tiraillée de l’été.
Le soir, en soin de nuit, j’ai utilisé de l’huile de carotte bio (Natessance) pour amplifier l’effet bonne mine ensoleillée.

La meilleure nouvelle de cette fin d’été.

La nouvelle tendance venu de l’art de vivre hollandais : le « Niksen ».

Qui équivaut à ne rien faire, tout simplement. Laisser son esprit vagabonder sans culpabilité. C’est souvent cela mon problème : rester sans rien faire me fait culpabiliser.

Le Niksen prône évidemment le lâcher prise dans un concept plus global de « slow life ». Il se pratique 10 à 15 minutes par jour. Il faut être assidu si on veut constater les effets en terme de lutte contre le stress. Cette technique boosterait même notre créativité. On dit bien aux enfants qu’il est bon qu’ils s’ennuient pour développer leur imagination.

Alors, je vais me mettre régulièrement à la fenêtre, regarder les feuilles tomber. Sans prendre mon téléphone pour en faire un cliché Instagram.

Mais en écoutant de la musique.

Et vive l’été ! L’automne, l’hiver, le printemps.

Les Inviocks !

 

Share

About virginie

23 comments on “Fin août, déjà septembre : Un lifestyle de fin d’été.

  1. Oh le nisken c’est mon truc favori quand je suis déprimée ou un peu triste en fait..je ne fais rien avec assiduité et pendant des heures..voire un jour ou deux je dors..et après ça va mieux..

    • Ne rien faire avec assiduité, j’adore!

  2. Bel article pour la rentrée.

  3. Ben article pour la rentrée. On sent la nostalgie. Lidee de reprendre des horaires, de reprendre ses habitudes, sa routine, ca met un petit coup de blues.

    • Oui, un peu de nostalgie et pas très envie de rentrer dans l’automne…

  4. J’adore l’idée du nouvel an le 31 août ! (surtout que je fais partie des gens qui n’aiment pas trop l’autre en fait ). Merci pour le petit debrief culturel. Ça m’a donné envie de reprendre la Casa pour mes soirée solitaires (ici aussi le nid se vide cette année ). Quand au niksen tel que tu le décris il me fait bien penser à de la simple méditation (en plus chic peut-être )
    Bonne rentrée, donc.

    • Oui, très proche de la méditation. ou tout simplement de la « glande » en moins chic 🙂

  5. Super article….merci beaucoup Virginie et bonne rentrée à toutes…

    • Merci France !

  6. Un joli post pour accompagner la fameuse rentrée, un phénomène plutôt frenchie… !
    Pas trop de résolutions pour nous, sauf une, Carpe Diem qui va bien avec le Niksen…
    Le Tarantino, à voir, bien sûr ! C’est vrai, il faudrait le voir plusieurs fois pour reconnaitre toutes les références. Comme nous l’avons dit, Tarantino est un peu la mémoire vivante du cinéma.
    Les dos nus, que c’est joli
    Bonne rentrée

    • Oui Tarantino est un tel amoureux du cinéma ! Il le communique toujours très bien. Et choisit toujours ses acteurs si parfaitement.

  7. Originale cette collection de dos et belle idée de visite ! elle ne m’empêche pas d’aller de l’avant, bien au contraire. Merci et bonne rentrée

    • Se retourner de temps en temps mais aller de l’avant le plus souvent

  8. J’ai vu le premier marron de la (presque) rentrée sur le sol du parc tout à l’heure : prélude idéal à ce joli post où je retrouve un peu de mon ambivalence vis à vis de ce moment, entre nostalgie et enthousiasme

    • Ha oui, les marrons ! Vrai signe de transition

  9. bonne rentrée ; un peu de nicksen pourquoi pas si cela peut prolonger le sentiment de liberté des vacances et le plaisir d être soi sans contrainte bon week end

    • Le week-end rime avec niksen parfaitement

  10. Cette partie basse du dos qui n’est pas plate et qui ravit ou agace…
    Le niksen m’est indispensable!

  11. Très bon article qui me booste à souhait !

    • Merci beaucoup! C’est le but. Bon dimanche

  12. Quel courage pour la rentrée! Un beau et long billet. Je vais aller voir l’exposition sur le dos (j’étais persuadée que c’était au musée Galliera). Et oui, essayons de nous aimer, de dos, de face, de l’intérieur aussi. Vaste chantier. Les hommes ont moins cette problématique en tête.

  13. J’adore marcher pieds nus comme toi, j’adore l’idée de faire une fête le 31 août!
    Et j’avais très envie d’aller voir cette expo au musée Bourdelle!
    Bises

    • Toi, tu défiles même pieds-nus 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.