Cet âge où le ski devient un sport extrême !

Un quinqua lifestyle enneigé avec du ski à mi-temps, un homme qui cherche sa femme, Gwyneth qui prône l’optimisation de soi et le pro-ageing qui monte doucement la pente.

Je parle beaucoup de Pro-ageing mais quelques signes de vieillissement quand même 🙂

J’aime de moins en moins le ski.

Je le prends vraiment comme un signe de vieillitude (attitude vieille).  Tout comme aimer de plus en plus me coucher tôt ou ne même plus chercher à courir après le bus. Et ça m’emm… quiquine. J’en avais d’ailleurs déjà parlé dans ce post : Jeune Vieillis Pas au ski. 

Flemme de m’équiper, matériel trop lourd, peur quasi constante à la moindre prise de vitesse, tétanisation devant une bosse, un plaque de glace….

Sans parler de la raclette qui, compte tenu de la ménopause, compte triple !

J’ai des circonstances atténuantes. Il y a une quinzaine d’années, j’ai voulu participer à un slalom. Je n’en avais jamais fait.

J’ai tout donné. À la 3ème porte, j’ai tout pété. Du moins mes ligaments croisés.

2 mois la jambe dans une attelle rigide avec 2 enfants en bas-âge et un labrador hyperactif ont laissé un souvenir amer. Après j’ai fait semblant d’adorer les raquettes. Mais non. Puis j’ai skié avec une attelle articulée sur le genou jusqu’au jour où je me suis rendue compte que j’avais skié toute un journée avec l’attelle sur la mauvaise jambe.

Bref, depuis, j’ai perdu la foi de la glisse.

Mais, je continue à apprécier, par grand beau temps, d’aller tranquillou au resto d’altitude.

Et, j’aime toujours autant la montagne, sa beauté, son grand air, son ambiance, un certain sentiment de sérénité qui s’en dégage.

 

Montagne, blog femmes plus de 50 ans

 

Surtout ses soirées synonymes de cocooning auxquelles on peut accoler tous les noms de bien-être venu du nord : lagom, hygge, lykke…

 

montagne, nuit, blog femmes plus de 50 ans, ambiance cocooning

8 épisodes tout schuss.

Intimidation sur Netflix.

Quand je vois le nom de Harlan Coben, je frétille. Et en plus quand c’est une série britannique, je fonce. Très fan des séries GB.

Adam mène une vie tranquille avec sa femme et ses deux fils. Mais un jour une « étrangère » vient lui révéler un secret sur son épouse qui va ensuite disparaître. L’étrangère ne va pas s’arrêter là et va dévoiler d’autres secrets créant un lien invisible entre de nombreux personnages.

Trame profondément cobéenne !

Donc terriblement efficace avec un vrai suspense sur les réelles motivations de cette « étrangère » (le titre étant The stranger en VO).

J’adore ces acteurs british qui n’en font jamais trop et donc parfaits pour interpréter des gens « normaux » pris dans des situations extra-ordinaires.

 

serie ntimidation, blog femmes plus de 50 ans

 

En revanche, je me suis profondément ennuyée à la lecture du dernier roman de Coben : Ne t’enfuis plus. 

Pro-ageing : On avance.

Dans un océan de pubs négatives sur l’âge (lutter contre les signes du vieillissement, anti-rides…), une lueur d’espoir 🙂

 » Toujours à la pointe, toujours battante toujours rayonnante. » Nous dit Clarins pour qualifier sa nouvelle égérie, la sublime brésilienne Claudia Maria Ferreira Da Costa, mannequin et championne d’escrime. Sport qu’elle a commencé à 44 ans et avec lequel elle représente son pays dans les compétitions internationales. Impressionnant.

 

Pro-ageing, publicite Clarins, blog quinqua, pro-âgeEt surtout, Clarins parle clairement d’innovation pro-ageing.

Ne parle pas de vieillissement mais de peaux dénutries. Ne vante pas la jeunesse mais la vitalité et l’éclat. Ce n’est qu’une question de mots mais ils ont leur poids !

Il faut le regarder pour le croire. Ou pas.

Mes yeux sont sont écarquillés plus d’une fois, un éclat de rire jamais très loin en regardant The Goop Lab sur Netflix. Mais assez intéressant/fascinant de voir toutes ses expériences new age/bobos/cheloues. En fait, je ne m’étais jamais intéressée au site de lifestyle de l’actrice Gwyneth Paltrow. À son lancement, j’ai pris cela pour un caprice de star. Elle a aujourd’hui construit un empire. Elle a fait beaucoup parlé d’elle il a quelques semaines en vendant sur son site une bougie  » This Smells like my Vagina  » ( Ça sent comme mon vagin) et dont tous les exemplaires ont été vendus en quelques heures. Je me suis dit que cette fille était vraiment barrée et « méritait » que j’aille voir d’un peu plus près sa « philosophie ». Cette série m’en a donné l’occasion.

 

Pro-ageing, Gwyneth Paltrow, The Goop Lab, blog quinqua

 

Gwyneth l’affirme au générique : elle n’avait pas vocation à embrasser Matt Damon à l’écran. Sa vraie démarche :  travailler à l’optimisation de soi. Cela dit, j’aime bien cette notion : s’optimiser ! 

Alors Gwyneth, sur-jouant  la fille normale (cela dit, elle a l’air plutôt sympa), envoie ses équipes tester des trucs improbables.

  • S’essayer au snowga (yoga dans la neige) et plonger dans les eaux glacées du lac Tahoe ou comment « choquer » le corps pour se libérer du stress.
  • Évaluer son âge biologique et tester soins et régimes alimentaires pour bien-vieillir.
  • S’intéresser au plaisir sexuel féminin (probablement l’épisode le plus intéressant).
  • Libérer ses émotions en testant des champignons « magiques » en Jamaïque pour une thérapie psychédélique.

Aucun doute, c’est barré ! Et parfait pour faire mouliner son esprit critique. Et aussi une bonne façon d’humer l’air du temps… californien.

Comme l’épisode sur la thérapie psychédélique, pile poil dans la tendance. On en parle beaucoup en ce moment. Avec la sortie du livre Phantastica de Stéphanie Chalet ( que je n’ai pas lu)  qui a pour thèse que les drogues hallucinogènes, bien utilisées dans un cadre bien spécifique, montrent leur efficacité dans les cas d’anxiété, de dépression et même d’addiction. On parle même dans Elle de « soins stupéfiants » pour des crèmes formulées à base de cannabis ou de pavot.

La Fab. d‘Agnès b.

Alors déjà Agnès b. a été ma première porte sur la mode. C’est dans sa première boutique dans les Halles que j’allais claquer mes premiers jobs étudiants.

Mais Agnès b. n’est pas qu’une styliste reine du cardigan, elle est aussi une vraie collectionneuse et mécène. Elle vient d’ouvrir dans un quartier de Paris en pleine mutation, près de la Grande bibliothèque, un espace lumineux d’exposition dédié à l’art contemporain. Le tout dans un esprit rock&roll comme j’aime !

 

La fab, blog quinqua

 

 

La fab, Agnes B, blog quinqua

Agnes B, La fab, blog quinqua

 

Agnes B, La fab, blog quinqua

 

Allez je vous laisse avec un vrai mantra Pro-ageing : Never give up !

 

Share

About virginie

27 comments on “Cet âge où le ski devient un sport extrême !

  1. J’adore vous lire
    Vous arrivez à me remonter le moral car il faut accepter de vieillir
    Un grand merci
    Katty

    • Merci beaucoup Katty. très heureuse de vous remonter un peu le moral. Bon dimanche. Virginie

  2. Également Virginie et au plaisir de vous lire
    Katty

  3. Bonjour moi aussi j adore vous lire je ne sais pas pourquoi mais vous lire me sent plus légère plus cool merci à bientôt de vous lire

    • Ho merci comme c’est agréable…

  4. J attends avec impatience vos chroniques.
    Quel bonheur de vous lire et de se sentir moins seule.
    Je vous souhaite un excellent dimanche

    • Merci Annie, quel joli compliment. Virginie

  5. Alala le ski..le mari de ma copine ,qui n’avait pas skié depuis 30 ans au bas mot ,s’est équipé de pied en cap et s’est arrêté en haut des pistes..nous avons beaucoup ri de loin..mais bien lui en a pris car les enfants (entre 15et 30 ans) se sont vautrès avec vraies blessures..je suis comme toi je préfère le cocooning..pas convaincue par Gwynnet..merci pour tes chroniques

    • On a aussi eu un poignet cassé chez nos jeunes.

  6. Merci Virginie de partager avec nous ces étapes de la vie où on hésite entre je ne veux rien changer je suis jeune et accepter d’avancer en age en investissant d’autres attitudes, avec humour et élégance. Ça fait du bien.

    • Il y a forcement des ajustements à faire…

  7. Bonjour Virginie,
    Merci pour la nouvelle adresse d Agnès b, que je mets dans mes petites futures visites à Paris ( mes enfants à Paris passant bien sûr avant Ag.b)
    Sa robe marinière a été mon achat , première paie!!
    Ah, le ski….j ai abandonné juste après mes 50; trop peur, l impression littérale de n’être plus assez forte sur mes jambes, donc on apprécie moins et la suite arrive vite…j ai été triste et vexée
    Aujourd’hui je fais mes 3h30 de sport par semaine, gym, barre sol et tai chi et honnêtement je n y pense même plus; j’adore toujours la montagne, dont je suis originaire, avec une préférence pour l été…
    Bonne fin de week-end, et vous croiser peut être un jour à Paris(2 enfants m y amènent plus souvent désormais)

    • Bravo pour tout ce sport. peut-être à bientôt, alors. V

  8. J ai bien ri en lisant ton post je ne sais pas mzis je perds toute confiance en moi sur des terrains glissants donc je déteste le ski et depuis mon plus jeune âge ou pour faire plaisir et suivre ma famille je faisais de la luge . Plus âgée c est en lisant devant des chocolats chauds et doux le soleil que j zi mzis la montagne . Je préfère la mer et don infini plutôt que l infini blanc bises

    • Je crois que j’aurai encore plus peur aujourd’hui de faire de la luge 🙂

  9. Alors nous deux matchingpoints, l’une reste superchampionne sur la piste, tandis que l’autre n’arrivera jamais et se contente de l’ambiance, du bon air, de l’après-ski. En plus, autour de nous, ça commence à se blesser sérieusement. Alors on se calme…
    Gwyneth est surtout une vraie femme d’affaire – on préfère une Agnès b., une femme d’affaire aussi, mais aussi une femme d’art, mécène et ouverte au monde !
    Pour la dernière crème Clarins, on veut bien essayer…
    Bon dimanche et c’est toujours avec plaisir que nous lisons vos billets !

    • Gwyneth et Agnes ne boxent vraiment pas dans la même catégorie 🙂

  10. Merci pour ce joli billet Je partage tout à fait tes impressions sur le ski même avec un fils moniteur et vivant à l’année à Val d’Isère !!!Bonne semaine

    • J’étais justement à Val d’Isère 🙂

  11. J’adore toujours tes posts! Bisous

    • Merci Caroline

  12. Je découvre votre blog et j’adore, je me retrouve en vous et cela me fait du bien. J’adore vous lire, merci de vos partages… Bonne continuation Valérie

    • merci Valérie, c’est exactement ce que je recherche à travers ce blog. Qu l’on puisse s’y retrouver. Bonne journée. Virginie

  13. Je viens d’avoir 50 ans, je reviens d’une semaine de ski mais j’aime de moins en moins. La peur de se faire mal, le souffle qui manque, les muscles plus du tout explosifs…Comme chaque année, j’ai LA piste noire de la station. Cette année, j’en ai particulièrement bavé, très longue piste juste balisée, neige récemment tombée mais se transformant ( l’avantage est qu’elle amortit la chute mais l’inconvénient c’est qu’elle la provoque aussi), que c’était difficile ! J’hésite entre le contentement d’y être encore arrivée et la déception d’avoir dû tant bataillé pour arriver en bas. Je continue à aller skier pour mon fils qui est tout jeune, l’avantage d’être une « vieille » maman c’est que les enfants nous tirent et nous poussent. Mon fils est tout à fait d’accord pour aller au ski en colo avec des enfants/ado de son âge, sans moi. Je crois que ce sera l’option pour l’année prochaine et je ne ferai plus de ski à l’âge où les stations proposent la gratuité des remontes pentes. Là où j’étais c’était 75 ans !

    • Je savais pas que certaines stations proposaient la gratuité aux plus de 75 ans. Elles ne prennent pas de gros risques financiers 🙂 Je continue a accompagner ma fille parce que j’aime être à la montagne mais je m’assure qu’elle ait d’autres personnes que moi pour skier. bravo pour la piste noire, je suis incapable aujourd’hui de dépasser le rouge. Bonne journée. Virginie

  14. J’ai skié toute ma vie, très régulièrement car je n’habite pas très loin des stations de skis, j’ai mis mon mari puis ma fille sur des skis, mais il y a 4 ans, j’ai fait une très mauvaise chute pour la 1ère fois de ma vie, sur une piste que je connaissais pourtant par coeur. J’ai eu très peur et depuis, je ne suis plus jamais retournée skier et je n’en ai plus du tout envie!
    Quand je pense que ma mère a skié jusqu’à 75 ans…

    • J’ai mis longtemps à remonter sur mes skis après ma chute. Je re-kie maintenant mais vraiment tranquillou !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.