Caroline: du bureau de style au Coffee Shop.

Caroline, 44 ans.
Caroline, 44 ans.

 

Caroline est mon deuxième portrait de la catégorie “Changement de cap: changer de vie après 40 ans”.

Elle vient d’ouvrir son Coffee shop! Le You Decide. Une vraie aventure pour cette mère de famille à la tête d’une tribu recomposée de 5 enfants de 13 à 20 ans.

“Après un Deug de droit, j’ai fait pas mal de métiers. D’agent de cinéma à directrice de comm d’un groupe de coiffure. J’ai monté une boîte de déco d’art urbain. Celui que j’ai exercé le plus longtemps :  styliste de mode pour des magazines féminins.”

Aujourd’hui, elle réalise un rêve de gosse.

“J’ai toujours eu envie d’ouvrir un salon de thé. J’ai retrouvé chez ma mère une dinette en porcelaine. J’avais monté mon petit salon. Il s’appelait “Simple”. J’avais écrit un menu. Je devais avoir 8 ans.”

IMG_2550
Merci à la maman de Caroline pour cette archive personnelle !

 

“Depuis quelques années, je vis avec un homme qui est un fou de tout ce qui se mange et se boit. Qui est capable de traverser tout Paris pour s’acheter La bonne confiture ou boire telle sorte de  café.  Il m’a transmis le virus du “bon”, du “bio”, des produits d’exception.”

L’idée de monter quelque chose autour de produits de qualité germe. Et, va grandir au gré de leurs voyages en Grande-Bretagne ou aux USA. ” On trouvait cela dingue de pouvoir boire autant de très bons cafés là-bas. Et, pas en France”.

Caroline décide alors de se former. Elle suit les différentes  formations obligatoires pour obtenir un permis d’exploitation de la Chambre du Commerce. Celle de Barista. Pour acquérir une réelle compétence dans la préparation du café (et, bien apprendre le fonctionnement de ces machines haut de gamme très sophistiquées).  Dans le milieu des baristas (en fait au pluriel on dit baristi!), on pratique le  “Latte art!

“Bon, moi, je ne suis pas encore hyper douée pour faire des beaux dessins dans la tasse avec la crème. Mais, le barista qui bosse avec moi fait des championnats. Et en plus, il fait des tartes comme personne! ”

 

Pendant des mois, elle recherche Le lieu! Une fois trouvé, dans le 16 ème, quartier où il y a finalement pas grand chose de sympa dans ce style. C’est la course!

Au financement bien sûr. “Là, c’est la galère. Aucune banque ne veut te suivre. Nous avons dégagé une énergie dingue pour trouver différentes sources de financement. C’est une course contre la montre. Tout est long alors que tu n’as pas le temps. Tu dois signer, sinon, le lieu te passe sous le nez. Après, ce sont les réunions de chantier, trouver le mobilier que tu aimes, sélectionner les meilleurs fournisseurs (heureusement, mon chéri avait déjà beaucoup de contacts dans la restauration). Nous avons ouvert 20 jours après la remise des clefs en refaisant tout du sol au plafond!”

 

 

“J’apprends au jour le jour. Surtout pour la gestion des stocks.Par exemple, jamais je n’aurais imaginé “consommer” 60 œufs par semaine. Entre les quiches, les tartes… Tu imagines recevoir une livraison de 60 œufs! ”

“Cette aventure est aussi exaltante que stressante. Je m’angoisse sur tout. Est-ce que les gens vont venir? S’ils viennent, vont-ils re-venir?… En fait, tu ne peux plus penser à autre chose. Tout tourne autour de ça. Tu vis You Decide, tu manges You Decide, tu rêves You Decide. C’est devenu ta vie”

photo copie 16

“Mais quand quelqu’un me dit: “qu’est-ce que c’est bon”, je suis re-boostée à fond! J’aime tellement  l’idée de recevoir “comme à la maison.” De proposer un vrai service autour du café. De bons produits locaux, bio. Même notre pain, c’est une tuerie!  Je voulais un lieu qui me ressemble. Le nom You Decide, personne n’a vraiment compris ce choix. Mais, en fait: c’est moi! J’ai toujours eu du mal à me décider.” Enfin, finalement pas cette fois!

image copie 6

You Decide

152 av Victor Hugo, 75016 Paris

Facebook: https://www.facebook.com/pages/You-Decide

Instagram: @youdecidecoffee

Share

About virginie

20 comments on “Caroline: du bureau de style au Coffee Shop.

  1. You Decide : je ne saisis pas pourquoi son entourage n’a pas compris ce choix. C’est parfait. Pour le futur consommateur, il y a une notion de liberté façon anglo-saxonne : oui je décide, personne ne m’oblige. Ca me donne tout de suite envie de rentrer dans son coffee shop.
    Elle a pris une option intelligente : le lieu (qui lui ressemble) et je lui souhaite d’avoir une clientèle qui lui ressemble (c’est plus facile). Je lui souhaite également de pouvoir concilier bonheur dans son job et rentabilité. En France, je trouve que c’est un peu la quadrature du cercle.

    Son prénom me fait penser au livre de Caroline que je lisais quand j’étais gamine et la dinette me rappelle de mémorables goûters chez ma grand-mère qui me sortait un”trésor” provenant de sa maman : les mini-tasses et la mini-théière en porcelaine, les mini-couverts en argent qui sublimaient le chocolat chaud et les boudoirs.

    • J’avoue que je faisais partie de ceux étonnés par le nom; Et, c’est vrai que finalement, il fonctionne très bien.

    • merci beaucoup pour “choix parfait”, “option intelligente” et tout le reste, mais la réalité est un peu différente. Moi aussi je lisais tous les Caroline que j’ai encore, et à laquelle je m’identifiais beaucoup. Elle et toute sa tribu, finalement, je n’en suis pas si loin. Si vous passez par l’avenue victor hugo, faites-moi signe. Au plaisir…

    • merci pour ton joli message et pour “choix parfait” et “option intelligente” même si la réalité est un peu différente, moins parfaite. Il faut être téméraire ou inconsciente pour changer de voie, mais je n’aime pas les chemins tout tracés, donc, tout va bien. Moi aussi je lisais les Caroline, nostalgie quand tu nous tiens. En tout cas, n’hésitez pas à vous arrêter si vous passer par là. Au plaisir…

  2. J’admire ce genre de femmes qui savent prendre des décisions et un changement de cap professionnel ce n’est pas rien ! “You Decide” ça me fait un peu penser à Obama “yes we can”, ou à Clooney, en restant dans le café, “what else”. Super nom d’enseigne qui met la pêche et qui donne du punch ! Bravo Caroline, il faut du cran pour changer de vie !

    • En tous les cas, elle, elle a la pêche!

  3. Tu es une bonne amie.
    C’est de + en + rare !
    Continue.

  4. J’ai eu une bonne éducation!

    • non, c’est juste une vraie amie

  5. Bravo pour cette femme qui se lance dans quelque chose de très original. Son enseigne est un appel à nous tous et toutes. Mais en fait, ce genre d’endroit est très tendance, on cherche le vrai, l’authentique.
    Bravo pour cette mère de famille nombreuse de concilier vie professionnelle et vie de famille !

    • Et, du coup, toute la famille met la main à la pâte, sans jeu de mots!

      • Ça aussi est formidable, ce n’est pas à elle seule de tout porter, bravo encore !

  6. Ton papier donne très envie d’y aller, bravo pour cette nouvelle vie. C’est une idée que l’on carresse, mais à laquelle on a du mal à véritablement se frotter, à deux c’est mieux sans doute …
    Je lui souhaite tout le succès possible à ton amie.

  7. Bravo à Caroline, je lui souhaite toute la réussite possible, quand je vois les photos de ce qu’elle propose j’ai une grande envie de lui rendre visite! Quel courage! YD des initiales pertientes et très british!

    • Merci pour elle Sylvie, et il est vrai que beaucoup de choses sont d’inspirations anglo-saxonnes! Sauf la bouffe, bien de chez nous!

  8. Un endroit qui donne envie de s’y poser..dommage que je ne sois pas parisienne.
    Et bravo pour cette reconversion plus que réussie!

  9. Une belle découverte en perspective, et quel changement de carrière radical ! J’aime cette audace et ce fourmillement de projets !

    • De l’audace, encore de l’audace… Mince, je ne sais plus de qui c’est!

  10. Je la suis sur IG
    Malheureusement je ne suis pas à Paris mais sa petite boutique et les gâteaux ont l’air extraordinaires…
    C’est à Bordeaux qu’il faut qu’elle ouvre une antenne !!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.