50Life/50Style (mi-février)

Les jeuniors, une nouvelle chance d’être heureux, de belles femmes… Ma première quin(qua)zaine de février.

 

Totalement bouleversée ! 

 

 

Je ne suis pas une grande intello lectrice. Et, plutôt une amatrice de polars.

Mais j’ai vraiment beaucoup aimé Les Loyautés de Delphine de Vigan.

Deux enfants, une professeur(e) de collège, une maman prennent tour à tour la parole dans ce roman où chacun cherche en fait à protéger l’autre.

” Je voulais un livre court, très nerveux, avec une économie de moyens poussée à l’extrême. Un texte qu’on ne lâche pas et qui va de manière implacable vers sa résolution. J’avais dans la tête les images d’un hiver très froid et l’idée d’un compte à rebours.”

Delphine de Vigan dans le Madame Figaro.

 

Suite du 5/2 à la française

Ce régime dont je vous ai parlé dans ma précédente quin(qua)zaine.

J’ai perdu un peu plus d’un kilo. Rien de spectaculaire mais quand même. Il me reste encore 3 jours “fasting” (journées à 500 calories) sur mon programme d’un mois.

Chaque repas est franchement délicieux. Un petit bémol pour les soupes (mais je n’aime pas cela à la base).

 

 

Et, régulièrement, je reçois des mails de conseils : “La bonne idée du jour”. Le dernier en date met en garde contre les sucres ajoutés (ceux additionnés aux aliments transformés et aux boissons industrielles). En moyenne, un adulte consomme 12,5% de ses calories quotidiennes sous forme de sucres ajoutés (= 15 cuillères à café de sucre).

5/2 à la française. 

 

J’aime les acteurs… profondément.

Je n’ai pas adoré Wonder Wheel ou Pentagon papers !

Mais Kate Winslet dans le premier, Meryl Streep et Tom Hanks dans l’autre sont juste phénoménaux et valent le déplacement.

 

Kate Winslet est tellement parfaite dans le rôle de Giny, ex-actice reconvertie serveuse dans un parc d’attractions qui tombe amoureuse d’un jeune maître-nageur (Justin Timberlake) dans le film de Woody Allen.

Dans Pentagon Papers de Steven Spielberg, c’est une vraie jubilation de cinéphile de voir Tom Hanks en rédacteur en chef du Washington Post bataillé avec Meryl Streep, directrice du journal pour révéler au grand public les manœuvres de plusieurs présidents américains pour étouffer des “affaires” au mépris de la paix au Vietnam.

Avec aussi en deuxième lecture, le personnage de Meryl Streep/Katherine Graham  (première directrice d’un grand journal américain) qui essaie de gagner sa légitimité dans un monde d’hommes. Cela se passe pourtant dans les années 70. Je ne pensais pas les femmes aussi peu prises au sérieux dans les premières années de ma vie.

L’âge a rajeuni !

 

Une nouvelle étude menée par Co-Meet , société qui étudie nos comportements, pour l’agence de communication Grenade&Sparks essaie de comprendre les 60/75ans qui représentent aujourd’hui 20% de la population française.

Ils ont inventé un nouveau terme pour les qualifier : Les JEUNIORS, contraction de jeunes et seniors.

 

 

Alors autant je n’avais pas aimé une précédente étude qui nous avait qualifiés de quinqu’ Ado (qui sous-entendait, je trouve, un refus de vieillir). Autant, j’aime assez jeuniors. Qui seraient des personnes qui vieillissent sans devenir vieux. Et, là on est en plein dans la “philosophie” de Jeune Vieillis Pas. 

Les jeuniors sont les baby-boomers. Ils sont issus de mai 68, de sa culture, de ses valeurs. Ils sont aujourd’hui dans la force de l’âge. D’ailleurs, ils se voient et se vivent toujours jeunes. Et valorisent l’épanouissement personnel. Leur “nouvelle vie” se centre sur la réalisation de leurs désirs.

 

2 In Matures tellement inspirantes: 

Ces deux femmes illustrent parfaitement et avec style mon propos précédant, non?

Je les suis sur Instagram, je suis fan !

Lynda Rodin (@lyndaandwinks), mannequin, styliste. Elle a lancé sa marque de cosmétiques il y a quelques années.

 

Et, Linda Wright (@lindavwright) à la tête de la marque de cachemire Crimson et qui tient un blog Linda V Wright.

 

 

 

Psychologie positive !

J’ai assisté à la conférence donnée par le psychologue Yves-Alexandre Thalmann qui vient de publier On a toujours une seconde chance d’être heureux (éditions Odile Jacob). Le thème de cette conférence (et du livre que je n’ai pas encore lu) : l’influence de la mémoire – qui serait plus “une romancière imaginative qu’une journaliste fidèle”- sur notre perception du bonheur.

 

En gros, nous avons 2 “moi”. Le moi expérimentant, celui qui vit le moment présent, qui se demande : “c’est comment maintenant?” Et le moi mémoriel qui se demande: “c’était comment dans l’ensemble?”

C’est le moi mémoriel qui détermine notre bonheur.

Il y a les sensations, les émotions, les réactions que l’on vit. Et, l’histoire que l’on se raconte.

Et, l’important est de se raconter une belle histoire !

 

 

 

 

Share

About virginie

4 comments on “50Life/50Style (mi-février)

  1. top le selfie !

    • Ho merci 🙂

  2. Les “jeuniors”, un mot qui nous plait ! C’est vrai, nous vieillissons, comment aller contre ? Mais nous espérons ne pas être des “vieilles”, nous faisons tout pour profiter pleinement de la vie.
    Que de chemin parcouru pour nous les femmes en regardant le rôle de Meryl Streep dans le film “Pentagon Papers” – combien de fois nous nous félicitons de vivre à notre époque. Ce n’est pas toujours facile pour les femmes, mais quelle liberté !
    Elles sont superbes vos deux In Matures, mais trouvez nous aussi des exemples moins terriblement minces 🙂
    Bon courage pour la suite de votre régime…

    • J’avoue que ces deux femmes sont particulièrement minces !

Laisser un commentaire