Perso, les rides, je m’en fous un peu.

Si, si j’vous jure!

Ce qui me fait vraiment ch…, c’est ma peau. Sa perte d’élasticité et surtout d’éclat qui me donne une mine “je vis dans une cave”. Sans parler de mes pores (rien que le nom est moche) qui se cratérisent !

Mais pourquoi?

Notre peau est sans cesse soumise à des agressions multiples qui induisent une accumulation de radicaux libres à sa surface provoquant un stress oxydatif. Les composants responsables de la qualité de la peau se dégradent = apparition progressive d’un teint terne.

Pour prévenir le vieillissement de notre peau, on le sait,  il faut d’abord et avant tout se protéger de la pollution et des toxiques (alcool, tabac…) et avoir une alimentation saine en buvant beaucoup d’eau.
Dit la parisienne pur jus qui fume comme une caserne entière et qui perd tout sens de la mesure (et surtout celui de l’indice) au moindre rayon de soleil.

 

Blog femmes 50 ans - quinqua - peau- âge- vieillissement

 

Mais, youpi ! La médecine esthétique a deux types de solutions :

  • les stimulations mécaniques de la peau et la bio-révitalisation cutanée: toutes les techniques destinées à “rajeunir” la peau en stimulant la fabrication du collagène et en améliorant la micro-circulation.
  • Les exfoliateurs (lasers, peelings..) Ces soins ont pour but de forcer la régénération du derme en lui enlevant sa couche la plus superficielle. Ils lissent la peau, affinent son grain, resserrent les pores.

J’ai alors demandé au Docteur James Schinazi, le nouvel homme de ma peau (celles qui me suivent régulièrement le savent déjà) de nous expliquer les différentes techniques appliquées dans son cabinet.

 

Blog femmes 50 ans - quinqua - âge - vieillissement - peau

 

 

 

” – Le peeling superficiel.  Il dégrise vraiment les teints ternes. On utilise la force des acides de fruits pour nettoyer la peau en profondeur et resserrer les pores. C’est un traitement qu’il faut envisager sur le moyen terme. En prévoyant 3/4 séances à 3 semaines d’intervalle. Il n’y a pas d’évitement social, mais il faut le faire en période hivernal. “

120/150€ la séance. Ça picote pas mal, mais pas vraiment douloureux.

Le mesolift.  La mésothérapie pour tonifier, hydrater et donner un coup d’éclat. Une multitude de minuscules petites piqures sont appliquées au pistolet à la surface de la peau. Lui apportant un cocktail de vitamines, d’acides aminés, d’anti-oxydants et d’acide hyaluronique.”

120€ la séance. indolore. Mon soin préféré, rien d’invasif et vraiment un effet “je suis sortie de ma cave!”

– Le mesopeel. Je le recommande car il est vraiment complet. Un peeling, suivi d’un mesolift et d’une séance de LED après application d’un masque hydratant. C’est le même protocole que pour un peeling simple. Mais, l’efficacité est potentialisée par la combinaison des traitements. Mais, Il faut bien avoir à l’esprit que ces différents traitements, pour obtenir de bons résultats pérennes, ne peuvent pas être envisagés en “one-shot”. Il faut faire plusieurs séances. C’est vraiment de l’entretien“.

240€ la séance

“- Les skin boosters. Des injections en sous-cutanée pour déposer sur les zones qui plissent de l’acide hyaluronique.Cela hydrate en profondeur et apporte une vraie luminosité. Les résultats sont visibles au bout d’une semaine. Il faut faire au moins deux traitements par an.”

400€ la séance.

“- Le laser. Il s’agit de photorejunevation (stimulation lumineuse par laser. On chauffe la peau pour stimuler la synthèse de collagène. Il y a des petites rougeurs pendant une journée. Mais, l’effet est tonifiant, les pores sont resserrés et teint est plus lisse.”

120/150€ la séance. Je l’ai fait il y a quelques années pour “gommer” les tâches. Et, j’en avais été assez contente.

“- Venus Viva. De la radiofréquence fractionnée. On va aller chauffer en profondeur la peau pour atteindre le tissu conjonctif. La contraction des fribroblastes va alors stimuler la production de collagène. Un vrai effet tenseur ressenti au bout de 2 séances. Pour un résultat optimal, il faut en faire 3/4 à un mois d’intervalle.”

400€ la séance. Compte tenu de son coût élevé, James le recommande plutôt pour des problèmes de peaux sévères.

 

Blog femmes 50 ans - quinqua - âge- vieillissement

 

Le petit conseil en plus de James :

“Attention au démaquillage! En ce moment, c’est la grande mode des eaux micellaires. Préférez-leur plutôt les huiles démaquillantes. Contrairement aux idées reçues, elles ne graissent pas la peau, mais elles lui préservent son film hydrolipidique. Essentiel à la belle qualité de la peau. Je conseille également de ne pas abuser des gommages. 2 à 3 par mois, max”. 

 

 

8
Share

Quinqua lifestyle… le mien !

Ma dernière quin(qua)zaine de novembre.

Un film :

Le client, film iranien de Asghari Farhadi dont j’avais déjà beaucoup aimé Une séparation.

Un nouvel appartement est prêté à Rana et Emad, couple d’acteurs. Sur lequel plane la présence de l’ancienne locataire. Un soir, Rana est agressée sous la douche. Emad veut retrouver l’agresseur. Par vengeance ou pour sauver son honneur? 

Un grand film porté par deux acteurs high level : Taranesh Alidoosti et le beau Shaba Hosseini ( palme du meilleur acteur au dernier festival de Cannes). Et, une plongée dans la société iranienne passionnante.

 

Le client - blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

#CoupDeVieux :

J’ai un genre de petit kyste sur le doigt, à la base de l’ongle qui le déforme.

Je vais en consult de dermato à Bichat.

La dermato m’ausculte

– Bon, si cela vous gène vraiment, il faut l’opérer.

– Mais, c’est dû à quoi.

– La vieillerie ! 

 

Tenue :

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

Boots Venise. Jean Forever 21. Tee-shirt Athé Vanessa Bruno. Pull Monoprix

 

Un spectacle :

 

 

42nd street - blog femmes 50 ans - quinqua

 

42 nd street : une vraie comédie musicale à l’ancienne, à l’américaine (bien que la troupe soit anglaise) : du chant, de la danse et des claquettes. Enthousiasmant !

Après la crise financière de 29, un producteur mise sur un nouveau show mais la vedette féminine se blesse en répétition. Le spectacle sera sauvé grâce au talent d’une jeune danseuse de la troupe. 

Un spectacle joyeux et dynamique parfait pour les fêtes de fin d’année. Dans ce merveilleux Théâtre du Chatelet.

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

Jusqu’au 8 janvier.

 

Une grande première: 

Assister à un show coiffure!

Jérôme Guézou, créateur d’Angel Studio (un concept store pour une nouvelle approche de la beauté et de la coiffure), a présenté sa collection printemps/été 2017 : Paris cruise. Nous étions sur une péniche voguant sur la Seine. Féérie de Paris, défilés et démonstrations live de coiffures un peu dingues avec musique à fond les ballons. Oserais-je dire : ébouriffant ! ! Puis, c’était la première ( et probablement la dernière) fois de ma vie que j’assistais à un défilé en front row (#VisMaVieDeBlogueuse 😉)!

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

Pensée(s) :

“Le seul, le vrai, l’unique voyage, c’est de changer de regard”

Marcel Proust.

 

La chasse aux cadeaux :

La société Cadeaux.com, un des leaders de la vente de cadeaux en ligne m’a proposé de découvrir son site. Parfait en cette période. J’ai passé des plombes à tout découvrir. L’offre est pléthorique. Coffrets d’épices, mugs, draps de bain, boîtes à bijoux ou à thé, coussins, maroquinerie… Bref, des tas d’idées de cadeaux sympas et  funs. La plupart sont personnalisables. D’ailleurs, le site permet de voir instantanément ce que donne la personnalisation sur le produit fini (c’est assez ludique à faire d’ailleurs). La moyenne des prix tourne autour des 20€.

J’ai choisi pour une copine qui reçoit pour le réveillon ce vase personnalisé avec le #cocooning (29,90€) avec des petits brillants Swarovski dessus.

Cadeaux.com - blog femmes 50 ans - quinqua - lifestyle

 

 

 

Et, pour moi, je n’ai pas résisté à me commander un magazine de mode de mon mois de naissance (19,90€)

 

Cadeaux.com - blog femmes 50 ans - quinqua

La livraison est hyper rapide (entre 24 et 48H.). Donc, pour le cadeau de la belle-sœur, du petit neveu… Il est encore temps: www.cadeaux.com

Je précise que ce n’est pas du made in China. Tout est fabriqué à la demande en France.

Serie Addict :

Je viens de démarrer Jour Polaire sur Canal (les 2 premiers épisodes : vous pouvez encore les rattraper). Avec Leila Bekhti et des acteurs suédois.

 

Jour Polaire - blog femmes 50 ans - quinqua

 

Un ressortissant français est assassiné dans des conditions horribles dans une ville suédoise du cercle polaire. Une capitaine de L’Office central pour la répression des violences aux personnes français est dépêchée sur place pour enquêter avec la police locale. 

Total dépaysement aux confins de la Laponie avec un scénario béton  (et assez flippant) !

Dernière séance de Vénus Viva : 

 

Venus viva - blog femmes 50 ans - quinqua

 

J’ai fait ma dernière séance de Venus Viva.  Que je vous avais déjà présenté ici et là.

Pour rappel, la marque et le docteur Schinazi m’ont proposée de tester ce traitement. Une nouvelle technique d’abrasion superficielle par radiofréquence qui améliore l’aspect de la peau  (diminution des pores, irrégularités uniformisées, atténuation des rides…)

Dès la deuxième séance, j’ai remarqué que tout le monde me trouvait “bien en ce moment” ( à nos âges, sous-entendu : qu’est-ce que tu as fait?). Et, truc que je ne pourrais pas vraiment expliqué, moi qui me trouve absolument pas photogénique, je me trouve mieux sur mes dernières photos. C’est possible, çà?

” Oui.” M’explique James Schinazi. ” Le traitement étant inducteur de collagène, il y a un vrai effet tenseur. Et, vous gagnez vraiment en luminosité. ”

Je ne vous cacherais pas que ce traitement est quand même assez cher. Il faut compter 400€ la séance.

 

Code JNVP :

 

blog femmes 50 ans - quinqua -

 

 

 

Mon amie Carole Dichampt, créatrice de Cousu de fil blanc vous propose une réduction de 20% (avec le code JNVP) sur l’ensemble de son site (jusqu’au 20/12°

 

 

 

 

Alors, allez choisir parmi ses savons artisanaux dans leurs packagings si originaux et toutes ses senteurs (bougies, parfums) pour la maison aux fragrances plus délicates les unes que les autres. Tout est entièrement naturel et made in France (oui, j’y tiens).

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

www.cousudefilblanc.com

 

Dernière minute :

J’ai reçu mon vase !

 

img_9973

 

 

 

1
Share

L’acide hyaluronique, on pique ou pas?

On a tous et toutes entendu parler d’acide hyaluronique !  On a une copine qui “s’est fait piquer”. On a déjà testé. On est tenté. Alors, c’est quoi?

C’est, à la base, une substance que notre organisme fabrique de façon naturelle. Un sucre qui par définition attire l’eau. Il est donc l’agent majeur de l’hydratation de la peau. Mais, sa synthèse diminue avec le temps (dès 25 ans). D’où dessèchement cutané, peau qui s’affine…

Synthétisé, pour être injecté, il possède un certain nombre de propriétés :

– une forte hydrophilie. Une molécule d’acide hyaluronique peut attirer jusqu’à 1 000 molécules d’eau. D’où un fort pouvoir hydratant, comblant et volumateur.

– une bonne élasticité.

– une activité anti-oxydante (ralentissant le vieillissement cutané).

 

 

tiré du site du Docteur Schinazi
tiré du site du Docteur Schinazi

 

Il est donc utilisé:

Pour hydrater la peau (Skinbooster, mésolift)

Perso je fais, depuis 3 ans, tous les 2/3 mois, du mésolift. Des tas de minuscules injections superficielles qui redonnent un vrai coup de frais. Comme ce sont des petites molécules, elles ont un fort pouvoir d’hydratation. Idéal pour le fripé ou plissé des joues, les rides péri-bucales (au-dessus des lèvres). Totalement indolore, la tenue moyenne est de 3 à 6 mois. L’effet bonne mine est instantané.

Pour combler les rides.

Configuré pour combler ridules, rides profondes ou creux, on parle alors de “filers”. La tenue moyenne est de 9 mois à un an. Son indication principale: les injections des sillons nasogéniens, des plis d’amertume, des lèvres et de la vallée des larmes…

Pour restaurer des volumes.

Quand il est dit volumateur, l’acide hyaluronique est essentiellement composé de grosses molécules. On l’injecte alors dans les pommettes, la vallée des larmes, le menton, les joues… Sa tenue moyenne est de 12 à 18 mois.

 

Pour la “pratique”, je me tourne vers le docteur Schinazi qui en a fait sa spécialité.

 

James Schinazi - blog femmes 50 ans - quinqua - bien-vieillir- acide hyaluronique

 

Alors pourquoi l’acide hyaluronique? 

C’est la méthode la plus douce pour avancer dans le temps de façon naturelle. Ses injections permettent de modifier des choses sans passer par la chirurgie.

C’est du remodelage. La patte du médecin est d’ailleurs très importante. Et, chez nous, on parle de French touch. Aux USA, pour que les gens ne soient pas déçus, il faut que cela se voit. Pour nous, un bon résultat ne doit pas se voir !

Il a un effet liftant, il permet de modifier les contours du visage. D’ailleurs, il n’est pas utilisé qu’en anti-âge. On l’utilise aussi en esthétique pur et simple. On peut modifier un nez même !

L’effet est immédiat à 70%. Il y a ensuite 30% d’amélioration dans le mois qui suit.

Que vous demande en premier les femmes?

Le naturel.
En fait, elles arrivent en me disant qu’elle trouve leur visage fatigué alors que ce n’est pas ce qu’elles ressentent dans le fond. D’ailleurs le type de compliments recherché après l’intervention est “tu as l’air reposé, tu as bonne mine”.

Beaucoup viennent avant un entretien d’embauche par exemple. Certaines parce que leur couple est un peu bancal. Mais, il y a aussi de plus en plus d’hommes

Moi, je leur demande de me donner 3 adjectifs pour qualifier leur visage.

Les plus cités sont : relâché, fatigué, triste, sévère.

En fonction des rides, je vais cibler ce qui va permettre de corriger ces adjectifs.

Finalement, on recherche quoi en venant chez vous?

On ne va pas se mentir. Le peur de vieillir est au centre des différentes démarches. C’est dur pour une femme de prendre de l’âge dans la société actuelle. La pression professionnelle est forte.

Il y a aussi un vrai changement de la société. Ces injections rentrent de plus en plus dans l’ordre de l’entretien. À la cinquantaine, les femmes se sentent dans une nouvelle vie, où il serait temps de s’occuper plus d’elles après s’être toute leur vie occuper des autres. 

On vient aussi chercher chez moi du bien-être, en fait!

Faut connaissez mon sens du dévouement pour mon blog, (non?). En vrai, c’est parce que je l’ai fait que j’ai voulu en parler.

J’ai une vrai angoisse avec ce type de traitement : avoir “l’air tirée”,  Être trop lisse (ce que je déteste avec le Botox). Là, ce n’est vraiment pas le cas.

 

anti-rides - acide hyaluronique - blog femmes 50 ans - quinqua

 

Et, même pas mal (sauf mon portefeuille, faut compter entre 600 et 800 € pour tout  le bas du visage).

Mais, je suis très contente du résultat. Un effet bonne mine, un ovale moins affaissé. J’aime particulièrement le petit effet “commissures des lèvres qui remonte”.

Peur de devenir accro? Allez voir ce qu’en dit Le journal de mon corps.  

Et, alors, que j’écrivais ce post, j’ai été à une présentation presse d’Ellansé. Un nouvel inducteur tissulaire qui va “bouleverser” le monde des injections !

Le facteur premier du vieillissement d’un visage est l’atrophie de ses volumes. On perd notre capacité à produire du collagène, la protéine la plus importante de la peau. Ellansé va donc stimuler la production du collagène. Et, recréer du volume. Avec une amélioration (régénération) de la peau. Son effet est de 1 à 2 ans en fonction des formes utilisées.

 

3
Share

Vieillir dans la glace ou en photo…

Nous avons tous une photo jaunie de notre grand-mère “jeune”.

 

blog femmes 50 ans - quinqua - vieillir- bien-vieillir

 

Et, franchement, on ne reconnait pas la femme chez qui nous avons passé une partie de notre enfance.

Difficile d’imaginer mamie jeune fille! Une grand-mère peut-elle avoir été jeune (et belle)? Impossible de faire coïncider les deux images.

Bon, il est vrai que ma grand-mère faisait partie de cette génération de femmes qui avaient tendance à “lâcher l’affaire” à la ménopause. Prise de kilos, adoption du nylon/Tergal et “mise en plis/reflets bleutés” une fois par semaine chez le coiffeur.

OK, disons alors que c’est normal de ne pas “reconnaître” sa grand-mère.

Mais, moi?

Y’a t’il un jour où je vais me dire devant une photo ou devant la glace : non, ce n’est plus moi ? Rien que de me poser la question me fait flipper.

Et, c’est un sujet qui me turlupine (le mot so “20ème siècle” du papier). Je l’ai déjà traité dans ce post : il ne m’a pas reconnue! 

 

blog femmes 50 ans - quinqua - bien-vieillir

 

Bien sûr, j’ai changé. J’ai vieilli. Mais cette gamine de 20 ans, je la reconnais. J’y retrouve mon image (enfin, ça dépend des matins).

Qu’est-ce qui transforme un visage? Y’a t-il un moment où mes traits vont vraiment se brouiller.

Qu’est-ce qui nous “défigure”?

Des rides? À priori juste quelques traits qui s’incrustent sur la photo. Des joues qui s’affaissent, un regard qui s’éteint un petit peu? Effectivement, je vois moins d’insolence dans mes yeux d’aujourd’hui également plus cernés.

Des cheveux blancs? Je n’en ai pas vraiment. Mais, j’ai rencontré une femme de 64 ans qui me racontait avoir eu du mal à assumer sa chevelure blanche. “J’ai vécu cela comme un changement d’identité. Toute ma vie, j’avais été “une belle brune”. Je n’étais plus brune !”. 

J’ai revu également un ancien “petit ami” de quand j’avais 14 ans. Je ne l’avais pas revu depuis 40 ans. Putain, rien que d’écrire cela me semble surréaliste. Je n’ai cessé (d’essayer) de le fixer. Rien (pas un trait, une expression) ne m’a rappelé quelque chose.

Alors, que j’ai toujours des amis de la même époque. Et, je n’ai pas le sentiment qu’ils aient changé tant que cela, eux. (Cela dit, pour préparer ce post, je me suis replongée dans mes albums et j’ai retrouvé certains “dossiers’ sur quelques uns. Que je me suis empressée de leur faire parvenir. Mon intégrité physique a quasi été menacée si je rendais certains clichés publics. Comme quoi le sujet est touchy.)

Finalement, les gens que l’on voit régulièrement ne changent pas à nos yeux. Alors, comme moi, je me vois tous les jours.

Je continue inlassablement à remplir mes albums photos à chaque vacances. Albums que j’espère avoir plaisir à consulter à mes vieux jours…

Tant qu’il n’est pas douloureux de les regarder…

J’ai le souvenir de ma mère, qui a 70 ans, abîmée plus par la maladie que par l’âge, se faisait du bien en décorant sa cuisine (pourquoi sa cuisine?) avec des photos d’elle du temps où elle était mannequin. Mais qui répétait cette phrase que je détestais : “on ne peut pas être et avoir été.”

Moi, je veux avoir été et toujours être.

Sur certaines photos “d’avant”, je n’ai que le regret de ne pas en avoir été assez consciente que j’étais “jeune et jolie” à l’époque.

Alors, aujourd’hui,  je vais essayer de mieux aimer mon image, car c’est celle-là que je vais regretter dans 20 ans (inch allah). Et, quand je regarde des photos de moi ado, c’est maintenant, surtout ma fille que je retrouve quasi trait pour trait. Et, cela, c’est bien !

 

À mamie, à maman, à ma fille…

 

blog femmes 50 ans - quinqua - bien-vieillir

 

Bon, je n’aurais jamais cru mettre un clip de Michel Sardou dans un des mes posts (comme quoi, on change…). Mais, ça colle bien (mention spéciale au blouson et au petit foulard autour du cou)

 

 

 

 

 

5
Share

Mes amies, le bonheur et la mer !

La “happiness therapy” ou 4 super copines qui plantent julots, ados, boulot, bobos pour quelques jours sous le soleil de la République Dominicaine.

Alors, non! Ce post n’est pas une tentative de vous refourguer mes photos de vacances (bien que.. Il y en a 2/3 dont je suis assez fière). Juste celle de vous faire partager ces moments qui font un bien fou ! Et, essayer d’en tirer quelques “principes be happy “.

 

blog femmes 50 ans - cinquantaine - quinqua

 

La bienveillance.

Nous nous connaissons hyper bien. Nous nous aimons. Donc, nous nous trouvons super!

La méthode du compliment sincère est la meilleure qui soit pour regonfler des egos souvent mis à mal (par un mufle, un patron rigide, des ados flingueurs…). Bref, nos amies nous aident à se sentir soi… en mieux ! 

– Magnifique ta jupe. Elle te va trop bien. Tes jambes sont vraiment canons ! 

– Très Jackie O, avec ce foulard dans tes cheveux. 

– Ha, mais, faut tout le temps que tu portes ce bleu. T’es sublime ! 

– Comment ça, t’as pas de nouvelles de ce mec. Mais quel con. Il ne te mérite pas!

– Qu’est-ce que tu me fais rire! 

– Arrête de dire que tu es grosse. 

Ok, du futile, du truc de filles…  mais qu’est-ce que c’est bon. Les workings girls ont bien laissé leur cerveau au bureau. Place libre alors à l’empathie, la bienveillance, la gentillesse…

 

Le rire

Nous avons ri. Mieux : ricané. J’adore ce terme qui fait “petite fille”. Car, oui, nous étions 4 gamines. De toute façon, on  ne se voit pas “vieilles”. Nous nous sommes toutes connues avant la vingtaine et aucune de nous ne trouve que les autres ont changé. On se voit avec les mêmes yeux. D’ailleurs entre nous, on s’appelle toujours les filles,

– On se retrouve à quelle heure, les filles?

– Les aubergines du buffet sont à tomber, les filles.

– Et, les filles, qui veut aller à l’aquagym? Hé, ho, les filles?  Ne faîtes pas semblant de ne pas m’entendre!

On a parlé cul. De nos premiers flirts au dernier amour (on a eu 6 jours ). On a critiqué les autres, mais pas trop.

On s’est surtout moqué de nous-mêmes. Les 4 quinquas, un chouia snobinardes qui, finances obligent, sont parties en low cost. V a failli perdre ses cheveux lorsque son séchoir à pris feu (elle a de toute façon vite renoncer à son brushing du soir). Perso, j’ai pris l’équivalent d’un seau d’eau sur la tête au milieu de ma chambre suite à une fuite de la clim dans le plafond. C n’a jamais réussi à avoir plus de deux lampes allumées en même temps dans sa chambre…

Nous nous sommes même pris pour de grandes aventurières…

Parce que nous avons pris le bus local (et non un taxi) pour aller à la ville voisine. Trop fières de nous tout en vidant une bouteille d’anti-bacterien (un peu flippées par le virus Zika quand même !)

 

blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

Et, nous avons fini, avec une joie à peine contenue, là :

 

blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

En bonne ménagère de plus de 50 ans ( OK V, tu n’as QUE 48 ans), nous avons fait le plein d’épices et de sauces en tous genres. Et, chacune avons dégoté deux saladiers en plastique dont nous sommes dingues (sans dec, ils sont magnifiques nos saladiers) !

Bon, fait dire que l’artisanat local….

 

FullSizeRender copie

 

(Oui, nous avons pouffé devant des bites). Mais, on a eu beau y réfléchir, nous n’avons trouvé personne à qui en ramener.

Nous n’avons également pas poussé notre sens de la découverte jusqu’à tester les crèmes au sperme de baleine ou à la bave d’escargot !

 

blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

(À propos de crème, je vous livre l’astuce de V qui, avant de monter dans 1 avion, va se tartiner dune triple couche de La Prairie ( la plus chère) au testeur du Duty Free pour voyager bien hydratée.

Dans l’ici et le maintenant. 

Avantage de cet hôtel “Promovacances” : une wi-fi plus que capricieuse = bonne detox digitale. Lâcher nos portables, nos tablettes fait partie, probablement, de ce qui nous est arrivé de mieux.

Mais, surtout, tellement besoin de ces quelques jours off et si contentes d’être ensemble, nous avons vraiment réussi à apprécier chaque instant.  Comme des enfants, nous nous sommes émerveillées de tout. De l’arbre du voyageur (rien que son nom fait rêver), à un coucher de soleil en passant par un beau plateau de fruits frais… Ou devant Julio César (oui, son vrai nom), le prof de sport (oui, c’est d’un banal!) gaulé comme un dieu et aux chaloupées diaboliques. Torrride!

 

 

blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

Un exploit pour moi qui a toujours du mal  à apprécier là où je suis au moment où j’y suis). J’ai une tendance à toujours  être dans le moment d’après. Même dans l’avion du retour, je n’ai pas préparé ma liste de courses de retour au Franprix.

 

blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

Oui, je me suis fait un tatoo éphémère sur le pied (une vraie rebelle).

Cet ici et maintenant qui permet un vrai lâcher-prise.

Libres, sans jugement, rien à prouver. Entre nous, pas de rides, de kilos en trop, de peur d’être sur la touche…

Je ne me suis pas habillée aussi court après 18 heures depuis 2002. Et mes cops ont même réussi à me faire adopter le deux pièces alors que mon ventre n’avait pas vu le soleil depuis à peu près la même année.

Le tout saupoudré d’une bonne pincée d’égoïsme. La première fois (depuis un bail) que je pars en vacances sans ado. Donc pas d’inquiétude de leur régime pizzas/frites au buffet, pas d’angoisse que ces pauvres petits ne s’ennuient, ni de désespoir de ne pas les voir lâcher leur portable pour un livre.

Bref, les quinquas à Punta Cana, c’est plus sympa que les trentenaires à Saint-Nazaire !

 

blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine;

 

Alors, facile, me direz-vous, la “happiness therapy”, par 30° sous les cocotiers. C’est sûr, mais allez (je le fais rarement) quelques conseils de “petits bonheurs”.

– Virez les gens toxiques, jamais un mot gentil, toujours dans la plainte. S’entourer de ceux qui font ressortir le meilleur de vous-mêmes.

– Faire des compliments, on n’ose pas en général.

– Lire un bouquin “de plage” même dans son canapé.

– Observer un coucher de soleil. Même en ville, c’est beau. Ou la lune, les étoiles… L’univers est vaste… ( c’est beau ce que je viens d’écrire…)

– Manger un bon plat sain et coloré.

– S’aérer les pieds. Pied à poil = joie! Ouf, on va vers des pieds moins enfermés. Marcher pieds nus dès que possible.

– Sourire, parler à des inconnus ( c’est fou comme en vacances, on n’hésite pas à engager la conversation devant un buffet de desserts alors que l’on murmure à peine un bonjour à ses voisins dans l’ascenseur)

– Avoir bonne mine, de plus se sentir “verte”. Oui, je sais, les UV, ce n’est pas génial. Mais avec modération, c’est quand même bon pour le moral. Sinon, j’ai testé l’Oenobiol auto-bronzant et franchement, c’est top. Et, quelques gouttes du sérum Clarins Radiance-Plus ajoutées à votre crème habituelle et c’est le début de la mine d’été.

– Rire, rire, rire…

– Essayer de se rendre compte, aussi souvent que possible, que l’instant présent est parfait. En pleine conscience !

– Et, surtout, let’s dance:

9
Share

La politesse de s’occuper de soi.

 

1- Comment décrieriez vous votre look?

Glam/rock?

L’habit fait le moine, mais j’aime l’idée que c’est moi qui “me façonne”. Une chose est sûre: j’aime la mode, j’aime être dans le mood de la mode. Mais, j’espère apporter ma petite touche de singularité. D’être moi-même (ce qui me semble le plus important). J’aime même parfois, oser être à contre-courant…

J’essaie surtout de ne “pas faire genre”. Je ne veux pas, par exemple, m’affirmer à travers des marques. Au contraire, j’en déteste les signes ostentatoires. Même sur des lunettes de soleil par exemple, je n’aime pas que le logo soit visible.

J’ai eu pendant longtemps un look très coloré. J’étais fan absolue de la marque Missoni. J’avais la chance qu’elle me fournisse des tenues pour mon boulot. Mais, ce n’est plus moi aujourd’hui. Too much! En fait, plus j’en faisais dans le vêtement, plus je cherchais à me cacher. Plus j’étais flashy, plus c’était pour moi, une façon de passer inaperçue. C’est bizarre, non? Vraiment paradoxal ! Aujourd’hui, une meilleure confiance en moi me permet de moins ressentir le besoin d’être très lookée, très maquillée, très brushingnée… J’ai tombé le masque! J’aime bien avoir mon petit look, sans en faire trop, mais jamais dans le laisser-aller même en jogging.

2- Votre routine pro-âge?

Une hygiène de vie !

J’ai arrêté de fumer il y a 5 ans plus pour le teint que pour des raisons de santé.

Je mange bio et j’ai supprimé le lait.

Question crèmes, je mets “ce qui me tombe sous la main”. Je n’y attache pas vraiment d’importance. J’aime bien le sérum Flavo C le matin. Mais, bon, quand je pense à ma grand-mère qui avait une peau extra et qui a mis de la Nivéa toute sa vie, je ne crois pas trop aux produits trop sophistiqués.

Depuis 2 ans, je fais chaque année du Botox dans la ride du lion. À chaque fois, je suis totalement terrorisée. Tétanisée à l’idée que cela se voit trop. Je veux juste me donner un “petit coup de frais” !

Et, le sport. Cela vient de mon éducation. C’est presque une politesse de s’entretenir, de prendre soin de soi. C’est un savoir-vivre. Pour moi, l’inactivité, c’est la mort… C’est signe de paresse, de laisser-aller…

3- Finalement, ce qui vous gène le plus dans votre âge?

En fait, si j’étais mariée, rassurée par l’homme avec qui je partage ma vie depuis longtemps, j’en aurais rien à foutre de mes rides, de vieillir.

Ce n’est pas le cas !

En tant que célibataire, de nouveau sur le marché, tu te sens en compétition avec les autres, avec des plus jeunes…

En revanche, je ne me sens pas assez vieille au niveau boulot. Quand je vois toutes les années qui me restent encore avant la retraite… J’ai toujours aimé bosser, mais maintenant que mes enfants sont grands, j’ai envie de temps, de temps pour moi. 

Et, puis, dans le fond, je ne me sens pas en phase entre ce que je suis réellement et mon âge réel.

7
Share

Un petit peu de philosoph…Age.

On dit que vieillir, c’est le rétrécissement des possibles. Mais, qu’il nous reste le choix du comment!

Ben, justement, c’est bien ça mon problème, je ne sais pas comment. À plus de 50 ans, j’ai l’impression de ne pas avoir de repères.

Je suis plutôt de la génération  ” sex, drugs & rock&roll. ” Je ne vous parle pas de mes habitudes de consommation, mais d’une “philosophie” dans laquelle j’ai construit mon adolescence.

Alors, qu’aujourd’hui, :

–  Je ne me fais plus contrôler mon ticket de transport dans le métro. Et, encore moins serrer de trop près.

– Je pourrais rentrer chez H&M avec une valise vide, le vigile ne me calcule même pas.

– Les vieilles dames ne me regardent plus jamais méchamment.

– Je ne double plus jamais dans les queues.

– On me fait de plus en plus souvent des appels de phare car je roule trop lentement sur la file de gauche.

– Mon boucher ne cesse de m’appeler “mademoiselle” persuadé que cela me fait hyper plaisir.

La prochaine étape, quelqu’un va se lever pour me laisser sa place dans le bus…

 

Mon perf Schott acheté aux puces de Clignancourt en 1978.

 

Mon perf acheté aux puces de Clignancourt en 1978, plus re-porté depuis???

Comment devient-on vieux alors que, quand on était jeune, on pouvait faire l’amour sans se protéger, on se faisait bronzer à la graisse à traire, on chantait No future, on ne savait pas qu’il fallait manger 5 fruits et légumes par jour et tout le monde buvait et fumait chez Sautet ou Michel Polac ?

Une ambiance “no future” qui prend aujourd’hui un tout autre sens. À un âge, où je n’ose même plus aller chez un médecin de peur de me choper un traitement à vie.

Je suis bien consciente qu’il va falloir “ménager” la monture”

J’ai faim d’aliments sains et soif de boissons detox, mais incapable de résister à toutes forces de junk food .

blog femmes 50 ans - blog quinqua - cinquantaine.

J’en suis à ma douzième tentative d’hypnose pour arrêter de fumer. Mais, putain, une bonne clope, avec un verre de blanc !  (#jesuisterrasse)

Comment vieillir ?

En vielle dame indigne ou en ancienne respirant la sérénité ?

photos Growing Bolder Je suis allée voir un vieux copain Stéphane Dieutre, coach et directeur de l’Institut Aristote qui organise des stages et des ateliers autour de la notion de réinventer sa vie autant sur le plan pro que perso.

Pour lui expliquer ce que je ressentais, lui parler de cette dualité en moi :

Entre celle qui cherche un sens à sa vie et celle qui a besoin de se lâcher.

Entre la personne qui aimerait tellement méditer en pleine conscience mais qui finit par allumer la télé pour mater Les reines du shopping.

Entre la femme qui part en cure detox teintée de yoga (voir post Detox et Rando)  et celle qui sort en sueur mais heureuse du moindre concert de rock/reggae… (#générationbataclan)

Entre celle qui aimerait que la sagesse se lise dans son regard doux et plein de compassion sur le monde et celle qui dit merde, putain, fais chier toutes les 2 phrases (et qui a envie d’étriper son boucher).

 

Blog femmes 50 ans - blog quinqua - cinquantaine

 

 

Bref, qu’est-ce que je fais? Je pète les plombs ou je me mets à la broderie anglaise?

“Le choix n’est pas en ces termes”, m’explique Stéphane pour qui le choix des possibles ne se rétrécit pas, il se précise. “Tu es à un moment de croissance personnelle. Où tu dois composer entre une aspiration à une certaine sagesse qui fait partie de toi et une aspiration à te lâcher. C’est la conjonction des contraires. Un tissage subtil à faire entre une personne réfléchie et profonde et un être bouillonnant, hédoniste, épicurien, gourmand. Tu dois trouver un mix tout à fait unique, qui est toi, de tes talents en conscience de tes ombres. Et, te demander ce que tu as à apporter au monde.”

Ce que j’ai d’unique???

J’en sais rien…Des rides, des bras qui commencent à devenir flasques, un sentiment de perdre des tours et de passer de plus en plus de temps dans une journée à chercher quelque chose (clefs, portable, lunettes… )?

À apporter au monde???

Mais je m’en fous là ! En ce moment, ce que je veux, c’est pécho! Je déconne… Enfin, pas complètement.

“Cette tension  entre ton coté “rock&roll” et ta soif de sens est en fait très positive. Tu as à l’intérieur de toi, toujours une ado avec toute sa juvénilité et une femme avec toute son intensité. Tu te sens plusieurs personnes mais tu peux être toutes ces personnes. C’est cela ta richesse, c’est cela qu’il faut partager, apporter au monde.”

Stéphane finit par me parler d’IKIGAÏ que l’on pourrait traduire par “joie de vivre et raison d’être”

Touver son Ikigaï est bien plus interressant qu’un simple combat contre l’âge. Ce que tu aimes faire, ce qui te donne envie de te lever le matin, ce qui te met en énergie. Si tu arrives à répondre à ces questions, tu as ta boussole!

Bon, ben je vais réfléchir à tout cela. En attendant, je vais me diriger avec mes 4 coins cardinaux :

Le recul de mes 50 ans

L’accomplissement de mes 40 ans l

L’énergie de mes 30 ans

L’insouciance de mes 20 ans.

 

…..

Fin d’un dîner chez les Marchand:

– Non, non pas de café ! Je ne vais pas fermer l’œil, une tisane plutôt… Quelqu’un a de quoi faire un pétard? “

 

La tasse en photo d’ouverture est en vente sur Etsy ici 

Allez, je vous laisse avec Bob Marley, celui dont je n’arrive toujours pas à évoquer la mort sans avoir la gorge nouée.

1
Share

Florence est la charmante directrice de l’hôtel Le pré de la mer à Saint-Tropez. Déjà décrit comme un paradis dans une quin(qua)zaine. 

Blog femmes 50 ans - blog quinqua 1- Comment décrieriez-vous votre look?

J’ai toujours aimé être classe et élégante. L’élégance fait partie de notre féminité. Mais, je cherche à être féminine tout en gardant une certaine simplicité. Je n’aime pas les choses trop flashy, trop bling-bling. Je vais plutôt vers de l’épuré, des tenues un peu fluides…

Je me suis coupée les cheveux il y a 6 mois. J’avais toujours eu les cheveux longs, même si le plus souvent attachés. Cela m’a fait un petit pincement au cœur! Mais, je trouve qu’il faut vraiment avoir les cheveux épais à partir d’un certain âge. Ce n’était pas mon cas. Finalement, aujourd’hui, je suis contente. Je trouve même que cela me va mieux.

2- Votre routine anti-âge?

J’ai toujours fait très attention à ma ligne. C’est pour moi le plus important. Je fais donc beaucoup de sport. Des choses assez “hard”. Sur un vélo, à fond pendant 45 minutes (avec de la musique aussi à fond dans les oreilles). Et, aussi beaucoup d’aquabiking.

Comme tout le monde, je mets crème de jour/créme de nuit. Pas très original. J’aime beaucoup l’huile tonique de Clarins. Que j’applique après une douche froide. En, fait l’été, je prends beaucoup de douches froides.

Peut-être qu’un jour, je ferais faire mes paupières. Mais, si tu le fais trop tôt, ça se voit. Je ne suis pas traumatisée par mes rides. Si tu fais des piqures, une fois, ça peut être joli, deux fois aussi, mais au bout d’un moment, ce n’est pas beau. J’en vois à Saint-Tropez…

3- Ce qui vous gène le plus dans votre âge?

J’accepte de vivre avec mon âge. J’ai une fille de 18 ans. Je ne serais plus jamais comme elle. Tant mieux!

La robe que je porte sur la photo, je l’ai depuis 27 ans. Alors, je me dis que tant que le peux la porter, tout va bien!

On verra plus tard!

0
Share

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans - blog quinqua
48 ans.

 

 

1- Qu’est-ce que cela vous fait de ne plus avoir 20 ans, ni même 40?

En fait, jusquà 40 ans, tu vieillis sans t’en rendre compte. Après, il y a plein de petites choses qui te le font réaliser. Une douleur au genou? Tu le remarques mi-amusé, mi-surpris. T’y crois pas trop, mais c’est là. Quant aux cheveux, n’en parlons pas. Un drame!  Tu ne les vois pas tomber Mais un matin, tu te regardes dans une glace et ton crâne est beaucoup plus clairsemé.

Je pense que ce qui m’ennuie le plus est de réaliser que je fais les choses moins bien qu’avant. La vue qui baisse, je l’accepte très mal. Chez les femmes, le ressenti du vieillissement est plus esthétique. Nous, les hommes, nous le vivons plus en termes de performance. Être moins bon en sport, par exemple.

Je prends conscience que je ne suis plus le même. Que mon corps a changé. Toute ma vie, j’ai entendu que je faisais plus jeune que mon âge. Ben, on me le dit de moins en moins. Mais, il y a un moment où il faut l’accepter.

Avoir des rides, je m’en fous. Ce qui me gène, c’est d’avoir toujours l’air fatigué. J’ai beau avoir passé une bonne nuit, j’ai des poches sous les yeux. Le reflet dans les vitres du métro me le montre tous les matins.

2- On dit que les femmes vieillissent alors que les hommes mûrissent. Qu’en pensez-vous?

Ce sont des notions avec lesquelles on a grandi. L’héritage d’un archétype social ou la beauté féminine a toujours été associée à la jeunesse, à la fraîcheur. La séduction d’un homme est moins basée sur le physique. Elle s’appuie plus sur la réussite, le pouvoir. Mais, on peut penser que, les prochaines années, cela va s’équilibrer. Je vois de plus en plus de femmes de 60 ans et plus magnifiques. Elles sont belles car elles ont accepté de ne pas avoir recours à la chirurgie esthétique. Elles sont belles dans leur tranche d’âge et non en se comparant à une autre.

Quant à moi, je ne pourrais pas dire pourquoi, mais j’ai le sentiment, finalement, d’avoir plus de succès aujourd’hui qu’à 18 ans. La maturité, sans aucun doute!

 

Note de l’auteur ( moi, donc) : Nicolas fait un riz cantonnais… une tuerie! 

 

 

0
Share

“La curiosité est un secret de jeunesse”

Ma deuxième quin(qua)zaine de mars.

ESPOIR

 

 Espoir… Souvent déçu. Le printemps, ce n’est pas encore tout à fait maintenant.

 

Alors, encore une dominante de noir:

Jeune Vieillis Pas - Blog 50 ans

Jean 7, sweat Gap, sneakers Serafini sport.

Imper Swildens.

Sac YSL. 

2 cinés

Jeune Vieillis Pas - blog 50 ans.

 

Grand gagnant des Césars, Timbuktu, est une chronique du “fanatisme ordinaire”. Il nous rappelle que ce sont les musulmans, les premières victimes des extrémistes religieux. Beau, très beau, mais glaçant.

Still Alice. Ok, Julianne Moore est vraiment géniale (oscar de la meilleure actrice), mais le film m’a filé un bourdon!  Une femme atteinte d’Alzheimer précoce doit apprendre à oublier… Flippant ! Surtout que dernièrement, j’ai passé 10 minutes devant ma lampe à chercher le mot “abat-jour” et, en rangeant mes courses, ai mis les croque-monsieurs avec les produits d’entretien.

(Le complexe Pathé Beaugrenelle est vraiment super bien).

Citation:

“La curiosité est un secret de jeunesse”

Jean-François Bizot.

Achat: 

Poncho Laurence Heller
Poncho Laurence Heller

 

Série addict. 

Olive Kitteridge - Jeune Vieillis Pas - Blog 50 ans

 

Cette mini-série américaine de 4 épisodes raconte le parcours d’une femme totalement handicapée des sentiments sur la deuxième moitié de sa vie.

Avec la formidable Frances McDormand. Qui n’a pas peur de vieillir sous nos yeux.

 

Jeune Vieillis Pas - Blog 50 ans

 

IN-matures 

On la voit partout.

Eveline Hall

Eveline Hall - Jeune Vieillis Pas - blog 50 ans

 

Cet mannequin allemande de 69 ans est dans les pages mode du Madame Figaro du mois avril pour un “Fashion Generations”. Elle y déclare:  ” Plus jeune j’étais plutôt belle. C’était… banal. En veillissant, j’ai acquis une autre forme de beauté, avec plus de caractère. Mon visage reflète ma vie, ma personnalité. On devrait oublier chirurgie et liftings: on peut être belle, sexy, mais on ne peut plus être jeune.”

 

Madame Figaro - Jeune Vieillis Pas - blog 50 ans.

 

Sur le site de  L’express Styles, on trouve d’autres visages, d’actrices cette fois, à qui les rides vont bien. En voici  quelques exemples.

 

L'Expres Styles - Jeune Vieillis Pas - blog 50 ans.

 

Mais malgré cela, franchement interpellée par la couv de Sciences humaines :

 

Sciences Humaines - Jeune Vieillis Pas - blog 50 ans.

 

Ha bon!  On a le choix????

Non. Mais, on peut ne pas être dans la lutte.

Finalement cette couv est l’occasion pour moi de refaire le point sur le nom de mon blog et ce que je souhaite transmettre. On peut être âgé sans être vieux.

Ce que nous pensions de la cinquantaine, de la soixantaine est has been. Ce sont des notions héritées de nos mères et grand-mères. Qui ne correspondent pas à ce que nous sommes aujourd’hui.

Allez, je vous laisse avec Selah Sue ( for you Claire! ) et MenauPower les filles!

 

2
Share