Coup de vieux/coup de jeune !

Ma dernière quin(qua)zaine de septembre.

Série addict  :

Je suis archi fan dAmerican Crime.

Je viens de finir la saison 2 (je suis désespérée, d’autant qu’un peu déçue par le dernier épisode). La saison 1 était déjà formidable. Chaque saison est indépendante l’une de l’autre et se déroule autour d’une crime dans ne ville différente. Idée géniale : reprendre quasi les mêmes acteurs dans les rôles principaux en leur donnant une toute nouvelle partition à jouer.

 

Blog femmes 50 ans - quinqua - american crime

 

Nous sommes à Indianapolis, en Indiana. Un jeune étudiant accuse d’agressions sexuelles des membres de l’équipe de basket d’un établissement privé sur fond de tensions sociales et raciales. La directrice du lycée est jouée par Felicity Huffman, le coach de l’équipe par Timothy Hutton.

Une série sans esbroufe, uniquement centrée sur la psychologie des personnages. D’une grande intelligence à voir sur Canal + replay. 

 

Jeune pousse (à suivre) : 

Il n’y a pas si longtemps, lors d’un pot entre copines, une maman trop fière (mais aussi un peu inquiète) nous explique que sa fille Marine, brillante diplômée d’école de commerce se lance dans la fabrication de superbes pochettes en Kilim du Maroc.

Aujourd’hui, Marine, 26 ans, est à la tête de sa petite entreprise, Sorato, qui à partir de pièces artisanales glanées au cours de ses voyages confectionne à la main des pièces uniques.

 

Sorato - blog femmes 50 ans - quinqua

 

L’aventure a commencé dans les souks marocains. Cet été, c’est après un voyage au Pérou, que Sorato crée des vestes kimonos en tissu Shipibo fabriqué par les femmes de la communauté de Pucallpa. Pour les fêtes, Marine met à l’honneur la peau de poisson pour de la petite maroquinerie après avoir visité une ferme de tannage à Arcachon qui s’inspire des techniques islandaises.

 

Le show room/atelier dans le 10ème à Paris
Le show room/atelier dans le 10ème à Paris

 

C’est vraiment sublime. Allez voir son site www.sorato.com ! 

 

Que font 4 blogueuses lorsqu’elles se rencontrent ?

Un selfie.

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

Bon, elles se parlent aussi et du coup passent une super soirée à se découvrir. Isabelle (au centre) de Mode personnel(le) qui parle de mode avec style, et simplicité, Mylène (au milieu) d’Happy Q(uinqua) à la plume incisive mais toujours drôle et à gauche, Sylvie du blog Les précieuses qui nous fait partager sa passion (et son expertise) des bijoux.

 

J’ai pris un coup de vieux :

Je suis rentrée dans un H&M et j’ai tout trouvé moche !

Mais un peut coup de jeune aussi :

Lors d’analyses sanguines, on m’a demandé la date des mes dernières règles. Petit plaisir amusé même si j’ai répondu : 2013 !

 

Un ciné : 

Dans peu de salles, Monsieur Ove est un feel good movie suédois malgré son pitch. Un sexagénaire psychorigide et méchant n’a qu’une idée en tête : se suicider afin de retrouver dans la mort l’amour de sa vie. Mais, dès qu’il va se sentir à nouveau utile, il va reprendre goût à la vie. Profondément humain et très touchant

 

Monsieur Ove - blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

Pensée(s) :

« La vie a plus d’imagination que nous. »

François Truffaut.

 

Achat : 

 

Gas - blog femmes 50 ans - quinqua

Bracelet Gas 5 tours : 140€

 

Coïncidence/ Synchronicité ?

Alors que j’écris mon post sur les crèmes antirides pour mon précédent post : Y’a quoi dans une crème antirides ? en me plaignant d’un vocabulaire un peu trop « guerrier » pour lutter contre les années, je reçois une crème d’une nouvelle ligne de soins bio, vegan et slow bonheur : Les Happycurriennes. Alors, j’adore et j’adhère complètement à leur discours « slow-âge » pour nous accompagner en douceur dans notre parcours « maturité ». Leur crème pour les peaux matures se nomme la Re-Belle pour ré-enchanter notre peau !

 

blog femmes 50 ans - quinqua - bien-vieillir

 

Un test :

En attendant d’être re-belle, je continue ma lutte contre les points noirs sur le nez. Il parait que le bicarbonate de soude est très efficace. On en mélange dans un peu de lait pour en faire une mixture un peu épaisse. On l’applique sur zone. On essaye de tenir le coup 10/15 m parce que ça gratouille/chatouille. Et, on rince à l’eau. Pas mal, impression de « propre ». À faire une fois/semaine.

 

 

bicarbonate de soude - blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

Conférence : 

Au théâtre de l’Atelier est organisé un cycle de conférences sur le bonheur : une quête impossible ou un art qui s’apprend ?

Dimanche dernier, C’est Luc Ferry, brillant, qui a pris le micro :

 

Bonheur - blog femmes 50 ans - quinqua

 

Pour lui, la quête du bonheur est une grave illusion.

« Pour croire au bonheur, il faut être croyant ou débile. C’est totalement irréaliste. » Il n’y a pas de bonheur universel. Le contexte, l’environnement est primordial.

Pour lui, tout ce qui nous rend heureux a le pouvoir également de nous rendre malheureux ( l’amour que l’on porte à quelqu’un/sa disparition). Et, d’ailleurs : « On peut définir le malheur, pas ce qui va nous rendre heureux. »

Il ne faudrait pas chercher le bonheur, mais à avoir une vie pleine de sens (c’est cela qui peut nous apporter de la joie, des moments de grâce). Et, remplie d’amour. C’est lui qui donne du sens à la vie.

Finalement, cette recherche du bonheur… Rien de tel pour nous rendre malheureux. À MÉDITER.

Allez, je vous laisse avec Stevie, qui moi, me rend profondément heureuse :

 

4
Share

 

– Qu’est-ce que cela vous fait de ne plus avoir 20 ans, ni même 40?

Ce qui m’interpelle le plus est le raccourcissement de l’avenir.

Jusqu’à 40 ans, tu peux te dire : « on verra plus tard ». Aujourd’hui, tu ne peux plus. C’est maintenant qu’il faut agir ! Prendre de vraies décisions, faire des choix.

Je me pose de plus en plus de questions sur mon mode de vie.  Est-ce que je ne devrais pas un peu lever le pied, arrêter de bosser comme un dingue? Profiter plus. Oui, cela fait 3/4 ans que je songe à un changement de vie…

Sinon, il est vrai que tout diminue. Mais, je m’en fous un peu. La dernière fois que j’ai couru, j’avais 8 ans, c’était pour choper le bus ! Alors…

Quand, je prends mes fils d’une vingtaine d’années dans les bras, je sens bien qu’ils ont une tonicité que je suis loin d’avoir. Mais, une fois de plus, je n’y attache pas plus d’importance que cela.

 

– On dit que les femmes vieillissent alors que les hommes mûrissent, qu’en pensez-vous?

Je ne crois pas que les hommes mûrissent un jour ! Moi, quand je lis Auto Moto, j’ai toujours 12 ans.

À 50 ans, hommes comme femmes, on est « à maturité » physiquement, peut-être plus au top de notre « séduction ». Je parle sur un plan purement « plastique ». Après, on a d’autres atouts.

Les femmes ont peut-être un passage plus difficile au moment de la ménopause. Qui est une période franchement traumatisante tant sur le plan psy que physique. Il peut alors y avoir un « coup de vieux » brutal. Chez l’homme, c’est plus progressif. Mais, à la soixantaine, on se rattrape les uns les autres.

 

5
Share

 

Je ne mange pas toujours à heures fixes et parfois même, je ne m’assieds pas. Mes repas ressemblent le plus souvent  à une succession de petits grignotages. Je bois 1 litre de coca par jour. Je mets quiconque au défi d’avaler plus vite que moi un paquet de bonbons. Et, les légumes, OK, mais bien revenus à l’huile d’olive (et avec de pâtes, origines italiennes obligent!).

Je me rends bien compte que mon comportement alimentaire manque… de maturité.

Alors quand un ami, Philippe Babielle, ostéo, naturopathe* me propose quelques clefs pour une bonne alimentation pro-âge, j’ai immédiatement pris mon agenda pour fixer une date.

« J’apporte quoi? Du coca? »

– « Non rien. »

 

En entrée : un peu de théorie.

« Bien vieillir, c’est respecter, en conscience, les besoins fondamentaux de notre corps, les besoins nutritifs de nos cellules et de notre équilibre psycho-émotionnel. Et, c’est croire fermement que l’on peut décider de changer de comportement pour être pro-actif pour sa santé. Vouloir améliorer son alimentation, c’est aussi avoir envie de se faire plaisir, de s’occuper de soi. La cuisine doit être un endroit de plaisir, de joie de vivre et de créativité ». 

En fait, ce que l’on mange doit nous aider à lutter contre nos ennemis tout en les évitant le plus possible.

Notre ennemi commun : les radicaux libres! Ils sont la cause principale du vieillissement des tissus.

Le soleil, le tabac, la pollution… Mais, leur source est également alimentaire. Comme le corps ne sait pas les éliminer tout seul, petit à petit, ils nous encrassent et perturbent le fonctionnement de nos organes.

Ce sont : les graisses saturées, brûlées; l ‘excès de produits laitiers 0%; les produits transformés ou dénaturés (type margarine); le gluten; l’alcool…

Un autre ennemi : le sucre. Le stress carbonyl est un des grands responsables du vieillissement prématuré. En fixant des molécules de glucose sur les protéines, il en altère le fonctionnement.

Et, des amis, on en a?

Plein!

 

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans - Blog quinqua

 

Pour lutter contre les radicaux libres, l’organisme s’est doté de systèmes de défense antiradicalaires sous forme  d’enzymes qui dépendent de l’alimentation.

Les fibres, les vitamines des fruits et des légumes sont des co-facteurs de la fonction enzymatique des systèmes réparateurs. Bref, en clair, crus ou cuits tout doucement, ils sont nos meilleurs amis !

Les fibres, de manière générale, ont une action primordiale sur la fonction intestinale dont dépend notre terrain immunitaire et notre énergie.

Les graisses insaturées ou poly-insaturées (les huiles, les oléagineux…). Essentielles car non produites par l’organisme.

Les produits lacto-fermentés (ou probiotiques : micro-organismes qui ré-ensemencent la flore intestinale). Comme la choucroute crue, les yaourts ou mieux le kéfir, les cornichons etc.

À  table, à la pratique.

La base d’un bon repas chez Philippe.

– Choisir les bons apport nutritionnels. La bonne question : est-ce bon pour moi?

– Que ce soit pratique (rapide) à faire. Vive le rice cooker (le riz étant un bon aliment de base)

– Se faire plaisir.

On commence par se disposer à manger. On prépare son diaphragme. On respire, on se détend. On boit un grand verre d’eau.

 

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

Le tout assaisonné de deux types d’huile : olive (omega 6) et cameline (omega 3) et saupoudré de grains de sésame (Gomasio).

Il faut alors bien manger. C’est à dire mâcher, bien profiter des saveurs. Une partie de la digestion se faisant dans la bouche. Et prendre le temps de manger. On pose ses couverts entre chaque bouchée. On laisse la satiété se faire ressentir (15 m au moins).

 

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50  ans - blog quinqua

 

Avec un filet d’huile d’olive au moment de servir (on ne fait pas cuire les huiles !) et de la sauce soja. Légumes bio et de saison bien sûr!

Le tout accompagné de galettes sarrasine et d’un peu de vin, à boire une fois l’estomac un peu rempli.

Des fraises en déssert. En fait, il aurait fallu commencer par elles. Je pense que Philippe n’a pas osé me faire le coup!  En revanche, on retient pour le petit dej, le fruit d’abord pour mieux gérer la glycémie.

 

De retour chez moi, comme Philippe m’a expliqué : « il n’est jamais trop tard pour inverser la vapeur ». J’investis immédiatement dans la vapeur (mouais). Dans un vitaliseur. Un système de cuisson douce à la vapeur qui respecte les aliments et ne modifie pas leurs apports nutritifs.

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

Je la teste depuis quelques jours, et franchement, les légumes atteignent un fondant al dente….

Encore mille mercis à Philippe.

Philippe Babielle - blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

*Philippe Babielle est le créateur d’un outil d’accompagnement   » Alimentation consciente », guide de changement du comportement alimentaire.

2
Share

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans - blog quinqua
48 ans.

 

 

1- Qu’est-ce que cela vous fait de ne plus avoir 20 ans, ni même 40?

En fait, jusquà 40 ans, tu vieillis sans t’en rendre compte. Après, il y a plein de petites choses qui te le font réaliser. Une douleur au genou? Tu le remarques mi-amusé, mi-surpris. T’y crois pas trop, mais c’est là. Quant aux cheveux, n’en parlons pas. Un drame!  Tu ne les vois pas tomber Mais un matin, tu te regardes dans une glace et ton crâne est beaucoup plus clairsemé.

Je pense que ce qui m’ennuie le plus est de réaliser que je fais les choses moins bien qu’avant. La vue qui baisse, je l’accepte très mal. Chez les femmes, le ressenti du vieillissement est plus esthétique. Nous, les hommes, nous le vivons plus en termes de performance. Être moins bon en sport, par exemple.

Je prends conscience que je ne suis plus le même. Que mon corps a changé. Toute ma vie, j’ai entendu que je faisais plus jeune que mon âge. Ben, on me le dit de moins en moins. Mais, il y a un moment où il faut l’accepter.

Avoir des rides, je m’en fous. Ce qui me gène, c’est d’avoir toujours l’air fatigué. J’ai beau avoir passé une bonne nuit, j’ai des poches sous les yeux. Le reflet dans les vitres du métro me le montre tous les matins.

2- On dit que les femmes vieillissent alors que les hommes mûrissent. Qu’en pensez-vous?

Ce sont des notions avec lesquelles on a grandi. L’héritage d’un archétype social ou la beauté féminine a toujours été associée à la jeunesse, à la fraîcheur. La séduction d’un homme est moins basée sur le physique. Elle s’appuie plus sur la réussite, le pouvoir. Mais, on peut penser que, les prochaines années, cela va s’équilibrer. Je vois de plus en plus de femmes de 60 ans et plus magnifiques. Elles sont belles car elles ont accepté de ne pas avoir recours à la chirurgie esthétique. Elles sont belles dans leur tranche d’âge et non en se comparant à une autre.

Quant à moi, je ne pourrais pas dire pourquoi, mais j’ai le sentiment, finalement, d’avoir plus de succès aujourd’hui qu’à 18 ans. La maturité, sans aucun doute!

 

Note de l’auteur ( moi, donc) : Nicolas fait un riz cantonnais… une tuerie! 

 

 

0
Share

Les hormones en vrille!

Une humeur très fluctuante (avec parfois dans mon cas, de vraies envies de mordre)

Un mal-être sans raison valable

Un questionnement permanent. qui suis-je (en train de devenir)? où vais-je (maintenant)?..

Des envies de tout remettre en cause. De tout envoyer ch…

Cela vous rappelle quelque chose?

Notre adolescence !

 

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans

 

Hé oui, aujourd’hui, je ne suis plus une enfant une jeune ! Ça commence même à faire un petit moment!

Mon identité est en plein bouleversement. Ma deuxième partie de vie : c’est l’inconnu. Se projeter peut même être assez flippant.

Le  NO FUTURE de nos années punks prend, aujourd’hui, une toute autre dimension. Moi qui est une grande tendance à la proscranisation… Tout remettre au lendemain devient carrément une faute.

Il devient vraiment temps de se trouver.

Alors, je me cherche !

Vestimentairement parlant, j’en ferais d’ailleurs un prochain post. Je continue parfois à me taîner un style un peu ado attardé. Et, j’ai l’angoisse de faire « dadame ».

Comme j’ai lu que cette crise est une aussi une occasion de trouver sa vérité, de mieux se connaître…

Je me cherche

Je teste tout. Je bouquine des livres sur la pleine conscience, je colorie des mandalas, mon ostéo m’initie à la méditation, j’assiste à des conférences de développement personnel, je pratique le « repos actif »… Je délaisse Elle, Gala, Voici (de toute façon, je ne sais plus de qui ils parlent) pour Flow, Happinez, Simple Things…

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans

 

Je rêve de devenir bouddhiste et d’être totalement insensible devant un pavé de bœuf.

Si avec tout cela, je n’arrive pas à ne plus sous-estimer ma richesse intérieure…  Je vais devenir la sexa la plus zen au moins de mon quartier. Ou en tous les cas, la plus allumée.

Je me cherche. Comme les deux teen-agers que j’ai à la maison.

Ipsos a même créé un néologisme : « les quinqu’ados ». Selon leurs  études, 2/3 des quinquas se sentent parfois rebelles (marqueur généralement associé à l’adolescence).

Bon, je n’aime pas ce terme. Il sous-entend que l’on s’accroche à un état qui n’est plus du tout le nôtre. Comme certaines stars qui le prennent au pied de la lettre.

 

John & Mado
John & Mado

Le côté rebelle me parle plus. Une Rock & Roll Agitude! D’ailleurs, la nouvelle rébellion chez « les vieux », comme une certaine jeunesse à une époque, passe par les cheveux. On a grandit en entendant: à 40 ans, faut les couper.  Alors, on les garde longs!

 

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans

 

Les hommes ne sont pas en reste. Quitte à avoir des coupes franchement « Djeuns »!

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans

 

Alors, crise oui. Pas d’adolescence mais de maturescence!  Comme on dit de nos enfants, ils ont enfin acquis une certaine maturité. Volià, je suis mature! Si on en prend la définition au pied de la lettre: « état de ce qui est parvenu à son complet développement ».  Une InMature revendiquée !

La preuve, je peux même reporter un sweat à messages. 

Damart - Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans.

 

Collaboration Damart x Isabelle Oziol de Pignol ( ACCRO DE LA MODE).

« La cinquantaine, c’est comme l’adolescence, mais avec une carte bleue.« 

Florence Foresti.

 

 

 

 

4
Share

Patrice, 46 ans.
Patrice, 46 ans.

– Alors, ça fait quoi de ne plus avoir 30 ans, ni même 40?

Rien.

Enfin si, quand même. tu perds un peu en insouciance. Tu as plus de responsabilités. Tu te sens moins libre.

Professionnellement, tu ne peux plus te rater. Tu te dois d’être plus sélectif sur tes choix.
Mais, j’apprécie aussi cette maturité.

Même si physiquement, tu sens quand même que tu n’es plus à la pointe. Tu encaisses moins bien qu’avant. 

– C’est comment une femme qui vieillit bien? 

Une femme qui s’assume. Qui ne se prend pas trop la tête. Tout en continuant à prendre soin d’elle.  

Une femme qui reste aussi en osmose avec toi. Avec qui tu restes sur la même longueur d’onde. Je ne comprends pas ces mecs qui ressentent le besoin d’être avec des femmes bien plus jeunes qu’eux. Je ne pourrais pas. J’aurais l’impression d’être leur père. Un mec qui sort avec une nana plus jeune que sa fille me met mal à l’aise en fait. 

– « Les femmes vieillissent, les hommes mûrissent », cela t’inspire quoi? 

On vieillit tous. Et, inconsciemment ou pas, on essaye tous de rester jeune. Mais, la pression est peut-être plus forte pour les femmes. Pour nous, finalement, c’est plus facile parce que l’on se pose moins de questions.

J’ai, autour de moi, une génération de femmes de 70 ans qui sont juste très belles, au top.

Mais, on ne va pas se mentir. Pour en revenir un peu à la question précédente, une femme de 50 ans a probablement plus de mal à trouver un mec que l’inverse.

Pour moi, en tous les cas, ma femme ne vieillit pas, elle m’accompagne…

0
Share

Le magazine Citizen K International, mené par Guillaume Durand, a construit son numéro de printemps autour de la « maturité ». Un spécial vieux en fait! Parfaite illustration de cette rubrique : vieillir devient  tendance.

(C’est mon « amie instagrameuse » @accrodelamode, qui m’a signalé cette pépite.)

Citizen K

– À l’honneur: Gena Rowlands, actrice inoubliable d’Une femme sous influence, de Gloria.. photographiée par sa fille Zoé Cassavetes.

Gena Rowlands

 

Au niveau des pubs, la moyenne d’âge des mannequins n’excède pas 25 ans. Mais pour le rédactionnel, ils ont joué le jeu.

– Les séries mode:

Out of Africa

Jeune Vieillis Pas

Inoxydable, retour vers le futur:

Jeune Vieillis Pas

 Les accessoires.

Jeune Vieillis Pas

 

– Des interviews de VIP ayant dépassé largement l’âge de la retraite.

Comme Roland Dumas (90 ans). Ou Gérard Genette (84 ans) qui nous explique :

« … s’étonner soi-même, en bien ou en mal, est en tous cas une marque de fraîcheur qu’il ne faut pas dédaigner, quand s’annonce la date de péremption ». 

– Et, bien sûr la série beauté aux titres délicieux…

Beauté à l’ancienne, 

Vieille & Jolie,

L’or gris, 

Jeune Vieillis Pas

 

La beauté sur laquelle s’interroge la sociologue Noëlle Châtelet:

« … nous avons perdu la moindre indulgence face à nos imperfections. L’acceptation de son propre vieillissement dont dépend la beauté de la maturité, demande un vrai travail sur soi-même. »

Le magazine nous révèle également les 5 plus grands regrets des personnes en fin de vie recueillis pas une infirmière australienne (Bronnie Ware) :

1- Je regrette de ne pas avoir eu le courage de vivre ma vraie vie et non pas celle         que les autres voulaient pour moi.

2- Je regrette d’avoir consacré trop de temps à mon travail.

3- Je regrette de ne pas avoir exprimé davantage mes sentiments.

4- Je regrette de ne pas être resté en contact avec mes amis.

5- Je regrette de ne pas m’être autorisé à être plus heureux.

Mais, moi, j’ai tout particulièrement adoré le dossier « Happy end » qui nous livre le top 10 des maisons de retraite :

« Enquête sur les plus extraordinaires résidences pour personnes âgées. »

Au paradis du lifestyle gériatrique!
Au paradis du lifestyle gériatrique!

 

Je suis assez sensible aux loisirs proposés par le Franklin Park Sonterra aux US qui propose entre deux lectures de Bible et trois chansons nostalgiques irlandaises de la Zumba Gold. Ou ceux du Grove Place en Grande-Bretagne qui propose une grande parade pour le carnaval de juillet et qui fournit les costumes pour Halloween.

Mais, je me vois surtout au Barton Park, toujours en GB, qui annonce dans ses prestations et services: spa, massages thérapeutiques, traitements holistiques, voitures privées avec chauffeur (Rolls-Royce, Bentley)…

Je me renseigne pour savoir s’ils font des tarifs de groupe.

1
Share