Quinqua lifestyle… le mien !

Ma dernière quin(qua)zaine de novembre.

Un film :

Le client, film iranien de Asghari Farhadi dont j’avais déjà beaucoup aimé Une séparation.

Un nouvel appartement est prêté à Rana et Emad, couple d’acteurs. Sur lequel plane la présence de l’ancienne locataire. Un soir, Rana est agressée sous la douche. Emad veut retrouver l’agresseur. Par vengeance ou pour sauver son honneur? 

Un grand film porté par deux acteurs high level : Taranesh Alidoosti et le beau Shaba Hosseini ( palme du meilleur acteur au dernier festival de Cannes). Et, une plongée dans la société iranienne passionnante.

 

Le client - blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

#CoupDeVieux :

J’ai un genre de petit kyste sur le doigt, à la base de l’ongle qui le déforme.

Je vais en consult de dermato à Bichat.

La dermato m’ausculte

– Bon, si cela vous gène vraiment, il faut l’opérer.

– Mais, c’est dû à quoi.

– La vieillerie ! 

 

Tenue :

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

Boots Venise. Jean Forever 21. Tee-shirt Athé Vanessa Bruno. Pull Monoprix

 

Un spectacle :

 

 

42nd street - blog femmes 50 ans - quinqua

 

42 nd street : une vraie comédie musicale à l’ancienne, à l’américaine (bien que la troupe soit anglaise) : du chant, de la danse et des claquettes. Enthousiasmant !

Après la crise financière de 29, un producteur mise sur un nouveau show mais la vedette féminine se blesse en répétition. Le spectacle sera sauvé grâce au talent d’une jeune danseuse de la troupe. 

Un spectacle joyeux et dynamique parfait pour les fêtes de fin d’année. Dans ce merveilleux Théâtre du Chatelet.

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

Jusqu’au 8 janvier.

 

Une grande première: 

Assister à un show coiffure!

Jérôme Guézou, créateur d’Angel Studio (un concept store pour une nouvelle approche de la beauté et de la coiffure), a présenté sa collection printemps/été 2017 : Paris cruise. Nous étions sur une péniche voguant sur la Seine. Féérie de Paris, défilés et démonstrations live de coiffures un peu dingues avec musique à fond les ballons. Oserais-je dire : ébouriffant ! ! Puis, c’était la première ( et probablement la dernière) fois de ma vie que j’assistais à un défilé en front row (#VisMaVieDeBlogueuse 😉)!

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

Pensée(s) :

« Le seul, le vrai, l’unique voyage, c’est de changer de regard »

Marcel Proust.

 

La chasse aux cadeaux :

La société Cadeaux.com, un des leaders de la vente de cadeaux en ligne m’a proposé de découvrir son site. Parfait en cette période. J’ai passé des plombes à tout découvrir. L’offre est pléthorique. Coffrets d’épices, mugs, draps de bain, boîtes à bijoux ou à thé, coussins, maroquinerie… Bref, des tas d’idées de cadeaux sympas et  funs. La plupart sont personnalisables. D’ailleurs, le site permet de voir instantanément ce que donne la personnalisation sur le produit fini (c’est assez ludique à faire d’ailleurs). La moyenne des prix tourne autour des 20€.

J’ai choisi pour une copine qui reçoit pour le réveillon ce vase personnalisé avec le #cocooning (29,90€) avec des petits brillants Swarovski dessus.

Cadeaux.com - blog femmes 50 ans - quinqua - lifestyle

 

 

 

Et, pour moi, je n’ai pas résisté à me commander un magazine de mode de mon mois de naissance (19,90€)

 

Cadeaux.com - blog femmes 50 ans - quinquajourneaux

cadeaux-com, blog femmes 50 ans - quinqua

La livraison est hyper rapide (entre 24 et 48H.). Donc, pour le cadeau de la belle-sœur, du petit neveu… Il est encore temps: www.cadeaux.com

Je précise que ce n’est pas du made in China. Tout est fabriqué à la demande en France.

Serie Addict :

Je viens de démarrer Jour Polaire sur Canal (les 2 premiers épisodes : vous pouvez encore les rattraper). Avec Leila Bekhti et des acteurs suédois.

 

Jour Polaire - blog femmes 50 ans - quinqua

 

Un ressortissant français est assassiné dans des conditions horribles dans une ville suédoise du cercle polaire. Une capitaine de L’Office central pour la répression des violences aux personnes français est dépêchée sur place pour enquêter avec la police locale. 

Total dépaysement aux confins de la Laponie avec un scénario béton  (et assez flippant) !

Dernière séance de Vénus Viva : 

 

Venus viva - blog femmes 50 ans - quinqua

 

J’ai fait ma dernière séance de Venus Viva.  Que je vous avais déjà présenté ici et là.

Pour rappel, la marque et le docteur Schinazi m’ont proposée de tester ce traitement. Une nouvelle technique d’abrasion superficielle par radiofréquence qui améliore l’aspect de la peau  (diminution des pores, irrégularités uniformisées, atténuation des rides…)

Dès la deuxième séance, j’ai remarqué que tout le monde me trouvait « bien en ce moment » ( à nos âges, sous-entendu : qu’est-ce que tu as fait?). Et, truc que je ne pourrais pas vraiment expliqué, moi qui me trouve absolument pas photogénique, je me trouve mieux sur mes dernières photos. C’est possible, çà?

 » Oui. » M’explique James Schinazi.  » Le traitement étant inducteur de collagène, il y a un vrai effet tenseur. Et, vous gagnez vraiment en luminosité.  »

Je ne vous cacherais pas que ce traitement est quand même assez cher. Il faut compter 400€ la séance.

 

Code JNVP :

 

blog femmes 50 ans - quinqua -

 

 

 

Mon amie Carole Dichampt, créatrice de Cousu de fil blanc vous propose une réduction de 20% (avec le code JNVP) sur l’ensemble de son site (jusqu’au 20/12°

 

 

 

 

Alors, allez choisir parmi ses savons artisanaux dans leurs packagings si originaux et toutes ses senteurs (bougies, parfums) pour la maison aux fragrances plus délicates les unes que les autres. Tout est entièrement naturel et made in France (oui, j’y tiens).

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

www.cousudefilblanc.com

 

Dernière minute :

J’ai reçu mon vase !

 

img_9973

 

 

 

1
Share

Le temps passe…

C’était mon premier mariage « fille ou fils de ».

 

mariage - blog femmes 50 ans - quinqua -

 

Voilà typiquement le genre d’événements qui te file un coup de vieux, te fait penser « putain le temps passe (troooop) vite »… Mais aussi quelle merveilleuse illustration du cycle de la vie. ( Je m’enflamme, là !)

Car, cette magnifique jeune mariée est cette petite fille, d’à peine 3 ans, dans les bras de sa maman (à gauche de la photo) à mon mariage en 1987 !

 

blog femmes 50 ans - quinqua - vieillir

(Désolée pour tous mes amis qui se reconnaitront ou plutôt, qui ne se reconnaitront pas sur cette photo)

Et, aujourd’hui, ce sont les mariés qui ont leur petit garçon dans leurs bras.

Car oui, mon amie, celle que j’ai connue au lycée quand nous avions une quinzaine d’années, celle avec qui j’ai pris mes premières cuites et avec laquelle je ne parlais que de… garçons est déjà grand-mère.

Ce qui m’hallucine totalement. J’ai d’ailleurs j’ai fait un déni de grand-maternité ! N’ayant pas réellement porté assez d’attention bienveillante à ces grands événements de sa vie (en fait, elle a déjà 3 petits-fils après avoir eu 3 filles). La jolie brune qui faisait total craqué le beau Eric mais qui, elle, était raide dingue du non moins beau Marc ne pouvait pas être grand-mère. Et, bien si, ma cops, la meilleure imitatrice de signature parentale pour sécher les cours de maths gagatise complètement devant un bébé d’un an qu’elle ne quitte pas des yeux avec un sourire idiot béat ramassant 10 fois de suite le jouet qu’il s’obstine à jeter à terre.

C’est déjà à la vingtaine que nos vies ont pris des directions différentes. Alors que je continuais à biberonner des gins tonic au Bus palladium, Laura stérilisait déjà des tétines.

Alors aujourd’hui, quelle joie d’être à ses côtés pour le mariage de sa fille ! D’autant plus qu’il se passait au Brésil. Ce qui en a fait un moment d’autant plus magique.

Oui, de nos jours, un mariage de trentenaires se passe souvent au bout de monde avec des invités qui viennent des 4 coins de la planète. Putain, mais ils se cassent tous à l’étranger nos gosses???

 

mariage - blog femmes 50 ans - quinqua -vieillir

 

L’avantage d’un mariage lointain : que des proches et pas beaucoup d’amis de parents (en fait, j’étais la seule).

(Je me rappelle encore à quel point ça m’avait gonflé d’avoir quasi la moitié d’amis de mes parents et beaux-parents parmi les invités de mon mariage.)

Du coup : 70 jeunes et 12 vieux !

Et, un mariage où les festivités se sont étalés sur 4 jours.

 

Ce qui te montre que ce n’est plus pareil que quand tu allais aux mariages de tes potes, ce qui te prouve que tu es passé de l’autre côté de l’autel, que tu es rentrée dans un autre espace spatio-temporel… Bref, que t’es vieille : 

  • Tout le monde te vouvoie et t’appelle madame.
  • Personne ne te demande de qui tu es l’amie, mais si tu es de la famille de la mariée ou du marié.
  • Quand tu entends : on se fait une table de jeunes, tu sais que tu n’en fais pas partie.
  • À part le photographe officiel, tu es la seule à avoir un vrai appareil photo.
  • Tu nommes tous les autres « les jeunes » (ce qui prouve bien que tu n’en es plus une), voire « les enfants ».
  • Tu as une discussion avec le père de la marié sur le génie moléculaire (tu vois que tu restes un peu jeune quand même car tu décroches assez rapidement de la conversation pour dodeliner de la tête sur la musique)
  • Ha bon, y’a pas d’ouverture de bal?
  • Tu ne bois pas. Trop peur d’être la vieille bourrée pathétique. Manquerait plus que tu veuilles jouer à chat-bite avec les témoins du marié.
  • À minuit, t’es couchée et tu es la première au petit dej.
  • Dès que tu arrives quelque part, tu cherches tout de suite où tu vas pouvoir t’assoir. (Ben oui, je n’arrive plus à rester debout longtemps, ça craint !)
  • Tu n’essaies pas d’attraper le bouquet de la mariée. De toute façon, tu sais que tu ne vas pas pécho !

 

mariage - blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

Mais, finalement, tu te rends compte que c’est vraiment toi qui te stigmatise le plus. Qui te sent à part. Qui a peur de passer pour la vieille qui s’incruste. Que les jeunes sont beaucoup plus ouverts à toi que tu ne le penses.

Et, le bonheur, l’amour, de belles amitiés sont toujours de belles choses à voir, à vivre, à partager. Et, ce de 7 à 77 ans. (Je m’enflamme à nouveau.)

Alors oui le temps passe. Mais ma petite Chloé (ben oui, difficile de l’appeler autrement), tu étais vraiment la plus belle des mariées que je n’ai jamais vue. Enfin, jusqu’a ce que ce que ma fille se marie, mais comme Laura a toujours eu 15 ans d’avance sur moi, j’ai de la marge.

Chloé, Nicolas, Laura, merci vraiment pour ce moment!

18
Share

Coup de vieux/coup de jeune !

Ma dernière quin(qua)zaine de septembre.

Série addict  :

Je suis archi fan dAmerican Crime.

Je viens de finir la saison 2 (je suis désespérée, d’autant qu’un peu déçue par le dernier épisode). La saison 1 était déjà formidable. Chaque saison est indépendante l’une de l’autre et se déroule autour d’une crime dans ne ville différente. Idée géniale : reprendre quasi les mêmes acteurs dans les rôles principaux en leur donnant une toute nouvelle partition à jouer.

 

Blog femmes 50 ans - quinqua - american crime

 

Nous sommes à Indianapolis, en Indiana. Un jeune étudiant accuse d’agressions sexuelles des membres de l’équipe de basket d’un établissement privé sur fond de tensions sociales et raciales. La directrice du lycée est jouée par Felicity Huffman, le coach de l’équipe par Timothy Hutton.

Une série sans esbroufe, uniquement centrée sur la psychologie des personnages. D’une grande intelligence à voir sur Canal + replay. 

 

Jeune pousse (à suivre) : 

Il n’y a pas si longtemps, lors d’un pot entre copines, une maman trop fière (mais aussi un peu inquiète) nous explique que sa fille Marine, brillante diplômée d’école de commerce se lance dans la fabrication de superbes pochettes en Kilim du Maroc.

Aujourd’hui, Marine, 26 ans, est à la tête de sa petite entreprise, Sorato, qui à partir de pièces artisanales glanées au cours de ses voyages confectionne à la main des pièces uniques.

 

Sorato - blog femmes 50 ans - quinqua

 

L’aventure a commencé dans les souks marocains. Cet été, c’est après un voyage au Pérou, que Sorato crée des vestes kimonos en tissu Shipibo fabriqué par les femmes de la communauté de Pucallpa. Pour les fêtes, Marine met à l’honneur la peau de poisson pour de la petite maroquinerie après avoir visité une ferme de tannage à Arcachon qui s’inspire des techniques islandaises.

 

Le show room/atelier dans le 10ème à Paris
Le show room/atelier dans le 10ème à Paris

 

C’est vraiment sublime. Allez voir son site www.sorato.com ! 

 

Que font 4 blogueuses lorsqu’elles se rencontrent ?

Un selfie.

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

Bon, elles se parlent aussi et du coup passent une super soirée à se découvrir. Isabelle (au centre) de Mode personnel(le) qui parle de mode avec style, et simplicité, Mylène (au milieu) d’Happy Q(uinqua) à la plume incisive mais toujours drôle et à gauche, Sylvie du blog Les précieuses qui nous fait partager sa passion (et son expertise) des bijoux.

 

J’ai pris un coup de vieux :

Je suis rentrée dans un H&M et j’ai tout trouvé moche !

Mais un peut coup de jeune aussi :

Lors d’analyses sanguines, on m’a demandé la date des mes dernières règles. Petit plaisir amusé même si j’ai répondu : 2013 !

 

Un ciné : 

Dans peu de salles, Monsieur Ove est un feel good movie suédois malgré son pitch. Un sexagénaire psychorigide et méchant n’a qu’une idée en tête : se suicider afin de retrouver dans la mort l’amour de sa vie. Mais, dès qu’il va se sentir à nouveau utile, il va reprendre goût à la vie. Profondément humain et très touchant

 

Monsieur Ove - blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

Pensée(s) :

« La vie a plus d’imagination que nous. »

François Truffaut.

 

Achat : 

 

Gas - blog femmes 50 ans - quinqua

Bracelet Gas 5 tours : 140€

 

Coïncidence/ Synchronicité ?

Alors que j’écris mon post sur les crèmes antirides pour mon précédent post : Y’a quoi dans une crème antirides ? en me plaignant d’un vocabulaire un peu trop « guerrier » pour lutter contre les années, je reçois une crème d’une nouvelle ligne de soins bio, vegan et slow bonheur : Les Happycurriennes. Alors, j’adore et j’adhère complètement à leur discours « slow-âge » pour nous accompagner en douceur dans notre parcours « maturité ». Leur crème pour les peaux matures se nomme la Re-Belle pour ré-enchanter notre peau !

 

blog femmes 50 ans - quinqua - bien-vieillir

 

Un test :

En attendant d’être re-belle, je continue ma lutte contre les points noirs sur le nez. Il parait que le bicarbonate de soude est très efficace. On en mélange dans un peu de lait pour en faire une mixture un peu épaisse. On l’applique sur zone. On essaye de tenir le coup 10/15 m parce que ça gratouille/chatouille. Et, on rince à l’eau. Pas mal, impression de « propre ». À faire une fois/semaine.

 

 

bicarbonate de soude - blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

Conférence : 

Au théâtre de l’Atelier est organisé un cycle de conférences sur le bonheur : une quête impossible ou un art qui s’apprend ?

Dimanche dernier, C’est Luc Ferry, brillant, qui a pris le micro :

 

Bonheur - blog femmes 50 ans - quinqua

 

Pour lui, la quête du bonheur est une grave illusion.

« Pour croire au bonheur, il faut être croyant ou débile. C’est totalement irréaliste. » Il n’y a pas de bonheur universel. Le contexte, l’environnement est primordial.

Pour lui, tout ce qui nous rend heureux a le pouvoir également de nous rendre malheureux ( l’amour que l’on porte à quelqu’un/sa disparition). Et, d’ailleurs : « On peut définir le malheur, pas ce qui va nous rendre heureux. »

Il ne faudrait pas chercher le bonheur, mais à avoir une vie pleine de sens (c’est cela qui peut nous apporter de la joie, des moments de grâce). Et, remplie d’amour. C’est lui qui donne du sens à la vie.

Finalement, cette recherche du bonheur… Rien de tel pour nous rendre malheureux. À MÉDITER.

Allez, je vous laisse avec Stevie, qui moi, me rend profondément heureuse :

 

4
Share

 

– Qu’est-ce que cela vous fait de ne plus avoir 20 ans, ni même 40?

Ce qui m’interpelle le plus est le raccourcissement de l’avenir.

Jusqu’à 40 ans, tu peux te dire : « on verra plus tard ». Aujourd’hui, tu ne peux plus. C’est maintenant qu’il faut agir ! Prendre de vraies décisions, faire des choix.

Je me pose de plus en plus de questions sur mon mode de vie.  Est-ce que je ne devrais pas un peu lever le pied, arrêter de bosser comme un dingue? Profiter plus. Oui, cela fait 3/4 ans que je songe à un changement de vie…

Sinon, il est vrai que tout diminue. Mais, je m’en fous un peu. La dernière fois que j’ai couru, j’avais 8 ans, c’était pour choper le bus ! Alors…

Quand, je prends mes fils d’une vingtaine d’années dans les bras, je sens bien qu’ils ont une tonicité que je suis loin d’avoir. Mais, une fois de plus, je n’y attache pas plus d’importance que cela.

 

– On dit que les femmes vieillissent alors que les hommes mûrissent, qu’en pensez-vous?

Je ne crois pas que les hommes mûrissent un jour ! Moi, quand je lis Auto Moto, j’ai toujours 12 ans.

À 50 ans, hommes comme femmes, on est « à maturité » physiquement, peut-être plus au top de notre « séduction ». Je parle sur un plan purement « plastique ». Après, on a d’autres atouts.

Les femmes ont peut-être un passage plus difficile au moment de la ménopause. Qui est une période franchement traumatisante tant sur le plan psy que physique. Il peut alors y avoir un « coup de vieux » brutal. Chez l’homme, c’est plus progressif. Mais, à la soixantaine, on se rattrape les uns les autres.

 

5
Share

Jeune Vieillis Pas

 

 » Miroir, oh mon miroir, suis -je la plus belle?  »

Petite, au travers de Blanche-Neige, on nous racontait en fait l’histoire d’ une femme vieillissante terrifiée à l’idée de se faire piquer sa suprématie par une petite jeune. Pour être très schématique: vieillir = perdre sa beauté et devenir très méchante!

Puis, nous avons grandi, mûri à une époque où même les « pas si vieux » avaient l’air vieillot!

« Mamie » Mouskouri squattait la variété française alors qu’elle n’avait que 35/40 ans, Sue Ellen se cuitait dans Dallas déjà tapée à 38 ans. Dalida était une jeune « cougar » de 40 ans quand elle chantait « il venait d’avoir 18 ans, il était beau comme un enfant, fort comme un homme… » Et Tata Yoyo faisait grand-mère à 52. Les mannequins des magazines féminins piqués à nos mères avaient le style de pouvoir être les grands-mères de nos filles.

Ors aujourd’hui, qu’est-ce qu’on apprend?

La femme de 50 ans serait un nouveau modèle!!!

Ce post, c’est Noël avant l’heure, non?

Que nous envient les plus jeunes?

Les 20ans, de ne plus enchaîner les stages?  Les trentenaires, de ne plus enchaîner les couches? Les quadras… on les rassure, elles peuvent être encore pas trop mal dans 10 ans?

Probablement. Mais pas que:

Etude L'observatoire Balsamik des quinquas avec Ipsos.
Etude L’Observatoire Balsamik des quinquas avec Ipsos.

 

 

Étude L'obervatoire Balsamik des quinquas avec Ipsos.
Étude L’Obervatoire Balsamik des quinquas avec Ipsos.

La femme de 50 ans deviendrait une référence pour une majorité de françaises en termes d’épanouissement personnel, familial et professionnel. Mais aussi en termes de mode.

Cette étude menée par Balsamik avec Ipsos fût présentée lors d’une conférence de presse. Lors de laquelle ils ont dévoilé leur futur projet : « Anti-clichés » par Oliviero Toscani. Suite à un grand casting dans toute la France, plusieurs femmes de plus de 45 ans vont être sublimées par le célèbre photographe. Une exposition itinérante sera mise en place dès janvier 2015 .

Oliviero Toscani : Jeune Vieillis Pas

 

Toscani a présenté lui-même cette opération, crédibilisé par la présence de son épouse, très jolie sexagénaire.

« Ce projet m’a tout de suite intéressé car il me donne l’occasion de mettre en pratique une intuition que j’ai depuis des années: la femme d’un certain âge, loin de la beauté uniformisée des jeunes mannequins, est très intéressante. Son unicité amène une valeur ajoutée à la beauté moderne. Par son allure, sa personnalité, sa passion, la femme de 45 ans et plus incarne la nouvelle beauté des femmes. »

Love you Mister Toscani!

 

Premières photos tests de Toscani.
Premières photos tests de Toscani.

 

OK, ne soyons pas complètement dupes. Ces marques nous brossent dans le sens des années. Nous sommes avant tout une une cible à plus fort potentiel d’achat et de plus en plus nombreuses. On parle même aujourd’hui de « Silver » économie.

Mais, il peut aussi s’agir d’un véritable phénomène de société. Où se dégage une autre idée de la beauté. Celle qui se construit avec le temps.  Bon, ça peut aussi ressembler parfois au concept de la beauté intérieure censé apaiser les moins jolies. Aujourd’hui, la maturité, devenir soi , rassurent les plus ridées.

La femme « millésimée »entre ausssi dans le nouveau courant des « physiques atypiques » nous explique le magazine Elle.

Elle 22/11/14
Elle 22/11/14

On s’éloignerait de plus en plus de la représentation d’une beauté qui ne passerait que par une fille jeune, ultra-mince et souvent blonde.

Comme le confirme le spécial cadeaux de Grazia.

Grazia 28/11/14
Grazia 28/11/14

Notre société serait de plus en plus en quête de diversité qu’elle soit culturelle ou générationnelle.

Alors mention spéciale à la nouvelle campagne Damart. Qui, OK, s’adresse à sa clientèle, mais en jouant vraiment le jeu  à partir de très beaux portraits de post quinquas photographiées par Pauline Darley.

Damart / Jeune Vieillis Pas

 

Alors puisque nous sommes de moins en moins une minorité invisible, que l’on nous propose aussi de nouveaux noms d’émissions tv ou de magazines: Belle toutes ridée, Vieilles et jolies, Les inviocks … (non, celui-là, je le garde, c’est une de mes catégories), …

Décomplexons nous! Car, encore aujourd’hui, à quoi reconnaît l’Instagram d’une femme de plus de 45 ans?

Il y a très peu des selfies.

Allez, je vous laisse avec un « vieux beau », une expression qui ne devrait plus être péjorative. Brian Ferry, 69 ans (année érotique?).

1
Share

 Première quinzaine de mars: un peu de quinqu’attitude!

Paris, pollution

Un petit éclat de rire dans ma boîte mail (from ma copine Pascale qui vit à Rome)

2014-03-14 17:21:45 +00001

Mes 4 « détails »

image copie 6

Pull noir à détails « asiatisants » Shangai Tang avec un pantalon Chattawak bleu marine avec empiècement noir. J’adore le mix noir/marine.

Sac Tee Lisa, acheté à la créatrice sur le salon The Box.

Chèche Lord SM (Malgré une météo printanière, comme expliqué dans Jeune Vieillis pas au ski, j’ai le cou tout blanc).

Chaussures Castaner achetées sur le It-shop de Mode Personnelle. Hautes… Très hautes. Alors, que Karl Lagerfeld fait défiler tous ses mannequins à plat lors du défilé Chanel automne/hiver. 

Je n’ai jamais supporté le fond de teint (je me sens emplâtrée), Benefit me sauve la face:

image copie 7

Mon craquage

image copie

Le coup de vieux:

Le copain de mon fils, qui au bout de plusieurs mois, continue de me dire « Bonjour, Madame ». Bon, je ne vois pas très bien comment il pourrait m’appeler. Vais lui dire d’arrêter de me dire bonjour.

Ma copine Caro a ouvert son Coffee Shop You Decide (je lui consacrerais d’ailleurs bientôt un post Changement de cap. Allez liker sa page FB, ça lui remontera le moral.

152 av Victor Hugo 75016.
152 av Victor Hugo 75016.

Bon, je ne suis peut-être pas très objective, mais sa tarte à la grenade, c’est de la bombe (oui, facile).

Mais où va le monde, ma bonne dame!

Au Bon Marché.
Au Bon Marché.

Au rayon apéro: des criquets. Il est précisé: « Pour profiter pleinement de la saveur, saisissez une franche pincée. » Une verre à la maison?

Lors de ma ballade au Bon Marché: 

image copie 4

Une  rétrospective consacrée  au duo de désigners US Proenza Schouler. Cela dure jusqu’au 22 mars. Les TBM, c’est jusqu’au 29!

Mes deux questions du moment:

Comment est-il possible de perdre un avion?

Vais-je aller voter aux municipales. Ils font tous ch…

La pensée du jour chez mon buraliste (Non, je n’ai toujours pas arrêté de fumer comme je l’avais prévu dans La Bonne année de Jeune Vieillis Pas)

« IL EST AUSSI ABSURDE DE REGRETTER LE PASSÉ QUE D’ORGANISER L’AVENIR! »

Je vais probablement bientôt craquer sur ces mules Céline repérées sur le le blog de mode9

image copie 8

Ma sortie vernissage:

Galerie Vu

Je vais régulièrement aux expos de l’agence VU. Primo, j’aime beaucoup la photo et deusio, on est une petite bande à s’y retrouver régulièrement.

Je ne connaissais pas ce photographe Bernard Faucon (cela dit, j’en connais peu)

image copie 5

Samedi, je suis allée à la vente des créateurs chez Soukette.

Prochaine vente en mai.
Prochaine vente en mai.

J’ai craqué sur ces deux pièces Mimilamour

2014-03-15 16:53:44 +00001

Les mules Céline attendront. Top! En fait, j’ai fait des économies!

Non, je n’aime pas que le musique de « vieux ». Mais un bon joueur de gratte quand même!

Non, ce n'est pas le fils de Boy George!
Ce n’est pas le fils de Boy George!

Mais, Miyavi, chanteur guitariste japonais que j’ai découvert au Before du Grand Journal sur Canal.

0
Share

image copie 2
Késaco?

Ce symbole de mes années « ski/jeunesse », ce sont des guêtres! Que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître…

Hé oui, la montagne a bien changé, ma bonne dame. Ou serait-ce moi ?

J’ai toujours adoré le ski? Aujourd’hui: chaque année un peu moins. Plus vraiment mon truc (en tous les cas, je ne skie plus en jean avec cet accessoire furieusement hors tendance dont seule mon amie Sophie prédit le retour pour l’hiver 2015).

Pourquoi?

La trouille!

Mais pas que

Parce qu’avant:

Je n’avais pas le vertige sur le télé-siège !

Je ne savais pas ce qu’était l’ostéoporose.

Je ne faisais pipi qu’une seule fois dans ma journée de ski (et heureusement car j’ai aussi porté des combinaisons).

J’attendais mes enfants. Ils suivaient consciencieusement mes traces.

Je pouvais, après une journée de godille (mot aussi has been que la technique), danser une partie de la nuit à L’igloo Club.

J’éliminais la raclette du soir le lendemain.

Je n’emportais pas mon mixeur pour faire des soupes le soir. Et, ne repartais pas avec moult produits régionaux!

Je ne remarquais pas que ma peau était si sèche.

Mais, ça, c’était avant!

Les bronzés font du ski 30 ans plus tard!
Evolution du style vestimentaire sur les pistes!

Pourtant, chaque année, j’y retourne.

Pour mes enfants ados…. Et, malgré tout, j’aime la montagne, l’ambiance des sports d’hiver. Même si je suis presque contente, le matin quand je me lève, de voir qu’il ne fait pas beau. Je culpabilise moins de ne pas avoir envie d’aller attaquer l’aiguille rouge à 10 heures du mat!

Je suis contente de partir à la montagne. Malgré la vitrine de la pharmacie du coin de ma rue qui me rappelle que la montagne, ça vous glace!

Entorse, tendinite, fatigue… Ouais!
Entorse, tendinite, fatigue… ça file la patate!

Et, je regrette à la sortie du train!

S’installer en famille dans un cagibi de location est un véritable parcours du combattant (avec un très très lourd paquetage). Le mot est à peine une image quand il s’agit de récupérer ses clefs à 17 heures tapantes au guichet de l’agence Locprestige : c’est la guerre!

Le lendemain, pas fraîche et encore moins dispose (les trois premières nuits à plus de 1500 mètres, je ne ferme  l’œil que 10 minutes par heure), je file chez le loueur de matos.

« Votre taille? »

« 1m62. »

Et, immanquablement, comme toute personne ayant appris à skier dans les années 70 ( = choisir ses skis an en levant le bras et en coudant le poignet), j’ai le sentiment de me retrouver avec des skis de nain.

Votre poids?

Regard aux alentours, voir si personne ne va entendre mon mensonge

« 52 kg. »

Si je me re-pète les ligaments croisés (3 moi d’attelle rigide en 2004 avec enfants petits et grand Labrador), ça sera par coquetterie!

Me voilà parée!

image copie

Mais, là, tu prends un méchant coup de vieux.

Si, en « ville », tu peux en encore faire illusion en trottinant avec des talons de huit, en tenue de ski, il est plus difficile de garder un minimum de dignité. Empésée, extrèment lestée, la coordination de mes mouvements est tout sauf gracieuse! Bref, toute notion d’élégance s’est évanouit de ma silhouette. Mon amie Caro est même obligée de skier avec un pantalon beaucoup trop grand pour pouvoir l’enfiler par dessus ses deux genouillères!

Une de ces stars a passé la cinquantaine. Laquelle?
Une de ces stars a passé la cinquantaine. Laquelle?

En fait, on peut ré-écouter le sketch de Gad Elmaleh au ski en remplaçant « le blond » par « le jeune ».

Le jeune n’a jamais froid. Il skie en pull même par – 12. La « vieille » a toujours trop froid ou trop chaud. Les bouffées de chaleur par temps polaire, c’est l’enfer ! N’ayant toujours pas bien intégrée que les matières techniques avaient vraiment évolué, je pratique toujours l’empilement de couches par peur du froid. Au bout de 2 pistes, je suis en eau. Et là, je suis foutue. Comme je ne vais pas  « sécher » de la journée,  la broncho-pneumonie plane sur mon bonnet (non, je déconne, je n’en porte pas. Je préfère risquer une amputation des oreilles. Je n’ai pas une tête à bonnet.)

Mon Graal quotidien !

Le jeune ne te voit pas! Passé la trentaine, tu es complètement invisible sur une piste de ski. Alors que toi, tu ne les perd pas une seconde de vue, t’as le sentiment qu’ils vont tous te foncer dessus, voire te passer par-dessus!

Bref, quand je vous dis que j’en arrive à espérer qu’il neige pour disparaitre vraiment du décor en rentrant (presque) tout schuss dans mon 12m2 pour 4.

Neige au balcon,  soupe sur l'induction.
Neige au balcon,
soupe sur l’induction.

Ce qui ne change jamais:

Je ne fais toujours pas de préparation au ski avant de partir (mais, ça commence à se voir).

Je finis la semaine avec un herpès solaire,

J’ai des marques de bronzage à la con. Non, pas celle du masque. C’est comme le bonnet, je n’ai pas un visage à masque. Au moins, la lunette de soleil, ça pose sa skieuse. Obligée de porter des cols roulés pendant au moins deux semaines ou des gros foulards alors que le printemps est précoce.

La moitié de ma valise sent le fromage.

J’attends l’année prochaine pour y retourner!

image copie 9
Non, je n’ai pas un gros cul. Je suis en position de l’œuf!

Cette photo, tout à mon avantage, m’amène à vous prévenir que dans mon prochain post « De dos elles ont 25 ans », cela sera MOI!

Et, heureusement que les tire-fesses se font de plus en plus rares !

0
Share