Valérie Benaïm est journaliste,

animatrice et chroniqueuse sur C8. Elle vient de lancer son blog Les instantanés de Valérie Benaïm. 

“J’ai voulu faire ce blog pour renouer avec l’écrit et pour avoir un espace rien qu’à moi pour partager mes passions (la mode, la déco, les loisirs comme la littérature, le théâtre, les expos ou encore les voyages). En télé la parole est synthétique, là je peux vraiment m’étendre sur mes coups de coeur. Par ailleurs quand j’ai décidé de me lancer, je me suis rendue compte que je répondais aussi à un manque. Dans la blogosphère, il y a beaucoup de jeunes voire de très jeunes femmes, mais peu de femmes plus mûres sur des thèmes comme la mode ou la beauté. Comme si cela  ne nous concernait plus. Erreur.”

Bon, y’a moi quand même !

 

Valerie Benhaïm - blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

Alors, bienvenue Valérie Benaïm

et merci d’avoir répondu 3 questions de JNVP.

 

 

Valerie Benhaim, blog femmes 50 ans, quinqua, bien-vieillir

 

1- Votre style? 

Je n’ai pas un style mais DES styles. J’aime m’amuser, varier mes looks au gré de mes humeurs : du plus classique au plus rock. Néanmoins j’ai un credo (comme pour le maquillage d’ailleurs) : “less is more”. Inutile d’en faire des tonnes. 1 pièce forte par look, c’est déjà pas mal. J’aime énormément les vestes et les chemises. Des indémodables et toujours chics selon moi Et, on peut les rendre plus modernes avec des petits twists (un détail, un col, un bouton, une couleur…). Et cette saison, à ma grande surprise, je craque sur les bombers. Sinon, je suis dingue de chaussures et de sacs. 

2- Votre routine pro-âge?

J’ai la chance d’avoir de très bons gènes (merci maman). J’ai une peau non marquée pour mon âge et j’arrive à me maintenir à peu près.  Ma routine beauté porte essentiellement sur le démaquillage tous les soirs (surtout quand on travaille à la télé). Et l’hydratation ! J’ai une peau très sèche qui en a vraiment besoin. Je ne fais jamais l’impasse sur une bonne crème de jour et de nuit. 

Le sport et moi c’est une grande histoire : je varie les périodes où je m’y mets très sérieusement et celles où je lâche complètement la rampe. On est nombreuses dans ce cas, je crois !

Et pour la nourriture c’est pareil. J’ai un pêché mignon : la junk-food (hum, un bon hamburger). Mais quand je sens que j’ai un peu abusé, je lève le pied et je ré-équilibre pendant quelques temps. Je ne laisse pas les kilos en trop s’installer. Au max +5 au dessus de mon poids de forme. Et là c’est stop, je me remets à faire attention. Mais, là, encore, je pense que cela parle à beaucoup de femmes. 


3- Ce qui me gêne le plus dans votre âge ?

Finalement je n’ai pas de problème avec mon âge. Essentiellement, parce que j’ai la chance de ne pas avoir de souci de santé et d’être plutôt bien dans mes baskets.

En fait je crois que mes 47 ans je ne les réalise pas. La seule chose qui m’ennuie est de savoir que le temps passe… Un jour, je ne serai plus là pour aimer les miens et m’amuser de cette vie. Et, parfois il faut bien le reconnaître, après une fête qui a duré un peu tard, je mets plus de temps à m’en remettre. Et ça c’est vraiment nul ;-))

4
Share

Jeune Vieillis Pas

 

 

Là, bien sûr, c’est une appli sur mon I Pad (Aging Booth) qui m’a mise dans cet état. Ce qui d’ailleurs me réconcilie pleinement avec l’idée de lifting!

Quoiqu’il en soit, contrairement au nom de ce blog : je vieillis !
J’en profite pour re-préciser ma “déclaration d’intention” derrière ce blog “antirides”!

En aucun cas, je ne prône la jeunesse à tous prix.

Oui, je me ride, je me fripe, je me ramollis…

Et, on ne va pas se mentir: ça m’emmerde!

Mais globalement, dans ma tête, ma façon d’être, je ne me sens pas si différente de celle que j’étais il y a 10, 20, 30 ans…

Alors, vu que l’on n’a pas le choix: autant garder la tête haute et fière allure. Allez du panache, les filles!

J’adore suivre sur Instagram @avancedstyle.  (Je ne suis pas la seule, 56k abonnés.)

Advanced style

Ari Seth Cohen, trentenaire US photographie des seniors ultra-stylées dans les rues new-yorkaises. Et, en a fait un blog. Jouissif!

Advanced Style

 

Il vient de réaliser un doc consacré à ces fashionistas aux cheveux gris (ou rouge, ou rose…).

 

Advanced style

 

Toutes ces belles femmes dépoussièrent carrément la représentation de la vieillesse. Moi, cela me fait un bien fou.

Pourquoi?

Parce qu’elles continuent d’oser? Se sont affranchies du regard des autres. Parce qu’elles ont su trouver leur style (moi, pas toujours, pas tous les jours). Parce qu’elles assument tout : leur âge, leurs goûts, leur coquetterie ?…

J’ai posé la question sur ma page Facebook : “qu’elles sont les femmes qui vous donnent envie “d’y aller?”

Quelques exemples.

Jeune Vieillis Pas

Et, aussi:

– Sœur Emmanuelle qui m’a toujours étonnée par son dynamisme. Oui, je veux bien vieillir comme elle et avoir sa joie de vivre malgré les horreurs qu’elle a pu voir.

– Ma maman.

– Julianne Moore.

– Toi ( c’est ma préférée).

– Comment peut-on avoir envie de vieillir? On peut admirer la façon dont certaines femmes le font, mais de là à en donner envie!

– Catherine Ringer… Enfin, elle n’est pas si vieille que cela.

– Engagée, sans concession, intelligente, classe, belle et intemporelle, c’est Elizabeth Badinder qui me donne envie de vieillir.

-Giséle Casadesus qui vient de fêter ses 100 ans. Un modèle de simplicité.

– Louise Bourgeois. Plus elle vieillissait, plus sa créativité était profonde.  

– Ines de la Fressange, Robin Wright… Il y a dans leur visage une expression du temps passé qui a laissé une empreinte. Ce qui leur donne une force, une sérénité, une profondeur dans le regard, comme au delà de leur beauté. Elles semblent posées, sûres de leurs choix. Elles ont la classe de celles qui maîtrisent leur apparence, qui acceptent et tirent parti du temps qui passe.

(Toutes les autres réponses sur ma page Facebook. )

Ce dernier témoignage, de Madame Peel, résume finalement bien les choix de chacune. Et, pourrait rentrer dans le dico comme définition du bien-vieillir.

Finalement, il nous reste toute une palette de nuances possibles. Entre l’extravagance d’une Iris Apfel et la classe d’une Francoise Fabian qui ont toutes 2 plus de 80 ans.

 

 

Jeune Vieillis Pas

Les Règles de base:

Continuer à s’aimer (et même si pour cela, il ne faut plus jamais se tenir à moins de 50 cm d’un miroir)

S’accepter et se réinventer en permanence.

Se regarder avec bienveillance.  Si déjà, on se regardait comme on regarde nos amies que l’on trouve toujours belles. (Y’a que les nanas que l’on n’aime pas qui ont pris cher!)

Le philosophe Eric Deschavanne (Philosophie des âges de la vie chez Grasset)  affirme, qu’aujourd’hui: “être âgée n’a rien à voir avec le fait d’être vieux”.

Voilà, Jeune Vieillis Pas, c’est un blog de philo.

Son credo:  le “olding out”: assumer son âge sans tenter d’imiter la jeunesse. Ce qui rend Madonna (enfin) totalement has been!

Ce que je veux surtout, c’est rester dans la coolitude, cultiver une certaine rock&roll attitude (c’est ma culture), garder l’esprit ouvert…

Je ne ferais jamais :

-Engueuler un jeune dans le métro qui ne me laisserait pas sa place. ( Je ne suis pas sûre de le prendre bien, d’ailleurs, la première fois que cela m’arrivera.)

– Parler de mon arthrose ou dire que j’ai Alzheimer dès que j’oublie un truc.

– Dire c’était mieux avant ou de mon temps…

– Penser quand il y a de la musique “ce n’est pas un peu fort là? ”

– perdre tout sens de l’auto-dérision.

– Dire j’ai 3 X 20 ans quand je soufflerai mes 60 bougies en rajoutant LOL. (De toute façon, je ne dis jamais LOL)

En fait, une figure de notre jeunesse avait, déjà  l’époque, tout compris. Une avant-gardiste sous-estimée!

Alice Sapritch

1
Share

Deuxième quin (qua) zaine de septembre. 

Mood board automnal!
Mood board automnal!

Détails:

Jeune Vieillis Pas

Collier Sharing. Veste Mina. Cape Guy Laroche Vintage (c’était celle de ma môman).

“En demi-saison.

                  Jamais sans mes Bensimon! “

Jeune Vieillis Pas

Déjeuner avec mon amie G:

“Ha, non! Je ne veux surtout pas que mon mec se fasse opérer de sa myopie. Je préfère qu’il continue à me voir floue quand je suis nue devant lui.

Deux cinés:

Les multiplexes: les confiseries du 21 ème siècle!
Les multiplexes: les confiseries du 21 ème siècle!

Jeune Vieillis Pas

Les recettes du bonheur de Lasse Hallström : Une famille indienne s’installe dans le sud de la France. Le fils a un don pour la cuisine. Elle ouvre un resto face à un haut lieu de la gastronomie française. Affrontements culinaire et culturel !

Un film bourré de clichés et de bons sentiments. Mais, c’est joyeux. Il met de bonne humeur et donne immédiatement envie d’aller se taper un poulet tikka massala. Et, je dois avouer que l’acteur américain Manish Dayal est lui aussi à croquer.

Manish Dayal

Mais, se pose alors LA question cinéphile : peut-on encore craquer sur un acteur qui pourrait être notre fils (si on l’avait eu très jeune)?

Pride de Matthew Warchus est tiré d’une histoire vraie. Thatcher ne cède pas aux exigences des mineurs en grève. Le conflit se durcit. Des activistes gays et lesbiens récoltent de l’argent pour venir en aide aux familles des grévistes. Quand ils débarquent dans le petit village du pays de Galles, le choc des communautés  est “savoureux” Un film drôle, tendre et bourré d’énergie avec des acteurs épatants (j’adore cet adjectif légèrement désuet: épatant!) .

Un théâtre.

jeune Vieillis Pas

On s’est tous un jour dit: mais, pourquoi a-t-on encore accepté de dîner avec les Truchon? Pourquoi s’embarrasse-t-on d’amis si on n’a  plus le temps, plus envie de les voir. Dans Un dîner d’adieu, Pierre ( Éric Elmosnino)  et Clothilde (Audrey Fleurot) poussent le concept jusqu’à organiser des soirées d’adieu pour mettre fin à certaines de leurs relations. Antoine (Guillaume de Tonquédec) sera leur premier “dernier” invité.

Une bonne pièce, mais qui vaut surtout par la qualité des deux interprètes masculins (qui, ouf, pourraient, au pire, être mes frères cadets).

Jeune Vieillis Pas

 

Achat pessimiste, mais lucide:

Jeune Vieillis Pas

Bottines en caoutchouc Aigle.

Citation: 

“La cinquantaine, c’est l’adolescence avec la Carte bleue”

Tirée du spectacle de Florence Foresti, “Madame Foresti”  (pas encore vu, mais lu son interview dans Marie-Claire d’oct.)

Allez je vous laisse avec le plus torride des quiquas rockers; Lenny Kravitz qui sort un nouvel album.

Jeune Vieillis Pas

 

Lui, il aurait l’âge d’être mon chéri. Je ne suis pas sûre que la réciproque soit vrai! En tous les cas, il sera au Zénith de Paris le 23 novembre. Mois aussi!

Clic pour voir le clip:  http://vk.com/video43106368_169830375

0
Share

Mon quinqua lifestyle de la deuxième quinzaine d’avril.

Must de Saint Tropez Cette quinzaine démarre fort: réunion chez moi d’une dizaine d’anciens de ma fac Dauphine. Pas vu la moitié depuis 30 ans. Le matin: réveil en panique!

– Aller acheter du champagne.

– Préparer 3 tartes salées.

– Un kilo de fruits à transformer en salade.

– Perdre 4 kilos et 15 ans d’ici ce soir!

J’ai attendu  toute la soirée que quelqu’un me regarde droit dans les yeux: “la vache, t’as pas changé.”

J’ai pu aussi remarquer une vraie injustice chez les garçons hommes. Deux clans: ceux qui ont plein de cheveux et qui les portent fièrement longs et épais effet “casque” (genre: j’ai une plus grosse… touffe que toi) et ceux qui n’en n’ont plus ou très peu ! Et un cas de teinture.

Message perso à Caro: “tu n’as vraiment pas changé!”

Week-end de Pâques à Saint-Tropez. Mon enfance, mon amour, ma madeleine. Le plus bel endroit au monde… de septembre à juin.

Saint-Tropez

J’ai eu la chance de séjourner à l’hôtel Le pré de la mer.

Qui a “inventé” un nouveau concept: un regard= un kif. Où que tu poses les yeux, c’est magique!

Le pré de la mer

La charmante propriétaire du lieu a d’ailleurs accepté de poser pour moi et sera mon prochain portrait “De dos…”

Petit tour dans ma boutique préférée: Bla Bla. Ce n’est pas donné, mais une super sélection. Je me suis donc fait plaisir avec un  tee-shirt Lebor Gabala.

image copie 5
Place de la Garonne.

Et, regardez le message au plafond de la boutique:

DSC_3300

 

Un  cinoche à La renaissance sur la fameuse Place des lices.

 

image copie 7

Je me suis franchement bien marré devant Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu. Chantal Lauby for ever. Et, Clavier qui n’est habituellement pas ma tasse de thé, là, il est top!

4 détails. 

jeune Vieillis Pas

Manteau Laurence Doligé. Colliers Sharing (@katiasharing).

Baskets Bensimon (avec pantalon H&M). Pull (que j’aime d’amour): Maliparmi.

A mon retour, j’ai fêté l’anniversaire de mon amie Isabelle du blog  Mode Personnel(le) (@modepersonnelle)

mode personnelle

Et, coïncidence des calendriers, je fête aussi les 1 an de Jeunevieillispas. C’est justement Isabelle qui m’a beaucoup aidé à le construire et qui est depuis ma marraine bienveillante dans le monde des blogueuses.

Et, là: LA consécration.

Je reçois pour premier colissimo “d’influenceuse”!

Jeune Vieillis Pas

 

Chère Madame,

Nous vous remercions de la confiance que vous nous témoignez an ayant accepté de relayer sur votre blog votre avis sur un produit….

Jeune Vieillis Pas

 

Bon…

C’est un début…

Et, bien je vais me trimballer partout avec mon Ménostick Bouffées de chaleur de Ménophytea… (durée du test: 3 semaines).

Allez, pour finir, une petite chanson aux accents tropéziens…

 

0
Share

Bea
48 ans.

Je change très légèrement cette rubrique De dos, elles ont 25 ans. Je retire une question: qu’est-ce qui vous fait prendre 10 ans? La longueur en dessous du genou et le tailleur faisant la quasi unanimité. Et, j’aimerais aussi qu’elle me permette  de vous faire partager certaines de mes rencontres. Voici La femme de George. J´adore son blog d’humeur et d’images toujours très inspiré et inspirant.

2014-02-17 16:43:54 +00001
http://www.mrs-clooney.fr

Comment décrieriez-vous votre look?

Il a vraiment évolué avec le temps. J’ai longtemps vécu avec un motard. J’étais alors plutôt jean/Santiag.

Aujourd’hui, j’essaye d’aller de moins en moins vers le “cheap”. Moins de quantité, mais plus de qualité. Je mise essentiellement sur le détail: comme une belle paire de chaussures!

J’adore les chaussures. J’en achète beaucoup. Mais, ma passion des talons (très) hauts me vaut d´avoir vu mes pieds se déformer. Je dois me faire opérer, râper l’os! Je continue malgré tout à porter des talons mais, essentiellement le soir.

En fait, quand on est jeune, on enfile un jean, un pull et le tour est joué. Aujourd’hui, je sais que cela ne va pas me mettre en valeur.  J’ai besoin d’être élégante pour me sentir jolie.

Et, de face, de petites confessions à faire?

Je suis à fond pour les huiles essentielles. J’achète des crèmes de jour “basiques” en parapharmacie (pas besoin d’acheter des produits hyper chers) et je mélange avec des huiles. Comme celle de carotte cultivée qui est régénérante. Je fais des peelings à base de sucre et d’huile d’olive. Je suis très consciencieuse sur le démaquillage (quel que soit mon état avant d’aller me coucher!)

J’ai compris que la seule chose vraiment importante était l’hydratation. Alors, je bois beaucoup d’eau.

Et, je fais très attention au soleil.  Quand, je vois mes amies cannoises…

Je fais un peu de Botox contre la ride du lion. On me conseille “d’ouvrir” mon regard en agissant sur les paupières. Mais, je ne suis pas prête.

Ce qui vous gène le plus dans votre âge?

Physiquement. Le bas du visage qui s’affaisse.

Sinon, je doute beaucoup plus! J’ai toujours eu une certaine facilité dans le jeu de la séduction. Quand tu es jeune,  tu peux minauder pour demander de l’aide pour changer le pneu de ta voiture…

En fait, avant, j’étais essentiellement dans la “sexytude”, talons hauts et décolletés. Je “provoquais” pour attirer  le regard. Tout en en souffrant d’ailleurs. Je voulais aussi montrer : “je ne suis pas que cela!”.

Aujourd’hui, ma façon de séduire, au sens large, est différente. Je suis moins centrée sur moi-même.

0
Share

Vogue

Longtemps, je fus misogyne!

Comprenez moi.

Pas un garçon de la maternelle au bac ! Plus de 15 ans de petites mesquineries féminines à la récrée, des années à “subir” mes congénères en pleine révolution hormonale sous le préau . Un jeune éphèbe en terminale quand mon lycée est devenu mixte.  HY..PER heureux en septembre, détruit à Noël!

En fac, tout s’inverse! Très peu de filles dans un univers “testostéroné”. Et, je découvre le pouvoir d’un 90 C pour me pencher plus facilement sur la copie de mes voisins en cas de difficulté sur un problème de stats. Trêve de plaisanterie, je trouve les garçons beaucoup plus faciles vivre, à côtoyer. 

Aujourd’hui, j’ai bien grandi, j’éprouve moins le besoin d’être rassurer par le regard des hommes. Et, on ne va pas se mentir, la gent masculine se retourne de moins en moins sur moi, sur ma route vers la “maturité”.

Alors, plus je vieillis, plus j’aime les filles. Attention, je ne suis pas en train d’annoncer un changement d’orientation sexuelle. Juste que j’aime mes copines, que je me sens vraiment bien avec elles.

Мультфильм модных девочек

Boulot(s), couple(s), enfant(s), ça, c’est fait et même parfois défait, on peut désormais plus se concentrer les unes sur les autres. Avec probablement, l’impression, quand on est ensemble, d’être hors du temps. Personne n’est in, encore moins has-been Nous sommes juste des filles, des nanas des gonzesses… qui papotent. Dans la même langue, et, à l’endroit. On s’envoie des textos, le portable, à bout de bras en plissant légèrement les yeux,  écrits juste avec le pouce, avec les accents sur les voyelles pour se filer un rencard. On enfile un chandail pour aller se faire une toile. Après, on ira manger  un petit bout. On ne prendra probablement pas de hors-d’œuvre.  Certaines picoleront un peu trop et seront pompettes. On rentrera chez nous fissa, certainement en tacos. Et, on aura vraiment pris notre pied.

お茶会

On a les mêmes les mêmes révoltes, les mêmes combats. Céline, dépitée, – 4 au golf, qui songe à arrêter la compet après avoir vu son nom accolé au mot “senior”.  Valérie,  écœurée: “on n’arrête pas de dire à mon mec qu’il ne bouge pas, mais à moi, qui suis à côté, pas un mot !”. Anne, humiliée à Berlin, en pleine journée, quand deux molosses lui ont fait comprendre d’un léger signe de tête qu’elle n’était pas la bienvenue dans ce bar/club hyper branché  “Je pensais que pour boire un thé, c’était ouvert au “grand public””. Julie, effondrée, après avoir voulu faire partager sa passion pour Brian Ferry à son fils de 19 ans. “Ryan qui?” Pascale, traumatisée qu’un agent immobilier l’ait cru “à la retraite” alors qu’elle expliquait qu’elle avait du temps libre.

informer Clipart Illustration of Two Gossiping Retro Women banne

Certaines même deviennent même philosophes:

“A 20 ans, on dégage un beau cul. A50 ans, un vécu”. Valérie

“La vie est mal faite : tu es mieux dans ta tête mais moins bien dans ton corps”. Virginie

Et, puis, ensemble, nous prenons  un vrai bain de bienveillance. On se trouve belle, on se complimente. Ta couleur est super réussie. Cette chemise écossaise (oui, on dit écossaise et pas tartan). T’es radieuse aujourd’hui, t’as un amant? Quel plaisir que quelqu’un puisse encore penser que l’on ait un amant! On ne jettera pas la pierre à France, qui a un peu trop forcé sur les injections. Mais, on n’hésitera pas à lui dire que là, elle a l’air beaucoup trop” reposée”.  D’ailleurs, je me suis souvent dit que les femmes qui avaient la main lourde sur la chirurgie esthétique n’avait pas d’amies!

En, fait, j’aime cette sensation d’appartenir à une communauté. C’est peut-être aussi ce qui m’a poussé à créer ce blog. Fédérer autour de préoccupations communes. Rassembler autour de souvenirs communs comme je le fais sur Instagram (@jeuneviellispas) ou sur ma page Facebook . Me faire de nouvelles amies, que je n’aime pas qualifier de virtuelles. D’ailleurs, de belles rencontres commencent à se faire. 

Women wearing colorful long dresses

Alors, vieille ou pas?  Finalement, entre nous, le problème n’existe pas. Mes copines ne vieillissent pas et trouvent que je ne vieillis pas non plus.

Malgré tout, si vous vous retrouvez dans ce sketch  de Florence Foresti, vous êtes mes amies!

Et, à propos de liens qui peuvent aussi se créer,  dans encore une autre nouvelle communauté, celle des blogueuses,  je réponds au “tag” d’Hector et moi.

Je raccourcis quand même  l’exercice demandé en passant de 11 points à 5!

5 choses que je dévoile sur moi :

Je fume comme une caserne de pompiers.

je suis encore plus accro au Coca light que Karl Lagerfeld.

J’adore dire merde, putain, fait chier.

J’aime les pâtes au beurre et au parmesan et les crocos Haribo.

Je peux passer une journée entière devant la télé à cloper, boire de Coca Light et manger des Haribos. Mais, le soir, je me dirais : Merde, p’tain, fait chier!

Mes réponses aux 5 questions d’Hector et moi.

Ma recette fétiche: Le chili con carne.

Mon livre et mon film préféré: Peut-être pas mes préférés, mais ceux qui m’ont le plus marqués au moment où je les ai lu ou vu: 37,2 le matin et Birdie.

Un souvenir de vacances : Saint-Tropez presque anonyme.

Mon chanteur préféré: alors, je mets un s: Prince, Kravitz, Bowie

Mon rêve le plus fou : que mon fils réussisse son bac.

Et, je tague à mon tour 5 autres blogs:

Modepersonnel(le)

La femme de George

Le blog d’une provinciale

Accro de  la mode

Matching Points.

Voici mes 5 questions:

Quel service aimez-vous rendre?

Ce que vous regardez en premier chez un homme?

La chose que vous n’avez jamais réussi à faire?

Que pourriez-vous faire sur un coup de tête?

Triez-vous vos ordures ménagères?

La vache! Si vous êtes allées au bout de ce post, vous êtes de vraies amies!

0
Share