Du “capital” à la responsabilité sociétale!

Sandrine, 51 ans.
Sandrine, 51 ans.

Sandrine, mariée, une fille de 14 ans a été journaliste économique pendant plus de 20 ans.

Elle est aujourd’hui consultante en RSE.

Jeune Vieillis pas

 

C’est lors de son dernier job, rédactrice en chef d’un magazine patrimonial (qui s’adresse aux grosses fortunes!) qu’elle se passionne de plus en plus pour les sujets d’intérêt général, pour la philanthropie, l’économie solidaire.

“Quand le magazine a cessé de paraître, je me devais de rebondir. Et, de trouver un métier dans lequel je ne risquais pas de m’ennuyer. Je voulais aussi être au plus près du monde de l’entreprise. Avec la RSE,  tu es au cœur du business. Je voulais même intégrer une grosse boîte. Mais, là, laisse tomber. A mon âge, c’est juste impossible. Je ne pouvais être que consultante, en auto-entrepreneur !

Jeune Vieillis Pas

 

Et, pour en arriver là, j’ai pas mal ramé. En fait, j’aurais dû me former de façon plus “rationnelle”. En tant que journaliste, je pensais appréhender le sujet assez facilement. J’ai lu des tonnes de livres, je suis allée à des conférences, j’ai participé à des séminaires, assisté à des tables rondes… ”

Dans cette phase de reconversion Sandrine écrit même un livre sur la philanthropie:

Paru en 2012 aux Editions Lignes de repères.
Paru en 2012 aux Editions Lignes de repères.

“Mais, apprendre sur le tas ne permet pas d’acquérir une crédibilité. J’ai fini par passer une certification ISO 26 000, je suis évaluatrice en responsabilité sociétale.

Il m’a vraiment fallu une énergie folle pour changer de métier. Et, c’est un vrai changement culturel dans ta tête. Je ne savais absolument pas me vendre. Il faut arriver à abandonner l’idée que tu n’es pas légitime. Je pense d’ailleurs avoir perdu des prospections parce que je n’imposais pas assez mon point de vue. Alors, qu’en tant qu’experte, il faut avoir un vrai parti-pris. C’est beaucoup plus long que je ne le pensais. Aujourd’hui, ça commence à bien marcher, au bout de 4 ans. Si je n’avais pas été en couple, soutenu financièrement, je ne sais pas comment j’aurais fait. Je ne sais pas si j’aurais pu le faire.”

Jeune Vieillis Pas

Sandrine tient également un blog : L’autre économie: www.lautreeconomie.blog.youphil.com

Jeune Vieillis Pas

Elle écrit aujourd’hui son deuxième livre à paraître aux Editions Yves Michel sur la RSE dans l’enseignement.

“En fait, je n’ai pas encore le titre exact, mais il pourrait s’intituler: tu seras un manager responsable, mon fils.”

Pour écouter Sandrine s’exprimer sur la philanthropie cliquez ici .

Jeune Vieillis Pas

  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Share

About virginie

You May Also Like

18 comments on “Du “capital” à la responsabilité sociétale!

  1. Sandrine serait elle boulonnaise ape hasard?

  2. Passionnant!

  3. Chapeau!…une tête belle et bien faite, je reste coite 🙂

  4. Tu es faite pour le story telling ! Un grand bravo pour tout 🙂

    • En fait, j’adore ça. Merci encore. Bises.

  5. Bravo, chapeau, félicitation !!!
    Je me sens toute petite en comparaison d’un tel parcours …
    Quelle volonté, quelle énergie
    Vous l’aurez compris je suis admirative
    Encore une belle femme et il en faut dans ce monde d’hommes …

  6. Au top Sandrine !!!

  7. je suis fière de mes amies………<3<3<3 ….belles ….courageuses….et volontaires……..

    • Moi, aussi, je suis fière de mes amies. Love.

  8. Impressionnante, courageuse, volontaire, j’admire et félicite Sandrine, jamais je ne pourrais faire ce qu’elle a fait, je suis, il est vrai très limitée dans mes options! Merci Virginie de me faire découvrir toutes ces formidables personnes!

    • Sans vouloir jouer les psys de comptoir, tu devrais te faire plus confiance, Sylvie.

  9. un seul adjectif REMARQUABLE : le blog de Sandrine très complet. Son interview claire et innovante.
    Son livre est bien évidemment dans la liste de mes prochains achats.
    Sandrine est d’autant plus crédible qu’elle même est un auto-entrepreneur.
    L’ économie-philantrophie : voilà un mot un peu “à la rallonge”, comme une formule magique de Merlin l’enchanteur, mais ce mot devrait désormais faire partie de notre vocabulaire, de notre mode de pensées et de nos actions.

    • merci pour elle, et elle est effectivement passionnée par ce qu’elle vit. je crois qu’au delà d’un changemement de parcours, il s’agit aussi de donner du sens à sa vie.

  10. Wouah, je me sens minuscule devant une telle femme et avec en prime un si beau sourire !!!! Bravo pour toute cette énergie qu’elle dégage !

  11. mais je suis complètement désemparée quand je vois les carrières de ces femmes, j’ai pris la photo de dos pour “belle de dos” et là bilan professionnel… que pourrai-je écrire moi , de ces 30 ans passés ? J’y réfléchis pour y trouver le meilleur ! A suivre…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.