De l’expertise financière à la cuisine !

Changer de vie !

 

Sandrine a 42 ans et une énergie à déplacer des montagnes ! C’est à l’aube de ses 40 ans qu’elle décide d’amorcer un virage pro drastique!

Venant de la filière “expert comptable”, elle occupe depuis ses 23 ans des jobs dans la finance, l’audit et le contrôle de gestion au sein de grands groupes internationaux.

“J’étais passionnée par mon job. Et, portée par une forte ambition. Dans la dernière boîte dans laquelle je bossais depuis 7 ans, je voulais le poste de responsable du contrôle de gestion et de l’audit interne. J’ai bossé comme une dingue pour l’obtenir. Chose faite à 39 ans, je manage une grosse équipe, je suis sur des rails. Mais tout à coup, j’ai réalisé que malgré tous mes efforts, l’abnégation qui m’avait amenée jusque là : ce n’était pas ce que je voulais ! Je passais plus de temps avec mon chef qu’avec mon équipe. J’avais le sentiment de ne plus “avoir les mains dans le cambouis”. J’étais de moins en moins sur le terrain. Mon job devenait essentiellement “politique”. J’aspirais vraiment à autre chose”. 

 

JNVP

 

Sandrine étant un personnage entier, elle décide, alors qu’elle est au top, de partir. Sans avoir rien de prévu pour assurer ses arrières.

” Je ne savais pas ce que j’allais faire. Les premières semaines, je n’arrêtais pas de me dire “mais qu’est-ce que tu as fait?” Mais, dans le fond, qu’est-ce que je croyais en moi !

Elle travaille alors sur elle-même (développement personnel, sophrologie…)

” Une évidence me saute aux yeux . Ce que je veux faire? Tout simplement ce dont j’ai envie. Montrer ma propre boîte s’est imposée à moi. J’ai la fibre “entrepreneur” qui me vient de mon père. D’ailleurs, tout au long de mon parcours pro, tous mes chefs me disaient que je devrais me mettre à mon compte. Je me suis tournée vers la cuisine car j’ai toujours aimé cet univers. J’aime cuisiner, j’aime recevoir, j’aime dire aux gens que je les aime en leur préparant des choses. J’aime les restaurants, les grandes tablées…”

Sandrine crée alors un site de vente en ligne d’ustensiles de cuisine : Cuisineshop.frDu matériel pro à prix abordables. Et, là, pour le coup, elle se retrouve vraiment “les mains dans le cambouis”

“J’ai travaillé de 4 heures du mat à minuit 7 jour sur 7. Dans des conditions parfois un peu hard. Au début, je faisais moi-même les colis d’expédition dans mon garage par 4 °. Alors que j’ai plutôt deux mains gauches ! Heureusement pendant des années, j’avais eu un très bon salaire, j’avais donc des économies. Mais, je suis vraiment repartie de zéro. Mais avoir 40 ans a été une vraie force en fait. Je sais qui je suis. Je crois en moi. J’avais au fond de moi la conviction inébranlable que j’allais y arriver!” 

 

cuisine shop - blog quinqua - blog femmes 50 ans - cinquantaine

 

Les choses s’enchaînent bien. Sandrine commence à dégager quelques bénéfices, elle réinvestit tout. Connaissant ses domaines “d’incompétence”, elle n’hésite pas à engager des consultants comme pour sa comm par exemple. Son site en ligne propose aujourd’hui plus de 10 000 articles, elle emploie des salariés. Et, elle vient d’ouvrir il y a quelques mois Le comptoir CuisineShop ( 44-46 rue Pelleport, 75020 Paris)

 

Cuisine shop - blog quinqua - blog femmes 50 ans - cinquantaine

 

J’avais beaucoup de demandes pour “voir ” les produits. Et, cela me permet d’avoir encore plus d’échanges avec mes clients. C’est cela que j’adore. Je suis dans un réseau hyper sympa, les chefs, les amateurs passionnés. Je n’ai vraiment aucun regret. J’ai perdu une aisance financière, mais j’ai gagné tellement plus. 

 

cuisine shop - blog quinqua - blog femmes 50 ans - cinquantaine

 

D’ailleurs, Sandrine est déjà sur un nouveau projet plus centré sur la pâtisserie. À suivre…

La page Facebook de Cuisine Shop, c’est ici !

Share

About virginie

15 comments on “De l’expertise financière à la cuisine !

  1. Je suis toujours épatée par ces parcours, elle mis tout juste un an à savoir de quoi elle était capable, trouver l’idée et lancer son projet, ça m’épate, félicitations à elle

    • Oui, elle vraiment su y mettre l’énergie nécessaire… et de pas se décourager.

  2. Bravo Sandrine, je pense qu’il faut se lancer dans la vie et essayer de faire ce qu’on aime.
    Bonne continuation et bonne chance pour la suite,
    Bonne soirée

    • C’est peut-être finalement le plus dur : trouver sa “juste” place.

  3. Bravo pour ce beau parcours ! Je vous souhaite Bcp de succès dans ce nouveau challenge et merci à toi Virginie pour ces belles rencontres !

    • J’aime particulièrement faire ce genre de portraits.

  4. J’ai arrêté mon boulot il y 14 ans et depuis je me demande ce que je vais faire (à part le petit troisième qui a de l’acné aujourd’hui…) alors oui BRAVO!!!! Et même MEGA BRAVO!!! Fred…heureuse quand même!!!!

    • Voir plus souvent tes amies?

  5. Bravo à Sandrine et j’admire ces femmes qui se reconvertissent et font des virages à 180° !
    Je me suis arrêtée aussi de travailler il y a trois ans, mais bien trop tard pour une reconversion.
    Je le regrette !
    Bonne soirée et merci Virginie pour tes portraits .
    Jany

    • j’ai envie de te dire, il n’est jamais trop tard… Mais, c’est vrai que Sandrine est la plus “jeune” de mes portraits VirAge.

  6. On admire – il faut une belle dose de confiance en soi pour tout laisser tomber et se lancer ! Une question indiscrète : A-t-elle une famille ? Cette question s’impose, comment concilier une vie de famille et une vie professionnelle tellement intense ?

    • Effectivement, Sandrine n’a pas d’enfant.

  7. Bravo, belle reconversion, je lui souhaite beaucoup de succès
    C’est un beau parcours
    Bises

  8. Joli virage professionnel!!! Une belle réussite!
    J’adore tes portraits!!!
    Bon we qui arrive!

    • Et, même bonnes vacances !

Laisser un commentaire