Carine Roitfeld

Photo ouveture

Carine Roitfeld vogue* vers la soixantaine.

Carine Roitfeld n’est pas tendance, elle est LA tendance.

Carine Roitfeld est l’illustration parfaite de cette rubrique: “vieillir devient tendance.”

Elle est un des rares personnages bossant dans la mode qui a aussi un statut de muse, voire d’icône. Elle est adulée des grands couturiers. Elle cultive un style unique, les yeux charbonneux (à l’origine de la mode du smoky eyes), la jupe fittée au genou avec le plus souvent un chemisier “masculin” glissée à l’intérieur.

On parle aujourd’hui du “style Carine” comme dans ce numéro de Be :

             NOV
NOV

Après une enfance qu’elle qualifie de “très bourgeoise et d’un peu bohème quand même”, elle débute dans la mode comme mannequin. Puis, rapidement devient styliste. Elle s’impose rapidement dans ce métier en signant elle-même les textes de ses séances photos. Ses photos sont chocs, elle n’a pas peur de bousculer les  codes, de jouer la provoc. Elle connait la gloire en tant que rédactrice en chef de Vogue de 2001 à 2011. Elle est à l’origine de l’esthétisme “porno/chic” de ces années. Sa devise: “Il n’y a pas de mode si celle-ci ne descend pas dans la rue.”

Elle quitte Vogue dans des conditions un peu obscures (on parle d’un gros différent avec le groupe LVMH, gros annonceur du magazine). Et, se lance dans la création de son propre magazine sobrement intitulé ” CR (ses initiales) Fashion Book”, un bi-annuel publié en anglais à New-York.
Couverture du n° 1
Couverture du n° 1

On comprend la présence d’un bébé sur cette couverture dans un documentaire actuellement à l’affiche qui retrace l’aventure de la création du premier numéro. Carine était en train devenir grand-mère. Elle s’amuse d’ailleurs d’être “devenue une Gilf (Grandmother I’d like to fuck!)”.

Documentaire de Fabien Constant
Documentaire de Fabien Constant avec Karl Lagerfeld en guest star.
image du film
Cette faiseuse de mode se raconte facilement, mais ne se livre pas trop!

Mais, on comprend également que toute la frénésie de sa vie pro est compensée par une vie de famille “rangée”. Elle vit avec le même homme depuis 32 ans, elle refuse de l’épouser par superstition slave. Et avoue avoir toujours préféré aller chercher ses enfants à l’école qu’assister à un défilé. Sa fille est aujourd’hui directrice artistique, son fils est marchand d’art.

Carine vient d’être nommée “Global Fashion Director” pour l’ensemble des éditions du magazine Harper’s Bazaar dans le monde. Un poste fait sur-mesure pour elle.

Et, comme j’ai vu le doc au cinéma Arlequin. j’en profite pour vous en glisser deux mots car c’est un très bel endroit.

76 rue de Rennes, Paris 6ème
76 rue de Rennes, Paris 6ème

C’est une des salles les plus anciennes de Paris. Créé en 1930, le cinéma s’appelle alors Le Lux- Rennes. Il est repris en 1962 par Jacques Tati. Et, est aujourd’hui classé Art&Essai.

interieur

Et, un petit clin d’œil pour qui me suit sur Instagram (@jeunevieillispas)

Pour la page #lesfillessontdespisseuses:

toilettes
La signalétique des toilettes femmes du cinéma Arlequin

* Vogue vers la soixante: jeu de mots pour l’ex rédac chef de Vogue…

  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Share

About virginie

You May Also Like

26 comments on “Carine Roitfeld

  1. J’avoue avoir toujours eu une faible pour son style très femme! Même si voir cf documentaire fait un peu groupie, j’ai envie de le regarder. Tu as aimé?

    • Oui, elle a vraiment un vrai sens du look. Le doc est bien, interressant. Moi, en fait, je ne connaissais pas du tout le personnage. Mais, c’est très centré sur la réalisation du magazine. Et, un peu trp de scènes où ils sont tous en réunion à blablater….

  2. je n’ai pas toujours aimé le style qu’elle a donné à VOGUE, mais n’empêche qu’elle m’a toujours attirée comme femme créative … soixante ans , j’y crois pas !!!! 🙂

    • Complètement d’accord avec toi. Je ne suis pas fana du look de ses photos. Mais une vraie créativité, personnalité. Et, vraiment quelle allure!

  3. A ce qu’on dit, elle s’est fait virer à cause de la farine dans le pif….et de ses notes de frais ….

    • C’est un peu ce que l’on dit de toute personne bossant dans la mode. Un peu cliché quand même! Pour les notes de frais, c’est bien possible! Moi-même à sa place….

  4. je ne connaissais pas ; c’est toujours un plaisir de découvrir des femmes qui ont réussi dans cet univers d’hommes.

    • Ravie de te l’avoir fait découvrir. Le plus étonnant, je trouve, en ce qui la concerne, c’est d’avoir réussie une vie équilibrée dans ce monde de “fous”!

  5. Quel personnage! elle me rappelle un peu Coco… qui elle aussi avait un sacré tempérament tout en bousculant beaucoup de clichés de la mode de l’époque….et qui a su garder son style propre!!

    • Oui,c’est vrai. Deux femmes qui ont le “style” dans la peau!

  6. Nous n’avons jamais adoré à son physique, elle n’est pas belle à nous yeux…par contre, elle a un style, et quel style (même si son porno/chic était vraiment lourd par moment), sa vie privée reste discrète, sa vie professionnelle une réussite et elle avance dans l’âge sans prendre “une ride” pour tout ce qu’elle touche. Tant mieux, vieillir devient tendance…

    • Tout à fait d’accord avec vous.

  7. Je n’ai pas envie de parler de Carine Roitfeld que je ne connaissais ni d’Eve, ni d’Adam, je dois être une plouc, mais j’avais envie de vous dire que j’aimais bien vos textes et que je partageais votre souhait de convaincre que vieillir n’est plus que ce que c’était (comme S. Signoret l’avait dit de la nostalgie) c’est devenue autre chose encore à définir, ce à quoi vous participez……

    • Merci beaucoup. je suis très touchée de ce commentaire, car c’est vraiment ce que je souhaite faire à travers ce blog.

  8. une Femme comme je les aime bisous

    • Une vraie femme! Jespère que la réadaptation à nos climats n’est pas trop dure.

  9. Réaliser un film/ documentaire sur une personne c’est que celle ci doit avoir été, fait ou représenter beaucoup…. On peut dire ainsi que CArine ROitfield est une vraie réussite dans le domaine de la mode.
    Sa vie discrète est apparemment équilibrée donc pas de secret pour bien ‘grandir ‘ dans la vie , S’ÉPANOUIR .

    • Coucou Stéphanie. C’est effectivemnt une vraie réussitte, même si l’on n’aime pas forcément le stylisme de ses photos (perso, pas fana de tout).

  10. Quel bel article Virginie….super intéressant……..Merci……J’aime bcp Carine Roitfeld qui reste très fidèle à son style….(jambes nues, jupe crayon!!!!)

    • Merci beaucoup. Effectivement le style “Carine” est ininmitable!

  11. Pour moi elle fait partie de ces personnages un peu à part dans le milieu de la mode.
    Classe mais aussi parfois un peu “trash”, déroutante…

    • tout à fait d’accord avec toi. Je n’aime pas forcement toutes les photos qu’elle “dirige”.

  12. Moi j’aimais bien le Vogue de Carine Roitfeld, j’en collectionne d’ailleurs quelques uns..pour les photos ou le thème abordé , faut dire que certaines méritent d’être encadrées..par exemple la radio du pied dans le stileto ..si quelqu’un se souvient.

    • Ca doit être bien sympa ta collection de Vogue!

  13. La radio du pied, avec un stiletto Valentino, de Helmut Newton. Oui on se souvient, bien sûr! quelle magnifique image. le Vogue était encore audacieux à cette époque.

    • Et, c’est un pro qui parle…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.