Phane a crée, il y a quelques années, un site de e.commerce haut de gamme : Less is rare. Conçu comme un concept store de marques pointues et rares d’accessoires, de bijoux, de cadeaux..

 

A8D731EC-EFB5-4F76-A976-6E9DDA3C005B[1]

 

« Mais surtout des créateurs que j’aime, qui ont une histoire. Et, j’aime l’idée de rendre service. De proposer aux femmes qui sont loin, des marques qu’elles ne peuvent pas trouver. «  Présise-t-elle.

 

Âge - style - blog femmes 50 ans - quinqua

 

  • Votre style?

Il est probablement plus classique qu’avant. J’étais plutôt très cool avec une tendance à m’habiller un peu n’importe comment. Je m’oblige aujourd’hui à être plus sophistiquée, moins « négligée ». Alors, pour éviter l’effet « mémé, il faut quand même affirmer son style, et twister son allure. L’accessoire est parfait pour cela. Il va réveiller une tenue, lui donner du peps: un long sautoir, une grosse bague, des chaussures de couleur etc. 

Il va me permettre la fantaisie que je n’ose plus m’autoriser dans mes vêtements. Est-ce que je peux porter telle ou telle chose est une question que je me pose beaucoup.

Je me sens à la charnière, mon look est en train de changer, il faut que me positionne. Je me suis achetée dernièrement des chaussures argent et je m’amuse avec un bonnet orange. Si mes tenues sont plus classiques, je veux garder un coté fun. 

 

Âge - style - blog femmes 50 ans - quinqua

 

  • Votre routine pro-âge?

Je mange bio (enfin, c’est surtout mon mari qui s’y est mis et j’ai suivi). Je fais de la gym 3 fois par semaine dans un club de sport avec des copines qui me motivent (sinon, j’aurais vraiment du mal à y aller).

Je ne me maquille que la bouche. Cela me donne bonne mine. Je trouve que quand je mets du mascara sur mes cils, j’ai un regard méchant.

J’utilise le classique et intemporel pot bleu Nivéa pour le visage. C’est tout !

Mon luxe : le coiffeur une fois/semaine pour un beau brushing. Avec toujours cette idée d’être impeccable, pas négligé. Je fais aussi régulièrement des mèches blond cendré.

Idem pour les mains qui doivent, à nos âges, être toujours soignées. Mais avec lesquelles on peut aussi s’amuser avec un vernis vert bouteille ou marine.

  • Votre définition du bien-vieillir?

Être bien entourée. De ma famille et de mes amis.

Et savoir encore et toujours s’amuser. Il y a de plus en plus de gens, qui à partir d’un certain âge, ne veulent plus sortir tard, danser…

J’aime de plus en plus entretenir différents réseaux féminins : d’anciennes collègues de boulot, mes « amies gym », celles avec qui on se fait des cinés…

  • Ce qui vous gène le plus dans votre âge?

Justement cette tendance à se recroqueviller un peu sur soi, à être plus réticent au changement. Il faut absolument lutter contre cela pour rester « à bord ». Il faut faire un effort pour rester ouvert à la nouveauté.

Et, je n’aime pas cet air fatigué que j’ai le matin. Cela me donne l’air moins avenant.

 

A l’occasion de la sortie du bio-pic Jackie, j’aime beaucoup la « page tendance » que Phane a élaboré à partir d’accessoires en vente sur son site. Allez, toutes lookées en Mrs Kennedy !

 

Capture d¹écran 2017-01-18 à 01.32.04

 

 

Et, prochainement, Phane m’aidera pour un post spécial accessoires In Matures sur le blog.

7
Share

 

Valérie Benaïm est journaliste,

animatrice et chroniqueuse sur C8. Elle vient de lancer son blog Les instantanés de Valérie Benaïm. 

« J’ai voulu faire ce blog pour renouer avec l’écrit et pour avoir un espace rien qu’à moi pour partager mes passions (la mode, la déco, les loisirs comme la littérature, le théâtre, les expos ou encore les voyages). En télé la parole est synthétique, là je peux vraiment m’étendre sur mes coups de coeur. Par ailleurs quand j’ai décidé de me lancer, je me suis rendue compte que je répondais aussi à un manque. Dans la blogosphère, il y a beaucoup de jeunes voire de très jeunes femmes, mais peu de femmes plus mûres sur des thèmes comme la mode ou la beauté. Comme si cela  ne nous concernait plus. Erreur. »

Bon, y’a moi quand même !

 

Valerie Benhaïm - blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

Alors, bienvenue Valérie Benaïm

et merci d’avoir répondu 3 questions de JNVP.

 

 

Valerie Benhaim, blog femmes 50 ans, quinqua, bien-vieillir

 

1- Votre style? 

Je n’ai pas un style mais DES styles. J’aime m’amuser, varier mes looks au gré de mes humeurs : du plus classique au plus rock. Néanmoins j’ai un credo (comme pour le maquillage d’ailleurs) : « less is more ». Inutile d’en faire des tonnes. 1 pièce forte par look, c’est déjà pas mal. J’aime énormément les vestes et les chemises. Des indémodables et toujours chics selon moi Et, on peut les rendre plus modernes avec des petits twists (un détail, un col, un bouton, une couleur…). Et cette saison, à ma grande surprise, je craque sur les bombers. Sinon, je suis dingue de chaussures et de sacs. 

2- Votre routine pro-âge?

J’ai la chance d’avoir de très bons gènes (merci maman). J’ai une peau non marquée pour mon âge et j’arrive à me maintenir à peu près.  Ma routine beauté porte essentiellement sur le démaquillage tous les soirs (surtout quand on travaille à la télé). Et l’hydratation ! J’ai une peau très sèche qui en a vraiment besoin. Je ne fais jamais l’impasse sur une bonne crème de jour et de nuit. 

Le sport et moi c’est une grande histoire : je varie les périodes où je m’y mets très sérieusement et celles où je lâche complètement la rampe. On est nombreuses dans ce cas, je crois !

Et pour la nourriture c’est pareil. J’ai un pêché mignon : la junk-food (hum, un bon hamburger). Mais quand je sens que j’ai un peu abusé, je lève le pied et je ré-équilibre pendant quelques temps. Je ne laisse pas les kilos en trop s’installer. Au max +5 au dessus de mon poids de forme. Et là c’est stop, je me remets à faire attention. Mais, là, encore, je pense que cela parle à beaucoup de femmes. 


3- Ce qui me gêne le plus dans votre âge ?

Finalement je n’ai pas de problème avec mon âge. Essentiellement, parce que j’ai la chance de ne pas avoir de souci de santé et d’être plutôt bien dans mes baskets.

En fait je crois que mes 47 ans je ne les réalise pas. La seule chose qui m’ennuie est de savoir que le temps passe… Un jour, je ne serai plus là pour aimer les miens et m’amuser de cette vie. Et, parfois il faut bien le reconnaître, après une fête qui a duré un peu tard, je mets plus de temps à m’en remettre. Et ça c’est vraiment nul ;-))

4
Share

Crèmes anti-rides : on y croit ?

 

 Les crèmes anti-rides : de quoi rêver? 

« Le moringa… Cet arbre de vie, 7 fois plus riche en vitamine C que l’orange, 4 fois plus en vitamine A que la carotte, 4 fois plus en calcium que le lait , 3 fois plus en potassium que la banane… L’extrait de la graine stimule une protéine naturelle cutanée qui aide la peau à résister aux agressions externes et internes en réactivant plus de 200 gènes dans le noyau cellulaire. »  

(Lu dans Marie-Claire au sujet du Baume Réveil Eclat Global anti-âge Revitalizing Suprême+ d’Estée Lauder)

Waou… Je ne sais pas vous, mais moi, j’ai immédiatement envie de prendre un aller simple pour la Zambie d’où est originaire cet arbre!

Mais, quelques lignes après…

« Un cocktail de 18 plantes qui agit au niveau des récepteurs olfactifs de la peau et active le renouvellement des cellules de la couche cornée, ce qui explique son effet protecteur, cicatrisant et réparateur... « 

(Le soin Aura-Mirabilis de Roger&Gallet)

Ha merde, ça a l’air pas mal ça aussi !

On nous parle si bien. On nous promet de ralentir et même parfois de corriger le vieillissement de notre chère peau ! Avec trois sous-promesses de base en fonction des produits : réduire les rides, redonner du volume, assurer une bonne fermeté.

 

Crèmes antirides - blog femmes 50 ans - quinqua - bien-vieillir

 

Alors, nous …

… Ben, on se tartine matin et soir de crèmes plus ou moins chères (plutôt plus que moins), en n’y croyant finalement pas vraiment. Mais au cas où ça marcherait, ça serait con d’en faire l’impasse. Et comme aucune de nous n’ a envie de s’en appliquer que sur une seule moitié du visage pendant 6 mois pour voir (ou non) la différence…

Alors, un peu de théorie :

Une crème fonctionne grâce aux actifs qu’elle contient. Ces actifs étant des molécules travaillées par les labos pour devenir opérantes au niveau de la peau. Ils peuvent être d’origine naturelle ou chimique. Leur but est de réactiver les mécanismes altérés par l’âge (ex: la synthèse de collagène). Ils luttent contre le relâchement, les rides, les taches…

Les principaux sont :

Le rétinol, le rétinaldéhyde Ces précurseurs d’acide rétinoïque (ou vitamine A acide, LA molécule anti-âge préféré des dermatos) stimulent le renouvellement cellulaire et la production de collagène. On les retrouve quasi dans toutes les formules. Mais, le rétinol n’est pas toujours bien toléré des peaux sensibles.

L’acide hyaluronique. C’est un sucre naturellement présent dans l’organisme, capable de retenir jusqu’à 1 000 fois son poids en eau. Il hydrate l’épiderme, regonfle les rides.

Les AHA. Des acides de fruits qui agissent comme des « nettoyeurs de surface ». Ils exfolient les couches superficielles de l’épiderme et permettent de transformer un teint « grisé » en un teint plus lisse, homogène et lumineux.

La vitamine C. Seconde molécule anti-âge fétiche des dermatos, elle est à la fois régénérante et éclaircissante.

Le Resveratrol. C’est la molécule à la mode. Elle est présente dans certains fruits. C’est un excellent antioxydant. Elle stimule également la production de collagène pour une peau plus ferme.

Pour la pratique : 

J’ai appelé à l’aide mon amie Lihn Pham, journaliste beauté incontournable. Elle a crée le premier site entièrement dédié à l’esthétique médicale Le journal de mon corps (elle est aussi ma principale dealeuse de crèmes premium).

 » La base de tout ce qui concerne l’anti-âge, c’est l’hydratation.

Une bonne crème anti-âge est d’abord une bonne crème hydratante qui va regonfler la peau, éliminer les ridules de déshydratation, renforcer la « barrière cutanée » qui protège des agressions. Une peau bien hydratée = une bonne barrière = rien de sort, rien ne rentre.

La recherche montre d’ailleurs que la part de la génétique dans le vieillissement n’est pas, de loin, la plus importante. On parle de plus en plus d’exposome  qui englobe tous les facteurs internes et externes auxquels l’organisme est exposé depuis la naissance : les UV, la pollution, le mode de vie etc.

Une bonne crème hydratante pourrait suffire à condition qu’elle contienne un indice solaire (minimum 15). Et, pas que l’été : les UVA, les rayons qui pénètrent plus profondément la peau et pilonnent les fibres élastiques, sont présents dans le ciel toute l’année. Dessous, les dermatos aiment également glisser un sérum à base d’anti-oxydants pour lutter contre les radicaux libres générées par les UV, la pollution…

Un bon démaquillage est également essentiel avec un lait ou une eau micellaire. C »est le premier geste anti-âge de la peau !

Dans les crèmes anti-âge, il y a en prime toute une batterie d’actifs censés stimuler la fermeté de la peau. Je dis « censés » car rien ne dit qu’ils pénètrent réellement la peau, en particulier le derme, là où tout se joue. L’efficacité des actifs est surtout testée in vitro (rarement in vivo). Sur le papier tout fonctionne toujours impeccablement. Mais dans la réalité, c’est plus compliqué. La barrière cutanée n’est pas si facile à pénétrer. 

Ce qui fait la différence entre une crème « petit » prix et une plus luxe, ce sont le coût des ingrédients utilisés, et beaucoup la galénique (la texture, le parfum). Plus on paie cher, plus c’est divin, plus on est tenté d’appliquer sa crème tous les matins. L’observance est un critère essentiel dans l’efficacité d’une crème. Le renouvellement cellulaire étant de 28 jours, il faut au minimum appliquer sa crème pendant un mois. Mais, c’est souvent au bout de 2 que l’on commence à réellement apprécier les résultats. »

 

 

Alors, en conclusion, moi, j’aimerais bien que l’on commence par opérer un glissement sémantique. Plus d’anti-âge ! Que ces crèmes accompagnent notre vieillissement sans nous exhorter à lutter contre. On accepte de vieillir (ok, surtout parce qu’on n’a pas le choix). Cela ne devrait pas être un combat ! Parlons de pro-âge. Notion plus positive. Nous voulons juste vieillir bien, avec une jolie peau, en se sentant jolie !

Alors, peace sisters !

Sinon, ça se fume le moringa ? 

Ou en smothie, alors !

 

Moringa - blog femmes 50 ans - quinqua - bien-vieillir

7
Share

Look et routine pro-âge.

Isabelle, 49 ans au Club Med ! 

 

Blog femmes 50 ans - quinqua - bien-viellir

 

Comment décrieriez-vous votre look?

Sportstwear. Je privilégie le confort.

Je vais bosser quasi comme sur la photo.

Depuis 5 ans à peu près, je ne porte plus ni jupe ni talons. Comme je suis toujours très blanche, je trouve vraiment trop moche de montrer mes jambes. Et, avec des talons, j’ai le sentiment d’être une handicapée. Alors, toujours à plat, en Converse ou en bottes.

Je me maquille très légèrement. Du mascara et un rouge à lèvres discret. Et un peu de Terracota l’hiver. J’aime me sentir « naturelle ».

Et, depuis peu, je garde ma chevelure blanche. Je suis à la base blond centré et je me faisais des mèches blondes. Un copain coiffeur trouvait dommage que je cache mes cheveux blancs. Ce n’est pas toujours évident à assumer. Mais en fait, il n’y a que ma mère qui n’aime pas et qui me fait des réflexions. Et, finalement, c’est comme un retour à l’enfance. J’avais un blond très blanc lorsque j’étais petite.

Votre routine pro-âge?

Je fais du sport une fois par semaine. J’aimerais bien 2, mais trop compliqué niveau emploi du temps.

Dès que je peux, je marche. Plus facile l’hiver. Vivant à Marseille, il fait trop chaud l’été.

J’utilise la gamme anti-rides Merveillance de Nuxe, crèmes, contour des yeux…
Peut-être qu’un jour, je ferais quelque chose au niveau de mes yeux si mes paupières continuent à s’affaisser. Mais ma philosophie : je me prends déjà suffisamment la tête dans mon boulot, je ne vais pas en plus me la prendre dans le privé ! Les rides, je m’en fiche en fait!

Ce qui vous gène le plus dans votre âge?

L’inconnu. La peur d’être en décalage. Entre l’âge que je ressens et celui que les autres perçoivent.

Le chiffre 50 me fait peur. Je n’ai jamais autant pensé à mon anniversaire que cette année de mes 49 ans.

Et, je me dis que les choses se compliquent quand même. Dans le boulot. Pour faire des rencontres…

 

 

Monique, 62 ans à Lacanau.

 

blog femmes 50 ans - quinqua - bien-viellir

 

Comment décrieriez-vous votre look?

Sport mais sport chic. En fait, j’adore la fantaisie mais sur les autres. Moi, ce n’est pas mon truc, je trouve que cela ne me correspond pas.

Je préfére l’uni. Le noir, le beige, le bleu marine… Mais je m’accorde le orange. C’est ma couleur « gaieté » .

J’ai mes repères et je ne m’en éloigne pas trop. D’ailleurs, je n’ai pas changé de style avec les années.

Votre routine pro-âge?

Je fais beaucoup de sport. Du Pilates 2 fois/semaine et du golf 2 à 3 fois. Habiter à Lacanau simplifie ma pratique. Marcher pendant plus de 5 heures me file une pêche incroyable. Et me permet de stabiliser mon poids. J’y fais très attention. Je ne laisse pas les kilos s’installer.

Je ne suis pas une grande sportive, c’est plutôt une hygiène de vie.

Ma fille m’a fait découvrir la crème Hydra Beauty nutrition de Chanel. J’adore! C’est une vraie merveille. Chaque matin, je sens ma peau qui redevient souple, toute douce.

Faire des injections ne me tente pas. Cela équivaut pour moi à courir après quelque chose qui est contre nature. En fait, comme j’ai peur de faire de trop, je préfère ne rien faire!

Ce qui vous gène le plus dans votre âge ? 

Physiquement : la peau qui se plisse. Je n’aime vraiment pas cela et tu ne peux vraiment rien y faire!

Psychologiquement : je trouve difficile de ne plus travailler. Cela demande beaucoup d’énergie pour organiser ses journées. Quand tu n’as pas de rythme imposé par ton boulot, tu dois toujours aller de l’avant, faire des efforts pour rencontrer des gens. Il est important de toujours avoir des projets mais c’est une discipline.

Mais le bon côté est d’avoir du temps! Celui de faire les choses.

Et, il est bon également de se sentir libéré du regard des autres. On n’a plus à paraître. Ce qui permet d’être plus naturelle.

2
Share

La mode, la mode, la mode…

Depuis, que j’ai une vie virtuelle, je suis « copine de blog/ Facebook/Instagram » avec Isabelle Oziol De Pignol alias Accro de la mode (voir son blog ici ). Isabelle est avant tout styliste et illustratrice. J’ai immédiatement adoré ses dessins et sa vision de la mode. Il y a quelques mois, j’ai eu la joie de la rencontrer « en vrai » lors du shooting du dossier de presse de Damart dont elle assurait le stylisme. Cette femme est douée et en plus, elle est hyper sympa!

 

blog femmes 50 ans - cinquantaine - blog quinqua

 

J’ai donc profité de la sortie de son livre, Be hype, la mode en réseaux pour l’inviter à faire le portrait Agitude de JNVP. Et, au lieu de la prendre en photo de dos, je lui ai demandé de se croquer.

1- Votre look?

Il est inévitablement lié à la mode. C’est mon métier. Je joue le jeu. Jouer est bien le mot, d’ailleurs. Car, j’ai souvent le sentiment de me déguiser. Pas au sens péjoratif. Mais, j’aime l’idée d' »enfiler » un costume, de « revêtir » un rôle. En faisant référence à une époque bien précise, à un genre cinématographique. Par exemple, avec les bottes que je porte sur mon illustration »,  je mets une jupe un peu 70s, un petit blouson, et dans ma tête, je suis Lauren Hutton! L’autre jour, j’ai porté un gros col en (fausse) fourrure avec un long gilet en maille qui flottait comme une cape quand je marchais. Une paire de bottes en caoutchouc, et me voilà dans la peau d’une héroïne de Games of Thrones.Tout cela apporte un petit grain de folie dans mes journées.

Je ne porte plus de manches courtes. Comme je ne suis pas très musclée, je ne trouve cela plus très esthétique. Et, je n’aime plus également les décolletés arrondis. Avec l’âge, même sans grossir, on a le sentiment de s’élargir. Particulièrement au niveau du cou. Alors, je mets beaucoup de chemisiers. Le décolleté est féminin, mais comme il emprunte au vestiaire masculin, ce n’est pas too much. En fait, le chemisier est le meilleur allié de la femme mature.

2- Votre routine pro-âge?

En tous les cas, pas le sport !

Mais, je « bouge » énormément. Je marche beaucoup, je monte les escaliers…

J’ai misé sur l’hydratation depuis l’âge de 35 ans.

Vers 40 ans, je me suis interressée aux crèmes anti-rides.

Aujourd’hui, je suis à la recherche d’un bon sérum anti-relâchement. 

Je pense que si j’avais les sous, je ferais quelque chose au niveau du bas du visage. C’est cela qui fait que l’on a l’air fatigué. 

3- Ce qui vous gêne le plus dans votre âge? 

En fait, je trouve que je suis dans une tranche d’âge un peu bâtarde. On fait fatiguée mais encore trop jeune pour se la jouer « vieille excentrique » à la « Advanced Style ». Je suis à un âge où la beauté s’efface, mais je n’ai pas encore celle d’un vieux visage. 

Et, je trouve que vieillir est beaucoup plus difficile à vivre à Paris, ou dans les grandes villes. Dès que je m’éloigne et que je rentre dans ma campagne, je me sens plus jeune et moins ridée. La parisienne est bien plus esclave de l’apparence dans une ville où il y a une boutique de vêtements et une parfumerie à chaque coin de rue, où tu croises en permanence des filles sublimes qui ont l’air si sûres d’elles. C’est vraiment anxiogène! 

 

Et, je vous présente le livre d’Isabelle :

 

Be hype, la mode en réseaux, blog femmes 50 ans, quinqua, cinquantaine

 

Qui vient de paraître aux Éditions de La Martinière. Elle y dresse et y croque avec humour des portraits des acteurs de la blogosphère, de la bloguueuse « girl next door » aux Instagrammeuses mode en passant par « la fille qui se la pète et qui assume ». Et, dévoile également les différentes « tribus » qui cohabitent sur le toile. Jouissif !

 

Quelques exemples :

Be hype, Isabelle Oziol de Pignol, blog femmes 50 ans, quinqua, cinquantaine

 

Be hype la mode en réseaux, Isabelle Oziol de Pignol, blog femmes 50 ans, quinqua, cinquantaine

 

Be hype, Isabelle Oziol de Pignol, blog femmes 50 ans, quinqua, cinquantaine

 

3
Share

-1 – Alors, cela vous fait quoi de ne plus avoir 20 ans ni même 40?

Je me dis surtout : « Qu’est-ce que c’est passé vite !!! Quand je pense que mes filles ont aujourd’hui plus de 20 ans…

Mais, il faut justement sortir de ce « vertige » du temps qui passe. Pour ne pas affronter des questions existentielles, effectivement, vertigineuses. Pour cela, il faut vraiment se remettre dans l’instant.

Et, je suis assez admiratif du corps humain, de sa capacité à se régénérer. Finalement, je pense que je suis mieux physiquement aujourd’hui qu’à 30 ans. Il suffit de prendre soin de soi. Et, de faire confiance à la vie. Par exemple, j’ai eu, il y a quelques mois, un accident de moto. Cela m’a obligé à m’occuper de moi, cela m’a poussé à faire l’effort de bien récupérer. Et, bien, finalement, j’ai gagné 5 ans!

Effectivement, les années se lisent sur la tronche. Cela m’enquiquine vraiment de ne plus pouvoir lire sans lunettes. D’ailleurs, je suis sûr qu’il y a des moyens naturels d’améliorer la vue. Faut que je travaille la question!

Mais, pour le coup, j’ai surtout une vision plus douce de la vie. Je suis moins dans le jugement, dans la colère. Ma une relation aux autres est beaucoup plus apaisée.

 

-2- On dit que les hommes mûrissent alors que les femmes vieillissent. Qu’en pensez-vous? »

C‘est évidement une idée reçue. Et, même une fausse croyance dans laquelle les hommes ont fini par s’enfermer eux-mêmes. Du coup, ils ont adopté les comportements qui en découlent. Persuadés qu’ils vieillissent mieux, ils ont trop « confiance »  et ils ne font aucun effort. Et, finalement, ils ne vieillissent pas si bien que cela. 

La femme a une plus grande intelligence émotionnelle. Ce qui l’amène à s’intéresser plus à elle-même. Elle met plus de cœur dans ce qu’elle fait. Elle fait attention à sa ligne par exemple. En étant plus proche de ses émotions, elle dégage dans son regard un plus fort pouvoir de séduction.

Alors, effectivement, il y a toujours des hommes qui aiment séduire des femmes plus jeunes. Mais, j’irais même jusqu’à dire que, comme ils ont besoin d’être admirés, ils se tournent vers des femmes pour qui leur maturité est un atout. Cette admiration, ils ne la trouvent pas chez une femme de leur âge qu’ils n’impressionnent plus du tout !

 

Philippe Babielle est le fondateur de l‘Agence de Conseil de la Santé Naturelle. Praticien thérapeute, il développe, depuis plus de 15 ans, le concept d’ostéopathie anti-âge. Il vient de mettre au point un atelier centré autour du petit-déjeuner, pour vous donner les principes d’une alimentation réussie et des techniques de libération somato-émotionnelle.

Donc,

Je suis « very excited » de vous annoncer que nous organisons ensemble

le premier atelier Pro-Âge!

L’anti-âge, lutter contre le temps, c’est has been!  Parlons plutôt de gagner des années. En prenant conscience des besoins naturels de notre corps, en écoutant au mieux vos émotions. Bref, en sachant ce qui est bon pour nous.

Atelier Pro-Age, 25 novembre, de 8 à 11 H, 80€.

Pour vous inscrire c’est ici. Ou en envoyant un mail directement à Philippe: p.babielle@wanadoo.fr

1
Share

Cette photo a été prise à l’entrée du très joli restaurant Zwin Zwin à Marrakech. Et, j’aimerais préciser que cette silhouette de rêve va bientôt être grand-mère pour la troisième fois.

 

– Comment décrieriez-vous votre style?

Est-ce que j’en ai vraiment un ? Je crois que je passe d’un style à l’autre assez aisément. Ou peut-être que je le cherche toujours !  

Mais, j’ai un look plutôt féminin. Et, le truc qui me personnifie vraiment est le rouge. J’adore cette couleur pleine d’énergie, qui illumine.

À contrario, je porte de moins en moins de noir. 

Je fais attention à ne rien porter de trop court et je suis de plus en plus mal-à-l’aise avec les petits hauts trop moulants. Je n’achète plus du tout de synthétique. 

Et, si je fais un « fashion/âge » faux pas, j’ai toujours une de mes trois filles pour me rappeler à l’ordre. J’ai le souvenir d’un blouson turquoise ramené fièrement à la maison, sitôt rapporté au magasin après le visage atterré de l’une d’entre-elles.

Mais, en fait, avec l’âge, j’apprécie d’être de moins en moins dans « la consommation ».

– Votre routine pro-âge?

Je fais très attention à ma ligne (et à ma santé), c’est le plus important pour moi.

Je mange donc le plus équilibré possible. Bio, peu de gras, peu de sucre. Je préfère avoir des plaisirs plus rares, mais de bonne qualité. Si j’ai envie d’une religieuse au chocolat, j’irais dans la meilleure boulangerie, même si je dois traverser la moitié de Paris. 

Je ne m’expose jamais au soleil. Toujours un indice 50 et un chapeau. Cela dit, je n’ai aucun mérite, car enfant, j’ai eu de terribles allergies. Des plaques partout très moches qui grattaient… Ce qui m’a appris à bien m’en protéger

Je fais du yoga. C’est, pour moi, le meilleur moyen pour avoir/garder une bonne posture, pour se redresser. Pour bien s’oxygéner grâce à une meilleure respiration. 

– Ce qui vous gène le plus dans votre âge?

La perte de fermeté de la peau.

Les cernes. Avec l’âge, on a de plus en plus le regard « fatigué ».

En revanche, j’ai beaucoup de chance : je n’ai aucun cheveu blanc !

 

 

0
Share

Ma deuxième quin(qua)zaine de mars.

Celles qui me suivent sur Instagram (@jeunevieillispas) le savent déjà : j’ai passé quelques jours à Saint-Tropez, si chargé de souvenirs d’enfance.

Saint-Tropez - Jeune Vieillis Pas - Blog 50 ans

 

Tenue green!

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans.

 

Pantalon Monoprix. Chemise Johnny Was.

Ces photos ont pour joli cadre l’hôtel Le pré de la mer : Calme, raffinement et volupté. 

 

Le pré de la mer - Jeune Vieillis Pas - Blog 50 ans

 

Vacances = vacance = mandalas.

 

Mandala - Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans.  

Ça dépend vraiment. Pendant que j’essaie de ne pas « dépasser », je ne pense à rien d’autre. Un réel plaisir pour quelqu’un qui a toujours regretté de n’avoir aucun coup de crayon.

Du D.I.Y. 

Aroma Zone m’a offert cette petite valisette.

Je me suis donc préparée en 5 m un soin personnalisé 100% naturel. Perso, j’ai mis la dose en poudre d’Acide hyaluronique pour un soin  » repulpant ». Je me suis fait un masque pour les cheveux avec la base neutre et l’huile essentielle bio de gingembre. Et, je garde celle au citron vert à rajouter dans ma crème pour les mains pour fortifier les ongles.

Aroma Zone - Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans

http://www.aroma-zone.com

Achat green: 

 

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans.

Veste Majestic, 180€

En progrès constant !

Depuis toujours une adepte du quasi no-make up, je dois avouer que cela me met de moins en moins en valeur.

Elisa, présentée dans un précédent post Agitudeme coache pour un bon maquillage pro-âge.

 » Si tu dois n’utiliser qu’un seul produit:  

 

Touche éclat - Jeune Vieillis Pas - Blog femmes 50 ans.

 

 » Le Touche Éclat (YSL) ou illuminateur regard, cache les cernes et permet d’agrandir le regard. Même peu maquillée, c’est un vrai « rafraichisseur ». Si tu n’en mets pas, on te voit moins, t’es éteinte ». 

 

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans.

 

– Le choisir un peu plus clair que sa peau. L’idéal, en avoir 2 , un plus clair et un plus foncé.

– Toujours mettre une crème contour des yeux à la texture fine avant pour qu’il « accroche » bien! .

– Insister sur le point 1 (la partie la plus foncée de l’œil). Une touche sur le point 2 et 3. Voire un ton plus clair sur le point 4. En fait, 1 & 4 pour illuminer le regard. 2& 3 pour cacher les cernes.

– Tapoter pour faire pénétrer (ne pas étirer).

– Attention à l’effet « yeux de panda ». Faire un solfie : radical pour s’en rendre compte.

 

Pensée(s) :

« Il ne faut pas chercher à rajouter des années à sa vie, mais plutôt essayer de rajouter de la vie à ses années. »

John F. Kennedy 

 

Vivement les beaux jours ! 

J’ai découvert la nouvelle boutique/atelier de Mimilamour. 

Mimilamour - Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans.

 

Une nouvelle collection fun, pop et colorée qui va ensoleiller l’été (http://www.mimilamour.com). Ok, c’est un pote, mais j’adore vraiment.

 

Invioks .+ In matures : 

Un joli duo Alain Chamfort et La Rampling (j’espère que vous l’avez vue dans l’excellente série Broadchurch, saison 2 ).

 

 

 

 

 

1
Share

Jeune Vieillis Pas / Blog 50 ans.

 

La communication de la cosméto, et l’ensemble des messages de la société, sont formels: notre vieillissement est un combat!

Avec en première ligne : les rides!

Mais, une nouvelle tendance se dessine (et elle m’arrange bien!).

Le pro-aging! 

Késaco?

Quasi une philosophie de vie. Passé 50 ans, les femmes ne chercheraient plus à faire plus jeunes. Elles souhaiteraient juste paraître en bonne santé en étant honnêtes sur leur âge. J’ai vu récemment Madonna à la tv, pour une fois, une tendance qui lui a totalement échappée.

Alors, fin de la lutte des âges? Paix dans nos sillons? 

J’ adhère. Je ne souhaite absolument pas faire plus jeune! Je veux juste être bien!

Communication Seven Seas  UK
Communication Seven Seas UK

 

J’ai des rides? Pas de problème. Toutes ne sont pas bonnes à jeter botoxer.

Oui il y a les bonnes et les mauvaises. Les bonnes : : celles qui ne fatiguent pas particulièrement le visage.  Plutôt autour des yeux,  elles signifient:  « ma vie est une extase, je souris depuis  la naissance. » Et les mauvaises comme celle de la colère (la ride du lion) ou de la tristesse (sillons naso-géniens ou la vallée des larmes).

Malgré cela, quand je suis de mauvaise humeur, ou que j’ai vraiment une sale gueule, j’ai plutôt tendance à partager ce post de mon amie La femme de George sur son Instagram.

Jeune Vieillis Pas / Blog 50 ans.

 

Mais, bon, une chose est sûre, l’avenir de mon vieillissement est de l’accepter. Il serait temps. Compte tenu qu’il commence à partir de 25 ans, j’ai déjà passé la moitié de ma vie à vieillir. L’anti-âge ne veut plus rien dire. Être anti, contre, ne sert à rien, la bataille étant perdue d’avance. Et, les femmes qui sont trop dans ce combat atteignent un no-âge franchement gênant (perso, je ne peux même plus aller voir un film avec Nicole Kidman).

Jeune Vieillis Pas / Blog 50 ans

 

J’ai quand même un peu l’impression qu’avec ce nouveau discours, on  me refait  le coup de la « beauté intérieure »… Pour me rassurer. Même s’il est vrai, que sur le front du vieillissement (encore un terme guerrier), il se passe des choses positives. Plus je vieillis, plus j’ai l’impression que ça devient tendance comme le nom d’une de mes catégories ( que je viens de rebaptiser In Matures).

Il y a de plus en plus d’égéries « silver ». Hellen Mirren, Jane Fonda, Diane Keaton  pour L’Oréal, Jessica Lange (Marc Jacobs Beauty), Charlotte Rampling (Nars)…

Les  » quinquas et bien au-delà » sont de plus en plus présentes dans les pages de nos magazines.

Pub American Vintage, Elle, Grazia.
Pub American Vintage, Elle, Grazia.

Mais, on reste toujours dans une certaine confusion, voire une vraie contradiction.

À l’image du Elle qui annonce:

Jeune Vieillis Pas.

Et, qui appelle son dossier de ses « 22 pages de conseils stylés, de produits bluffants, d’astuces forme et de soins délicieux pour profiter du temps qui passe »: Spécial rajeunir  »

Alors moi aussi, je suis en pleine contradiction.  Certes, je ne cherche pas à faire plus jeune. Mais, il y a des jours, où franchement, j’aimerais faire moins vieille.

Car, si je me sens « jeune » dans ma tête, j’aimerais que l’ovale de mon visage ressente la même chose!

 

 

1
Share