En surfant sur le web (yeah!), je suis tombée sur un papier made in USA (Bright side) sur les secrets du bien vieillir des femmes françaises. De l’autre côté de l’atlantique, la France est vue comme le pays où toutes les femmes dans la cinquantaine sont belles et élégantes. Elles n’auraient pas peur de vieillir et seraient hyper à l’aise avec leurs rides. Jouissif !

Reprenons donc ces « 10 secrets » tirés d’un livre de Rebecca Plantier (Lessons from France : Eating, Fitness, Family.)

Un style de vie actif que les années ne freinent pas ! 

Les françaises :

Avoir des loisirs « actifs » serait partie intégrante de la culture française !  Et, cela ne change pas avec l’âge. Les françaises marcheraient, escaladeraient des montagnes, nageraient, feraient du kayak, joueraient au tennis, courraient dans les parcs, feraient du ski… Ce ne sont pas des sport-addicts (non, trop conscientes que trop de sport n’est pas bon, non plus), c’est juste un art de vivre. Même pour ses vacances, la française choisirait une destination où elle pourra se reposer « activement ». Pas le genre à juste lézarder au soleil !

Moi. 

Active, voire hyper active, style incapable de rester plus de deux minutes assise tranquillou, ça compte?

Niveau sport, comment dire… Un petit moment quand même que je n’ai pas fait d’escalade (pas de souffle) ou du kayak (pas de bras). Mais, oui, j’aime le sport loisir. Le ski, s’il fait beau, que la neige est bonne, pour rejoindre le restau d’altitude, la nage dans un eau à 28° minimums (sinon, je ne nage pas, je me trempe pour raffermir les chairs). Tout sport « forcé » (faut que je bouge pour rester fit pas trop grosse et en bonne santé) m’emmerde au plus haut point. Je le fais, mais en râlant (so french).

Le sens de l’humour comme puissant antioxydant.

Les françaises :

Le sens de l’humour, le recul sur soi, l’auto-dérision aideraient les françaises à ne pas vivre leur âge et le fait de vieillir comme un drame.

Moi :

AHAHAHAHAH !

Mdr

HI, HI, Hi,

:), 🙂

Enfin, y’a des jours où mon relâchement cutané, mon manque de sommeil malgré une nuit de… 7 heures ne me font pas marrer du tout !

La bonne bonne bouffe : une religion !

Les françaises :

Les français seraient obsédés par la nourriture. Mais, avec comme particularité de manger en plus petites quantités préférant privilégier la qualité. Les françaises ne s’empiffreraient pas. Et, avec l’âge (et un meilleure aisance financière), leur exigence de bien s’alimenter augmente. D’après Rebecca, il y aurait rarement de grosses différences entre leur poids en vieillissant et celui qu’elles faisaient à 20 ans.

Moi :

+14 kilos

Se permettre plus de choses avec l’âge. Certainement pas moins !  

Les françaises:

Elles auraient téter l’estime d’elles-mêmes au sein de leur mère ! Et, ne se braderaient pas, même avec l’âge. Leurs enfants désormais grands, elles se sentiraient autorisées à faire plus attention à elles. Et, dépensent plus d’argent dans leur propre plaisir. Une quadra made in France ne va pas culpabiliser de s’acheter une très belle paire de chaussures plutôt qu’une Xbox à son fils, elle pense au contraire que c’est ce qu’il y avait de mieux à faire. Elles ne se sentiraient pas non obligées de s’occuper de leurs petits-enfants. En Fance, personne ne considérerait les mamies comme des baby-sitters à l’œil.

Moi : 

Je compte demander tellement de fric à mes enfants pour garder les leurs que cela devrait totalement les décourager d’en faire. Pour l’instant, ils ont 17 et 19 ans, j’ai de la marge, je m’en réjouis. J’ai déjà des amies qui se régalent dans les joies de la grand-maternité, alors que moi,  j’ai le sentiment d’avoir à peine jeter la dernière couche de ma fille. En revanche, arbitrer entre mon budget fringues et le sien devient un vrai problème !

Acheter moins (de fringues), mais plus cher. 

Les françaises :

Elles achèteraient de la qualité. Même de classes moyennes, elles préfèreraient s’acheter du cashemere, de la soie, de belles chaussures. Elles auraient toutes au moins un sac de luxe. Voilà pourquoi les femmes matures, françaises seraient si élégantes.

Moi :

Partant de ce principe, je viens de m’acheter un headband bijou de tête en macramé doré (bref, un serre-tête) 100 € au Bon Marché : rarement fait un truc aussi con de ma vie !

Une vie sociale toujours plus palpitante ! 

Les françaises :

Contrairement aux autres femmes qui préfèreraient rester chez elles devant leur télé, les françaises, spécialement dans les grandes villes, deviendraient encore plus actives que lorsqu’elles étaient plus jeunes. Elles sortiraient, iraient à des fêtes, dans les cafés, au cinéma, aux expos… Pour cela, elles seraient donc toujours apprêtées, les cheveux impeccables, les ongles faits et super bien habillées… Sans oublier leur indispensable must-have: une paire de hauts-talons confortables.

Moi : 

Of course….

En revanche, je pense que la notion de hauts-talons confortables fait réellement partie du rêve américain.

Vieillir n’est pas une maladie. Et, ne demande aucun traitement.

Les françaises :

Elles se sentiraient à l’aise avec leur âge et leurs rides. Une femme trop liftée leur inspirerait plus de dédain que d’envie. Contrairement à d’autre femmes, toujours obsédées à 80 ans par l’idée de faire plus jeune, les françaises penseraientt que l’absence de ride à partir d’un certain âge est plutôt signe de maladie mentale! En France, les soins de beauté seraient bien plus développés et populaires que la chirurgie esthétique et le Botox.

Moi : 

Effectivement, mon armoire à pharmacie (les jeunes disent encore armoire à pharmacie?) regorgent  de crèmes auxquelles je ne crois pas vraiment dans le fond. Mais bon, je n’ai pas encore fait de mon dermato esthétique mon médecin traitant, je sens quand même qu’entre lui et moi, on est plutôt parti sur du traitement longue durée (Mais que des trucs légers, hein? Je ne veux pas que ça se voit! ).

Porter ce que l’on veut. Quel que soit son âge. Si cela nous va. 

Les françaises :

Elles se sentiraient libres de porter des jupes au-dessus des genoux et des leggings. Elles ne se sentiraient pas trop vieilles pour quoi que ce soit. Mère et fille peuvent porter les mêmes marques. Ce serait le pays où il y a le plus de femmes entre 40 et 60 ans en petites robes légères et jeans serrés.

Moi :

Totalement arrêté le vernis à ongles rose. Et les mini-jupes. Et les shorts. Et les leggings. Et, les débardeurs. Et, etc. Ça ne me va plus!

La sexualité n’a pas d’âge limite. 

Les françaises :

Elles sauraient que la seconde jeunesse commence à 40 ans. Elles auraient déjà réalisé beaucoup de choses avec succès dans leur vie. Alors, il serait temps aujourd’hui d’en profiter toujours plus et mettre en avant leur expérience ! C’est à double tranchant selon Rebecca. C’est bien que ces françaises aient la chance de garder une bonne estime d’elles-mêmes, mais cela engendre aussi beaucoup de divorces.

Moi :

Heu… No comment !

Tous les plaisirs… avec modération.

Les françaises :

Elles ne refuseraient jamais un petit verre de vin, un bon repas en bonne compagnie et même une cigarette. Rebecca cite l’exemple de son amie française de 52 ans qui fume une cigarette par jour après son petit-déjeuner (dingue, non?).

Moi :

Aucun doute, je vieillis hyper bien !

 

blog femmes 50 ans - quinqua - bien vieillir

 

En conclusion, je précise également à nos amis américains que les femmes françaises ne font non plus jamais caca, ni ne se mettent les doigts dans le nez !

3
Share

1- Comment décrieriez vous votre look?

Glam/rock?

L’habit fait le moine, mais j’aime l’idée que c’est moi qui « me façonne ». Une chose est sûre: j’aime la mode, j’aime être dans le mood de la mode. Mais, j’espère apporter ma petite touche de singularité. D’être moi-même (ce qui me semble le plus important). J’aime même parfois, oser être à contre-courant…

J’essaie surtout de ne « pas faire genre ». Je ne veux pas, par exemple, m’affirmer à travers des marques. Au contraire, j’en déteste les signes ostentatoires. Même sur des lunettes de soleil par exemple, je n’aime pas que le logo soit visible.

J’ai eu pendant longtemps un look très coloré. J’étais fan absolue de la marque Missoni. J’avais la chance qu’elle me fournisse des tenues pour mon boulot. Mais, ce n’est plus moi aujourd’hui. Too much! En fait, plus j’en faisais dans le vêtement, plus je cherchais à me cacher. Plus j’étais flashy, plus c’était pour moi, une façon de passer inaperçue. C’est bizarre, non? Vraiment paradoxal ! Aujourd’hui, une meilleure confiance en moi me permet de moins ressentir le besoin d’être très lookée, très maquillée, très brushingnée… J’ai tombé le masque! J’aime bien avoir mon petit look, sans en faire trop, mais jamais dans le laisser-aller même en jogging.

2- Votre routine pro-âge?

Une hygiène de vie !

J’ai arrêté de fumer il y a 5 ans plus pour le teint que pour des raisons de santé.

Je mange bio et j’ai supprimé le lait.

Question crèmes, je mets « ce qui me tombe sous la main ». Je n’y attache pas vraiment d’importance. J’aime bien le sérum Flavo C le matin. Mais, bon, quand je pense à ma grand-mère qui avait une peau extra et qui a mis de la Nivéa toute sa vie, je ne crois pas trop aux produits trop sophistiqués.

Depuis 2 ans, je fais chaque année du Botox dans la ride du lion. À chaque fois, je suis totalement terrorisée. Tétanisée à l’idée que cela se voit trop. Je veux juste me donner un « petit coup de frais » !

Et, le sport. Cela vient de mon éducation. C’est presque une politesse de s’entretenir, de prendre soin de soi. C’est un savoir-vivre. Pour moi, l’inactivité, c’est la mort… C’est signe de paresse, de laisser-aller…

3- Finalement, ce qui vous gène le plus dans votre âge?

En fait, si j’étais mariée, rassurée par l’homme avec qui je partage ma vie depuis longtemps, j’en aurais rien à foutre de mes rides, de vieillir.

Ce n’est pas le cas !

En tant que célibataire, de nouveau sur le marché, tu te sens en compétition avec les autres, avec des plus jeunes…

En revanche, je ne me sens pas assez vieille au niveau boulot. Quand je vois toutes les années qui me restent encore avant la retraite… J’ai toujours aimé bosser, mais maintenant que mes enfants sont grands, j’ai envie de temps, de temps pour moi. 

Et, puis, dans le fond, je ne me sens pas en phase entre ce que je suis réellement et mon âge réel.

7
Share

Expo AI WEIWEI, artiste chinois dans les airs du Bon Marché : féerique ! 

Ma première quin(qua)zaine de février.

Une soirée Tribe :

Je vous ai déjà parlé de ces soirées Tribe (to be inspired). Cette fois-ci nous avons débattu sur le thème :

Sortir du cadre ou pas?

 

Tribe - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

3 témoins très « stimulants » sont venus partager leur histoire et raconter comment ils se jouent des limites.

Jacques Auberger nous a d’abord expliqué que :  non, sa coiffure n’est pas le résultat d’un pari, puis nous a embarqué dans son monde créatif et décalé. Frédérique Bedos, femme d’images nous a confié son parcours hors de l’ordinaire et nous a parlé de son projet enthousiasmant : éclairer des héros ordinaires, des personnes qui « sortent du cadre » pour faire le bien : Le projet Imagine. Et, Pascale Ourbin, transsexuelle franco-algérienne, comédienne aux engagements politiques tranchés. On se répartit ensuite en ateliers pour approfondir tel ou tel sujet. Et, on conclut par un exercice « d’intelligence collective« . Par groupe de 3 (la condition : ne pas se connaître) : on explique quel est « son cadre »  les « sorties » que l’on pourrait en faire.

J’adore ce genre de soirée. Quand j’en sors, je me sens moins con.

Détails :

 

blog femmes 50 ans - cinquantaine - quinqua

 

Jupe Sinéquanone, pull Balsamik, mules d’hiver (on ne dit plus sabots) Agnès B. 

Dîner chez les Raffin :

La pétillante maîtresse de maison nous raconte avec malice comment elle a commandé une carte senior à son mari qui vient de fêter ses 60 ans pour qu’il ne lui reproche plus d’être trop dépensière !

Concert : 

1973 : j’achète mon premier disque de « grande »: Goodbye yellow brick road.  40 ans plus tard, je vois Elton John pour la première fois sur scène.

 

Elton John - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

Inutile de vous dire que j’ai adoré Elton « Papinou » John. Alors, OK, on ne peut plus parler de « bête de scène » mais le timbre de voix est absolument intact.

 

Elton John - blog femmes 50 ans - cinquantaine

 

Et comme j’y suis allée avec ma copine Katia « les bons plans », nous nous sommes retrouvés backstage. Pas vu Elton, mais ses costumes de scène « qui piquent les yeux »!

 

Elton John - blog femmes 50 ans - cinquantaine- quinqua

 

La claque : 

J’ai ma fixette du moment : l’ovale de mon visage et ses espèces de petits plis tombants sous le menton. Vous le savez, je ne suis pas contre une petite injection par-ci par-là. De l’acide hyaluronique, je n’aime pas le botox qui je trouve, fige trop. Je suis donc allée voir un médecin esthétique pour voir ce qu’il pouvait faire :

« Ha ben là, rien! Il ne reste plus que le lifting. »

UN LIFTING ! Putain, je pensais jamais entendre ce mot-là me concernant. Trop les boules, je garde mes plis !

 

Mature street style : Paris vs New-York :

 

blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

Paris: Ginette, 84 ans. NY: Photo Vaness aux US .

 

 In Mature stylée :

 

blog femmes 50 ans - cinquantaine - quinqua

 

Mon amie Valérie, 52 ans. Mais pourquoi moi, je n’assume pas de porter un chapeau?  Je trouve cela sublime… sur les autres.

 

Un film : Steve Jobs 

 

 

 

Le film de Danny Boyle montre les coulisses des 3 lancements des produits emblématiques de la carrière de Steve Jobs, du Macintosh à l’iMac. Un peu bavard mais très intéressant et porté par Michael Fassbender, juste génial (mais à qui j’interdis quand même de piquer l’Oscar à Léo (DiCaprio) les deux étant nominés à la cérémonie du 28 février) et ma chouchoute Kate Winslet (qui vient d’obtenir pour ce rôle un Golden Globe).

Une jolie découverte déco :

blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

Les Fleurs, 5 rue Trousseau, Paris 11e.

Donc petits achats :

blog femmes 50 ans - cinquantaine - quinqua

 

 

Science-fiction?  

Un article dans Le Monde du 5 février met en avant les « résultats spectaculaires d’une équipe américaine parvenue à prolonger de 30 % l’espérance de vie moyenne de souris en nettoyant leur organisme des cellules sénescentes. Mieux : avec cette opération, ils sont parvenus à éliminer de nombreuses pathologies liées à l’âge. »

????

L’angoisse de vieillir : 

 

blog femmes 50 ans- quinqua - cinquantaine

 

Un peu flippant! Mais, je n’ai jamais trouvé Pamela Anderson aussi belle que quand elle se montre sans artifice. Pour voir ce court métrage, c‘est ici. 

2
Share

C’est la rentrée! Alors, remettons nos neurones en route avec un peu de philosoph… Age !

L’idée de ce post m’est venue lors d’une discussion « apéro/coucher de soleil » au bord du lac de Lacanau. Sur un fait d’actualité, que je ne commenterais pas ici, j’expliquais avoir perdu quelques illusions.

Philippe me jette un regard « ma pauv’fillevieille » :

–  » Mais, enfin Virginie, tu as encore des illusions. À ton âge! T’es pas sérieuse? »

–  » Ben si ! Non?…  Tu re-veux du Pata Negra ? »

blog femmes 50 ans, blog quinquaUne fois le soleil largement couché, je suis allée voir la définition d’illusion :

Appréciation conforme à ce que quelqu’un souhaite croire, mais fausse par rapport à la réalité.

Alors, oui, il y a encore plein de choses auxquelles je souhaite croire. Et, tant pis, si je me plante! Le contraire serait pour moi synonyme de « défaitisme », de ne plus avoir d’espoir.

D’ailleurs, la première est celle de me sentir beaucoup plus jeune que je ne le suis. Et, celle-là, je suis sûre de ne pas être la seule à la partager. Dans ma tête. Et, même physiquement, d’ailleurs! Je reste toujours très surprise que de moins en moins de personnes s’étonnent : « Nooon » quand j’annonce mes 53 ans.

Mais, je pense que c’est justement ce qui m’aide à garder l’esprit ouvert, un tempérament de gamine, une curiosité juvénile. Bref, à être « âgée » sans être vieille.

Je garde celle que je peux manger ce que je veux sans grossir. Ou que l’homme a quand même une inclination naturelle à ne pas nuire à autrui (je sais, celle-là, confère à la connerie).

Mais, j’aime aussi l’idée, de rester naïve, d’exprimer mes sentiments avec sincérité.

blog femmes 50 ans, blog quinquaJ’aime encore me faire des illusions – concevoir de vaines espérances, surestimer ses possibilités, ses capacités. Oui, souvent, je crois que je vais pouvoir lire le menu du resto sans lunettes (pénible cette mode des salles obscures pour avaler une Ceasar !).

Je ne suis pas non plus « aveugle ». Sur l’âge, le miroir brise souvent mes illusions. Et, surtout je ne cherche pas à Tromper sur ma nature véritable en donnant une image flatteuse, mais surfaite (faire illusion).

Et, là, je pense à certaines femmes qui usent et abusent d’artifices dans leur quête de la jeunesse et qui, pour le coup, ont l’illusion que ça marche et que cela ne se voit pas.

blog femmes 50 ans, blog quinqua

Mais, (attention antithèse).

J’ai effectivement perdu celle qui accompagne pour moi la jeunesse. Celle d’être toute puissante et immortelle (quoiqu’il m’arrive encore d’y croire! Aux deux! ) Alors, oui, le champ des possibles se rétrécit. Mais, je veux continuer de croire qu’à l’impossible, je ne suis toujours pas tenue.

Et, surtout, les « sages » disent en chœur: « réveillez-vous ! »

Oui, il est temps de cesser d’être dans la projection de ce que notre vie devrait être. Avoir l’illusion que cela ira mieux demain si j’ai cela ou si je fais ceci. Qu’acheter ces boots Balenciaga va me rendre plus heureuse. L’illusion pourrait alors nous empêcher d’être dans l’ici et le maintenant. Car, c’est maintenant ou jamais que nous devons construire notre réalité.

Allez, bonne rentrée à tous. Et, je vous laisse, je file chez Balenciaga, comme ça, je serais heureuse tout de suite!

blog femmes 50 ans, blog quinqua

 

 

0
Share

 

Jeune Vieillis Pas

– Alors, ça fait quoi de ne plus avoir 30 ans, ni même 40?

Le plus gênant: aller pisser 4 fois par nuit…

Trêve de plaisanterie, j’ai le sentiment d’avoir perdu en insouciance. Mais, en même temps, j’y ai beaucoup gagné.  Je me sens plus en « conscience ». Je me « contrôle » mieux. Je ne me sens plus comme un fétu de paille trimbalé au gré de ses émotions.

Bien sûr, je me sens moins compétitif. Je tape moins dans la balle… Alors que j’adore le tennis, j’ai moins la niaque pour y jouer. Je commence à avoir peur de me faire mal. Tu réalises qu’il faut mieux prendre soin de son corps. D’ailleurs, faudrait que je me mette à la muscu, mais franchement soulever des poids m’ennuie profondément. Je préfère l’été m’éclater en Kytesurf.

– « Les femmes vieillissent, les hommes mûrissent », cela vous inspire quoi? 

C’est de moins en moins vrai, non?  Par rapport à la génération précédente, les femmes ont la même vie sociale que les hommes. Leur âge ne les exclut plus.
Mais, il est vrai aussi que nous sommes dans une société qui mise beaucoup sur le paraître. Pour elles, la pression  est probablement plus forte. Ce qui les pousse au Botox, à se faire remonter les seins. OK, si c’est fait avec parcimonie. Tout est une question d’équilibre. Faut pas tomber addict.

Les hommes aussi peuvent leur mettre la pression. Dans l’idée qu’ils peuvent préférer la « chair fraîche »… Beaucoup de femmes,  en tous les cas, en sont persuadées.

La femme doit rester sûre d’elle. Elle ne doit pas « jouer » la concurrence en se comparant aux plus jeunes. Elle dégage alors du « négatif ».  Si elle reste positive, cool, souriante, sachant aussi se lâcher, l’âge n’est plus la question. Un vraie connaissance de soi, une belle confiance en soi, ça peut-être hyper sexy!

1
Share

Ghys, 49 ans.
Ghys, 49 ans.

Ghys a une double casquette. Elle est « coach comportemental ». Elle travaille d’ailleurs à l’élaboration d’un programme individuel et personnalisé d’accompagnement « anti-aging ». Je pense que j’aurais l’occasion d’en reparler… Mais, elle est aussi chanteuse ( auteur, compositeur, interprète). 

1- Comment décrieriez-vous votre look?

D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours considéré ma façon de m’habiller comme un moyen de communication. Alors, mes choix dépendent de mon humeur du jour, de ce que je souhaite « transmettre ». Je rentre dans un vêtement comme dans un rôle. Cela peut aller de tenues « politiquement correctes » à des choses plus extravagantes, plus liées au monde du spectacle.

J’essaye de garder un esprit « Djeuns ». Je fuis tout ce qui pourrait faire « dadame » Et, à mon âge, je suis tout à fait consciente de mes défauts et qualités. Je sais aujourd’hui faire avec ce que j’ai.

2- Votre routine anti-âge?

Pendant très longtemps, pas grand chose. Je pensais que « l’âge », c’était pour les autres. Puis, j’ai fait un peu de Botox, mais je trouve cela trop cher et cela ne tient pas assez longtemps.

Je suis assez fan de sérums pour la peau.

Mais, j’essaye surtout d’être positive. Quand je le suis, je rayonne d’une certaine forme de jeunesse intérieure. Et, ma passion pour la musique me fait garder une âme d’enfant.

Même si j’attache une certaine importance à l’apparence, j’ai plein d’autres choses qui nourrissent ma vie. De toute façon, je refuse de lutter contre l’inéluctable. On s’abîme dans la lutte.

Et, comme la jeunesse vient, aussi,  de l’intérieur, je me pose en ce moment beaucoup de questions sur une bonne alimentation anti-âge.

3- Ce qui vous gène le plus dans votre âge?

Je m’en veux du  manque de conscience de ce que j’avais… avant.

Je vois des photos de moi plus jeune, et je regrette de ne pas avoir assez réalisé que j’avais beaucoup de chance. Je voyais surtout le négatif, mes complexes.
Alors aujourd’hui, j’essaye, chaque jour devant la glace, d’être ravie de ce que je vois. Car, je sais, que cette tête-là, je la regretterais dans une quinzaine d’années.

 

1
Share

 

Jeune Vieillis Pas

 

JE N’AI PAS PEUR DE VIEILLIR, JUSTE DE NE PAS LE SUPPORTER.

J’suis pas très  » vieilles personnes ».  Depuis l’enfance : jamais attendrie devant une petite mamy dégageant beauté intérieure et toute la sagesse de la terre. JAMAIS !

Pour l’instant, j‘avance en âge,  plus ou moins sereine, plutôt en forme comme mes copines, comme Sharon ou Inès. Je me sais condamnée à plus ou moins long terme à la manche 3/4 même par 40 °.  Et ne plus jamais avoir le bras assez long pour lire une quelconque notice.  Mais, j’ai peur à un moment de péter les plombs. De ne plus supporter mon vieillissement. De devenir accro au Botox ou toutes autres types d’injections. Et, c’est une fille,  femme qui a juré à ses enfants qu’elle n’y toucherait jamais plus, après avoir passé plusieurs mois, un œil à moitié fermé et l’autre en permanence stupéfait, qui écrit cela.

Woman gets botox injection in her face

Sans parler de l »angoisse du syndrome Madonna! Je sens bien que, quelque part, je me « cougarise ». Je l’avoue. Je flashe bien plus sur  un Bradley Cooper  (38 ans) ou pire un Ryan Gosling  (33ans) que devant un Kévin Costner en perte de cheveux ou un Robert de Niro  en perte de bons rôles (ces 2 idoles de mes années 30!) .

ryan Goslingling

Et si je me suis empêchée de m’écrier  » papinou » devant  Robert Redford montant les marches cette année,  c’est par pur respect pour « Denys », aussi beau et  libre que les fauves qu’il poursuivait dans Out of Africa.

05222013-marches22-002

Et, puis, il y a des parties de mon anatomie auxquelles je n’avais jamais pensé.
 Qui vieillissent  à l’insu de mon plein gré.

L’autre jour, au Monop, je voulais m’acheter une base vernis toute simple, Et, bien, j’ai appris que mes ongles prenaient  aussi un coup de vieux. Il me faut maintenant une base lisssante anti-âge!  » Une formule enrichie en nutri-kératine pour combler les irrégularités de la surface de l’ongle » (Express manucure Base lissante anti-âge Maybelline).

De mes belles mains manucurées, je feuillette un magazine et je tombe sur une pub pour une Crème Jeunesse des Pieds (Clarins). Des années que je me rajeunis les mains matin et soir. Quelle conne! J’ai oublié mes pieds, eux aussi ont besoin d’une crème qui « prolonge leur jeunesse, du talon, jusqu’au bout des ongles ».

Mais le coup de bambou me fût donné par un chirurgien esthétique que j’allais consulter pour une éventuelle liposuccion du bide (régime ado = crocos Haribo et Kinder Bueno).

 » Non, madame, ce dont vous avez vraiment besoin, c’est d’une plastie abdominale (supprimer la peau du bas ventre et la retendre au dessus du nombril jusqu’au pubis). Vous allez perdre en volume et surtout cela va vous remonter le pubis, il va rajeunir de 20 ans ».

not approved symbol with words not approved
Aucune illustration possible

Putain! Lui aussi!

Ceci dit, les « vieux », je vais bien finir par les apprécier, les gens que j’aiment vont le devenir. Socio-démographiquement, nous serons de plus en plus nombreux.  Ca va en faire  des millions de vieux minous et de prostates fatiguées… De quoi remplir  plusieurs soirs de suite la Stade de France quand Téléphone aura enfin décidé de se reformer!

Allez chauffez Jean-Louis (bis). Fuck les jeunes. Car moi aussi : j’en rêve encore, pas que de le re-formation du groupe, mais d’un autre monde ! Et, c’est ça la jeunesse éternelle. Non?

0
Share

Un peu de quinqua lifestyle de la deuxième quinzaine de mai.

Jeune Vieillis Pas

Je suis en « dépression pluviométrique! »

Une expo:

Jeune Vieillis Pas

Au musée du Quai Branly, superbe lieu.

Musée du Quai Branly Là où dialoguent les cultures
Musée du Quai Branly
Là où dialoguent les cultures

 

Une expo assez étonnante, si on est sensible à cet art. Mais, à priori, on est nombreux puisque aujourd’hui, un français sur 10 serait tatoué! On y découvre l’ancienneté de cette pratique, son omniprésence à travers le monde et sa dimension très contemporaine.

Des tatoueurs stars ont été sollicités pour exprimer leur art sur des torses, bras, jambes en silicone! Surprenant!

Jeune Vieillis Pas

La presse s’en est largement fait l’écho.

Version Femina, 26/05
Version Femina, 26/05
Hors série Connaissance des Arts.
Hors série Connaissance des Arts.

4 détails: 
Jeune Vieillis Pas. Chèche: Pimkie; chemise Zara; tee-shirt manches longues K&M; boots André.

J’ ai appris un nouveau mot: « grossesse gériatrique ». Ce n’est pas un jeu de mots de ma part, les médecins appellent vraiment ça comme cela. C’est arrivé à Halle Berry, tombée enceinte alors qu’elle était préménopausée (Closer 23/05). Je lis aussi dans le Grazia du 23  que le taux d’avortement chez les femmes de plus de 40 ans a augmenté de 6 % ces six dernières années. Bref, comme le dit Grazia: « A force de s’entendre dire qu’elles sont trop vieilles pour procréer, elles laissent les contraceptifs et se retrouvent surprises comme des ados devant leur test de grossesse. »

Petit débrief de la quinzaine cannoise.

Jeune Vieillis Pas

Je remets la Palme de l’âge assumée à la présidente du jury: Jane Campion.

Les labo Botox remettent un prix spécial à….

Nicole Kidman.

Une mention spéciale « j’ai plutôt bien vieilli » à Don Jonhson.

Et, bien sûr: la meilleure interprétation dans le jeu de jambes (les plus belles cannes, n’ai pas pu résisté!) à Sharon Stone.

Jeune Vieillis Pas

Achat:

Idéal pour jouer à la dînette!
Idéal pour jouer à la dînette!

Bols à riz en mélanine de la marque danoise Rice. 

Séance de rattrape:

 

image copie 8

J’avais loupé la sortie ciné de ce film/documentaire, récompensé aux Césars,  de Pascal Plisson. Un beau voyage aux quatre coins de la planète rythmé par la détermination et l’énergie d’enfants sur leur longue route pour aller à l’école.

The place to be en ce début d’été de novembre. Le Balajo le 26 mai.

BANDEAU 1

Orchestre, boys, transformistes… Et, Régine pour quelques titres cultes de son répertoire. Ambiance festive et joyeuse. Et, j’ai dansé. J’adore dansé et les occasions se font quand même de plus en plus rares. Non?

Jeune Vieillis Pas

0
Share

Virginie, 52 ans.
Virginie, 52 ans.

Comment décrieriez-vous votre look?

J’adore les fringues! Mais, je pense ne porter que 20% de ma garde-robe. Je vais souvent au plus simple: pantalons, boots ou Converse, pull over-size. Et, c’est un style qui n’a pas vraiment évolué avec les années (le pull est peut-être plus souvent en cachemire). Là, je me sens bien. Je fais attention à avoir toujours un truc un peu original. Un bijou, un sac ou un chèche (je suis une vraie névropathe de l’écharpe/foulard/étole…). Et, je suis très soucieuse de l’harmonie des tons. Je me dis souvent que je devrais plus « m’habiller ». C’est comme le maquillage, je suis bien souvent trop « nude ». Je ne suis jamais vraiment coiffée non plus. Maintenant que je suis « grande, j’ose affirmer au coiffeur: « non merci, pas de brushing ». Avant, je fonçais faire un shampoing en sortant du salon pour effacer l’effet mémère!

Et, de face, des petites confessions à faire?

Ma mère m’a offert pour mes 40 ans ma première séance de Botox (c’était une grande flippée du vieillissement… Tiens tiens, et aujourd’hui j’ai crée un blog qui s’appelle jeunevieillispas… vite: un divan!).  J’en ai fait pendant une dizaine d’années. J’ai arrêté. Trop bizarre d’avoir le front lisse et pas le reste. Je fais tous les ans un peeling et tous les 3/4 mois un mésolift, des tas de petites piqures de vitamines qui rebostent la peau et donnent bonne mine.

Ce qui vous gène le plus dans votre âge?

Mon âge!

Le chiffre en fait!

J’ai tellement le sentiment qu’il ne me correspond pas.  Et, je trouve que tout s’accélère. J’ai une vraie tendance à la procrastination. Toujours remettre au lendemain devient de plus en plus débile!

Physiquement, sans l’ombre d’un doute : la perte de tonicité. Tout chez moi se ramollit. Je me « guimauvise »!

0
Share

Véro et Véro
Véronique (la blonde): 51 ans
Véronique (la grande): 54 ans.

Comment décrieriez-vous votre look?

(Chacune parle du look de l’autre)

Véronique (la blonde): Elle est gracieuse. Classique mais fun. C’est toujours de bon goût. Elle est toujours élégante, même si elle est très souvent en jean.

Véronique (la grande): Véro est toujours très féminine et sexy même avec ses grosses bottes toutes pourries. Elle est beaucoup plus souvent en robe que moi.

Et, de face, des petites confessions à faire? 

Véronique (la blonde): Du Botox sur le front et au contour des yeux. Le Botox, c’est pas mal, mais ça ne dure pas très longtemps. Alors, il faut trouver le bon dosage pour ne pas avoir l’air « figé » et que cela dure quelques mois.

Véronique (la grande): J’ai aussi fait du Botox contre la ride du lion, il y a deux ans. Mais, j’ai fait une espèce d’hématome juste au-dessus du sourcil. Et, il y a comme un point qui me fait toujours un peu mal quand j’appuie dessus. Alors, je ne sais pas si je vais le refaire.

Je ne supporte pas les cheveux blancs donc je fais des teintures.

Ce qui vous fait prendre 10 ans? 

Véronique (la blonde): Tout ce qui est trop…. Les yeux trop noirs, la bouche trop rouge, le fond de teint trop épais…

Véronique (la grande): La longueur mi-mollet. Qui en plus est « ringard » depuis 10 ans. Certains imprimés genre des grosses orchidées blanches sur fond noir. En fait, tout ce qui est avec de gros motifs.

Ce qui vous gène le plus dans votre âge? 

Véronique (la bonde): Le relâchement cutanée. J’ai beau faire beaucoup de sport, golf, Pilates, marche, abdo-fessiers… Il n »y pas pas grand chose à faire pour lutter contre.

Véronique (la grande): Oui, pareil, le relâchement de la peau. Mais aussi, l’embonpoint. J’ai toujours été filiforme et là je sens que je prends du poids beaucoup trop facilement. Et, la qualité de la vue, ça, cela me gène vraiment.

0
Share