Coup de vieux/coup de jeune !

Ma dernière quin(qua)zaine de septembre.

Série addict  :

Je suis archi fan dAmerican Crime.

Je viens de finir la saison 2 (je suis désespérée, d’autant qu’un peu déçue par le dernier épisode). La saison 1 était déjà formidable. Chaque saison est indépendante l’une de l’autre et se déroule autour d’une crime dans ne ville différente. Idée géniale : reprendre quasi les mêmes acteurs dans les rôles principaux en leur donnant une toute nouvelle partition à jouer.

 

Blog femmes 50 ans - quinqua - american crime

 

Nous sommes à Indianapolis, en Indiana. Un jeune étudiant accuse d’agressions sexuelles des membres de l’équipe de basket d’un établissement privé sur fond de tensions sociales et raciales. La directrice du lycée est jouée par Felicity Huffman, le coach de l’équipe par Timothy Hutton.

Une série sans esbroufe, uniquement centrée sur la psychologie des personnages. D’une grande intelligence à voir sur Canal + replay. 

 

Jeune pousse (à suivre) : 

Il n’y a pas si longtemps, lors d’un pot entre copines, une maman trop fière (mais aussi un peu inquiète) nous explique que sa fille Marine, brillante diplômée d’école de commerce se lance dans la fabrication de superbes pochettes en Kilim du Maroc.

Aujourd’hui, Marine, 26 ans, est à la tête de sa petite entreprise, Sorato, qui à partir de pièces artisanales glanées au cours de ses voyages confectionne à la main des pièces uniques.

 

Sorato - blog femmes 50 ans - quinqua

 

L’aventure a commencé dans les souks marocains. Cet été, c’est après un voyage au Pérou, que Sorato crée des vestes kimonos en tissu Shipibo fabriqué par les femmes de la communauté de Pucallpa. Pour les fêtes, Marine met à l’honneur la peau de poisson pour de la petite maroquinerie après avoir visité une ferme de tannage à Arcachon qui s’inspire des techniques islandaises.

 

Le show room/atelier dans le 10ème à Paris
Le show room/atelier dans le 10ème à Paris

 

C’est vraiment sublime. Allez voir son site www.sorato.com ! 

 

Que font 4 blogueuses lorsqu’elles se rencontrent ?

Un selfie.

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

Bon, elles se parlent aussi et du coup passent une super soirée à se découvrir. Isabelle (au centre) de Mode personnel(le) qui parle de mode avec style, et simplicité, Mylène (au milieu) d’Happy Q(uinqua) à la plume incisive mais toujours drôle et à gauche, Sylvie du blog Les précieuses qui nous fait partager sa passion (et son expertise) des bijoux.

 

J’ai pris un coup de vieux :

Je suis rentrée dans un H&M et j’ai tout trouvé moche !

Mais un peut coup de jeune aussi :

Lors d’analyses sanguines, on m’a demandé la date des mes dernières règles. Petit plaisir amusé même si j’ai répondu : 2013 !

 

Un ciné : 

Dans peu de salles, Monsieur Ove est un feel good movie suédois malgré son pitch. Un sexagénaire psychorigide et méchant n’a qu’une idée en tête : se suicider afin de retrouver dans la mort l’amour de sa vie. Mais, dès qu’il va se sentir à nouveau utile, il va reprendre goût à la vie. Profondément humain et très touchant

 

Monsieur Ove - blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

Pensée(s) :

« La vie a plus d’imagination que nous. »

François Truffaut.

 

Achat : 

 

Gas - blog femmes 50 ans - quinqua

Bracelet Gas 5 tours : 140€

 

Coïncidence/ Synchronicité ?

Alors que j’écris mon post sur les crèmes antirides pour mon précédent post : Y’a quoi dans une crème antirides ? en me plaignant d’un vocabulaire un peu trop « guerrier » pour lutter contre les années, je reçois une crème d’une nouvelle ligne de soins bio, vegan et slow bonheur : Les Happycurriennes. Alors, j’adore et j’adhère complètement à leur discours « slow-âge » pour nous accompagner en douceur dans notre parcours « maturité ». Leur crème pour les peaux matures se nomme la Re-Belle pour ré-enchanter notre peau !

 

blog femmes 50 ans - quinqua - bien-vieillir

 

Un test :

En attendant d’être re-belle, je continue ma lutte contre les points noirs sur le nez. Il parait que le bicarbonate de soude est très efficace. On en mélange dans un peu de lait pour en faire une mixture un peu épaisse. On l’applique sur zone. On essaye de tenir le coup 10/15 m parce que ça gratouille/chatouille. Et, on rince à l’eau. Pas mal, impression de « propre ». À faire une fois/semaine.

 

 

bicarbonate de soude - blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

Conférence : 

Au théâtre de l’Atelier est organisé un cycle de conférences sur le bonheur : une quête impossible ou un art qui s’apprend ?

Dimanche dernier, C’est Luc Ferry, brillant, qui a pris le micro :

 

Bonheur - blog femmes 50 ans - quinqua

 

Pour lui, la quête du bonheur est une grave illusion.

« Pour croire au bonheur, il faut être croyant ou débile. C’est totalement irréaliste. » Il n’y a pas de bonheur universel. Le contexte, l’environnement est primordial.

Pour lui, tout ce qui nous rend heureux a le pouvoir également de nous rendre malheureux ( l’amour que l’on porte à quelqu’un/sa disparition). Et, d’ailleurs : « On peut définir le malheur, pas ce qui va nous rendre heureux. »

Il ne faudrait pas chercher le bonheur, mais à avoir une vie pleine de sens (c’est cela qui peut nous apporter de la joie, des moments de grâce). Et, remplie d’amour. C’est lui qui donne du sens à la vie.

Finalement, cette recherche du bonheur… Rien de tel pour nous rendre malheureux. À MÉDITER.

Allez, je vous laisse avec Stevie, qui moi, me rend profondément heureuse :

 

4
Share

Une blogueuse et sa robe !

 

Il était une fois… – Oui, pour moi, c’est un peu un conte de fées – quelques journalistes et blogueuses reçues chez Balsamik, la « marque en ligne avec les femmes ». Dont le cœur de cible est la femme de 40/45 ans : presque moi !

Une journée « presse » pour découvrir  « les dessous » de la création de leurs vêtements. J’avais particulièrement adoré ces mannequins de la partie « modélisme »,  Balsamik faisant une mode basée sur la morphologie. Ces mannequins à forme… de vraies femmes !

 

Balsamik- blog femmes 50 ans - quinqua -

 

D’ailleurs, nous étions toutes différentes : des jeunes, des moins jeunes, des minces, des rondes, des grandes, des petites…

Au moment de nous dire au revoir, Valérie Van Tichelen, directrice offre mode, nous fait, spontanément, une proposition un peu folle.

« Et, si chacune d’entre-vous nous créait le modèle de vos rêves. Celui que vous aimeriez vraiment trouver. »

Waou. Yes. Coooool. Génial….

Après coup, Valérie me donne d’ailleurs sa vision de cette collab :

 » Elle est en fait liée aux fondamentaux de la marque : avec les femmes, pour les femmes.  Nous aimons leur parler directement, les aider, leur donner des conseils, pas des leçons. L’échange, la co-création, le partage… voilà ce qui anime la marque. En tant que blogueuses, vous êtes dans le même état d’esprit. Vous parlez vrai, vous êtes proche de votre lectorat. Et, vos personnalités, en tant que femmes, nous ont séduites. »

Quelques semaines plus tard : mon premier rendez-vous de création avec l’équipe, Catherine Darchis, responsable style, en tête.

 

Balsamik - mode - mode femmes 50 ans - blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

J’ai immédiatement désiré une robe. J’adore les robes ! Mais, j’ai beaucoup de mal à trouver la coupe qui me convienne. Je ne suis pas bien grande, plutôt fine « du bas », plus « voluptueuse » du haut. Bref, si j’enfile un 40/42, ma poitrine est folle de joie, mais mes fesses font la gueule. Sans parler d’une petite fixette sur mes poignets d’amour que je cherche à camoufler. Donc, enfin, j’allais pouvoir avoir LA robe qui resterait large et fluide en haut, pour se resserrer à la taille et finir en forme « tube » pour mettre mes jambes en valeur.

Pour choisir la couleur, j’avais apporté un tee-shirt en exemple. À chaque fois que je le mets, on me fait des compliments sur ma mine.

L’équipe Balsamik me reçoit 5/5.

 

 

Balsamik -,blog femmes 50 ans - mode - quinqua

 

 

 

Vient ensuite le RV pour découvrir le premier prototype de MA robe. Je demande quelques corrections. Je la trouve un peu courte, par exemple.

L’enthousiasme de Catherine Darchis est vraiment agréable à voir. Elle joue vraiment le jeu avec nous.

«  Nous avions aimé, lors de ce voyage de presse, vous faire partager notre process de création, du bureau de style à l’atelier de modélisation. Nous avons eu le sentiment de partager avec vous nos petits secrets. Et, nous vous avons trouvées si excitées, si participatives, que nous avons eu envie d’aller plus loin et de vos impliquer toutes personnellement. Vous, des femmes du monde de la mode, qui aimez la mode. Et, qui êtes de vraies femmes ! 

Vous êtes toutes arrivées avec des idées bien précises. Ce qui nous a quand même facilité la tâche. Après, il a fallu travailler dans des délais très courts. Mais, il faut dire que toutes les équipes de Balsamik, même celles que vous n’avez pas rencontrées se sont senties très impliquées par ce projet et se sont données à fond. Ce projet a généré un réel enthousiasme. 

 

 Mi Mars : le grand jour : le shooting pour jouer la star.

 

Balsamik - mode - blog femmes 50 ans - quinqua

 

Poser, c’est vraiment un métier ! Pas hyper à l’aise, malgré la sympathie du photographe Patrick Edzia.

 

Balsamik - mode - blog femmes 50 ans - quinqua

 

Mais, le plus difficile pour moi finalement :  le choix de photos. Une petite épreuve (j’ai la photogénie d’une huître).

Je laisse la conclusion à Catherine Darchis que je remercie chaleureusement, ainsi que Valérie Van Tichelen, de m’avoir permis de vivre cette aventure (sans oublier Julie Dubois de l’équipe Thomas Marko & associés) :

 » Cela a été passionnant de travailler avec autant de personnalités différentes. Et, voir votre plaisir, vos sourires devant vos créations lors de la séance photo a été vraiment une vraie récompense pour nous ! »

Grâce à un montage, nous voilà toutes réunies. On est belle, non?

 

Balsamok -blog femmes 50 ans - qinqua - mode

 

 

Avec…

Alexandra du blog Lady heavenly et sa robe trapèze,

Sarah, rédactrice en chef de Melty Fashion et son blazer imprimé,

Nathalie du blog The crazy soprane et sa robe style empire,

Charlotte, journaliste mode Maxi et sa robe trapèze dentelle,

Ludivine, rédactrice mode et sa robe imprimé,

Marie-Anne, rédactrice mode chez Voici et son pantalon cigarette,

Gaëlle du blog The Curvy and curly closet et sa robe chemise rayée,

Christel du blog Obsession luxe et sa blouse lavalière.

Et, voilà, notre collection de co-création est en ligne ici.

Et, il y a 5 (MA) robes à gagner :

 

Balsamik - blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

(Elle est en fait un peu plus verte)

Aller sur le site Balsamik et donnez-moi votre modèle, de la marque Balsamik ( hors Celaia, Laura Clement… ), de robes préféré en commentaires. Petit tirage au sort ensuite.

 

6
Share

 

Depuis, que j’ai une vie virtuelle, je suis « copine de blog/ Facebook/Instagram » avec Isabelle Oziol De Pignol alias Accro de la mode (voir son blog ici ). Isabelle est avant tout styliste et illustratrice. J’ai immédiatement adoré ses dessins et sa vision de la mode. Il y a quelques mois, j’ai eu la joie de la rencontrer « en vrai » lors du shooting du dossier de presse de Damart dont elle assurait le stylisme. Cette femme est douée et en plus, elle est hyper sympa!

 

blog femmes 50 ans - cinquantaine - blog quinqua

 

J’ai donc profité de la sortie de son livre, Be hype, la mode en réseaux pour l’inviter à faire le portrait Agitude de JNVP. Et, au lieu de la prendre en photo de dos, je lui ai demandé de se croquer.

1- Votre look?

Il est inévitablement lié à la mode. C’est mon métier. Je joue le jeu. Jouer est bien le mot, d’ailleurs. Car, j’ai souvent le sentiment de me déguiser. Pas au sens péjoratif. Mais, j’aime l’idée d' »enfiler » un costume, de « revêtir » un rôle. En faisant référence à une époque bien précise, à un genre cinématographique. Par exemple, avec les bottes que je porte sur mon illustration »,  je mets une jupe un peu 70s, un petit blouson, et dans ma tête, je suis Lauren Hutton! L’autre jour, j’ai porté un gros col en (fausse) fourrure avec un long gilet en maille qui flottait comme une cape quand je marchais. Une paire de bottes en caoutchouc, et me voilà dans la peau d’une héroïne de Games of Thrones.Tout cela apporte un petit grain de folie dans mes journées.

Je ne porte plus de manches courtes. Comme je ne suis pas très musclée, je ne trouve cela plus très esthétique. Et, je n’aime plus également les décolletés arrondis. Avec l’âge, même sans grossir, on a le sentiment de s’élargir. Particulièrement au niveau du cou. Alors, je mets beaucoup de chemisiers. Le décolleté est féminin, mais comme il emprunte au vestiaire masculin, ce n’est pas too much. En fait, le chemisier est le meilleur allié de la femme mature.

2- Votre routine pro-âge?

En tous les cas, pas le sport !

Mais, je « bouge » énormément. Je marche beaucoup, je monte les escaliers…

J’ai misé sur l’hydratation depuis l’âge de 35 ans.

Vers 40 ans, je me suis interressée aux crèmes anti-rides.

Aujourd’hui, je suis à la recherche d’un bon sérum anti-relâchement. 

Je pense que si j’avais les sous, je ferais quelque chose au niveau du bas du visage. C’est cela qui fait que l’on a l’air fatigué. 

3- Ce qui vous gêne le plus dans votre âge? 

En fait, je trouve que je suis dans une tranche d’âge un peu bâtarde. On fait fatiguée mais encore trop jeune pour se la jouer « vieille excentrique » à la « Advanced Style ». Je suis à un âge où la beauté s’efface, mais je n’ai pas encore celle d’un vieux visage. 

Et, je trouve que vieillir est beaucoup plus difficile à vivre à Paris, ou dans les grandes villes. Dès que je m’éloigne et que je rentre dans ma campagne, je me sens plus jeune et moins ridée. La parisienne est bien plus esclave de l’apparence dans une ville où il y a une boutique de vêtements et une parfumerie à chaque coin de rue, où tu croises en permanence des filles sublimes qui ont l’air si sûres d’elles. C’est vraiment anxiogène! 

 

Et, je vous présente le livre d’Isabelle :

 

Be hype, la mode en réseaux, blog femmes 50 ans, quinqua, cinquantaine

 

Qui vient de paraître aux Éditions de La Martinière. Elle y dresse et y croque avec humour des portraits des acteurs de la blogosphère, de la bloguueuse « girl next door » aux Instagrammeuses mode en passant par « la fille qui se la pète et qui assume ». Et, dévoile également les différentes « tribus » qui cohabitent sur le toile. Jouissif !

 

Quelques exemples :

Be hype, Isabelle Oziol de Pignol, blog femmes 50 ans, quinqua, cinquantaine

 

Be hype la mode en réseaux, Isabelle Oziol de Pignol, blog femmes 50 ans, quinqua, cinquantaine

 

Be hype, Isabelle Oziol de Pignol, blog femmes 50 ans, quinqua, cinquantaine

 

3
Share

Ma première quin(qua)zaine de mai.

 

 

 

 

 

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans- blog quinqua

 

Quelques jours sur la côte basque…

 

Beau livre.

Natures de femmes - Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

Natures de femmes.

Philippe Evenou, photographe/ dermatoloque, a réalisé des portrait de femmes de 50 ans « natures comme naturelles, qui s’aiment telles qu’elles sont. »

Natures de femmes - blog femmes 50 ans - Blog quinqua

 

Cela m’a fait penser à une réflexion de mon amie Virginie.

Pensée(s): 

« À 20 ans, tu dégages un beau cul ; 

à 50 ans, tu dégages un vécu. » 

Une poète Virginie!

Je devais réaliser des photos un peu « pro ». Ma photogénie  est proche du néant (si, si, je vous assure). Je ne sais pas comment font mes copines blogueuses pour se montrer régulièrement (à leur avantage). Moi, ça me demande une vraie préparation :  choix de la tenue, maquillage « de soirée »…

 

Jeune Vieillis Pas -blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

Chemise American Vintage. Gilet Gérard Darel. 

Sneakers Adidas. Sac Tobo

Et, une vraie photographe (mon amie Sophie Brändström).

 

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

Dans la famille Brändström, je demande la sœur. Pas une amie proche, mais j’ai dévoré la série qu’elle a réalisé et qui vient de s’achever sur Antenne 2, France 2  (je me plante tout le temps).

Disparue.

Disparue - blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

 

Léa disparaît le soir de ses 17 ans…

À voir en VOD si vous l’avez loupé. Un scénar super ficelé, de très bons acteurs (François-Xavier Demaison, Pierre-François Martin-Laval, Alice Pol…)

Et Alix Poisson (de la série Parents mode d’emploi).

Alix Poisson - blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

La recette détox de Violaine (encore une copine).

Parfait pour moi en perpétuelle quête de diminuer le Coca Light (accro d’une force!).

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

On coupe quelques rondelles de concombre et de citrons bio et bien lavés. On rajoute quelques feuilles de menthe et éventuellement du gingembre. On laisse mariner, mais on boit dans la journée.

Conférence.

Celles qui ont lu Teen Agée ou Objectif 55 ont compris que j’étais un peu (beaucoup.) à la recherche de « je ne sais pas trop quoi en fait ».

J’ai donc assisté à ma deuxième conf organisée par le magazine Psychologies dans ce sublime lieu: Les Folies Bergère.

L’iinvité Jon Kabat-Zinn pour nous parler du  » potentiel de la méditation de Pleine Conscience: sa force de transformation et de guérison pour soi et la société. »

Habiter la totalité de son être, être dans l’instant présent, cultiver le calme et l’attention, savoir être dans le « no doing »…

Jon Kabat-Zinn - Blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

Brillante démonstration, bien sûr. Mais, quand j’entends parler des personnes si « habitées », si remplies d’une sagesse qui m’est assez étrangère, je ne peux m’empêcher de me poser la question: « Comment sont-ils dans la vraie vie »?  Bref, Jon a t-il aussi envie de mettre sa main dans la gueule du mec qui lui ferait une queue de poisson?

 Achat: 

Kerstin Aldolphson - blog femmes 50 ans - blog quinqua

85 €

Petite anectode: j’ai acheté mes premiers sabots dans cette petite boutique Kerstin Adolphson quand j’étais au lycée. Mes amies et moi en étions folles (période baba cool). Je fais donc remarquer cela au jeune vendeur en glissant ma CB :

« – C’est drôle de se retrouver dans la même boutique où j’allais quand j’avais 20 ans. »

 » -Vous avez donc dû connaître mon grand-père, alors !. « 

P’tit con ! (penser à Jon, penser à Jon…)

 

6
Share

Frieda, 51 ans.
Frieda, 51 ans.

Frieda est une fidèle lectrice du blog, donc une femme super !

Elle est surtout elle-même blogueuse, passionnée de mode. La légende familiale veut qu’à 18 mois, elle s’occupait déjà avec les Elle de sa grand-mère. 

Comment décrieriez-vous votre look?

J’aime profondément la mode. J’ai essayé beaucoup de choses dans ma vie. Aujourd’hui, je ne peux plus être trop excentrique. Je resserre donc mon vestiaire autour de pièces intemporelles comme le jean ou le leggings en cuir. Et, je mixe avec des choses un peu plus « fantaisistes ».  L’angoisse est de faire « vieille ado déguisée ».

Je viens de m’acheter un blouson avec des manches bleues à motif léopard (j’aime beaucoup le léopard). Comme cela, je peux porter une jupe classique, des escarpins, sans faire « madame ».

Voilà :  j’essaye d’être dans une fantaisie maîtrisée!

Et, de face, de petites confessions à faire?

J’ai été très longtemps une non-sportive revendiquée. Mais suite à des problèmes de dos, j’ai été obligé de me muscler. J’ai dû me mettre à pratiquer la gym en piscine. Aujourd’hui, je trouve cela génial: ça muscle, c’est anti-cellulite, cela fait la peau douce…

Sur le visage, rien d’invasif. J’ai bien trop peur.

J’ai eu la chance, grâce à mon blog, de découvrir le LPG (palper/rouler). Cela me faisait vraiment du bien. Je me suis donc offert la machine Wellbox (3 séances de 25 bonnes minutes par semaine). Elle est chère, mais je suis super contente de son effet bonne mine. D’un autre côté, je ne sais pas quelle tête j’aurais si je ne l’utilisais pas.

Mais le plus important c’est l’hydratation. Et, grâce à ma mère, je m’hydrate depuis que j’ai 14/15 ans.

Et, ce qui me rendait dingue plus jeune se transforme en avantage. Je fais de grosses allergies au soleil. Donc, je me suis toujours hyper protégée.

Qu’est-ce qui vous gène le plus dans votre âge?

Ne plus pouvoir lire mes SMS sans lunettes. Ne plus pouvoir faire grand chose sans lunettes en fait.

Mais surtout, je n’aime pas cette idée qu’il y aura de moins en moins de première fois. J’ai peur de perdre ma curiosité. Je fais tout pour garder ma jeunesse d’esprit!

 Le blog de Frieda:  doucement le matin 

2014-05-21 20:22:11 +00001

 

Son Instagram @frieda_lecuyere

 

0
Share

Première quinzaine d’avril!

Un lundi soir au New Morning, petite salle de concert parisienne. Tampon sur la main prouvant que j’ai payé, pull noué autour des hanches…, je danse, j’applaudis….  Du bon (vieux) temps. Si les concerts « grande messe » style Stade de France ne sont plus trop mon truc, là, c’est du bonheur!

Otis Taylor, pour Rock & Folk est de nos plus grands bluesman!
Otis Taylor, pour Rock & Folk est de nos plus grands bluesman!

Je confirme!

Son nouvel album: My world is gone.
Son nouvel album: My world is gone.

 

Coup de folie: Alerte à Malibu ma banque:

Maîtres-nageurs et nageuses au rayon "bain" du Bon Marché
Barboteuses et maîtres-nageurs au rayon « bain » du Bon Marché

Maillot Eres.

Mon petit secret anti-âge!

image copie

J’ai la chance d’avoir une masseuse chinoise qui vient une fois tous les quinze jours me filer des petites claques, me faire des petits pincement à l’aide de ces instruments en corne de buffle dont je ne retiens absolument pas le nom chinois!

Une petite citation:

« La peur de vieillir abîme plus que l’âge » Jeanne Moreau.

4 détails:

C'est le printemps, je montre de la verdure!
C’est le printemps, envie de me mettre au vert !

 

Pantalon Zara, baskets Converse, écharpe Kolor de Luna, sac Zadig & Voltaire.

Je dois refaire ma carte d’identité ainsi que celle de mes enfants.

image copie 10

 

Pas passionnant en soi. Mais, primo un petit « feefgood »!

Je demande au photographe de payer d’avance et lui envoyer mes deux enfants.

« – Non, on ne fait pas les enfants!

– Mais, ils ont 15 et 17 ans.

– Ha d’accord. On ne fait pas juste les petits. »

Deuxio: réflexion plus « grave »: est-ce que je me reconnaîtrais la prochaine fois que je ferais des photos d’identité dans 15 ans (si je ne la perds pas avant!).

Mais qu’est-ce qui m’a pris?

image copie 8

En fait, je les voulais en beige, mais plus ma taille. Comment ais-je pu me laisser convaincre par l’argument de la vendeuse?

 » Si rose, c’est bien. C’est très girly! »

Je suis allée avec une copine voir le spectacle de Camille Chamoux sur les trentenaires Née sous Giscard.  On était un peu à la bourre et on « courrotait » dans la rue. Deux djeuns un peu éméchés (deux connards complètement bourrés) nous ont apostrophé du trottoir du trottoir d’en face:

 » Ho, la vieille! Regarde, elle marche comme ma grand-mère! »

Bon, je pense qu’ils parlaient de mon amie. Si, je suis sûre!

image copie 7

Je laisserais d’ailleurs à cette sympathique comique le mot de la fin de ce post:

 » Aujourd’hui, on ne dit plus femme au foyer. On dit blogueuse. »

0
Share

Vogue

Longtemps, je fus misogyne!

Comprenez moi.

Pas un garçon de la maternelle au bac ! Plus de 15 ans de petites mesquineries féminines à la récrée, des années à « subir » mes congénères en pleine révolution hormonale sous le préau . Un jeune éphèbe en terminale quand mon lycée est devenu mixte.  HY..PER heureux en septembre, détruit à Noël!

En fac, tout s’inverse! Très peu de filles dans un univers « testostéroné ». Et, je découvre le pouvoir d’un 90 C pour me pencher plus facilement sur la copie de mes voisins en cas de difficulté sur un problème de stats. Trêve de plaisanterie, je trouve les garçons beaucoup plus faciles vivre, à côtoyer. 

Aujourd’hui, j’ai bien grandi, j’éprouve moins le besoin d’être rassurer par le regard des hommes. Et, on ne va pas se mentir, la gent masculine se retourne de moins en moins sur moi, sur ma route vers la « maturité ».

Alors, plus je vieillis, plus j’aime les filles. Attention, je ne suis pas en train d’annoncer un changement d’orientation sexuelle. Juste que j’aime mes copines, que je me sens vraiment bien avec elles.

Мультфильм модных девочек

Boulot(s), couple(s), enfant(s), ça, c’est fait et même parfois défait, on peut désormais plus se concentrer les unes sur les autres. Avec probablement, l’impression, quand on est ensemble, d’être hors du temps. Personne n’est in, encore moins has-been Nous sommes juste des filles, des nanas des gonzesses… qui papotent. Dans la même langue, et, à l’endroit. On s’envoie des textos, le portable, à bout de bras en plissant légèrement les yeux,  écrits juste avec le pouce, avec les accents sur les voyelles pour se filer un rencard. On enfile un chandail pour aller se faire une toile. Après, on ira manger  un petit bout. On ne prendra probablement pas de hors-d’œuvre.  Certaines picoleront un peu trop et seront pompettes. On rentrera chez nous fissa, certainement en tacos. Et, on aura vraiment pris notre pied.

お茶会

On a les mêmes les mêmes révoltes, les mêmes combats. Céline, dépitée, – 4 au golf, qui songe à arrêter la compet après avoir vu son nom accolé au mot « senior ».  Valérie,  écœurée: « on n’arrête pas de dire à mon mec qu’il ne bouge pas, mais à moi, qui suis à côté, pas un mot ! ». Anne, humiliée à Berlin, en pleine journée, quand deux molosses lui ont fait comprendre d’un léger signe de tête qu’elle n’était pas la bienvenue dans ce bar/club hyper branché  « Je pensais que pour boire un thé, c’était ouvert au « grand public » ». Julie, effondrée, après avoir voulu faire partager sa passion pour Brian Ferry à son fils de 19 ans. « Ryan qui? » Pascale, traumatisée qu’un agent immobilier l’ait cru « à la retraite » alors qu’elle expliquait qu’elle avait du temps libre.

informer Clipart Illustration of Two Gossiping Retro Women banne

Certaines même deviennent même philosophes:

« A 20 ans, on dégage un beau cul. A50 ans, un vécu ». Valérie

« La vie est mal faite : tu es mieux dans ta tête mais moins bien dans ton corps ». Virginie

Et, puis, ensemble, nous prenons  un vrai bain de bienveillance. On se trouve belle, on se complimente. Ta couleur est super réussie. Cette chemise écossaise (oui, on dit écossaise et pas tartan). T’es radieuse aujourd’hui, t’as un amant? Quel plaisir que quelqu’un puisse encore penser que l’on ait un amant! On ne jettera pas la pierre à France, qui a un peu trop forcé sur les injections. Mais, on n’hésitera pas à lui dire que là, elle a l’air beaucoup trop » reposée ».  D’ailleurs, je me suis souvent dit que les femmes qui avaient la main lourde sur la chirurgie esthétique n’avait pas d’amies!

En, fait, j’aime cette sensation d’appartenir à une communauté. C’est peut-être aussi ce qui m’a poussé à créer ce blog. Fédérer autour de préoccupations communes. Rassembler autour de souvenirs communs comme je le fais sur Instagram (@jeuneviellispas) ou sur ma page Facebook . Me faire de nouvelles amies, que je n’aime pas qualifier de virtuelles. D’ailleurs, de belles rencontres commencent à se faire. 

Women wearing colorful long dresses

Alors, vieille ou pas?  Finalement, entre nous, le problème n’existe pas. Mes copines ne vieillissent pas et trouvent que je ne vieillis pas non plus.

Malgré tout, si vous vous retrouvez dans ce sketch  de Florence Foresti, vous êtes mes amies!

Et, à propos de liens qui peuvent aussi se créer,  dans encore une autre nouvelle communauté, celle des blogueuses,  je réponds au « tag » d’Hector et moi.

Je raccourcis quand même  l’exercice demandé en passant de 11 points à 5!

5 choses que je dévoile sur moi :

Je fume comme une caserne de pompiers.

je suis encore plus accro au Coca light que Karl Lagerfeld.

J’adore dire merde, putain, fait chier.

J’aime les pâtes au beurre et au parmesan et les crocos Haribo.

Je peux passer une journée entière devant la télé à cloper, boire de Coca Light et manger des Haribos. Mais, le soir, je me dirais : Merde, p’tain, fait chier!

Mes réponses aux 5 questions d’Hector et moi.

Ma recette fétiche: Le chili con carne.

Mon livre et mon film préféré: Peut-être pas mes préférés, mais ceux qui m’ont le plus marqués au moment où je les ai lu ou vu: 37,2 le matin et Birdie.

Un souvenir de vacances : Saint-Tropez presque anonyme.

Mon chanteur préféré: alors, je mets un s: Prince, Kravitz, Bowie

Mon rêve le plus fou : que mon fils réussisse son bac.

Et, je tague à mon tour 5 autres blogs:

Modepersonnel(le)

La femme de George

Le blog d’une provinciale

Accro de  la mode

Matching Points.

Voici mes 5 questions:

Quel service aimez-vous rendre?

Ce que vous regardez en premier chez un homme?

La chose que vous n’avez jamais réussi à faire?

Que pourriez-vous faire sur un coup de tête?

Triez-vous vos ordures ménagères?

La vache! Si vous êtes allées au bout de ce post, vous êtes de vraies amies!

0
Share