Les rediffs de l’été (2)

Jeune Vieillis Pas

L’ÉTÉ, LA BELLE SAISON DES PRÉ ET DES MÉNOPAUSÉES ?

soleil Nous ne sommes pas plus à l’aise avec la chaleur, mais, on passe moins pour une dingue si on se balance la moitié du bac à glaçons du rosé dans le décolleté. Bon, cette année, sur une bonne partie de la France,  le : “La vache, ça cogne!” peut se remplacer par:  “il fait lourd là, non? Je vous l’dis, ça va péter”. L’hiver, Le risque de “coming out “ est permanent. La gent masculine peut se montrer assez surprise, alors qu’il fait moins 2 dehors, quand subitement, en plein resto, on  arrache son Z&V cashmere demi -fil  (petite vengeance perso sur la rapport qualité/prix de cette marque), en pestant: « Mais, ils sont malades de surchauffer comme ça”. Et, se retrouver en tee-shirt minable parce que l’on n’avait pas prévu le coup. ichaleur Une autre angoisse bien hivernale : la bronchite.  Quand vous sentez monter cette irrépressible crise de toux…  Où il n’y a plus qu’à serrer les fesses et contracter son périnée. Oui, l’été, c’est mieux. On peut toujours aller (dans les deux cas) courir piquer une tête,  même dans le Finistère Nord,  pour se soulager… Si nous sommes une génération qui ne cache plus (trop) son âge. La ménopause reste encore assez taboue. Dire à son mec : “Chéri, bientôt plus de menstrues”. Pas top glamour. Encore un goût dans notre imaginaire collectif  de : “Chéri, je ne sers plus à rien, je ne suis plus une vraie femme. Jette moi ! Va en chercher une plus jeune en état de marche. ” poubelle Depuis à peu près mes 45 ans, la question me stresse. Pourquoi? Je ne sais pas trop. Je préfèrerais me faire ligaturer les trompes plutôt que de (re)tomber enceinte. À chaque frottis annuel, j’interroge ma gynéco : “alors, alors, c’est pour bientôt? Si, si je suis sûre, je n’arrive plus à perdre 100 g.” Aujourd’hui que le verdict est tombé: FSH supérieure à 25. Dans le fond, je m’en fous, mais je n’en parle pas. Sauf à mes trois quatre bonnes copines que j’aie la chance d’avoir depuis près de 30 ans. SEx Que de partage : «  Oh  Baptiste, je suis sûre qu’il est l’homme de ma vie. Vous croyez qu’il va me rappeler ? » « Désolée, c’est ma belle-mère qui tenait au parme pour mes témoins. » « Putain, j’en peux plus, mais il va se décider à sortir ce môme » « Le tien, il a fait ses nuits à quel âge ? Puis, les problèmes de baby-sitter, de scolarité, d’ados mal embouchés (pardon pour le pléonasme), de maris queutards (ou plus assez), de familles recomposées  et nous voilà, sans rien avoir vu arriver, à discuter du bien fondé ou non d’un traitement hormonal. le temps Bientôt, on se fera le pacte du sang (pas facile avec une baguette : on adore le  japonais) : toutes en coloc dans le même immeuble ambiance films de Claude Sautet à jamais synonymes d’amitié qui dure pour notre génération. http://youtu.be/O1KVdProzoQ

  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Share

About virginie

You May Also Like

16 comments on “Les rediffs de l’été (2)

  1. A reblogué ceci sur TheMouse et les MouseCatchers…et a ajouté:
    Fabuleux cet article… Question éternelle… Si on ne “sert à plus rien”, il faut “jeter”???
    Oui l’été ça passe plus inaperçu… C’est vrai qu’en débardeur en plein hiver, c’est tout de suite plus visible…
    Impossible de perdre 100 petits grammes, même si on évite toutes les tentations (donc on ne les évite pas… Et ce n’est pas mieux!)
    Xoxo
    TheMouse

    • Merci, c.est si bon de se sentir comprise

      • Eh oui… Mais “jenevieillispas.quandmême” lol!

  2. Ménopausée depuis au moins 6 ans…THS à l’appui je voulais pas, mais ras le bol de la surchauffe en réunion avec le boss ..on s’y fait, je t’assure qu’on s’y fait, et que ce n’est pas la fin de …rien!!

  3. Je n’ai jamais pensé qu’une fois ménopausée on ne sert plus à rien, mais je peux comprendre que ça fasse cet effet. Ici les hivers sont très doux et le chauffage ne se met en route que quelques jours en janvier, donc tout est beaucoup plus facile. J’ai 51 ans et tout marche encore très bien; mon gyneco dit que c’est mieux comme ça: j’arrive encore à maigrir et l’ostéoporose n’à pas montré son bout du nez. Mais je te lis et j’apprend plein de chose,,,Merci de me prévenir de comment ce sera!

    • T’inquiète pas trop, je caricature un peu!

  4. Beaucoup de femmes restent éternellement “préménopausées”…pourquoi ne pas l’avouer, et on survit, même très bien, parce que l’on se rend même pas trop compte
    Vive l’été

    • Oui, les coming out St rares!

  5. Ben moi j’adore la ménopause..J’ai tjrs souffert de l ‘endométriose ;problèmes pour concevoir des enfants ,hémorragies ,opérations à répétitions pour aller enlever ces bouts d’endomètre qui allaient se nicher sur mes intestins en provoquant une occlusion ,sur mes ovaires ,etc..A 46 ans ,suite à une enième opération qui m’a ameneé aux portes de la mort ,,j’ai arrêté yasmine car on m’avait de toutes façons dé-
    ja enlevé un ovaire (fichue endométriose ) et ouf j’étais ménopausée..Et rien pas un soucis ..Il faut dire que j’avais dégusté avant..Et mon mari (pauvre chéri mort à 48 ans ,adorait le fait qu’on pouvait l’amour à tout moment ,qu’il n’allait plus me retrouver aux soins intensif…

  6. Bravo de voir ce côté positif des choses compte tenu de ton parcours.

  7. J’ai déjà 20 ans de ménopause et tout va bien…merci ths !

  8. 7 ans de bouffées de chaleur, je commence à bien maitriser ! Mon éventail ne me quitte plus, je m’en sers partout, j’avoue que l’été c’est plus facile…

    • J’adore les éventails. Je trouve le geste très féminin.

  9. Autour de moi, c’est l’omerta!! Peut être parce qu’en disant “ménopause” on dit en gros sa tranche d’âge ??? Un peu comme lorsqu’on dit qu’on est à la retraite!!! En tout cas, je l’ai vécue comme une libération.. Bye bye, les règles ! Faut dire que beaucoup de tracas de ménopausées m’ont été épargnés, exceptés les kilos…

  10. J’ai été un SPM ambulant pendant 40 ans, alors ce méno coming-out, je l’ai fait de manière très décomplexée…
    Avec un THS à la clé, parce que les séances de sauna-douche écossaise toutes les heures 24/24 m’avaient épuisée.
    Je suis d’autant sereine que n’ayant pas pris la pilule avant, je peux me permettre ce confort.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.