Dernière ligne droite avant les fêtes… Ma première quin(qua)zaine de décembre (sans idées de cadeaux mais avec un petit cadeau)

 

De l’intelligence partagée : Live magazine.

LIVE MAGAZINE est un journal vivant, sur scène (Casino de Paris). Des journalistes, des photographes… se succèdent pour raconter – en mots, en sons, en images – une histoire vraie, une aventure personnelle.

 

Sous la direction en chef de Florence Martin-Kessler : 13 interventions plus passionnantes les unes que les autres.

Comme celle de Solveig Godeluck qui a dressé, en une dizaine de minutes, un portrait de Xavier Niel.

Ou celle d’Elodie Émery qui a crée le site Mon amie journaliste. Elle nous a narré son expérience “d’amie chômeuse”.

Celle de Gilles Denis, rédacteur en chef aux Échos Week-end pour Le diable s’installe au premier rang ou la stratégie des placements dans les défilés de mode (édifiant et hilarant).

Ou encore celle de Charles Empatz et Olivier Jobard, grands reporters qui racontent une fuite épique à travers le Soudan.

Et, en début de “spectacle’, on nous avait annoncé une surprise : un grand type hyper marrant allait venir????

Quelle surprise de voir arriver Edouard Philippe, notre premier ministre ! Effectivement grand et hyper marrant quand il raconte les circonstances de sa nomination.

Et, là, vous avez de nouveau regardé la photo voir si vous le reconnaissiez, non?

J’en suis ressortie ENTHOUSIASMÉE.

Vivement la prochaine édition (à priori en mars). Allez voir leur page Facebook.

Je suis tendance : je suis FREDAGSMYS* !

Encore une tendance qui nous vient des pays de grands froids. Un assemblage des mots suédois “fredag” (vendredi) et mys (cosy). Cela consiste à consacrer ses vendredis soirs à la détente, à partager des plats réconfortants devant la télé plutôt que sortir faire la fête (lu dans Elle)

*Traduction française: fan de Koh Lanta.

 

Une série :

The night of (sur Canal + séries).

Naz, brillant étudiant d’origine pakistanaise vole le taxi de son père pour sortir à Manhattan. Par erreur, une jeune femme monte dans sa voiture. Ils passent la soirée et la nuit ensemble sur fond d’alcool et de drogue. Au réveil, Naz retrouve la jeune femme baignant dans son sang lardée de coups de couteau. Il ne se souvient de rien. 

 

 

Avec un rythme assez lent, à contrario du côté plutôt speedé des séries “policières habituelles”, cette plongée dans l’univers judiciaire américain m’a tenu en haleine surtout grâce à l’excellent John Turturo en avocat low coast

 

Au théâtre ce soir

Le temps qui reste :  la nouvelle comédie de Philippe Lellouche au théâtre de La Madeleine.

4 amis d’enfance dans la cinquantaine se retrouve suite au décès du cinquième de la bande. L’occasion de faire le point sur leur vie et surtout de se rendre compte de l’urgence de bien vivre le temps qu’il reste.

 

 

On passe un bon moment, on rit souvent. Et, cette histoire de potes fait forcement écho à nos propres vies.

 

Qui a dit ?

 

 

Jimmy, une poupée d’occasion dans une publicité Le Bon Coin.

 

 

Non rien, cela m’a juste fait marrer.

J’ai fait un peeling

 

Fascinant, non, la table d’un médecin esthétique ?

Je fais ce soin (50€) 1 fois tous les 2 ans pour “faire peau neuve”.

Le docteur Salashour m’applique une lotion sur le visage. Il la lasse agir quelques minutes. Ça chauffe… Vraiment. Et applique un crème qui va calmer le tout instantanément.

Après le soin, il faut rester 12 heures sans rien toucher (ni eau ni crème). On est un peu/beaucoup rouge pendant 48 heures. Perso, je pèle très peu mais cela dépend des peaux. Dans tous les cas, une vraie sensation de peau sèche qui tire pendant au moins une semaine.

Ce soin atténue les tâches, élimine les micro-kystes (et les points noirs) pour une peau plus régulière. Il est une vraie arme contre le teint terne.  Et a également un effet activateur de collagène. Les traits sont retendus!

 

Caroline Loeb : On ne sait jamais ce que le passé nous réserve. 

Tout le monde se souvient de Caroline et de son tube générationel : C’est la ouate (je vous entends le chantonner). Je l’avais rencontrée lors de la sortie de son livre (voir le post). Sa passion du théâtre – après avoir interprété George Sand, elle est actuellement sur scène dans la peau de Françoise Sagan – ne lui fait pas oublier la chanson.  Elle travaille actuellement sur un nouveau disque (on dit encore disque?). Et, a besoin d’un petit coup de pouce. Elle organise effectivement une collecte sur Kiss Kiss Bank Bank pour mener son projet à bien.

 

 

” On ne sait jamais ce que le passé nous réserve est comme une lettre d’amour à Sagan, et, bien sûr, l’occasion d’écrire et de chanter des sentiments qui me tiennent à coeur… La solitude, cette sensation d’être écorchée par tout, une mélancolie sur le fil du rasoir, et toujours l’amour des mots. Je suis très heureuse que des artistes que j’aime comme Pascal Mary, Pierre Notte, Thierry Illouz, ainsi que Benjamin Siksou apportent leur talent à ce projet qui me tient à coeur. Cet album est aussi l’occasion de retrouver Pierre Grillet mon complice de C’est la ouate, pour un texte qu’on a écrit autour d’une phrase de Sagan que j’adore : On ne sait jamais ce que le passé nous réserve, titre de l’album.” Caroline

Vous pouvez donc participer à cette “création” en allant sur ce site. Où vous pourrez également écouter en avant-première quelques titres.

 

Mon cadeau de Noël.

Enfin celui de Solavie. Je vous avais présenté cette marque au travers le portrait de son fondateur Nicola Frassanito.

En me laissant en commentaire, quel est l’ingrédient principal de cette jolie marque de cosmétiques (tirage au sort ensuite), vous gagnerez un trio nourrissant (serum+ contour des yeux + crème nutritive) d’une valeur de 125€.

 

Tenue

 

 

Noir, c’est noir… Mais avec une touche d’espoir de vert !

Alors, malgré cette photo pas très souriante, je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année. On se retrouve en janvier !

 

2
Share