Ma première quinqua – zaine de janvier.

Mais pourquoi une photo de leetchis en ouverture ? Et, bien pourquoi pas?

Ma personnalité compulsive m’a jetée ce début d’année sur ce fruit. C’est mieux que les Crocos Haribo, mais j’ai cramé mon bilan carbone de l’année (from Afrique du Sud) et bien entamé mon budget bouffe du mois (ça coûte quand même une blinde)

Kdo :

Je gagne rarement à des concours (jamais même, cela dit, je joue rarement).

Là, j’ai remporté celui organisé par Rose Tonka, jeune marque de maille lancée par Sophie Doolaeghe : un pull noir (Modèle Charly) aux manches joliment décorées de fleurs dentelées.

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

Ciné :

Je me souviens parfaitement de cette image marquante  :

( et oui, à plus de 50 ans, on devient de plus en plus contemporain, avec souvenirs, des histoires vraies traduites à l’écran.)

 

img_0

 

C’était en 2009, un pilote sauve ses 155 passagers en pratiquant un amerrissage d’urgence sur l’Hudson en plein milieu de New York.

Sully, le film de Clint Eastwood retrace cet événement. Surtout, l’enquête mettant en cause le pilote et le co-pilote. Alors qu’ils sont considérés comme des héros par les américains, la compagnie estime qu’ils auraient pu “sauver” l’appareil en tentant un retour à l’aéroport dont ils venaient de décoller.

C’est du bon Eastwood (qui ne joue pas grossièrement sur sa fibre patriotique : ma crainte). Et quui rappelle, s’il le faut, que Tom Hanks est le meilleur ! 

 

Sully - blog femmes 50 ans - quinqua

 

Tenue: morceaux choisis.

 

Mode - blog femmes 50 ans - quinqua

Sweat Zara, pantalon True Nyc (dans les verts à l’origine, une de mes rares teintures réussies), boots Minelli, manteau American Vintage, sac Zwin Zwin. 

 

Pensée(s) :

Même si on ne rattrape jamais le temps perdu, on peut décider de ne plus ne perdre.

JC Mourvelat. 

 

Série addict :

 

The crown - blog femmes 50 ans - quinqua

 

Waou! Sublime série qui retrace les toutes premières années de règne d’Elisabeth II : The crown (sur Netflix).

J’ai eu un peu de mal à me lancer, je ne suis à priori pas fan de biopics en costumes. Mais, aucun regret. On a le sentiment de revivre l’histoire tant la reconstitution est parfaite. L’actrice, Claire Foy est vraiment la reine (elle a obtenu l’an dernier un Golden Globe pour son interprétation). C’est d’ailleurs un des grands plaisirs de toutes ces séries dont je parle régulièrement : nous faire découvrir des acteurs exceptionnels (au ciné : toujours un peu les mêmes).

J’ai toujours un petit pincement au cœur quand je finis une saison. Je me suis attachée aux personnages, ils vont me manquer, vais-je les retrouver? etc. Là, je suis tranquille! 10 épisodes pour 2 années de règne alors qu’Élisabeth II porte toujours la couronne d’Angleterre au bout de 65 ans.

 

#CoupDeVieux 

En vantant les mérites de The crown à une copine : j’ai employé le mot : feuilleton. 

 

(à propos de reine) Vu, lu, entendu : 

Dans Marie-Claire, une interview d’Isabella Rossellini, qui a 64 ans, redevient ambassadrice Lancôme.

 

 

Isabelle Rossellini - blog femmes 50 ans - quinqua

 

“Quand on est jeune, il faut se battre pour se faire entendre, mais quand on est vieux, l‘autorité est naturelle... Je me suis longtemps sentie fillette, maintenant je me sens reine.”

Soyons des reines les filles femmes !

Et mention spéciale à la journaliste (Clémentine Goldszal) qui nous prouve que la cause “quinqua et plus” évolue : “Isabella Rossellini est belle. Elle n’est pas “belle” pour une femme de 64 ans, elle est belle comme une femme de 64 ans”.

Mais, la reine des actrices cette semaine est Isabelle Huppert, qui vient de recevoir, le Golden Globe de la meilleure actrice. Une vraie In Mature !

 

Isabelle Huppert - blog femmes 50 ans - quinqua

 

Alors bravo, bravo Isabelle. Mais, ma queen à moi : c’est vraiment Meryl Streep qui lors de cette cérémonie qui a consacré mademoiselle Huppert, s’est illustrée par sa beauté et sa finesse d’esprit. J’aime cette femme d’amour !

Mais, finalement deux magnifiques contre-exemples. Au même moment, l’AAFA (Actrices acteurs de France associés) organisait une table-ronde organisée sur le thème: “l’étrange et fabuleux destin du personnage féminin de 50 ans”. Qui a surtout le magnifique pouvoir de devenir invisible.

D’où le magnifique billet de François Morel sur France Inter :

“Le contraire de jeune et jolie n’est pas vieille et moche mais belle, mature et conquérante, éclatante et expérimentée.” 

Voir sa chronique ici

 

 

3
Share

À la recherche du style !

 

Comme chaque année, alors que va sonner le changement d’heure, c’est aussi le switch de penderie. On quitte définitivement les beaux jours pour rentrer sapé dans l’hiver.

Une espèce de transhumance qui passe par des piles de vêtements en vrac sur mon lit. Et, je finis toujours avec l’énorme flemme de finir de ranger.

Car, à chaque fois, ça me prend des plombes. Je ré-essaie la plupart des trucs. Pour voir si j’aime toujours et accessoirement si je rentre encore dedans.

Chaque année, j’essaie de m’alléger…

Chaque année, je me pose la même question :  pourquoi, j’aime tant les fringues?

Sincèrement, je ne pense pas être une véritable fashion addict. J’en ai rien à foutre de suivre les tendances, même si je suis subis leurs influences (y’a 2 ans, je vomissais le bordeaux, aujourd’hui, j’en porte). Porter des marques de luxe me laisse plutôt indifférente. Je n’aime pas me sentir griffée.

J’aime les vêtements et surtout l’idée d’en avoir plein. Je suis plutôt une acheteuse compulsive. Une angoissée de La pièce qui manque. Je me me rends compte que je suis en fait à la recherche du dressing idéal. Ces “basiques intemporels” que l’on devrait toutes avoir. Moi qui n’est pas le don de donner une allure folle à deux bouts de chiffon.Impossible à atteindre, bien sûr.

Certaines nouvelles gourous du rangement nous suggèrent de nous débarrasser des vêtements qui ne nous mettent pas en joie??? Bon, perso, certaines tenues m’ont donné plus confiance que d’autres, de là à me mettre en joie. D’autres, de virer ce que l’on n’a pas porté depuis plus d’un an. C’est plus de 50 % de ma garde-robe qui partirait alors aux Apprentis d’auteuil (globalement, je porte toujours la même chose).

Moi, les plus questions que je me pose aujourd’hui, le plus souvent, devant ce tas de vêtements  : est-ce que c’est vraiment/toujours mon style? Est-ce que si je mets cela, je prends 10 ans? Est-ce que si je porte ceci,, je fais trop la nana qui veut faire jeune? La frontière être les deux est tellement ténue.

Plus les années passent, plus j’ai le sentiment de rentrer dans un no man’s land stylistique.

J’ai eu un passage où je voulais aller vers plus d’excentricité.

Je trouvais dément le style de ces américaines d’Advanced style. Quitte à devenir une vieille dame autant le faire avec panache, tendance punk : fuck you le monde ! Puisque de toute façon “no future, for sure!”

 

 

Advanced style - blog femmes 50ans - quinqua

 

 

Après ma rencontre avec Sylvie Sans pour ce post : 

 

Sylvie Sans - blog femmes 50 ans - quinqua - mature - bien-viellir

 

 

 

 

 

 

Je me suis achetée du vert fluo, des pois et des fleurs.

 

 

 

Je voulais être “flamboyante”.

Mais, non, ce n’est pas moi.

Peut-être cherchais-je juste à rester “remarquable”? À un âge où l’on peut avoir le sentiment de devenir invisible.

Mais en vrai, je n’aime pas vraiment me faire remarquer. Je suis prise entre deux envies contradictoires : la fantaisie et l’épure.

J’ai retrouvé un “bilan” que j’avais fait pour les besoins d’un article pour Biba. C’était les débuts d’un nouvelle race en voie d’apparition : les “relookeuses”. J’en avais rencontré une. Des heures de discussion, de découpages de photos, de constitution des mood-boards plus tard, elle avait établi ce “diagnostic. C’était, il y a 20 ans…

Vous êtes dérangé par tout ce qui est “trop”. Vous aimez les bonnes proportions, les formes simples, l’authentique, les pointes d’originalité et tous les bons mélanges. Vous avez un grand besoin d’être “en lien” avec l’extérieur et les autres. Vos tenues seront toujours simples et faciles à porter (ouverture aux autres). Elles seront constitués de vos pièces de base (jean bien coupé, vestes, chemises de bonne qualité…) et d’une pointe de fantaisie et d’originalité qui exprimera votre sens de l’humour”. Votre sensualité est un point fort de votre personnalité. Essayez à chaque fois que vous vous habillez de vous interroger : Par quel détail vais-je l’exprimer, un détail d’encolure, d’emmanchure, soit par une matière (dentelle, broderie, mousseline… )?

Finalement, c’est ce texte qui n’a pas pris une ride…

Ce que me confirme un petit tour sur Pinterest, et ma sélection de photos ( #mature # style) de femmes qui me séduisent.

 

Style mature- blog femmes 50 ans- quinqua

 

 

Style femmes matures- blog femmes 50 ans - quinqua

 

Alors, je vais me concentrer sur ce que sont mes basiques et arrêter d’alller chercher midi à 14 heures (l’expression vieille du post):

Le jean

La jupe tube

Le pull un peu large

Des étoles, des foulards… (ma névrose !)

Parfois des 🌺🌺🌺

Un peu de couleur vive, du rouge, du vert franc pour rehausser tout cela

Et, la petite touche qui va exprimer ma fantaisie et ma sensualité (😜😉)

 

 

Mode - blog femmes 50 ans - quinqua - femmes matures

 

Et, vous, vous en êtes où niveau style?

6
Share

Coup de vieux/coup de jeune !

Ma dernière quin(qua)zaine de septembre.

Série addict  :

Je suis archi fan dAmerican Crime.

Je viens de finir la saison 2 (je suis désespérée, d’autant qu’un peu déçue par le dernier épisode). La saison 1 était déjà formidable. Chaque saison est indépendante l’une de l’autre et se déroule autour d’une crime dans ne ville différente. Idée géniale : reprendre quasi les mêmes acteurs dans les rôles principaux en leur donnant une toute nouvelle partition à jouer.

 

Blog femmes 50 ans - quinqua - american crime

 

Nous sommes à Indianapolis, en Indiana. Un jeune étudiant accuse d’agressions sexuelles des membres de l’équipe de basket d’un établissement privé sur fond de tensions sociales et raciales. La directrice du lycée est jouée par Felicity Huffman, le coach de l’équipe par Timothy Hutton.

Une série sans esbroufe, uniquement centrée sur la psychologie des personnages. D’une grande intelligence à voir sur Canal + replay. 

 

Jeune pousse (à suivre) : 

Il n’y a pas si longtemps, lors d’un pot entre copines, une maman trop fière (mais aussi un peu inquiète) nous explique que sa fille Marine, brillante diplômée d’école de commerce se lance dans la fabrication de superbes pochettes en Kilim du Maroc.

Aujourd’hui, Marine, 26 ans, est à la tête de sa petite entreprise, Sorato, qui à partir de pièces artisanales glanées au cours de ses voyages confectionne à la main des pièces uniques.

 

Sorato - blog femmes 50 ans - quinqua

 

L’aventure a commencé dans les souks marocains. Cet été, c’est après un voyage au Pérou, que Sorato crée des vestes kimonos en tissu Shipibo fabriqué par les femmes de la communauté de Pucallpa. Pour les fêtes, Marine met à l’honneur la peau de poisson pour de la petite maroquinerie après avoir visité une ferme de tannage à Arcachon qui s’inspire des techniques islandaises.

 

Le show room/atelier dans le 10ème à Paris
Le show room/atelier dans le 10ème à Paris

 

C’est vraiment sublime. Allez voir son site www.sorato.com ! 

 

Que font 4 blogueuses lorsqu’elles se rencontrent ?

Un selfie.

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

Bon, elles se parlent aussi et du coup passent une super soirée à se découvrir. Isabelle (au centre) de Mode personnel(le) qui parle de mode avec style, et simplicité, Mylène (au milieu) d’Happy Q(uinqua) à la plume incisive mais toujours drôle et à gauche, Sylvie du blog Les précieuses qui nous fait partager sa passion (et son expertise) des bijoux.

 

J’ai pris un coup de vieux :

Je suis rentrée dans un H&M et j’ai tout trouvé moche !

Mais un peut coup de jeune aussi :

Lors d’analyses sanguines, on m’a demandé la date des mes dernières règles. Petit plaisir amusé même si j’ai répondu : 2013 !

 

Un ciné : 

Dans peu de salles, Monsieur Ove est un feel good movie suédois malgré son pitch. Un sexagénaire psychorigide et méchant n’a qu’une idée en tête : se suicider afin de retrouver dans la mort l’amour de sa vie. Mais, dès qu’il va se sentir à nouveau utile, il va reprendre goût à la vie. Profondément humain et très touchant

 

Monsieur Ove - blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

Pensée(s) :

“La vie a plus d’imagination que nous.”

François Truffaut.

 

Achat : 

 

Gas - blog femmes 50 ans - quinqua

Bracelet Gas 5 tours : 140€

 

Coïncidence/ Synchronicité ?

Alors que j’écris mon post sur les crèmes antirides pour mon précédent post : Y’a quoi dans une crème antirides ? en me plaignant d’un vocabulaire un peu trop “guerrier” pour lutter contre les années, je reçois une crème d’une nouvelle ligne de soins bio, vegan et slow bonheur : Les Happycurriennes. Alors, j’adore et j’adhère complètement à leur discours “slow-âge” pour nous accompagner en douceur dans notre parcours “maturité”. Leur crème pour les peaux matures se nomme la Re-Belle pour ré-enchanter notre peau !

 

blog femmes 50 ans - quinqua - bien-vieillir

 

Un test :

En attendant d’être re-belle, je continue ma lutte contre les points noirs sur le nez. Il parait que le bicarbonate de soude est très efficace. On en mélange dans un peu de lait pour en faire une mixture un peu épaisse. On l’applique sur zone. On essaye de tenir le coup 10/15 m parce que ça gratouille/chatouille. Et, on rince à l’eau. Pas mal, impression de “propre”. À faire une fois/semaine.

 

 

bicarbonate de soude - blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

Conférence : 

Au théâtre de l’Atelier est organisé un cycle de conférences sur le bonheur : une quête impossible ou un art qui s’apprend ?

Dimanche dernier, C’est Luc Ferry, brillant, qui a pris le micro :

 

Bonheur - blog femmes 50 ans - quinqua

 

Pour lui, la quête du bonheur est une grave illusion.

“Pour croire au bonheur, il faut être croyant ou débile. C’est totalement irréaliste.” Il n’y a pas de bonheur universel. Le contexte, l’environnement est primordial.

Pour lui, tout ce qui nous rend heureux a le pouvoir également de nous rendre malheureux ( l’amour que l’on porte à quelqu’un/sa disparition). Et, d’ailleurs : “On peut définir le malheur, pas ce qui va nous rendre heureux.”

Il ne faudrait pas chercher le bonheur, mais à avoir une vie pleine de sens (c’est cela qui peut nous apporter de la joie, des moments de grâce). Et, remplie d’amour. C’est lui qui donne du sens à la vie.

Finalement, cette recherche du bonheur… Rien de tel pour nous rendre malheureux. À MÉDITER.

Allez, je vous laisse avec Stevie, qui moi, me rend profondément heureuse :

 

4
Share

Lire, aller au ciné et se faire une beauté….

Ma première quin(qua)zaine de juin.

 

Pensée(s) :

 

blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine - bien-vieillir

 

Les  “mots d’esprit”” très souvent drôlissimes de Confidentielles !

 

Challenge 10 000 pas/jour : 

Drame : je m’empâte de plus en plus autour du ventre. J’ai l’impression de vieillir comme “les vieilles dames” de Faizant. Fines jambes dépassant d’un “tonneau”.

 

blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine - bien-viellir

 

Ma gynéco a enfoncé le clou : “La graisse abdominale est la plus mauvaise pour la santé. À votre âge, il faut manger moins, bouger plus. Essayez de marcher 10 000 pas par jour“.

Ha oui?

Alors depuis, avec l‘appli Stepz sur I Phone, je compte mes pas. Putain: 10 000 pas, c’est énorme ! Sur ces 15 derniers jours, pas vraiment réussi tous les jours (pas beaucoup mangé moins non plus ! ).

 

 

10 000 pas/jour - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine- bien-vieillir Note à moi-même : garder mon portable en permanence sur moi. Je suis sûre que je fais au moins 1 000 pas/jour dans mon appart.

2 cinés :

Trop sage :

 

cafe society - blog femmes 50 ans - quinqua - bien-vieillir

 

New-yorkais, Bobby décide d’aller tenter sa chance à Hollywood où son oncle est un puissant agent de stars. Il tombe amoureux, mais la belle n’est pas libre. Café Society, le dernier Woody Allen est bien sûr agréable à regarder. “L’exotisme” des années 30 fonctionne à fond. Mais, bon… Je me suis quand même à plusieurs reprises demandée où il voulait vraiment en venir.

 

Plus barré :

 

Folles de joie - blog femmes 50 ans - quinqua - bien vieillir

 

L’affiche de Folles de joie fait bien sûr penser au culte Thelma & Louise. On est effectivement dans le registre film de femmes qui cherchent à se “libérer”. Valeria Bruni Tedeschi est une mytho bousillée par une histoire d’amour qui snobe tout le monde dans une clinique psychiatrique italienne jusqu’à sa rencontre avec une jeune femme, Micaela Ramazotti, au lourd passé. Ensemble, elles s’enfuient. Parfois un peu too much, mais je me suis laissée prendre par cette histoire d’amitié borderline. Et, puis je l’avoue, dès que j’entends de l’italien, je craque (à voir en VO absolument).

Ce film m’a fait penser à cette citation de Michel Audiard à laquelle j’adhère à 100 % :

Heureux soient les fêlés car ils laisseront passer la lumière.”

Un livre :

Un peu dans la même esprit “fêlé”.

 

En attendant Bojangles - blog femmes 50 ans - quinqua - bien-vieillir

 

J’ai d’abord flashé sur cette couverture (Éditions Finitude). Je crois que c’est la première fois que j’achète un livre grâce à sa couv. Et, s’il est beau à l’extérieur, il l’est aussi à l’intérieur. Ce premier roman d’Olivier Bourdeaut est un hymne triste et joyeux à la fois à l’amour fou, qui porte ici particulièrement bien son nom.

In mature stylée :

 

Sylvie Sans - blog femmes 50 ans - quinqua - bien-vieillir

 

Je ferais bientôt dans le blog un portrait de Sylvie Sans, créatrice de bijoux et reine du mix&match!

Du coup, envie de couleurs et de mix sympas. Pour cela j’aime bien La fiancée du Mekong (rien que ce nom est une invitation au rêve).

 

blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine - bien-vieillir

 

 

Chemise La fiancée du Mékong, petit foulard Gucci, gilet long The Kooples, jean 7 Mankind.

 

Soins :

2 masques ciblés achetés chez Sephora.

Sephora - blog femmes 50 ans - quinqua - bien-viellir

 

Un masque enrichi à l’extrait d’algue naturelle pour tonifier et détoxiquer la peau autour des yeux. La sensation d’application est agréable. On a le sentiment d’apporter un “coup de fraîcheur” à cette zone si délicate.

Un autre à l’extrait naturel de rose pour hydrater les lèvres. Plus compliqué à mettre et à laisser poser. Le masque a tendance à roulotter facilement. Donne quand même le sentiment d’avoir une bouche “assouplie”.

Faudrait pouvoir, je pense, le faire au moins 3 fois/semaine pour obtenir un vrai résultat.

Se la jouer intello  (et aimer cela) :

Les soirées TEDx : des interventions pour changer de regard sur le monde.

Les soirées TEDx qui se developpent partout dans le monde ont pour but de partager des idées neuves ou méconnues pour mieux vivre au quotidien notre vie sociale, pro,familiale et personnelle.

 

TEDx - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

 

Ce soir-là : voir l’invisble. 8 intervenants d’horizons différents (une mime, une photographe, un ancien prêtre en charge des questions éthiques à l’Agence spatiale française….). Évidemment passionnant et inspirant !

 

 

 

En plus des intervenants, on nous a passé cette vidéo jubilatoire sur le sourire (c’est en anglais, mais facile à comprendre, Ron a le même accent que nous).

 

 

 

Et puisque les beaux jours tardent à s’installer… Voici la lumineuse Calypso Rose qui va, à 76 ans, nous faire chalouper sur des rythmes caribéens tout l’été  :

 

 

 

 

 

 

 

 

1
Share

Barbie toujours dans le coup (et sans prendre une ride )

Je l’ai tant aimée ! Barbie. Que d’heures passées en sa compagnie….

A 57 ans, Barbie, est une vraie In Mature ! On aime ou on n’adhère pas, elle reste une vraie “icône” de notre génération.

 

Barbie - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

Une vraie joie juvénile, donc pour moi, d’aller au musée des Arts Décoratifs à Paris voir l’expo qui lui est consacrée ( jusqu’au 18 septembre)

 

Barbie - musée des Arts Décoratifs - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

700 poupées déployées sur 1500 m2 et mises en scène.

 

Barbie - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

C’est au cours d’un voyage en Allemagne que l’américaine Ruth Handler (un film sur sa vie est d’ailleurs en préparation à Hollywood) croise le chemin de Lilli, la poupée blonde à la garde robe impressionnante issue d’une BD du journal Bild. Elle s’en inspirera pour créer Barbie (sa fille s’appelant Barbara) qui s’adresse au pré-ados.

Barbie choquera d’abord à cause des ses seins (la première poupée a en avoir). Et, même si elle a été très décriée par les féministes à cause de ses formes irréalistes, à la base, Ruth Handler voulait “libérer” les petites filles qui jusque-là n’avaient pas d’autres choix que jouer à la maman et reproduire les tâches ménagères. D’ailleurs, dans les premières maisons de Barbie, pas de cuisine !

Car, Barbie n’est pas une desperate housewife. Elle fait très rapidement tous les métiers. Des plus classiques aux plus avant-gardistes.

 

Barbie - blog femmes 50 ans - blog quinqua - cinquantaine

 

 

Elle a même marché sur la lune (Barbie cosmonaute) en 1965, bien avant Apollo 11

Elle cherche d’ailleurs à chaque élection présidentielle à occuper le bureau ovale!

 

Barbie - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

Barbie est aussi une femme indépendante. Et vit un amour libre avec Ken !

(Bien libre en ce qui me concerne, je crois leur avoir fait prendre, gamine, des positions très imaginatives!)

 

Barbie - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

Barbie - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

Le vrai crime de Barbie? Nous avoir rendu totalement “shopping addict”. Moi, en tous les cas: jamais assez de fringues pour l’habiller ! Qu’est-ce que je regrette de les avoir toutes données. Abandonnées pour prouver mon passage à “l’âge de la maturité”. Je dois même avouer m’être inspirée d’une robe longue de cocktail d’une de mes poupées pour ma robe de mariée.

 

 

Barbie - quinqua - blog femmes 50 ans - cinquantaine

 

 

Aujourd’hui Barbie, un peu en perte de vitesse dans le cœur des petites filles, continue d’essayer de coller à son époque. Mattel vient de lancer une nouvelle une gamme où la “sans forme longiligne” prend ou perd quelques centimètres ou quelques kilos. Avec toute une palette de couleurs de peaux, d’yeux et de cheveux.. Elle peut même porter des sandales…plates !

 

Barbie - blog femmes 50 ans - quinqua- cinquantaine

 

Et Barbie vieille?

Barbie - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine;

 

Ben, non ! Barbie ne vieillit pas. Fastoche ! Elle est en plastoque !

On sait que pas mal de grands couturiers ont voulu la rhabiller.

 

Dior, Versace, Christian Lacroix, Paco Rabanne
Dior, Versace, Christian Lacroix, Paco Rabanne

 

 

Elle inspire aussi certains artistes comme Nathalie Borst qui réalise tout un travail photographique autour de Barbie.

 

Barbie - Nathalie Borst - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine
Nathalie Borst.

 

 

Nathalie Borst.
Nathalie Borst.

 

 

 

4
Share

Expo AI WEIWEI, artiste chinois dans les airs du Bon Marché : féerique ! 

 

Des In Matures, de l’intelligence… et Elton John!

Ma première quin(qua)zaine de février.

Une soirée Tribe :

Je vous ai déjà parlé de ces soirées Tribe (to be inspired). Cette fois-ci nous avons débattu sur le thème :

Sortir du cadre ou pas?

 

Tribe - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

3 témoins très “stimulants” sont venus partager leur histoire et raconter comment ils se jouent des limites.

Jacques Auberger nous a d’abord expliqué que :  non, sa coiffure n’est pas le résultat d’un pari, puis nous a embarqué dans son monde créatif et décalé. Frédérique Bedos, femme d’images nous a confié son parcours hors de l’ordinaire et nous a parlé de son projet enthousiasmant : éclairer des héros ordinaires, des personnes qui “sortent du cadre” pour faire le bien : Le projet Imagine. Et, Pascale Ourbin, transsexuelle franco-algérienne, comédienne aux engagements politiques tranchés. On se répartit ensuite en ateliers pour approfondir tel ou tel sujet. Et, on conclut par un exercice “d’intelligence collective“. Par groupe de 3 (la condition : ne pas se connaître) : on explique quel est “son cadre”  les “sorties” que l’on pourrait en faire.

J’adore ce genre de soirée. Quand j’en sors, je me sens moins con.

Détails :

 

blog femmes 50 ans - cinquantaine - quinqua

 

Jupe Sinéquanone, pull Balsamik, mules d’hiver (on ne dit plus sabots) Agnès B. 

Dîner chez les Raffin :

La pétillante maîtresse de maison nous raconte avec malice comment elle a commandé une carte senior à son mari qui vient de fêter ses 60 ans pour qu’il ne lui reproche plus d’être trop dépensière !

Concert : 

1973 : j’achète mon premier disque de “grande”: Goodbye yellow brick road.  40 ans plus tard, je vois Elton John pour la première fois sur scène.

 

Elton John - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

Inutile de vous dire que j’ai adoré Elton “Papinou” John. Alors, OK, on ne peut plus parler de “bête de scène” mais le timbre de voix est absolument intact.

 

Elton John - blog femmes 50 ans - cinquantaine

 

Et comme j’y suis allée avec ma copine Katia “les bons plans”, nous nous sommes retrouvés backstage. Pas vu Elton, mais ses costumes de scène “qui piquent les yeux”!

 

Elton John - blog femmes 50 ans - cinquantaine- quinqua

 

La claque : 

J’ai ma fixette du moment : l’ovale de mon visage et ses espèces de petits plis tombants sous le menton. Vous le savez, je ne suis pas contre une petite injection par-ci par-là. De l’acide hyaluronique, je n’aime pas le botox qui je trouve, fige trop. Je suis donc allée voir un médecin esthétique pour voir ce qu’il pouvait faire :

“Ha ben là, rien! Il ne reste plus que le lifting.”

UN LIFTING ! Putain, je pensais jamais entendre ce mot-là me concernant. Trop les boules, je garde mes plis !

 

Mature street style : Paris vs New-York :

 

blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

Paris: Ginette, 84 ans. NY: Photo Vaness aux US .

 

 In Mature stylée :

 

blog femmes 50 ans - cinquantaine - quinqua

 

Mon amie Valérie, 52 ans. Mais pourquoi moi, je n’assume pas de porter un chapeau?  Je trouve cela sublime… sur les autres.

 

Un film : Steve Jobs 

 

 

 

Le film de Danny Boyle montre les coulisses des 3 lancements des produits emblématiques de la carrière de Steve Jobs, du Macintosh à l’iMac. Un peu bavard mais très intéressant et porté par Michael Fassbender, juste génial (mais à qui j’interdis quand même de piquer l’Oscar à Léo (DiCaprio) les deux étant nominés à la cérémonie du 28 février) et ma chouchoute Kate Winslet (qui vient d’obtenir pour ce rôle un Golden Globe).

Une jolie découverte déco :

blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

Les Fleurs, 5 rue Trousseau, Paris 11e.

Donc petits achats :

blog femmes 50 ans - cinquantaine - quinqua

 

 

Science-fiction?  

Un article dans Le Monde du 5 février met en avant les “résultats spectaculaires d’une équipe américaine parvenue à prolonger de 30 % l’espérance de vie moyenne de souris en nettoyant leur organisme des cellules sénescentes. Mieux : avec cette opération, ils sont parvenus à éliminer de nombreuses pathologies liées à l’âge.”

????

L’angoisse de vieillir : 

 

blog femmes 50 ans- quinqua - cinquantaine

 

Un peu flippant! Mais, je n’ai jamais trouvé Pamela Anderson aussi belle que quand elle se montre sans artifice. Pour voir ce court métrage, c‘est ici. 

2
Share

J’ai rencontré une super In Mature : 60 ans ! Même pas peur

J’ai rencontré une vraie artiste !

Elle est une “icône” pour notre génération. Nous avons toutes chanté :

“De toute les matières,

c’est la ouate qu’elle préfère”

Mais, Caroline Loeb ne se résume pas, loin de là, à ce tube. Elle est chanteuse, parolière, metteuse en scène, auteur, actrice… Une vraie artiste, quoi!

“J’ai toujours baigné dans l’art. Il n’a jamais été question pour moi de faire autre chose. Mais, “La ouate”, cela a été tellement fort, que j’ai dû déployer mille fois plus d’énergie pour exercer mon métier J’ai beaucoup d’autres activités et, sans doute que l’un de mes moteurs est de survivre à cet énorme tube. L’art, c’ est ce qui me tient debout. C’est ma vie. Être une artiste, c’est vraiment existentiel pour moi. Même si cela est parfois très violent. C’est une vraie bagarre au quotidien. On n’a pas toujours la reconnaissance que l’on cherche. Financièrement, cela n’est pas toujours évident. Mais la souffrance donne une qualité supplémentaire à ce moment magique où l’on est sur scène. On sait tout ce que l’on a investi de soi. Je ne parle pas de narcissisme à 2 francs 50*. Je crois qu’il faut défendre des idées.

 * Oui, Caroline a encore des expressions dans la monnaie des années 80 !

 

Caroline Loeb - blog quinqua - blog femmes 50 ans - cinquantaine

 

Aujourd’hui, elle publie : Mes années 80, de A à Z. Une pépite de souvenirs et un super condensé de tout ce que nous ont apporté “ces années folles de liberté et de créativité.” 

 

Caroline Loeb - Mes années 80 - blog femmes 50 ans - blog quinqua - cinquantaine

 

 

Avec le graphiste Nols aux Éditions Vents de Sable.

 

Années 80 - blog quinqua - blog femmes 50 ans - cinquantaine

 

“C’est l’éditeur qui m’a contacté pour ce livre. Quel bonheur de le faire! J’adore la photo, j’ai donc pris beaucoup de plaisir à choisir toutes ces photos. Tous les photographes ont été hyper généreux avec moi en me donnant leur travail. J’avais un accès privilégié à beaucoup des personnes dont je parle les ayant connu, ou aillant travaillé avec eux comme Mondino. Mais, pas tous. Alors, j’ai aussi mené mes “petites enquêtes”. J’ai vraiment vécu tout cela de l’intérieur. En fait, ce livre, j’ai mis 4 mois… et 30 ans à le faire. Je suis très fière du résultat. Nols, le graphiste, a fait un super boulot.” 

Elle sera en signature le 21 Chez Nathalie Garçon à partir de 17 h, passage Vivienne. Et le 22 à partir de 18H30 au théâtre du Ranelagh.

 

Caroline joue également en ce moment les dernières dates de son spectacle musical  “George Sand, ma vie, son œuvre”, mis en scène par Alex Lutz.

 

Caroline Loeb - blog quinqua - blog femmes 50 ans - cinquantaine

La dernière à Paris le 26/12. À Illkirch le 5/01, au Théâtre de la Cité à Nice le 30 et 31/01. Un coffret CD/DVD est également en préparation.

“Je me suis prise d’une vraie passion pour George Sand. C’est une sacrée rencontre. Quelle femme libre, iconoclaste, transgressive! On la connaît essentiellement au travers de “ses histoires de cul” avec Musset et Chopin. C’est tellement réducteur. C’est vraiment une vision macho alors qu’elle était au cœur de la vie intellectuelle du 19 ème siècle. C’est un personnage très fort. Qui avait un vrai rapport de sensualité avec la vie, la nature, la bouffe… J’essaye de faire “rentrer” dans le personnage par l’intime. C’est un beau spectacle, plein d’émotions, on y rit, on y pleure…”

Mais, alors qu’elle défend encore ce spectacle avec passion, le premier show-case de celui qu’elle vient de mettre en scène est prévu le 27/01. Lemmy Constantine chante les grandes chansons de Sinatra en s’accompagnant à la guitare manouche dans Sinatra & Django. 

 

Caroline Loeb - blog quinqua - blog femmes 50 ans - cinquantaine

 

J’aimerais vraiment ajouter que Caroline personnifie l’enthousiasme. Quand elle parle, elle a le regard d’une pétillance… enfantine!

J’ai alors, bien sûr, posé les 3 questions Agitude de JNVP à celle qui me déclare:

“Je viens d’avoir 60 ans. Et, j’ai gagné en neurones ce que j’ai perdu en hormones!” 

 

Caroline Loeb - blog quinqua - blog femmes 50 ans - cinquantaine

 

1- Comment décrieriez-vous votre style? 

Excentrique!

J’adore changer de look. Mélanger le féminin et le masculin. J’aime cette phrase de Marlène Dietrich qui disait qu’elle ne se sentait jamais aussi féminine que quand elle s’habillait en homme, et jamais aussi masculine que quand elle s’habillait en femme. J’aime beaucoup ce que fait Irié par exemple, mais c’est Jean-Paul Gaultier qui a fait les costumes de mon spectacle, le roi du mélange des genres. ”

2- Votre routine pro-âge? 

On fait vivre les femmes dans la terreur de vieillir, je trouve cela assez “gerbant”. Rien que le mot  “cougar” est un scandale. On ne “stigmatise” pas tous ces hommes qui vivent avec des femmes beaucoup plus jeunes.

Moi, je fais un peu de yoga quand j’ai le temps. Mais, en fait, ce qui me maintient vraiment en forme, c’est être dans l’action. Je travaille tout le temps. Même quand je dors, je bosse. Mais, ce que je fais est ludique, passionnant et file la pèche ! 

De toute façon, l’âge a peu d’importance. Ce qui est important est l’énergie que l’on dégage! 

J’adore les crèmes “Senteurs de fée” qui sont bios et vachement bien.

Mais, ma meilleure crème anti-âge, c’est ma fille de 20 ans. Il peut être parfois tentant de regarder en arrière voire d’être amère. Mais, quand on a une jolie fille comme la mienne, c’est la meilleure motivation pour regarder devant.

3- Finalement, ce qui vous gène le plus dans votre âge?

De moins b… Je plaisante, mais j’ai quant même le sentiment de petit à petit renoncer à l’amour… J’avoue qu’aujourd’hui je suis difficile à “scotcher”. J’ai quand même rencontrer beaucoup de personnes passionnantes. Mais, moi, j’ai toujours autant envie, besoin, dêtre surprise. Alors, ce n’est pas facile. 

En vrai, je ne pense pas vraiment qu’il faille renoncer à l’amour. Mais, je crois qu’il prendra une autre forme.

 

1
Share

Les hormones en vrille!

Une humeur très fluctuante (avec parfois dans mon cas, de vraies envies de mordre)

Un mal-être sans raison valable

Un questionnement permanent. qui suis-je (en train de devenir)? où vais-je (maintenant)?..

Des envies de tout remettre en cause. De tout envoyer ch…

Cela vous rappelle quelque chose?

Notre adolescence !

 

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans

 

Hé oui, aujourd’hui, je ne suis plus une enfant une jeune ! Ça commence même à faire un petit moment!

Mon identité est en plein bouleversement. Ma deuxième partie de vie : c’est l’inconnu. Se projeter peut même être assez flippant.

Le  NO FUTURE de nos années punks prend, aujourd’hui, une toute autre dimension. Moi qui est une grande tendance à la proscranisation… Tout remettre au lendemain devient carrément une faute.

Il devient vraiment temps de se trouver.

Alors, je me cherche !

Vestimentairement parlant, j’en ferais d’ailleurs un prochain post. Je continue parfois à me taîner un style un peu ado attardé. Et, j’ai l’angoisse de faire “dadame”.

Comme j’ai lu que cette crise est une aussi une occasion de trouver sa vérité, de mieux se connaître…

Je me cherche

Je teste tout. Je bouquine des livres sur la pleine conscience, je colorie des mandalas, mon ostéo m’initie à la méditation, j’assiste à des conférences de développement personnel, je pratique le “repos actif”… Je délaisse Elle, Gala, Voici (de toute façon, je ne sais plus de qui ils parlent) pour Flow, Happinez, Simple Things…

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans

 

Je rêve de devenir bouddhiste et d’être totalement insensible devant un pavé de bœuf.

Si avec tout cela, je n’arrive pas à ne plus sous-estimer ma richesse intérieure…  Je vais devenir la sexa la plus zen au moins de mon quartier. Ou en tous les cas, la plus allumée.

Je me cherche. Comme les deux teen-agers que j’ai à la maison.

Ipsos a même créé un néologisme : “les quinqu’ados”. Selon leurs  études, 2/3 des quinquas se sentent parfois rebelles (marqueur généralement associé à l’adolescence).

Bon, je n’aime pas ce terme. Il sous-entend que l’on s’accroche à un état qui n’est plus du tout le nôtre. Comme certaines stars qui le prennent au pied de la lettre.

 

John & Mado
John & Mado

Le côté rebelle me parle plus. Une Rock & Roll Agitude! D’ailleurs, la nouvelle rébellion chez “les vieux”, comme une certaine jeunesse à une époque, passe par les cheveux. On a grandit en entendant: à 40 ans, faut les couper.  Alors, on les garde longs!

 

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans

 

Les hommes ne sont pas en reste. Quitte à avoir des coupes franchement “Djeuns”!

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans

 

Alors, crise oui. Pas d’adolescence mais de maturescence!  Comme on dit de nos enfants, ils ont enfin acquis une certaine maturité. Volià, je suis mature! Si on en prend la définition au pied de la lettre: “état de ce qui est parvenu à son complet développement”.  Une InMature revendiquée !

La preuve, je peux même reporter un sweat à messages. 

Damart - Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans.

 

Collaboration Damart x Isabelle Oziol de Pignol ( ACCRO DE LA MODE).

“La cinquantaine, c’est comme l’adolescence, mais avec une carte bleue.

Florence Foresti.

 

 

 

 

4
Share

Ma créatrice !  Les sixties: années de ma création!
Ma créatrice!
Les sixties: années de ma création!

VINTAGE :

Adjectif invariable (mot anglais signifiant ancien, d’époque).

Se dit d’un vêtement, d’un accessoire, etc. des décennies précédentes, remis au goût du jour.

Il fut d’abord utilisé pour désigner des collections anciennes de créateurs prestigieux  ( Chanel, Dior, Saint-Laurent…).

Puis, il s’est étendu à toute pièce d’occasion, datant au plus tard des années 80.

Alors, voilà, c’est décidé:  je ne suis plus “vieille”, tapée, mature.. Je suis vintage! Beaucoup plus glamour et au top de la tendance!

Mon perf Schott acheté aux puces de Clignancourt en 1978.
Mon perf Schott acheté aux puces de Clignancourt en 1978.

Car, oui, je suis une occasion (les plus goujats pourraient même dire: plus une première main). Je suis du début des année soixante, très bonnes années pour les Bordeaux (en fait, je n’en sais rien, mais il fallait bien que je me valorise un peu). Oui, j’ai de la bouteille ( d’ailleurs, à la base, le mot vintage est utilisé en anglais pour désigner un cru millésimé). Et, comme les bons vins, je ne vieillis pas, je me bonifie avec les années.

Ma robe Alaïa*, cadeau groupé de mes amies pour mes 18 ans.
Ma robe Alaïa*, cadeau groupé de mes amies pour mes 18 ans.

Et, tous les spécialistes du vintage s’accordent à dire, qu’il est une ouverture vers le futur, une richesse (savoir regarder en arrière pour mieux aller de l’avant).

Oui, je date, je profite de mon vécu, j’en fais une richesse pour foncer droit devant. Bon, en marchant, courir m’essouffle un peu et puis il ne faudrait pas aller trop vite non plus!

Mon blouson Agnes B qu'un copine de ma mère m'a refilé en 1983
Mon blouson Agnes B qu’une copine de ma mère m’a refilé en 1983

(Petite précision: Il ne s’agit pas d’un vide-dressing. Aucune de ces fringues n’est à vendre.)

Catherine Lupis-Thomas, fondatrice de la boutique 1962, où le vintage (mais pas que) est à l’honneur enfonce le clou:

“Un vêtement vintage est un vêtement qui a été porté, qui a vécu dans le temps. Mais qui est encore là aujourd’hui. En toute légitimité. Car, cela veut dire que des personnes l’ont aimé, qu’il est de bonne qualité”.

Tout à fait moi, je vous dis!

“Mais, nous avons aussi toute légitimité à le transformer, pour se l’approprier, pour en faire un vêtement d’aujourd’hui.”

Voilà, je ne “morfle” plus, je me “customise”. Toute seule. Même pas encore par un chirurgien esthétique!

Et, cette année, j’ai bien tous mes repères.

Des artistes de mes années 20 sortent des nouveaux CD (non, je n’ai pas dit “disques”).

Elvis Costello, Etienne Daho, Pet Shop Boys, Elton John.
Elvis Costello, Etienne Daho, Pet Shop Boys, Elton John.

Des marques fêtent leur annif en ressortant des modèles iconiques ou au contraire en modernisant leurs produits basiques (les nouveaux tee-shirts Damart sont presque sexy).

Le K-Way version "fourrure"  est même e vente chez Colette!
Le K-Way version “fourrure” est même en vente chez Colette!

Même nos mères, voire nos grands-mères sont au top de la hype en utilisant leurs bons vieux remèdes grâce au revival des produits “à l’ancienne” en pharmacie.

Certaine huiles de foie de morue sont aujourd'hui aromatisées. Mon conseil: les gélules!
Certaine huiles de foie de morue sont aujourd’hui aromatisées. Mon conseil: les gélules!

Et, je vais enfin savoir ce qu’est devenu Danny, le petit garçon au tricycle de Shining (la vraie question étant: combien d’années de psychanalyse?),  Stephen King, 40 ans après, publie une suite: Docteur Sleep.

Enfin, à partir d’aujourd’hui, je ne me laisserais plus photographier qu’en noir&blanc avec filtre sépia. So 2014 (et tellement plus flatteur)!

moi

Alors, vintage, néo-retro, “oldie but goodie”, gold, silver… Peu importe. Et, de toute façon, c’est bien connu:

C’est avec les vieilles peaux qu’on fait les bonnes soupes (très in, les soupes!).

* Alaïa rentre au musée. Le Palais Galliera accueille une très belle rétrospective.

0
Share