Chaque année, c’est mon anniversaire : cela devient lassant !

On vient à peine de me souhaiter une bonne année et, PAF :  je m’en prends une de plus !

Aujourd’hui (oui, le 25), j’ai – encore- une année de plus ! C’est encore mon anniversaire!

C’est “éthimologique” ! Anniversaire vient du latin anniversarius –qui revient tous les ans – formé de annus (“année”) et de versus participe passé du verbe vetere (“revenir”)

 

blo quinqua - blog femmes 50 ans - cinquantaine

 

Donc, oui ! Cela revient chaque année, et ce maintenant depuis 54 ans.

54 ans ! Putain.

C’est surréaliste! Comment un truc pareil peut m’arriver à moi ! Tout le monde peut vieillir autour de moi. Enfin surtout la génération de mes parents. Voilà, les “vieux” peuvent vieillir. Pas moi. Ni mes amis d’ailleurs.

Alors, est-ce une fête? Ais-je envie de le célébrer? Est-ce que l’acter ne me fait pas vieillir un peu plus en fait?

On ne va pas se mentir, même si j’essaie de prôner la “positive attitude” sur le vieillissement (puisque de toute façon, on n’a pas le choix) au travers ce blog, ça me gonfle vraiment d’avoir 54 ans !

Des semaines que je me torture l’esprit pour savoir si je fais une fiesta. Je fais des listes. Un dîner (cercle restreint)? Un apéro dînatoire (mes amis)? Une “boum”* (cercle élargi)? Une amie m’a même demandé si je voulais qu’elle m’organise un “anniversaire surprise”!

J’ai fini par trancher: cela sera… rien.

Ce n’est pas que cela me déprime, juste, cela ne me fait pas plaisir. De toute façon, 54, c’est bâtard. 55 aura plus de panache!

 

blog femmes 50 ans - blog quinqua - cinquantaine

 

Mais, tout cela est quand même assez ambigu. J’adore que l’on me souhaite mon anniversaire, que l’on y pense. Depuis, ce matin, je me réjouis de tous les messages, les appels que je reçois. Je me sens un peu la vedette du 25 janvier. C’est ma journée. Celle où je reçois de l’amour.

 

 

blog quinqua - cinquantaine - blog femmes 50 ans

 

Et, puis, j’ai toujours considéré ma date, le 25, comme un chiffre porte-bonheur. Je l’ai bien souvent misé à la roulette, joué au loto.

C’est comme 1962, j’aime bien. Je ne sais pas pourquoi, ça fait doux. J’ai passé mon enfance à calculer quel âge j’aurais en l’an 2000 (38 ans). Le réveillon du 31/12/2000 n’est déjà qu’un lointain souvenir. En fait, comme le disait Vincent dans mon dernier portrait Les hommes aussi : “vieillir est un accélérateur de temps”. Finalement, c’est cela le gros problème !

 

blog quinqua- cinquantaine - blog femmes 50 ans

 

Alors, merde ! Je me le souhaite quand même.

Comme le disait Roger Martin du Gard (mais, qui c’est ça, qui c’est celui-là?**) :

“Je ne serais jamais vieux. Pour moi, être âgé c’est avoir quinze ans de plus que moi.”

Et, j’aime bien aussi  cette citation de Marie Desplechin (elle, je sais qui c’est):

“… sans anniversaire, comment savoir que nous existons et que le temps nous est compté”

Alors, enjoy.. yeux anniversaire!

* et **Ceux qui savent ce qu’est une boum, qui se souviennent de cette chanson de Pierre Vassiliu, bravo, vous êtes aussi âgés que moi!

 

 

20
Share

cheers dog

Entre amis, on est tous plus ou moins de la même génération, ça commence à faire 2/3 ans que cette question tourne dans les dîners. Fêter ses 50 ans serait quasi une convention sociale. Alors que, même si on accepte de vieillir, même si on n’est pas dans le déni, je ne connais personne à qui cela fait vraiment plaisir.

Plusieurs camps s’affrontent.

« Certainement pas : aucune envie de me coller une date sur la tête. Ah oui,  Doriane, celle qui a fêté ses 50 piges  l’année dernière! »

« Rien que de prononcer le chiffre 50 me traumatise. Le pire : venez fêter mon demi-siècle sur le carton d’invitation ! »

« Je veux bien marquer le coup, mais en faisant un truc différent. Pas une fête : un voyage.

«Je me dis que si je les fête, ça passera mieux. Mes amis m’aideront à passer le cap. » (Qu’est-ce que je vous disais : ça ne fait pas vraiment plaisir).

« Oui, puis après tout, justement, on n’a plus beaucoup d’occasions de faire la fête. »

Alors, il y a plusieurs options, chacune avec ses dangers.

80's vinyl

La soirée dansante. La playlist ira des Daft Punk (je suis in), aux vieux tubes des années 80. Et, là, vous ne résisterez pas à vos deux bonnes copines vous entraînant dans la chorée d”’Alexandrie Alexandra”. Si, si vous irez et hurlerez : BAR RA CU DA !  Clic clac photo, c’est dans la boîte.

copine qui dancent

Déprime assurée quand vous regarderez les photos (yeux plissés accentuant les rides, léger affaissement du menton plus grimace la bouche grande ouverte)

Inutile de relire les mots sur votre carte d’annif accompagnant le cadeau groupé.

Happy birthday retro vector illustration

« Tas pas honte, d’être si jeune… à ton âge » ; « Tu n’as pas 50 ans, mais deux fois 25 » ;  « Mais quel est ton secret ? » ;  « Tu seras toujours la plus belle, comme quoi la beauté ne s’altère pas avec les années » ; « Encore 50 ans pour partager ton amitié » Et bien non, je serais morte !

gateau g

Il y a le dîner avec le gâteau. Allumer 50 bougies : impossible. Alors vous ferez semblant de prendre votre souffle pour arriver à éteindre 2 bougies  (un grand 5 et un grand 0) sous les applaudissements de vos amis ébahis d’une telle forme physique. Sans parler de l’inusable « Happy Birthday ” de Stevie Wonder (crée en 1980 pour militer en faveur de l’institution d’un jour férié pour l’anniversaire de Martin Luther King : un peu d’histoire ne fait pas de mal).

Il y a aussi l’option – j’en profite pour réunir tous ceux que je n’ai pas vu depuis des lustres- La moitié, vous ne les reconnaissez à peine alors que eux, vous assurent : TU N’AS PAS CHANGE !

Ou la  fête toutes générations confondues. Celle qui fait du bien car pour une partie de la famille, on est encore et on restera toujours « la petite, la jeune » mais qui peut être gâchée par la nièce bombasse de 20 ans qui balance avec candeur « Tu sais, j’aimerais être comme toi à ton âge ».

Alors, moi je suis partie dans le désert.

desert
C’est beau. Mais un peu solitaire et impossible pour mon chéri de trouver une rose pour marquer le coup.  Et comme je viens d’assister à une fifty-party vraiment sympa.  Sans Stevie Wonder ni Claude François. Et avec un réel avantage de l’âge : vos potes ont plus  de 20 euros à mettre dans le cadeau groupé! L’année prochaine, j’organise une énorme fiesta « climatisée » pour fêter mes premières bouffées de chaleur.

Alors vous avez fait ou  allez faire quoi pour vos 50 ans?

0
Share