Quand on apprend que son lobe d’oreille vieillit… aussi !

Ma dernière quin(QUA)zaine de mai. 

Je n’y ai pas du tout fait ce qu’il me plaît… Plutôt ce qu’il me pleut!

Alors, météo pourrie = 3 cinoches.

 

Money Monster - blog femmes 50 ans - quinqua -

 

Dans Money Monster, Jodie Foster s’attaque à la finance et aux média. Un « gourou » de la finance à la télévision est pris, en direct, en otage par un spectateur ruiné suite à ses conseils. Efficace. George Clooney et Julia Roberts sont juste parfaits! Et, pas très objective : j’adore Jodie Foster, qui, je trouve respire de plus en plus l’intelligence au fil des années. Elle est selon moi la parfaite illustration du bien vieillir.

 

J’ai adoré : 

 

Julieta - blog femmes 50 ans - quinqua- bien vieillir

 

Dans Julieta, Pedro Almodovar nous livre un portrait de femme sur une période de 30 ans. On fait la connaissance de Julieta, alors qu’à la cinquantaine, une rencontre fortuite la pousse à écrire à sa fille disparue de sa vie. C’est beau, bouleversant et divinement bien joué par les deux actrices qui se partagent le rôle de Julieta : Adriana Ugarte et Emma Suarez.

 

Julieta - blog femmes 50 ans - quinqua - Bien vieillir

 

Divertissant :

 

 

Retour chez ma mère - blog femmes 50 ans - quinqua - bien vieillir

 

Revenir vivre chez sa mère à la quarantaine, on en a cauchemardé, Alexandry Lamy l’a fait dans Retour chez ma mère d’Éric Lavaine. Mais heureusement, la mère, c’est Josianne Balasko. Qui nous offre un personnage vraiment réjouissant de sexa qui s’éclate au pieu. Elle est, en fait, le seul personnage vraiment heureux du film! D’ailleurs, elle déclare dans Paris Match : « Je suis tombée amoureuse à 50 ans. Il n’y a pas d’âge pour aimer. »

 

Ma fixette « fashion » du moment : 

 

blog femmes 50 ans - quinqua - bien vieillir

 

Une série top addictive :

 

The five - blog femmes 50 ans - quinqua

 

10 épisodes sur Canal + replay quasi d’une traite: The five.

Fan de la première heure d’Harlan Coben même si moins emballée par ses derniers livres. Mais, là : du grand polar ! Et, encore une preuve de tout le bien que je pense des séries britanniques (je trouve les acteurs toujours formidables). Juillet 95, Jesse, 5 ans, disparaît alors qu’il est sous la garde de son grand frère et de sa bande. 20 ans plus tard, les 4 amis dont l’un est devenu inspecteur de police se retrouvent quand l’ADN de Jessie, que tout le monde croyait mort, est retrouvé sur une scène de crime.

 

The five - blog femmes 50 ans - quinqua

 

Boisson detox (enfin, j’espère) :

 

blog femmes 50 ans - quinqua - bien vieillir

 

J’ai découvert à Marrakech le sirop de concombre dans un cocktail. Bluffée = commandé immédiatement (Monin). Il apporte un goût original et acidulé dans cette eau avec des tranches de concombre, du jus de citron et des feuilles de menthe.

Lu dans la presse : 

Alors, franchement, je n’y avais vraiment jamais pensé, mais notre lobe d’oreille vieillit aussi ! Il s’affaisse et devient même un marqueur de l’âge (Grazia). Rien ne nous sera épargné !

Mais, Youpi, dans Elle, j’apprends que des chercheurs américains (of course) ont mis au point un film invisible à effet seconde peau qui atténue provisoirement les rides. Mais, qui est éphémère. Bon, probablement une prouesse technique, mais un peu comme un soutif push-up, mauvais effet cendrillon/citrouille au réveil.

Gros craquage :

Je ne vieillis vraiment pas. Comme quand j’avais 20 ans, j’ai total craqué sur un sac porté par une fille rencontrée sur la côte basque. Hyper classe, elle portait à son bras ce magnifique panier en cuir tressé tout mou. Timidement, je lui demande la marque, je comprends Aragon. Je n’ose pas lui faire répéter tellement la marque lui semblait évidente. Bref, je passe des heures à essayer de retrouver la pièce sur Internet. Pas facile, vu qu’il s’agit en fait de la marque Dragon!

 

Dragon - blog femmes 50 ans - quinqua - bien vieillir

 

Alors, je ne vous ferais pas la blague que je ne vais pas pouvoir le porter parce qu’il m’a coûté deux bras (360€). Ah si, je l’ai faite!

Les Inviocks :

Concert de Sir John McCartney à Bercy Accor Hotel Areva. Une première pour moi, jamais vu sur scène!

 

blog femmes 50 ans - quinqua - bien vieillir - Paul McCartney

 

Dément ! 3 heures de show remplies de souvenirs. Et, Paul, la classe empreinte d’humour british.

 

Paul McCartney - blog femmes 50 ans - quinqua - bien vieillir

 

In Mature  (#MatureStreetStyle) :

 

Mature - blog femmes 50 ans - quinqua - bien vieillir

 

Valérie Rodrigue, auteur de Rien ne résiste à Romica (Plein Jour).

Et voici, suite à un tirage au sort sans présence d’un huissier, les gagnantes de la robe de ma collaboration avec Balsamik présenté dans ce post.

 

FullSizeRender copie

 

Alors, Christine, Lilly, Solange, Frédérique et Aurélie, merci de votre participation, je vous envoie un mail pour connaître votre taille et votre adresse. La robe Jeune Vieillis Pas est à vous !

 

Balsamik - blog femmes 50 ans - quinqua

 

Allez, je vous laisse chanter sous la pluie !

 

 

 

 

 

 

3
Share

Une femme rock et positive !

Catherine est la responsable du style chez Balsamik.  Nous nous sommes rencontrées lors de ma collaboration avec la marque que je vous ai présenté ici.  Elle a gentiment accepté de participer au portrait Agitude.

– Votre look?

Minimal rock.

J’aime suivre la tendance sans être fashion addict.

J’ai dans ma garde-robe, ce que j’appelle des « basiques plus » intemporels. Une jolie veste, une belle chemise blanche, un petit blouson en cuir… Et, j’ai surtout ma pièce phare: le jean. J’ai toujours adoré les jeans. Plutôt les bruts en ce moment.

J’aime beaucoup le noir. Mais, aujourd’hui, j’essaye de moins en porter. Je privilégie alors les tons neutres (le gris, le marine, le blanc l’été). Et, je ne mets pas beaucoup d’imprimés.

Je fais très attention aux accessoires. Aux chaussures (j’aime le plat comme les talons) et aux sacs. Ce sont eux qui me permettent en fait , à chaque saison, de rafraîchir mes basiques, de twister mes tenues. Ou d’être plus sophistiquée. Par exemple, pour le soir, une jean, une chemise blanche deviennent plus « glam » si je rajoute des talons et déboutonne un bouton du chemisier.

Et, pour moi, ma féminité passe aussi beaucoup par mes cheveux. Je les ai toujours eu longs ou mi-longs.

– Votre routine pro-âge.

Je dispose indéniablement d’un très bon capital génétique. J’ai toujours fait beaucoup plus jeune que mon âge. Un vrai problème à 18 ans On ne prenait jamais au sérieux, les mecs ne s’intéressaient pas à moi, je pouvais à peine rentrer en boîte de nuit.

Depuis que je suis très jeune, j’ai toujours été très attentive à bien me démaquiller tous les soirs. Et, j’ai toujours fait très attention au soleil. Je bronze à l’ombre avec un indice fort.

J’ai naturellement une bonne hygiène de vie. Je bois peu, n’ai jamais fumé. Et, j’adore mon lit : je dors beaucoup. Depuis quelques temps, je fais attention à mon poids, pour ne pas trop en perdre. Je peux rapidement faire « maigrichonne ». Ce qui n’est pas très joli passé un certain âge! 

Je ne fais pas beaucoup de sport, mais je suis très active. J’aime être dans la nature, je fais de la marche rapide le week-end. Dans la région lilloise, on a de très beaux endroits.

Mais, re-tomber amoureuse est aussi un « vrai rajeunissement ». Cela me rebooste, me redonne des papillons dans le ventre. J’ai 16 ans à nouveau ! 

Bien vieillir est aussi un état d’esprit. J’ai toujours été d’une nature positive. Je vois toujours la petite éclaircie dans un ciel nuageux. 

– Ce qui vous gêne le plus dans votre âge?

C’est, quand j’y réfléchis, me dire qu’il faut vraiment que j’en profite un max. Aujourd’hui, je suis encore en super forme. Je suis en pleine possession de ma féminité, de mon mental… Pourvu que cela dure !

 

Et, à propos de Balsamik, il y a toujours (jusqu’à la fin du moins), 5 robes de notre collab à gagner en commentant sur ce post. 

 

Balsamik - mode - blog femmes 50 ans - quinqua

4
Share

Une blogueuse et sa robe !

 

Il était une fois… – Oui, pour moi, c’est un peu un conte de fées – quelques journalistes et blogueuses reçues chez Balsamik, la « marque en ligne avec les femmes ». Dont le cœur de cible est la femme de 40/45 ans : presque moi !

Une journée « presse » pour découvrir  « les dessous » de la création de leurs vêtements. J’avais particulièrement adoré ces mannequins de la partie « modélisme »,  Balsamik faisant une mode basée sur la morphologie. Ces mannequins à forme… de vraies femmes !

 

Balsamik- blog femmes 50 ans - quinqua -

 

D’ailleurs, nous étions toutes différentes : des jeunes, des moins jeunes, des minces, des rondes, des grandes, des petites…

Au moment de nous dire au revoir, Valérie Van Tichelen, directrice offre mode, nous fait, spontanément, une proposition un peu folle.

« Et, si chacune d’entre-vous nous créait le modèle de vos rêves. Celui que vous aimeriez vraiment trouver. »

Waou. Yes. Coooool. Génial….

Après coup, Valérie me donne d’ailleurs sa vision de cette collab :

 » Elle est en fait liée aux fondamentaux de la marque : avec les femmes, pour les femmes.  Nous aimons leur parler directement, les aider, leur donner des conseils, pas des leçons. L’échange, la co-création, le partage… voilà ce qui anime la marque. En tant que blogueuses, vous êtes dans le même état d’esprit. Vous parlez vrai, vous êtes proche de votre lectorat. Et, vos personnalités, en tant que femmes, nous ont séduites. »

Quelques semaines plus tard : mon premier rendez-vous de création avec l’équipe, Catherine Darchis, responsable style, en tête.

 

Balsamik - mode - mode femmes 50 ans - blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

J’ai immédiatement désiré une robe. J’adore les robes ! Mais, j’ai beaucoup de mal à trouver la coupe qui me convienne. Je ne suis pas bien grande, plutôt fine « du bas », plus « voluptueuse » du haut. Bref, si j’enfile un 40/42, ma poitrine est folle de joie, mais mes fesses font la gueule. Sans parler d’une petite fixette sur mes poignets d’amour que je cherche à camoufler. Donc, enfin, j’allais pouvoir avoir LA robe qui resterait large et fluide en haut, pour se resserrer à la taille et finir en forme « tube » pour mettre mes jambes en valeur.

Pour choisir la couleur, j’avais apporté un tee-shirt en exemple. À chaque fois que je le mets, on me fait des compliments sur ma mine.

L’équipe Balsamik me reçoit 5/5.

 

 

Balsamik -,blog femmes 50 ans - mode - quinqua

 

 

 

Vient ensuite le RV pour découvrir le premier prototype de MA robe. Je demande quelques corrections. Je la trouve un peu courte, par exemple.

L’enthousiasme de Catherine Darchis est vraiment agréable à voir. Elle joue vraiment le jeu avec nous.

«  Nous avions aimé, lors de ce voyage de presse, vous faire partager notre process de création, du bureau de style à l’atelier de modélisation. Nous avons eu le sentiment de partager avec vous nos petits secrets. Et, nous vous avons trouvées si excitées, si participatives, que nous avons eu envie d’aller plus loin et de vos impliquer toutes personnellement. Vous, des femmes du monde de la mode, qui aimez la mode. Et, qui êtes de vraies femmes ! 

Vous êtes toutes arrivées avec des idées bien précises. Ce qui nous a quand même facilité la tâche. Après, il a fallu travailler dans des délais très courts. Mais, il faut dire que toutes les équipes de Balsamik, même celles que vous n’avez pas rencontrées se sont senties très impliquées par ce projet et se sont données à fond. Ce projet a généré un réel enthousiasme. 

 

 Mi Mars : le grand jour : le shooting pour jouer la star.

 

Balsamik - mode - blog femmes 50 ans - quinqua

 

Poser, c’est vraiment un métier ! Pas hyper à l’aise, malgré la sympathie du photographe Patrick Edzia.

 

Balsamik - mode - blog femmes 50 ans - quinqua

 

Mais, le plus difficile pour moi finalement :  le choix de photos. Une petite épreuve (j’ai la photogénie d’une huître).

Je laisse la conclusion à Catherine Darchis que je remercie chaleureusement, ainsi que Valérie Van Tichelen, de m’avoir permis de vivre cette aventure (sans oublier Julie Dubois de l’équipe Thomas Marko & associés) :

 » Cela a été passionnant de travailler avec autant de personnalités différentes. Et, voir votre plaisir, vos sourires devant vos créations lors de la séance photo a été vraiment une vraie récompense pour nous ! »

Grâce à un montage, nous voilà toutes réunies. On est belle, non?

 

Balsamok -blog femmes 50 ans - qinqua - mode

 

 

Avec…

Alexandra du blog Lady heavenly et sa robe trapèze,

Sarah, rédactrice en chef de Melty Fashion et son blazer imprimé,

Nathalie du blog The crazy soprane et sa robe style empire,

Charlotte, journaliste mode Maxi et sa robe trapèze dentelle,

Ludivine, rédactrice mode et sa robe imprimé,

Marie-Anne, rédactrice mode chez Voici et son pantalon cigarette,

Gaëlle du blog The Curvy and curly closet et sa robe chemise rayée,

Christel du blog Obsession luxe et sa blouse lavalière.

Et, voilà, notre collection de co-création est en ligne ici.

Et, il y a 5 (MA) robes à gagner :

 

Balsamik - blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

(Elle est en fait un peu plus verte)

Aller sur le site Balsamik et donnez-moi votre modèle, de la marque Balsamik ( hors Celaia, Laura Clement… ), de robes préféré en commentaires. Petit tirage au sort ensuite.

 

6
Share

Ma deuxième quin(qua)zaine d’octobre.

 

Jeune Vieillis Pas - blog femmes 50 ans - blog quinqua

Mix de chemises Athé Vanessa Bruno et Maison Scotch.

Plus une veste Balsamik, pantalon Zara, sac YSl et chaussures André.

 

Ciné :

Un Woody Allen grand cru !

 

L'homme irrationnel - blog quinqua - blog femmes 50 ans

 

 

Dans L’homme irrationnel, on est dans la part plus sombre du cinéaste. L’inquiétant Joaquim Phoenix, prof de philo plus que torturé fascine sa jeune étudiante Emma Stone ( la nouvelle muse de Woody d’une fraîcheur époustouflante)….

 

InMatures !

Enfin, les plus de 50 ans s’affichent.

 

 

matures - blog quinqua - blog femmes 50 ans

 

Pubs American Vintage, Zalando, Monoprix.

Streetstyle.

 

blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

Ce n’est pas encore gagné pour une « nouvelle carrière » de photographe de rue. J’ai tourné près de 15 minutes dans le magasin autour de cette femme avant d’oser lui demander de la « shooter ».

 

Pensée(s) :

« La vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent. »

Albert Camus

 

« Cadeautée » !

 

Perlanesse - blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

Perlanesse (Laboratoires Bimont) m’a offert sa gamme de cosmétiques bio à base d’extrait de nacre et de lait d’ânesse. Nacre, lait d’ânesse comme Cléopâtre… La beauté, c’est aussi du rêve!  À ce niveau-là, je suis comblée. L’ extrait de poudre de nacre contribue à reminéraliser, restructurer et stimuler le renouvellement cellulaire. Le lait dânesse est bourré de nutriments ( vitamines A, B1, C…), d’acides gras polyinsaturés, de protéines et d’acides aminés.  Encore un peu tôt pour vous en parler en termes de résultats (leur action anti-âge est ciblée grâce à des actifs objectivés= efficacité prouvée). Mais, une texture, une odeur vraiment top. J’aime particulièrement Yume (le rêve en japonais), le sérum nuit hyper agréable à appliquer.

 

5 jours à New York! 

New York, New York ! A city so nice they named it twice! 

Balades et ambiances

New York - blog quinqua - blog femmes 50 ans

 

 

New York - blog quinqua - blog femmes 50 ans

 

Street Art ! 

 

New York - blog quinqua - blog femmes 50 ans

 

 

Un méli-mélo du Moma.

Un des plus célèbres musée d’art moderne du monde ! Mais finalement tellement mythique qu’un peu déçue. Je m’attendais à voir plus d’œuvres « délires auxquelles on ne comprend rien », plus de Basquiat, plus de Hopper, de Lichtenstein

New York - Moma - JNVP - blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

By night :

 

New York - blog quinqua - blog femmes 50 ans

 

Achats :

blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

Pyjama Victoria’s secret : 69,50$

Must Have 

blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

Des espèces de pansements qui permettent de respirer la nuit en cas de gros rhume. Et, la gamme pour les lèvres de la mythique marque Carmex.

 

Allez, je vous laisse avec Gary Clark Jr. Il est beau. Il est texan. Obama l’adore, parait-il !!!!

 

 

3
Share

Photo de l’expo Photoquai. Qui cette année présente les œuvres de 40 photographes non européens sur le thème de la famille. « We are family » jusqu’au 22/11 au niveau du Musée du quai Branly. 

 

Ma première quin(qua)zaine d’octobre.

 

Un ciné :

Maryland - blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

Maryland d’Alice Winecour avec Diane Kruger et Matthias Schoenaerts. Un ex militaire souffrant de stress post-traumatique est chargé de protéger la femme d’un riche homme d’affaires.

Un film tendu, pas mal sans plus. Mais, pas un plan sans Matthias et ça, c’est bien ! 

 

Matthias Schoenaerts - blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

 

 

Tenue :

 

blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

Pantalon Zara. Blouse Alfred and Sisters. Boots Boa Sorte. Veste (Maroc).

 

Retrouvailles :

Grâce à Arte ( le 4 oct), j’ai pu redécouvrir La Fièvre dans le sang suivi d’un documentaire sur Warren Beatty : Une obsession hollywoodienne. Putain, qu’il était beau!

 

Warren Beatty - blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

 

 Savoureuse : La nouvelle série de France 2: 10%

 

10%- France 2 - blog femmes 50 ans - blog femmes 50 ans.

 

 

Cette série en 6 épisodes de Cedric Klapisch nous plonge dans l’univers d’une agence artistique (4 agents de comédiens)

Des acteurs géniaux avec en tête Camille Cottin (la Connasse), Et des « stars » dans leur propre rôle en guest à chaque épisode (Cécile de France, Françoise Fabian, Nathalie Baye et sa fille, Julie Gayet…).

C’est Dominique Besnehard, l’agent star des stars, qui est à l’origine de ce projet. Il sait donc de quoi il parle!

Le mercredi, 20h50 sur France 2.

Achat :

Bon, ce n’est pas de ma faute ! Isabelle Thomas, lors de notre journée « dressing », s’est un peu « désolée » de mon offre chaussures!!!!

chaussures - blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

Boots Lemon Jelly/La Redoute ( 89€)

Sandales collection Georgia May Jagger pour Minelli (159€)

 

Pensée(s):

« Your time is limited, so don’t waste it living someone else’s life »

Steve Jobs 

 

Bizarrerie : 

Jamais la dernière pour tester une nouvelle crème, je me suis achetée Le soin noir de Givenchy. Une folie!

 

Givenchy - Blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

 

Il s’agit d’un « rituel » de nettoyage. Au delà de la couleur noire (à base d’algues), la texture est assez étrange mais assez agréable. On doit se faire un massage du visage inspiré du rituel japonais Kobido (les mouvements sont expliqués dans un bien trop petit « mode d’emploi »). Je ne le fais pas toujours. Et, après on nettoie la peau en profondeur avec l’éponge végétale. Mais vraiment beaucoup trop cher (100 €). D’ailleurs, pour « rentabiliser » cet achat, j’ai laissé tomber l’éponge et j’utilise ma brosse Clarisonic. 

 

Expo :

 

Warhol - blog femmes 50 ans - Blog quinqua

 

 

Warhol au Musée d’Art Moderne de Paris.

Warhol - blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

Le clou de l’expo: Shadows, une seule peinture en 102 parties (pour la première fois en Europe)

Warhol - blog femmes 50 ans - Blog quinqua

 

 

Un peu déçue. Expo finalement assez peu fournie et pas grand intérêt au niveau de la scénographie.

Laissons d’ailleurs à Warhol le dernier mot :

Warhol - blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

 

Mes 3 kifs de la quinzaine: 

 

1- Une journaliste assez connue et dont j’aime beaucoup le travail m’a demandée en amie Facebook. Je sais, c’est con, mais cela m’a fait plaisir.

 

2- Une journée passée chez Balsamik, la « marque en ligne avec les femmes » dont le cœur de cible est la femme de 40/45 ans et plus. Nous étions 8 journalistes et blogueuses invitées à découvrir « les dessous » de la création de leurs vêtements. Croquis, échantillons de tissus, modèles, patrons, lookbooks, portants remplis de fringues… J’avais le sentiment d’être une enfant dans un magasin de bonbons…

 

Balsamik - blog quinqua - blog femmes 50 ans.

Balsamik - blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

Ce qui avait une saveur particulière pour moi, fille de tailleur, élevé dans les tissus et parmi les machines à coudre. D’ailleurs, j’ai particulièrement aimé toute la partie modélisme.

 

Balsamik - blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

Ces mannequins à forme… de vraies femmes. Puisque Balsamik fait une mode basée sur la morphologie. Les veste, les chemises proposent différentes options de largeurs de bonnets, il existe plusieurs statures pour les pantalons, certains subliment les fesses généreuses…

Je vous invite d’ailleurs à découvrir la dernière collection capsule de mon amie Isabelle Thomas (Mode personnel(e)) pour Balsamik. J’ai eu la chance, à cette occasion, de la voir en avant-première. Bravo Isabelle!

De plus, nous avons pu découvrir le Musée d’Art et d’Industrie de Roubaix :  La piscine. Magique !

 

La piscine - Roubaix - blog femmes 50 ans - blog quinqua

 

3- Commencer un livre et comprendre, dès les 10 premières pages, que l’on va l’aimer.

 

Delphine de Vigan - blog quinqua - blog femmes 50 ans

 

Allez, bonne lecture…

0
Share

Jeune Vieillis Pas

 

 » Miroir, oh mon miroir, suis -je la plus belle?  »

Petite, au travers de Blanche-Neige, on nous racontait en fait l’histoire d’ une femme vieillissante terrifiée à l’idée de se faire piquer sa suprématie par une petite jeune. Pour être très schématique: vieillir = perdre sa beauté et devenir très méchante!

Puis, nous avons grandi, mûri à une époque où même les « pas si vieux » avaient l’air vieillot!

« Mamie » Mouskouri squattait la variété française alors qu’elle n’avait que 35/40 ans, Sue Ellen se cuitait dans Dallas déjà tapée à 38 ans. Dalida était une jeune « cougar » de 40 ans quand elle chantait « il venait d’avoir 18 ans, il était beau comme un enfant, fort comme un homme… » Et Tata Yoyo faisait grand-mère à 52. Les mannequins des magazines féminins piqués à nos mères avaient le style de pouvoir être les grands-mères de nos filles.

Ors aujourd’hui, qu’est-ce qu’on apprend?

La femme de 50 ans serait un nouveau modèle!!!

Ce post, c’est Noël avant l’heure, non?

Que nous envient les plus jeunes?

Les 20ans, de ne plus enchaîner les stages?  Les trentenaires, de ne plus enchaîner les couches? Les quadras… on les rassure, elles peuvent être encore pas trop mal dans 10 ans?

Probablement. Mais pas que:

Etude L'observatoire Balsamik des quinquas avec Ipsos.
Etude L’Observatoire Balsamik des quinquas avec Ipsos.

 

 

Étude L'obervatoire Balsamik des quinquas avec Ipsos.
Étude L’Obervatoire Balsamik des quinquas avec Ipsos.

La femme de 50 ans deviendrait une référence pour une majorité de françaises en termes d’épanouissement personnel, familial et professionnel. Mais aussi en termes de mode.

Cette étude menée par Balsamik avec Ipsos fût présentée lors d’une conférence de presse. Lors de laquelle ils ont dévoilé leur futur projet : « Anti-clichés » par Oliviero Toscani. Suite à un grand casting dans toute la France, plusieurs femmes de plus de 45 ans vont être sublimées par le célèbre photographe. Une exposition itinérante sera mise en place dès janvier 2015 .

Oliviero Toscani : Jeune Vieillis Pas

 

Toscani a présenté lui-même cette opération, crédibilisé par la présence de son épouse, très jolie sexagénaire.

« Ce projet m’a tout de suite intéressé car il me donne l’occasion de mettre en pratique une intuition que j’ai depuis des années: la femme d’un certain âge, loin de la beauté uniformisée des jeunes mannequins, est très intéressante. Son unicité amène une valeur ajoutée à la beauté moderne. Par son allure, sa personnalité, sa passion, la femme de 45 ans et plus incarne la nouvelle beauté des femmes. »

Love you Mister Toscani!

 

Premières photos tests de Toscani.
Premières photos tests de Toscani.

 

OK, ne soyons pas complètement dupes. Ces marques nous brossent dans le sens des années. Nous sommes avant tout une une cible à plus fort potentiel d’achat et de plus en plus nombreuses. On parle même aujourd’hui de « Silver » économie.

Mais, il peut aussi s’agir d’un véritable phénomène de société. Où se dégage une autre idée de la beauté. Celle qui se construit avec le temps.  Bon, ça peut aussi ressembler parfois au concept de la beauté intérieure censé apaiser les moins jolies. Aujourd’hui, la maturité, devenir soi , rassurent les plus ridées.

La femme « millésimée »entre ausssi dans le nouveau courant des « physiques atypiques » nous explique le magazine Elle.

Elle 22/11/14
Elle 22/11/14

On s’éloignerait de plus en plus de la représentation d’une beauté qui ne passerait que par une fille jeune, ultra-mince et souvent blonde.

Comme le confirme le spécial cadeaux de Grazia.

Grazia 28/11/14
Grazia 28/11/14

Notre société serait de plus en plus en quête de diversité qu’elle soit culturelle ou générationnelle.

Alors mention spéciale à la nouvelle campagne Damart. Qui, OK, s’adresse à sa clientèle, mais en jouant vraiment le jeu  à partir de très beaux portraits de post quinquas photographiées par Pauline Darley.

Damart / Jeune Vieillis Pas

 

Alors puisque nous sommes de moins en moins une minorité invisible, que l’on nous propose aussi de nouveaux noms d’émissions tv ou de magazines: Belle toutes ridée, Vieilles et jolies, Les inviocks … (non, celui-là, je le garde, c’est une de mes catégories), …

Décomplexons nous! Car, encore aujourd’hui, à quoi reconnaît l’Instagram d’une femme de plus de 45 ans?

Il y a très peu des selfies.

Allez, je vous laisse avec un « vieux beau », une expression qui ne devrait plus être péjorative. Brian Ferry, 69 ans (année érotique?).

1
Share

poing levé 

« Vieillir est un délit » écrivait, il n’y pas pas si longtemps (2006), Benoîte Groult dans La touche étoile.

Mais, les temps changent presque aussi vite que notre vieillissement cutanée.

Elle. 15/11. Dossier Ados pour toujours
Elle. 15/11. Dossier Ados pour toujours

Aujourd’hui, les plus de 45 ans seraient à la fête! Le concept de la ménagère de moins de 50 ans semblerait prendre un sérieux coup de vieux !

Cet hiver, happy quinquas, sexygénaires (mot que mon correcteur d’orthographe ne comprend toujours pas)… nous sommes les stars.

Les sexygénaires: dossier du Nouvel Observateur Nov. 2013
Les sexygénaires: dossier du Nouvel Observateur Nov. 2013

On nous y présente les enfants gâtés des soixante-huitards habitués à donner le ton et qui n’ont pas l’intention de lâcher l’affaire!

Avec, entre autres, mon nouveau maître à penser: Gérard Lanvin, lequel pourrait également déclencher chez moi des pulsions pré-adolescentes (envie de coller des posters de lui torse-nu  sur les murs de ma chambres) déclare: « Aujourd’hui, l’âge ne veut plus rien dire…. D’âge en âge, on ne fait que changer de folie ». Nouvel Obs nov/13. J’adore l’idée!

Le Printemps des quinquas: Gala du 20 nov.
Le printemps des quinquas: Gala du 20 nov.

Pour Gala, avoir 50 balais, c’est l’éclate. Nous serions même  dans une certaine griserie… Ce qui fait déclarer au sociologue Jean-Claude Kaufman: « Elles ne se racontent plus leur vie, elles la vivent pleinement. Elles deviennent artistes de leur existence. » Gala 20/11.

Bon, bien sûr, on nous ressort toujours un peu les mêmes: Fressange Stone… Et quelques « petites nouvelles »: Béart, Foster, Laroque…  Des femmes qui n’ont fait qu‘être artistes de leur propre vie. Dont le métier (et les loisirs) est de s’occuper au mieux d’elles-mêmes. Des artistes, qui ont fait de la lutte contre le temps, un art à part entière!

On serait quand même de moins en moins femmes, de plus en plus filles ! De toute façon, on se vit beaucoup plus jeune que l’on est:

Observatoire Balsamik des quinquas avec Ipsos
Observatoire Balsamik des quinquas avec Ipsos

Mais, ne nous leurrons pas trop, nous sommes surtout une cible marketing. Une population à courtiser. Notre potentiel « gros sous » et  » toujours envie de claquer » commence à en faire miroiter plus d’un. Surtout que nous sommes « une mutation démographique » durable (aujourd’hui, les 50-59 ans sont 4,3 millions!). Si la presse titrent beaucoup sur nous ces derniers temps, c’est qu’une marque en ligne, Balsamik, du groupe Kering se lance sur le marché des  plus de 50 ans à grands renforts de communication presse avec un sondage mené par Ipsos sur  1150 françaises de 25 à 70 ans.

Cette étude montre que 83% des femmes de 45-60 ans se sentent bien dans leur vie, 76 % se disent épanouies. 68% se déclarent même plus heureuses qu’à 20 ans.

Elle met également l’accent sur le fait que les femmes quinquas n’ont pas envie de renoncer aux envies et aux aspirations de leur adolescence (sans nostalgie malgré tout).

« La cinquantaine est un âge où l’hédonisme domine puisqu’elles sont 68 % à déclarer vouloir s’amuser. Elles veulent également être rebelles 67%. » Résume Remi Oudghiri, directeur Tendances & Insight d’Ipsos (source e.marketing).

C’est là que l’histoire commence à partir en cacahouète:  Balsamik et Ipsos nous baptisent les « quinqu’ados ».

NON!

Je ne veux pas être considérée comme bonne pour  la casse. Mais surtout pas comme une ado (j’en ai deux à la maison, c’est bon).  Alors, je préfère mille fois être une quinqu’@ (idée soufflée par mon amie @ fasilol). Une femme moderne complètement connectée sur son époque et avec un réel esprit d’ouverture. C’est aussi cela la maturité!

Alors, oui, nous sommes des rebelles. Mais, notre vrai  combat  est que nous soyons enfin perçues avec plus de subtilité. Entre la  « pathétique » qui se prend pour sa fille, la cougar agressivement  assoiffée de chair fraîche, il y a une vraie place. Et, soyons aussi vigilantes à ce que toutes ces quinquas resplendissantes que l’on nous jette en pâture dans les magazines, ne soient pas une nouvelle injonction à en faire toujours plus pour être au top et continuer à rentrer dans du 38.

Extraits du look book de la marque Balsamik.
Extraits du look book de la marque Balsamik.

Rien de vous choque?

Et, bien si. Une fois de plus la marque n’a pas vraiment joué le jeu. Ses mannequins ont (presque) l’âge d’être nos filles.

Alors, oui, restons rebelles, retroussons nos manches (jusqu’aux coudes, au-dessus, ça pendouille un peu) :  y’a encore du job!

0
Share