Quinqua lifestyle (mi-mai)

Ikigai japonais, douceurs de Marrakech, infrathérapie made in France… Ma première quin(qua)zaine de mai.

 

Quelques jours à Marrakech.

Je suis allée passer quelques jours chez mon amie Nathalie, qui a tout plaqué il y a quelques années pour ouvrir un resto à Marrakech : Le Zwin Zwin Café. avec vue imprenable sur la Koutoubia. Je vous l’avais alors présentée dans ce billet VirAge. 

Et, aujourd’hui, je suis ravie de vous présenter son nouveau bébé : un riad/boutique hôtel, havre de charme dans la médina : le Z . 

Nathalie a privilégié une déco beldi (d’inspiration des traditions rurales marocaines) avec beaucoup d’objets chinés dans les souks de Marrakech) tout en gardant un esprit moderne et surtout avec un service 4 étoiles. Le petit dej plein de douceur(s) servi au bord du bassin est un must do absolu !

Riad Z

 

 

Riad Z

 

 

 

 

Achat/Look

 

 

 

 

Chemise Sacrécœur (100 €). Trop sympa leur étiquette à messages !

 

La meilleure nouvelle de cette quinzaine!

 

Je vais revoir Le professeur, Tokyo, Rio, Nairobi….. Il y aura une saison 3 de la Casa de Papel ! 

 

casa de papel

 

J’espère vraiment que l’inspecteur Rrrrraquel Murillo sera de la partie. Trop aimé son personnage et son actrice qui  l’incarne : Itzia Ituno !

 

 

 

BOUH !

 

 

 

Comme tous les 3/4 mois, j’ai fait un mesolift. (un ensemble de petites injections intra-cutanées d’un mélange de vitamines et d’oligo-éléments afin d’obtenir une hydratation en profondeur et un effet tenseur). Traitement qui se termine toujours par un masque à l’acide hyaluronique. J’adore, j’ai vraiment l’impression de recharger les batteries de ma peau pour un prix raisonnable ( environ 80€).

 

À la recherche de l’ikigai (jamais trouvé).

 

Un peu de développement personnel made in Japan. L’ikigai est un “état” qui permet de trouver du sens à sa vie et d’éprouver le bonheur de faire quelque chose qui a du sens à nos yeux.

 

 

C’est évidemment plein de conseils mais aussi d’exercices pour permettre de réfléchir sur soi-même. Dès que j’ai une piste, je vous fais signe !

 

 

 

Grand écart cinématographique

 

De la légereté…

 

Larguées

J’ai bien ricané (et ça, c’est toujours bon à prendre) devant Larguées d’Heloïse Lang avec Miou-Miou, Camille Cottin et Camille Chamoux.

Françoise va fêter ses 60 ans. Elle vient de se faire larguer par son mari. Ses deux filles très différentes l’un de l’autre se donne la mission de “sauver maman” de la dépression en l’amenant en vacances dans un club à La Réunion.

C’est léger, joyeux… Un petit bonbon à déguster sans prise de tête. Et, j’aime Miou-Miou. Elle a incarné la liberté et la féminité à mes yeux d’adolescente. La voir si spontanée, si “fraîche”, si naturelle est une vraie joie de cinéphile.

 

… à la gravité.

 

 

 

Foxtrot. Le film de Samuel Maoz nous plonge dans la vie d’un couple de quinquas israéliens dont le fils effectue son service militaire sur un poste frontière en plein désert. Du tragico-absurde de haut niveau.

Et, à mes copines qui se lamentent de mon intransigeance en termes de goûts masculins.

– Mais c’est quoi alors ton type d’hommes? 

Ben voilà, c’est lui :

 

Lior Ashkenazi

 

 

Geo Testetou !

 

Je vous en avais parlé dans cette quin(qua)saine du Vital dôme : 

Alexandra Gavsevitch, bioénergicienne, naturopathe co-fondatrice de Vital Tech  m’avait offert de tester cette nouvelle technologie d’infrathérapie.

On se glisse dans un dôme parabolique  (la tête reste à “l’extérieur, ce qui est beaucoup plus agréable), la chaleur pénètre alors dans la peau pour stimuler l’organisme et évacuer les toxines par une forte sudation. Le protocole est de 10 séances, j’en suis à la 8 ème (les ponts ont un peu ralenti ma progression).  Des séances de 40 mn à une température entre 70 et 74°qui permettrait de produire la même qualité de transpiration que lors d’une activité sportive. Favorisant ainsi naturellement tous les processus de régénération et de détoxificatiion. En termes de poids (sur la balance), c’est un peu léger,  j’ai perdu 1 kg (avec un régime). Mais je ressens un vrai affinement au niveau des cuisses et de la taille. Et surtout une nette amélioration de la qualité de ma peau. Et je me sens nettoyée de l’intérieur!

 

Faut compter 40€ la séance. Pour trouver un centre, c’est ici.

 

Génance

Je ne sais plus courir !

Je me suis retrouvée l’autre jour au milieu d’un carrefour avec le feu passant au vert. Il me restait quelques mètres à faire. J’ai voulu courir…

Mon buste s’est penché vers l’avant, mes fesses vers l’arrière. Et mes jambes sont parties sur les côtés, peinant à décoller du sol, incapables de produire une foulée digne de ce nom. #CoupDeVieux #PerteDeDignité

 

 

 

 

 

 

Share

About virginie

17 comments on “Quinqua lifestyle (mi-mai)

  1. Merci pour ces tranches de vie et expériences! ça m’inspire terriblement. Je remarque que je suis encore bien ignorante de pas mal de techniques disponibles, mésolift notamment.

    • Ravie que ces “expériences” vous inspirent. Bonne soirée.

  2. Marrakech…il y a si longtemps que nous ne sommes plus retournées dans ce bel endroit – nous garderons cette adresse, on ne sait jamais !
    De bonnes idées pour la peau, nous attendons les conseils pour trouver le sens dans nos vies…
    Le terrible moment de “génance”, nous le partageons…

    • ma fille a décidé de me faire faire des entraînements…

  3. Quand j’étais une petite fille, mon père m’avait donné pour conseil de ne jamais au grand jamais courir pour traverser un passage piétons, même si les voitures vrombissaient, klaxonnaient, etc… Il me faisait faire un salut de remerciement avec la main, marchait d’un bon pas, et les voitures attendaient. Comme il nous a quittés de sa belle mort à 85 ans, je présume que la recette était bonne.
    Donc je la suis depuis 60 ans, avec dignité et assurance, et un grand sourire parfois. Il est aussi vrai que je déteste courir.

    J’adore MiouMiou, elle nous fait des bons films.
    Belle journée

    • Je n’ai jamais été une grande coureuse de fond. Mais imbattable en course de sprint pour attraper le bus!

  4. Bonjour Virginie, j’aimerais bien essayer le mesoliftt du visage; est-ce possible d’av L’adresse; j’ai essayé l’acupuncture du visage c’est bien aussi! Mais je ne suis pas perseverante, plutôt volatile 🙂

    • Tu peux prendre RV avec le docteur Salashour sur Doctolib. Il est tout à côté de la Porte Maillot. Et son téléphone : 01 40 65 20 01. Bon dimanche.

  5. En fait plus versatile que volatile(c’est sûrement lié au poids cette différence de mots ou mauc :-))

  6. J’ai beaucoup aimé Larguées..et ma foi tu as très bon goût ..ton type d’homme ..mazette

    • Oui, il est trop beau ! 🙂

  7. courir je n’ai jamais aime hihi j’adore Marrakech bisous

    • Marrakech est un petit bijou !

  8. Je ne sais plus courir, tu m’as fait trop rire. Il m’est arrivé la même chose l’autre jour, j’ai vu mon bus arriver dans l’autre sens, j’ai voulu courir pour traverser la rue. Je n’en dirai pas plus sauf que le chauffeur de bus était mort de rire, ca ne devait pas être beau à voir !!! 😀 🙁

    • Les chauffeurs de bus n’ont aucune pitié 🙂

  9. J’ai bien ri… La très grande majorité du temps, j’évite de courir pour attraper bus ou métro, mais ça m’arrive et je me sens complètement handicapée et raide. Pourtant je marche pas mal. Il faut dire que, entre une opération du pied cet hiver et deux côtes cassées (plus un genou très contusionné ) ce printemps, je me méfie des chutes, des claquages et de tout ce qui pourrait encore perturber mon quotidien. Courir pour gagner quelques minutes, est-ce bien raisonnable?
    “Larguées” est un film sympathique et bien joué. Dans le même registre de cinéma français, il y a “Place publique”.
    Trouver l’Ikigai et/ou l’homme idéal, n’est-ce pas la même quête? Je me demande s’il ne faut pas renoncer à l’un et l’autre (je n’ai aucun des deux, je m’empresse de le préciser!)
    Bonne semaine!

    • Non, non, il ne faut renoncer à rien. Là serait le vrai coup de vieux 🙂

Laisser un commentaire