Pensée(s).

le chat Pensée(s)
Le Chat

Philippe Geluck!

Cette pensée(s) m’amène à parcourir ma “chatte” de vie!

Les premières leçons de morale

Charles Perraut
Charles Perraut

Jamais très bien comprise celle-ci:

Quelque grand que soit l’avantage 

De jouir d’un riche héritage. 

Venant à nous de père en fils, 

Aux jeunes gens pour l’ordinaire, 

L’industrie et le savoir-faire 

Valent mieux que des biens acquis.

Je continue de rêver qu’un vieil oncle lointain et inconnu finira un jour par me léguer une immense fortune.

Puis, j’ai beaucoup joué à chat à la récrée et encore plus souvent donné ma langue au chat.

Mes baby-sitters

montage chat
Hercule
Tom et Gros Minet

Mes premières frustrations:

les Aristocahts

– “Maman, tu m’achètes un petit chat?”

– “NON”!

Puis, ado plutôt tendance Lagaffe.

Gaston et le "chat dingue" de Franquin
Gaston et le “chat dingue” de Franquin

Avec l’étude des textes “classiques”:

La femme du boulanger, Pagnol
La femme du boulanger, Pagnol

Ah ! Te voilà, toi ? Regarde, la voilà la pomponnette… Garce, salope, ordure, c’est maintenant, que tu reviens ? Et le pauvre pompon, dis, qui s’est fait un mauvais sang d’encre ! Il tournait, il virait, il cherchait dans tous les coins… Plus malheureux qu’une pierre, il était… Et elle, pendant ce temps-là avec ses chats de gouttières… Des inconnus, des bons à rien… Des passants du clair de lune. Qu’est-ce qu’ils avaient, dis, de plus que lui ?

Puis le film du dimanche soir avec mes parents

1971
1971

Le quotidien d’un couple qui se déchire autour d’un chat après 25 ans de mariage. L’angoisse à jamais du mal vieillir à 2 !

Dialogues entre Signoret et Gabin :

« – Tu vas me dire pourquoi ça t’a pris un jour de ne plus me regarder que comme un objet, de me préférer un chat trouvé dans la rue. Qu’est-ce qui s’est passé ?

– Il ne s’est rien passé ! J’ai changé et c’est tout, voilà !

– Pourquoi tu as changé ? Tu as changé de quoi ?

– J’ai changé comme le monde entier a changé !

– Qu’est-ce que j’ai fait de mal ?

– Rien, tu as été parfaite, et moi j’ai été dégueulasse, dégueulasse comme tous les hommes. Je n’ai rien à te reprocher mais je ne peux plus te voir devant moi ! Je t’avais dit que je t’aimerais toujours. Et bien, je me suis gouré, j’ai vieilli, je ne t’aime plus !

-Moi, si.”

Aujourd’hui: plus de chance de jouer, un jour,  dans la vieille dame et son chat (bon, pour l’instant, j’ai un chien)

vieille chat

que de me faire re-appeler “mon petit chaton”

Alors, on va s’écouter la version de Sharleen Spiteri de “What’s new pussycat”.

La chanson originale du film de Woddy Allen (vu au ciné-club). Le titre serait inspiré  de la phrase d’approche de drague du sérial brancheur  Warren Beatty. A traduire par “Quoi de neuf, minou?”. Le double sens du mot (pussy/minou) étant le même en anglais et en français.

Sharleen Spiteri

  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Share

About virginie

You May Also Like

5 comments on “Pensée(s).

  1. Très bon article!! J’ai beaucoup aimé! Plein de bons souvenirs… Merci!

    • Merci beaucoup. Bonne soirée. Virginie

  2. Le film avec Gabin et Signoret – mais quelle déprime, mais quelle horreur !
    C’est en le regardant que l’on comprend mieux le sens de la phrase : Il vaut mieux être seul que mal accompagné ! Heureusement vous citez des exemples plus gais…

  3. J’étais restée sur Tom Jones pour l’équivoque What’s new Pussycat? C’est sympathique tous ces chats!

  4. Superbes souvenirs ! merci

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.