Passage à la penderie d’hiver

À la recherche du style !

 

Comme chaque année, alors que va sonner le changement d’heure, c’est aussi le switch de penderie. On quitte définitivement les beaux jours pour rentrer sapé dans l’hiver.

Une espèce de transhumance qui passe par des piles de vêtements en vrac sur mon lit. Et, je finis toujours avec l’énorme flemme de finir de ranger.

Car, à chaque fois, ça me prend des plombes. Je ré-essaie la plupart des trucs. Pour voir si j’aime toujours et accessoirement si je rentre encore dedans.

Chaque année, j’essaie de m’alléger…

Chaque année, je me pose la même question :  pourquoi, j’aime tant les fringues?

Sincèrement, je ne pense pas être une véritable fashion addict. J’en ai rien à foutre de suivre les tendances, même si je suis subis leurs influences (y’a 2 ans, je vomissais le bordeaux, aujourd’hui, j’en porte). Porter des marques de luxe me laisse plutôt indifférente. Je n’aime pas me sentir griffée.

J’aime les vêtements et surtout l’idée d’en avoir plein. Je suis plutôt une acheteuse compulsive. Une angoissée de La pièce qui manque. Je me me rends compte que je suis en fait à la recherche du dressing idéal. Ces « basiques intemporels » que l’on devrait toutes avoir. Moi qui n’est pas le don de donner une allure folle à deux bouts de chiffon.Impossible à atteindre, bien sûr.

Certaines nouvelles gourous du rangement nous suggèrent de nous débarrasser des vêtements qui ne nous mettent pas en joie??? Bon, perso, certaines tenues m’ont donné plus confiance que d’autres, de là à me mettre en joie. D’autres, de virer ce que l’on n’a pas porté depuis plus d’un an. C’est plus de 50 % de ma garde-robe qui partirait alors aux Apprentis d’auteuil (globalement, je porte toujours la même chose).

Moi, les plus questions que je me pose aujourd’hui, le plus souvent, devant ce tas de vêtements  : est-ce que c’est vraiment/toujours mon style? Est-ce que si je mets cela, je prends 10 ans? Est-ce que si je porte ceci,, je fais trop la nana qui veut faire jeune? La frontière être les deux est tellement ténue.

Plus les années passent, plus j’ai le sentiment de rentrer dans un no man’s land stylistique.

J’ai eu un passage où je voulais aller vers plus d’excentricité.

Je trouvais dément le style de ces américaines d’Advanced style. Quitte à devenir une vieille dame autant le faire avec panache, tendance punk : fuck you le monde ! Puisque de toute façon « no future, for sure! »

 

 

Advanced style - blog femmes 50ans - quinqua

 

 

Après ma rencontre avec Sylvie Sans pour ce post : 

 

Sylvie Sans - blog femmes 50 ans - quinqua - mature - bien-viellir

 

 

 

 

 

 

Je me suis achetée du vert fluo, des pois et des fleurs.

 

 

 

Je voulais être « flamboyante ».

Mais, non, ce n’est pas moi.

Peut-être cherchais-je juste à rester « remarquable »? À un âge où l’on peut avoir le sentiment de devenir invisible.

Mais en vrai, je n’aime pas vraiment me faire remarquer. Je suis prise entre deux envies contradictoires : la fantaisie et l’épure.

J’ai retrouvé un « bilan » que j’avais fait pour les besoins d’un article pour Biba. C’était les débuts d’un nouvelle race en voie d’apparition : les « relookeuses ». J’en avais rencontré une. Des heures de discussion, de découpages de photos, de constitution des mood-boards plus tard, elle avait établi ce « diagnostic. C’était, il y a 20 ans…

Vous êtes dérangé par tout ce qui est « trop ». Vous aimez les bonnes proportions, les formes simples, l’authentique, les pointes d’originalité et tous les bons mélanges. Vous avez un grand besoin d’être « en lien » avec l’extérieur et les autres. Vos tenues seront toujours simples et faciles à porter (ouverture aux autres). Elles seront constitués de vos pièces de base (jean bien coupé, vestes, chemises de bonne qualité…) et d’une pointe de fantaisie et d’originalité qui exprimera votre sens de l’humour ». Votre sensualité est un point fort de votre personnalité. Essayez à chaque fois que vous vous habillez de vous interroger : Par quel détail vais-je l’exprimer, un détail d’encolure, d’emmanchure, soit par une matière (dentelle, broderie, mousseline… )?

Finalement, c’est ce texte qui n’a pas pris une ride…

Ce que me confirme un petit tour sur Pinterest, et ma sélection de photos ( #mature # style) de femmes qui me séduisent.

 

Style mature- blog femmes 50 ans- quinqua

 

 

Style femmes matures- blog femmes 50 ans - quinqua

 

Alors, je vais me concentrer sur ce que sont mes basiques et arrêter d’alller chercher midi à 14 heures (l’expression vieille du post):

Le jean

La jupe tube

Le pull un peu large

Des étoles, des foulards… (ma névrose !)

Parfois des 🌺🌺🌺

Un peu de couleur vive, du rouge, du vert franc pour rehausser tout cela

Et, la petite touche qui va exprimer ma fantaisie et ma sensualité (😜😉)

 

 

Mode - blog femmes 50 ans - quinqua - femmes matures

 

Et, vous, vous en êtes où niveau style?

Share

About virginie

36 comments on “Passage à la penderie d’hiver

  1. Je n’ai pas encore de style bien défini, je suis comme toi parfois j’ai envie de fantaisie, parfois de neutre. Mais maintenant surtout envie de confort.
    Même si j’aime les gros bijoux, un collier à la fois, j’avoue que sur les femmes d’Advanced style, je trouve que c’est trop, pourquoi ces kilos de bijoux ? Ca me fait penser à Baraccuda dans Agence tous risques sauf que lui c’etait en doré.

    • Surtout que cela doit quand même peser une tonnes… Pas bon pour les cervicales ! 🙂

  2. Hello VIrginie .. Eh bien je vois qu’on a le mêmes techniques de switch de penderie. 🙂 il fut un temps où je copiais des photos .. Genre les brèves du site de tendances de mode..
    Et puis les we de glandouille, je m’amuse aux assortiments de prime abord improbables .. Et quelquefois le résultat me surprend agréablement, il faut prendre le temps de trier, choisir, assembler. J’aime bien le contenu de ta garde-robe, tu dois pouvoir t’amuser !!!!

    • J’ai effectivement une penderie bien fournie qui me permettrait de vraiment m’amuser. Mais, il est vrai que le plus souvent, je vais « au plus simple ». Comme en plus je travaille de chez moi.

  3. Je suis un

    • Je suis un peu comme ça . Est ce que ça ne fait pas trop jeune (la femme qui veut se rajeunir à tout prix, ce n’est pas moi !) Est ce que ça ne fait pas mémère (pas moi non plus !) Alors je demande à ma fille coach conseils qui a toujours bon goût. Mais il faut que je me débrouille toute seule ! Alors je prends des idées de Nicole (belles et bien dans votre peau ) car elle aime ce qui est mode et original, tout moi. Comme je suis plus jeune qu’elle, je me dis que si elle ose, je peux le porter. J’ai ainsi acheté des vêtements en similicuir, une eveste en daim à franges, de la dentelle, des décolletés bref, j’ose enfin !

  4. Coucou Virginie ! Moi j’ai passé ma jeunesse à changer de look tous les jours j’aimais bien surprendre, capable du pire comme du meilleur à Ca me plaisait beaucoup, bon le constat aujourdhui c’est que Ca n’a pas changé je suis toujours pareille. Addicte aux friperies, trouver des perles Ca c’est mon truc. Du coup les placards ouh lala gros dilemme j’ai acheté les housses je ne sais plus comment ça s’appelle un coup d’aspiration et hop ni vu ni connu Mon style de femmes les femmes des années 60/70 hyper sveltes comme yazemeenah Rossi que j’adore mais moi j’ai juste pris 5kg par décennie P…. de tyroide.

    • Ha, là, je sens que tu fais partie de celles qui peuvent assembler « deux bouts de chiffon » et leur donner un style fou.

  5. Je cherche de plus en plus le confort. Ce qui fait rire mes filles qui disent que ce sont bien des réflexions de ‘vieux’. Par contre, je privilégie les matières. Moins de vêtements, mais de meilleure qualité.
    Bon tri alors, mais quel courage d’essayer tout ça, Moi, je le fais au fur et à mesure. Dans le dressing, j’ai chaud, c’est inconfortable, j’y passe le moins de temps possible.

    • La tentation du confort, je la connais aussi. J’essaie quand même d’éviter le survet à la maison (quoique)

  6. Quelle delicieuse sensation de voir que nous avons les mêmes soucis ! Trouvez la bonne mesure entre le pathétique : elle s’habille comme une gamine et le non moins terrible : ma grand-mère fait plus jeune !!
    Ma fille est ma meilleure coach ! Et surtout j’ai confiance en elle . Merci pour ce bel article . Bisous

    • Ma fille a 17 ans et effectivement peut avoir certains jugements tranchants. J’avais cet été une robe (que je trouvais au max du stylée), elle m’a dit que j’avais l’air d’avoir 70 ans. je ne l’ai jamais remise.

  7. Combien de fois nous nous sommes décidées de pratiquer ce fameux détox de nos armoires… pour tout remettre dedans ! Du style ? On n’aimerait bien en avoir ! La seule chose qui est en train de changer, c’est que nous tapons plus dans la qualité, assez du cheap qui ne pardonne plus à partir d’un certain âge ! La simplicité classe avec un brin de phantaisie – pas évident non plus !

    • Vous avez raison. On ne devrait aujourd’hui que privilégier les belles matières et arrêter de privilégier la quantité à la qualité.

  8. La 1ère photo de ton tableau Pinterest c’est mon look ideal celui qui me correspond à 100% d’ailleurs je la connaissait cette photo. Chez moi le changement se fait en général début octobre j’aime les intemporel uni le le blanc cassé en hiver tous les gris et les bleus je viens de craqué sur du bordeau et du vert très foncé ( non non je ne suis pas influencée… 🙂 Ma seule entorse à l’uni ce sont les chemises à carreaux et les marinières à rayures. Comme toi quand j’ai un peu de mal avec le concept du vêtement qui me met en joie??? Je suis plutôt dans le « je me sens à mon avantage dedans ». ‘ J’essaye de bien réfléchir avant d’acheter pour faire peu d’achat à chaque saison mais de jolies choses que j’aurais envie de garder longtemps. J’aimerai qu’on dise de moi elle a « de la classe » expression du siècle dernier non? J’aime toujours tes articles reste la même.

    • Tout à fait d’accord avec toi sur cette première photo. Ce look est juste parfait !

  9. Eh bien pour moi vivant a l’etranger et puisqu’ils fantasment tous sur la p’tite francaise (47 balais),j’ai tendance a privilegier les marques francaises mode,sauf que,malheureusement ,je n’en ai plus les moyens.ces derniers temps j’aime le minimal et enormement ce qui se fait en scandinavie,mais la aussi …ca coute un bras.le dilemme est sans cesse acheter moins et mieux,et apres,achats compulsif sur des trucs bon marche qui tiennent jusqu’au premier lavage et la,grosse colere en moi.je travail enormement pour trouver l’equilibre et je suis tres loin de la serenite.le cinema m’influence aussi beaucoup,pour peu que l’actrice et l’histoire soit bonnes ,aussitot envie de copier.ca peut aller delaeticia casta a tilda swilden en passant par penelope cruz…un truc de fou.pour mon grand malheur ca s’applique aux chaussures et sacs.grave docteur?????
    En tout,j’aime tres souvent vos tenues et si je pouvais,j’acheterais les memes jupes!

    • Quand j’ai vu L’Arnacœur, je voulais TOUTE la garde-robe de Vanessa Paradis !

  10. Pour ma part, question penderie, j’ai les mêmes désagrément que ceux qui vont avec notre tranche d’âge.
    Trouble de la Pré-Position. Mais ces troubles de la Pré-pose sont-ils obligatoires après tout ? Ceci dit je crois que j’avais les même à 12 ans en pré-adolescence (je vais faire comment quand je serai grande pour m’habiller correctement).
    Certaines tenues, une fois achetées et enfilées, me manifestent une bouffée de chaleur pas confortable, d’autres me donnent l’impression de prendre du poids (alors qu’il n’en est rien évidemment !), encore d’autres le vieillissement 4ème âge comme par un phénomène précoce !!
    Je crois simplement qu’on doit faire pour être bien dedans, c’est tout. (On fait comment ? ben on fait gâchis obligatoire c’est sur, mais ce n’est pas perdu pour tout le monde..)
    Ah si ! j’ai une manie depuis toujours (aussi !). L’assortiment des couleurs haut+chaussures. ça donne une collection de chaussures…. ahurissante.
    Sinon le reste c’est méli-mélo complet. C’est mon style perso et je m’y accroche avec ma carte bleue.
    Bon week’end Virginie. Les magasins devraient fermer le samedi ! 🙂

    • Tu as raison, ces problèmes stylistiques se posent depuis l’adolescence. La différence? Ben, à l’époque, on cherchait plutôt à se vieillir.

  11. On démarre toujours super motivée, et puis après on « fout » tout dans des sacs qu’on triera plus tard… Genre l’été prochain ! Moi je suis passée en mode minimalisme et ca me simùplifie beaucoup les choses !
    Bon week-end

    • J’aimerais passer en mode (plus) minimaliste

  12. Le style c’est comme les épices en cuisine:quand on en met trop c’est immangeable quand on sait les doser et les marier c’est un plat inoubliable…Vieillir avec style demande toujours de la subtilité et c’est vrai qu’entre une silhouette qui change,les tendances qui nous tournent comme des girouettes, difficile parfois de savoir « se dire » au mieux et affirmer sa féminité. Le style vestimentaire c’est l’ identité visuelle, ce qu’on incarne pour les autres….Pas rien quand on y pense:-)Merci pour vos témoignages.Estelle de http://www.glamourcoaching.fr

    • J’aime bine cette comparaison avec les épices !

  13. J’aime Bcp ton style sobre, Elegant avec une pointe de fun !
    Pour moi, c’est toi !
    Bizzz

  14. Haa mais c’est normal pour les nanas d’aimer les fringues enfin ;D
    l’esprit de ce blog me plait bien en fait, très dynamique.

    • Merci beaucoup

  15. « Quitte à devenir une vieille dame autant le faire avec panache, tendance punk : fuck you le monde ! Puisque de toute façon « no future, for sure! »
    Tout à fait ce que je ressens, et moi non plus pourtant je n’aime pas me faire remarquer,
    Du coup je me dis que ce que je cherche c’est un moyen d’exprimer ma révolte et le refus de la mollesse, pas spécialement d’attirer l’ttantion (enfin je dis ça mais quoi que je mette « on » me regarde toujours, et ce « on » est à forte tendance masculine, côté nana c’est plutot le regarde complice, au début ça déstabilise, puis en discutant avec quelques unes je me suis rendue compte qu’elles me croient beaucoup plus jeune, c’est juste de la sympathie (réciproque). c’est cool.

  16. Super-billet. Très juste.
    Dans ma tête, j’aimerais m’habiller excentricissime.
    En réalité, par timidité, et parce que je ne suis ni assez mince, ni assez riche, je m’habille comme je peux, sans être dotée d’un goût ni d’un talent excessifs pour m’habiller « avec un rien ».
    Finalement pour le travail, c’est souvent : noir, bleu marine, gris foncé, avec bijoux fantaisie.
    Pas mal de robes, plutôt droites ou larges, dans les mêmes couleurs.
    J’aimais le rouge mais je me trouve trop grosse pour en porter.
    Et le confort est essentiel!

  17. Ton article est très interessant , tu écris bien ce moment charnière où l’on sait et sent qu ‘on vieillit. Il y a quelque chose d’un deuil à faire bien : pouir ne pas tomber dans le jeunisme qui ne fait pas de cadeaux, pour ne, pas faire « mémère »non plus.
    Cette recherche n’est pas futile . Le temps passe , mais quelquefois il nous fait des cadeaux .
    On ose devenir soi-même et l’afficher.
    Moi aussi je suis comme toi , toujours envie d’une pièce qui manquerait .
    Quelquefois ça me culpabilise même, car dans ma famille , on me trouve TROP coquette. Mais ce n ‘est pas de ça dont il s’ agit. Pas non plus séduire. Mais comme une adolescence bis, se trouver.
    J’aime beaucoup ton style chic et moderne. Il te va bien et au delà des vêtements c’est toi que l’on voit.

    • On est effectivement sur la même longueur d’ondes

  18. CC Virginie,
    Pour moi aussi je trie toutes les saisons car ma penderie déborde je suis fashion addict mais je me soigne en ce moment j’achète moins et plus d’articles qui me correspondent, j’ai envie d’être mode mais « MOI » je pense que souvent quelques détails suffisent à faire un look,
    Bon week-end

  19. Question style pour moi c’est le bazar ! passé la cinquantaine j’ai eu du mal avec mon « nouveau » corps … alors entre ce qui me plait et ce qui me va … challenge quotidien !

    • Je crois que l’on rencontre toutes ce même problème. Bon dimanche

Laisser un commentaire