Marie-Claude Pietragalla!

Marie-Claude Pietragalla : Madame rêve, madame danse.

51 ans
51 ans

Marie-Claude Pietragalla entre à 9 ans à l’école de danse de l’Opéra National de Paris. 7 années plus tard, elle intègre le corps de ballet de l’opéra. Et, sera première danseuse en 1988 sous la direction de Rudoff Noureev.

Elle est nommée “étoile” fin 90.

image

Elle quittera l’Opéra à 35 ans pour diriger les Ballets de Marseille.

En 2004, avec son compagnon Julien Derouault, danseur et chorégraphe également, elle crée sa propre compagnie La Pietragalla Compagnie.

Spectacle Marco Polo
Spectacle Marco Polo, 2008.

Elle est également jurée de Danse avec les stars sur TF1 depuis 2012.

Elle présente aujourd’hui sa nouvelle création : M.et Mme rêve (son quinzième spectacle).

images-2
Jusqu’au 29 mars. Probablement en tournée ensuite.

Un spectacle en 3D inspiré librement de l’univers insolite de Ionesco.

“C’est un spectacle vivant, un nouveau langage scénique” explique la danseuse chorégraphe qui a mis deux ans à mettre au point cette nouvelle création sur une musique du DJ Laurent Garnier.

“Aujourd’hui encore, je garde le même enthousiasme sur tout ce que j’entreprends. C’est important de garder un regard d’enfant sur la création tout en se remettant sans cesse en question” déclare-t-elle à Paris Capitale (fev/14). Hyper d’accord avec elle! Et, je donnerais mon ressenti sur ce spectacle dans mon prochain 50-Life/50-Style, j’y vais cette semaine.

Et, quand elle parle de son compagnon de 15 ans son cadet à Gala (2/03/14): “… Si on avait le même âge, je suis convaincue qu’on se serait brûlé les ailes en même temps. On a une vision des gens, des choses, du monde qui est certes commune mais avec des décalages qui font que Julien peut être plus positif et moi, plus posée. Il y a ce double regard sur la création, sur le couple qui équilibre le tout”: j’achète, comme dirait son co-juré de Danse avec les stars.

Et, parlez d’elle m’a fait remonter un souvenir de ma petite enfance:  Les jours heureux.

 

Ce qui s’appelait alors un feuilleton télévisé  sur les petits rats de l’Opéra diffusé sur la première chaîne de l’ORTF.

La vache, ça  ne nous rajeunit pas!

Cela dit, moi, je me suis rapidement mise au Modern Jazz, je préférais les tenues!

Share

About virginie

12 comments on “Marie-Claude Pietragalla!

  1. Elle est splendide ! Et sa vision du couple formé avec son compagnon est très intéressante. Je ne me rappelle pas avoir suivi “les jours heureux”, je préférai “Au nom de la loi”. Quant à la danse j’ai fait 3 ans de salsa.

    • Au nom de la loi… J’adorais Joss Rendal!

  2. Ce sont des femmes pas comme les autres, évoluant dans un milieu de spectacle, donc plus libres dans leurs têtes que beaucoup d’autres. Et ayant fait la danse toute leur vie, elles ont gardé un corps…pas comme toutes les autres !

    • Et, tellement habituées à une discipline d’enfer que même pas dur de se priver de dessert!

  3. un beau souvenir aussi qui me rappelle le temps ou mon frere danseur étoile m’a fait découvrir ce milieu dur mais très professionnel bisous ma belle

  4. J’admire cette danseuse. Non seulement elle est très douée physiquement mais elle a le talent de la création qu’elle développe au fil des années.
    Les jours heureux. De ce feuilleton, il me reste en mémoire une impression mélancolique. Je ressentais peut-être la difficulté de cette vocation avec peu d’élues.
    A l’époque du feuilleton, l’école des petits rats était encore dans les étages de l’opéra Garnier. Croiser ces enfants en tenues et chaussons, donnait un charme supplémentaire à l’opéra.

    faut-il se souvenir cette époque épique ? : Véronique et Davina à la télé et le début du body building pour les filles, en tenues ” fluo”.

    • Tu m’as donné l’idée de poster une photo de Véronique et Davina sur mon instagram. TOU TOU YOU TOU!

  5. Encore moi, mais Virginie, je pense être en phase avec ton blog.
    Depuis une semaine mon époux ne cesse de danser, d’effectuer des entre-chats, des pas chassés, tente d’avoir des mouvements gracieux devant notre réfrigérateur.
    A ma question pourquoi ? sa réponse fût simple : Je suis en plein régime (10 kgs à perdre), privé de nourriture. Donc j’illustre pleinement l’expression : je danse devant le buffet !
    Je vais désormais le surnommer PIETROGALLO. Pour le grand-écart, et la mort du cygne, c’est pas gagné !
    Je ne sais pas si c’est rassurant, mais les hommes ont les mêmes soucis que les nôtres, passé la cinquantaine.
    amicalement, france.

    • Pietrogallo! Très drôle. Bises et bonne journée.

  6. Les jours heureux…je regardais aussi!…
    J’ai commencé les entrechats vers 23 ans, j’ai tenu …3 mois.
    Sinon j’admire Pietra, bien entendu, tellement adorable mais si forte!

  7. Y’avait pas une des danseuses qui s’appelait Delphine dans ce feuilleton ?

    • Alors, là tu me poses une colle, mais je crois bien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.