Mais pourquoi le temps passe plus vite à mesure que l’on vieillit?

Le temps passe plus ou moins vite mais il s’accélère avec le temps… Un peu de philosoph’Age !

Le temps joue avec nous!

On rentre de 15 jours de vacances.  Les journées ont filé à toute vitesse. Le dernier jour est arrivé avant d’avoir eu le temps de dire ouf et de finir son tube de crème solaire. Pourtant, une fois rentré, on a le sentiment d’être parti plus longtemps que 2 semaines.

Alors, le temps a-t-il passé plus vite ou plus lentement?

Et pourquoi un mois d’août nous semblera toujours plus court qu’un mois de février alors qu’il est plus long?

Vous me suivez :)?

Un temps si long il y a longtemps.

 

Quand j’étais petite, à chaque rentrée scolaire, j’avais l’impression qu’aller jusqu’aux prochaines grandes vacances équivalait à l’ascension de l’Everest sans oxygène et sans assistance. J’avais même des doutes sur ma capacité à y arriver tellement cette année me paraissait interminable avant même d’avoir commencé.

À partir de la  quarantaine, voire de la cinquantaine, une année semble durer la moitié de ce qu’elle durait quand j’avais 15 ou 20 ans.

Ces vacances qui s’achèvent sont aussi une bonne métaphore de la vie humaine.

Au début, on a le sentiment que le temps est infini, comme quand on était môme. Au milieu du séjour/parcours, le temps s’accélère semblant nous échapper. On veut alors en profiter au maximum. Puis c’est fini et on se rend compte que l’on a pas fait tout ce que l’on voulait/prévoyait de faire. On rentre souvent avec un sentiment d’inachevé, d’inassouvi.

Avec des “distorsions spatio-temporelles”.

Le temps est aussi presque une “illusion d’optique”.

Quand nous étions petits, comme tout nous semblait plus grand , tout le monde nous paraissait vieux.
Comme nos parents. Jusqu’à ce que nous calculions l’âge qu’ils avaient quand nous avions l’âge de nos enfants aujourd’hui.

Je me souviens très précisément de la sortie du film Indochine (1992). Pourquoi? Je ne sais plus. Mais je me rappelle que dans mon esprit, alors que j’avais 30 ans, je considérais Catherine Deneuve comme une actrice très mûre alors qu’elle avait à peine la cinquantaine. J’ai revu le film dernièrement, elle m’a semblé si jeune !

Autre exemple, je suis née QUE 17 ans après la seconde guerre mondiale. Lors de mes premiers cours d’histoires, elle me semblait dater du Moyen-Age. Je n’imaginais pas du tout à quel point toutes ces horreurs étaient si proches de moi en termes de temps. Mon fils a 22 ans, je me souviens de sa naissance comme si c’était hier et ces 22 années sont passées dans un claquement de doigts.

Alors pourquoi cette impression qu’avec les années, tout s’accélère et semble durer moins longtemps?

 

Une première explication assez logique. Que l’on pourrait appeler la loi de la proportionnalité de l’existence.

Une année pour un enfant de 10 ans représente le dixième de sa vie. Pour quelqu’un de 50 ans, cette même année en représente un cinquantième.

Et une autre plus “subjective”. Que l’on pourrait nommer la loi de l’attraction de la nouveauté.

Plus jeune, chaque heure nous apportait des expériences totalement nouvelles. Notre “entendement” était tout  en éveil. C’était le temps des “premières fois”. Des tas de souvenirs se créent.
A mesure que les années s’écoulent, nos expérience se transforment en automatismes. La mémoire a du mal à trouver des” moments d’ancrage” pour les souvenirs puisque les jours, les semaines se vident de contenus.

Alors, pour que l’on se remette dans un rythme scolaire, suffirait-il de revoir les choses, la vie avec des yeux d’enfant?

 

On ne maîtrise pas le temps.

C’est une évidence.
Mais on peut maîtriser sa façon de l’habiter.
Vieillir serait aussi être capable justement d’accepter de ne pas avoir d’emprise sur la durée mais d’en avoir sur nos actes.

À chaque “rentrée”, nos plus belles résolutions devraient être de se “vider” la tête, d’essayer de revoir les choses comme un débutant.

Pour rallonger le temps, il faut le remplir de choses nouvelles. Un voyage, apprendre quelque chose…Se trouver plein de nouveaux passe-temps. 

 

Prenons une dernière métaphore…

Quand on fait un trajet, le retour nous parait toujours plus court que l’aller. L’inconnu vs le connu. Mais, alors, dans la vie à quel moment décide-ton de faire demi-tour? Et surtout qu’est ce qui nous a pris de vouloir repartir dans l’autre sens?

Share

About virginie

14 comments on “Mais pourquoi le temps passe plus vite à mesure que l’on vieillit?

  1. Bonjour, j’avais exactement ce type de questionnement hier avec mon fils de 30 ans (mais qui depuis tout petit à des difficulté avec “le temps qui passe”). Aujourd’hui encore il n’arrive pas à définir le pourquoi de ce mal-être face au temps qui passe . En tous les cas cela fait toujours du bien de lire des réflexions que l’on a soi-même avec des ébauches d’explications, on se sent plus “normal”. Et aujourd’hui je vais mettre en application “savourer chaque jour comme si c’était une première fois”, ce qui ne sera pas difficile mon fils est là pour quelques jours et cela n’était plus arrivé depuis au moins 5 ans. Un grand merci pour vos articles
    Isabelle

    • Bonjour Isabelle, profitez bien de votre fils alors. Virginie

  2. tres bel article.je ressens la meme chose que vous sur la fuite du temps ,nous sommes du meme age.mais vous m avez aidee a comprendre certaines choses ,notamment que le sel de la vie est d apprendre toujours et il y a tant de choses a decouvrir dans tous domaines .merci et bon week end

    • Bonnes découvertes alors Catherine. Virginie

  3. Ta reflexion est profonde. Repartir en sens inverse est logique, car l’issue est fatale donc plus on pourra reculer, s’éloigner de ce moment inéluctable et plus on profitera… mais profiter de quoi.
    J’ai en ligne de mire que c’est chacun son tour, donc je n’ai pas peur de vieillir.
    Bon week-end

  4. comme tu as raison…. plus on vieillit lus le temps passe vite il se rétrécit et ça fait sur. je calcule qu’il ne me reste plus que 33 ans avant mes 100 ans il y a peu j’étais au milieu de ma vie hihi a 50 ans au secours , j’ai. beau voyager, travailler avec passion le temps passe si vite , il me file entre les doigts repas entre les rides bisous

    • C’est sûr que toi tu es en mode très active ! Bises. V

  5. Merci pour ce très bel article qui me plombe le dimanche qui va, lui, encore passer en quelques heures seulement ! 🙂 Non, je plaisante Virginie. Ce ressenti sur le temps est magnifiquement bien traduit dans ton écrit, à chaque période de la vie, j’adore et je vais garder la philosophie de quelques une de tes jolies phrases. Je le partage totalement ce “saudade” finalement, ce qui me fait rire autant que… Oui, ça me fait rire car parfois on se sent si seule à croire que c’est la fin que l’on oublie qu’une personne sur deux en France à plus de 50 ans. Je crois que notre préoccupation première, tu as raison, est de savoir comment occuper le temps de la façon qui nous fait à chacun le plus plaisir. Et de savoir reconnaître un bon moment quand il vient d’arriver, pour le garder au chaud. Quand viendra le temps des EHPAD on aura du stock.. Bon dimanche à toi. Porte toi bien pour bien profiter de chaque seconde qui passe. Et merci pour ces bons moments de réflexion.

    • Hello, contente de te lire. J’espère que tu as bien profité de ton été et en route pour une rentrée pleine de nouvelles (petites) aventures.

  6. Je crois qu’on commence à avoir envie de rebrousser chemin quand on en voit le bout. Curieusement on se met à penser que jusque là on a fait que les mauvais choix et qu’il va falloir se bouger le popotin pour rectifier le tir avant la fin de l’histoire. #nevertoolate #nevertooold
    Merci pour ces mots qui résonnent

    • Merci de ton commentaire et oui, remuons-nous les fesses ! Faut que ça bouge 🙂

  7. Que dire de plus, tellement vrai !! Mais malheureusement on ne peut pas faire demi-tour. Merci pour ce billet Maryse

  8. Le temps nous échappe, malheureusement. Beaucoup de “seniors” font trop d’activités, c’est en fait une fuite en avant ! Rester actif, rester curieux, voyager oui, avoir des projets aussi, mais garder aussi de moments précieux pour savourer l’instant – carpe diem, nous le répétons souvent…

  9. Oui le temps s’accélère en vieillisant…j’ai eu 59 ans jeudi et j’ai l’impression de n’avoir pas vu passer toutes les années depuis mes 40 ans.
    Le pire c’est que maintenant je n’arrête pas de me dire que la fin elle, s’accélère aussi du coup…qu’il ne me reste plus beaucoup d’années à vivre, que le plus long est déjà derrière moi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.