La cinquantaine sportive!

Jeune Vieillis Pas

 

“La cinquantaine sportive”!  J’ai lu cette expression dans la presse people estivale pour qualifier la nouvelle maîtresse de Bill Clinton.

J’aime bien l’idée.

Ça fait “teint frais”, saine, en forme, alerte, bien dans ses baskets…

Un de mes amis, alors que nous dissertions, cet été, sur les atouts physiques de nos amis (si, si, cela nous amuse encore), a un peu enfoncé l’haltère:

“- Toi, t’es encore vraiment bien (sous-entendu pour ton âge). De tête (???). Mais, tu fais du sport?

Bon, ben je ne dois pas avoir la cinquantaine sportive !

Et, pourtant: oui, je fais du sport. Et, ce depuis plus de 18 ans. Date de ma première grossesse et de mon premier vrai grand bouleversement hormonal.

J’ai pris 28 kg. Je ne m’en suis jamais complètement remise. Mon rapport masse grasse/masse maigre ne m’a plus jamais été favorable.

Alors, à chaque rentrée, je reprends le chemin de la salle de gym.

Jeune Vieillis Pas

 

Avec aussi peu d’entrain qu’un cancre reprend celui de l’école.

Voilà, je suis une a-sportive. 

Si! J’aime faire des longueurs dans la mer des Caraïbes, pédaler à travers les pins, marcher à marée basse dans la baie de La Baule…

Pas me faire suer dans une salle de sport.

Pourtant la motivation est là. Chaque année intacte. Me muscler. Me raffermir. M’amincir… On a beau me répéter que cela ne fait pas maigrir, je continue à y aller dans l’espoir de perdre du poids (non, dans celui de pourvoir me goinfrer sans trop en payer les conséquences).

Même ma gényco appuie sur la pédale:

À partir de 50 ans, il est indispensable de faire du sport. C’est bon pour les os (contre l’ostéoporose). Cela fait baisser le cholestérol et combat l’hypertension.” (ndlr: vieillir ressemble quand même à une maladie!).

 

Jeune Vieillis Pas

 

Alors, contrainte sous la menace de mon pèse-personne, j’y vais  2 fois par semaine. 45 minutes où j’alterne  vélo, rameur et quand je suis très en forme, quelques appareils de musculation.

Je déteste les cours collectifs. La Zumba? Trop speed et totalement inadaptée à la notion de bouffées de chaleur. Les abdos-fessiers!  Troooop mal. Le step ? De plus en plus de problèmes de coordination.  Le stretching! je m’ennuie….

Pourtant, y’en a qui aime, vraiment, le sport.

J’ai déjeuné récemment avec une amie fana de running. Elle m’explique que, pour elle, courir: “c’est un vrai kiff”. Il y a un moment où je me sens en phase avec ma respiration, où je ne ressens plus la douleur.” La fameuse libération  d’endorphines! Ces hormones qui ressembleraient aux opiacés que fabrique notre organisme lors d’un effort physique, même modéré. Et, qui feraient que l’on finisse par nouer une relation quasi-affective avec son activité.

Bon, ben, j’ai pas d’affect! 

Mon seul kif: écouter mon I Pod le son au max sur mon rameur (écouter de la musique hyper fort= réelle sensation de retour à l’adolescence). Là, je me donne à fond dans les tympans.

Jeune Vieillis Pas

 

Et, depuis, cette rentrée, je vois de plus en plus dans la presse (le figaro.fr, le point.fr, Elle…)  le terme “coregasm”. Un mot valise composé de “core” pour exercice et orgasme.

En effet, c’est la bombe de la rentrée. Une (sérieuse) étude américaine révèle que certaines femmes atteignent l’orgasme pendant des séances d’entraînement physique!

OK, je suis ” frigide “.

 

  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Share

About virginie

You May Also Like

31 comments on “La cinquantaine sportive!

  1. marrée ou marée ?

    • Les deux Maître Capello!

  2. Je dois être frigide aussi!

  3. Comment, Clinton a une nouvelle maitresse et on ne me dit rien. inadmissible !
    Sinon, je suis convaincue de la nécessité de bouger. Heureusement, mon chien m’oblige à sortir et j’adore marcher. Je trottine un peu aussi, mais pas toujours motivée

    • Alors moi, j’ai un chien qui déteste sortir. je jure que c’est vrai!

  4. J’ai commencé comme toi après les grossesses par nécessité
    Avec le temps je m’y suis habituée et finalement j’aime assez
    Et même si ça ne me fait pas perdre de poids ( c’est bien dommage )l’allure et le corps s’est transformé.
    Sans compter que je dors mieux et que cela me permet de faire des excès alimentaires (moi qui suis très gourmande) comme ça le lundi je sais pourquoi j’y retourne …

    • On a toujours une bonne raison d’y aller. Ne serait-ce que la satisfaction ressentie une fois la mission accomplie!

  5. La cinquante sportive: une expression qui me donne l’impression
    de nous ranger dans des cases et de nous culpabiliser, nous qui nous démenons entre taf, parents âgés et ados-grands-enfants qui comptent sur nous.
    Et si a frigidité sportive était en fait de la rébellion face aux diktats c’est-bon-pour-ce-qu’on-a?
    J’ai été gymnaste, j’ai adoré et j’adore toujours faire ma folle au step.
    Je vais enfin pouvoir reprendre le ski (en évitant de me crasher) mais le sport, c’est quand et si je veux, histoire de rester dans le désir ;OD

    • Rester dans le désir; tu as tout dit!

  6. ben moi je suis juste frigide du sport pour le reste ça va ..je ne pourrais pas me faire chier 90 minutes par semaine pour obéir à un diktat..Vu mon veuvage si je veux un orgasme je mets en route le vibro et en avant

  7. Ah mais moi aussi j’ai repris le chemin de la salle de sport, c’est que du bonheur! Ca plus de 10 ans que je n’y étais pas retournée, la 1ère séance a été un peu difficile, mais le plaisir est toujours au RV, euh ! non pas d’orgasme pour moi…

    • Tant qu’il y a du plaisir…

  8. J’ai toujours revendiqué mon 0 sport avec force, et dès que je commence un truc, je me tape une sciatique! Cette été j’ai déménagé et me voilà prise d’une envie de nouvelles expériences. Lundi, je commence l’aquabike ! ✌️ Je te dirai #rdvsurIG

    • Oui, l’aquabike, ça a l’air sympa. Quoique l’hiver, quand il fait bien froid…

  9. AHAHAH !la dernière phrase m’a tuée , oh ce fou rire, merci Virgou ;-))
    Le jour ou j’aurai un orgasme au sport, les poules auront des dents !!! No offense mais je préfère avoir un orgasme avec mon homme .
    Sinon j’ai eu l’impression de me lire sauf pour la zumba . J’ai besoin de danser, musique à fond, c’est mon exutoire !
    Moi le sport y’a des hauts et des bas : j’ai été super sportive jeune ( même championne de France en GRS , c’est dire !!) , j’étais hyper souple, des abdos en béton, je pouvais rester des heures à faire l’équerre sur les espaliers … Ensuite il y a eu une période de rejet, marre des competes…. J’ai toujours. Du mal à y retourner mais quelle satisfaction à la fin de la séance, ça me décrasse , j’adore et je sens mon corps à nouveau vivant .

    • Je ne te connaissais pas ce passé sportif. Mais tu as raison, une fois qu’on en a fait, on se sent quand même mieux!

  10. Pas d’orgasme avec le sport pour moi non plus, mais j’adore!
    Je toujours fait le minimum mais depuis dix ans je fais du sport régulièrement.
    J’entame ma troisième année de Zumba: plus je transpire plus j’aime.
    La sensation après est vraiment unique, je me retrouve morte de fatigue mais si heureuse. Je ne saute aucune leçon!
    Et cette année la semaine sera chargée: le lundi c’est Body Pump, le mardi Zumba, le jeudi Pilates, le vendredi Zumba.Tiens, je n’ai rien le mercredi…Il va falloir trouver quelque chose!!
    Bises ma Virginie…

    • Mais quel emploi du temps chargé. Bravo!

  11. 62 ans sans sport! Donc totalement frigide.Mais comme je ne veux pas mourir idiote, j’ai décidé de me mettre au sport cette rentrée. Seule face à YouTube et ses cours de gym. Un petit côté Véronique et Davina;).Mais bon, je m’y tiens ! Peut être que dans 1an, à force de pratique je connaîtrai le coregasm. Mais vu que je pratique toute seule, ça s’apparente à la masturbation?? Déjà que j’ai apris il y a peu que j’étais normcore..! Amitiés à toutes!

    • Tu sais que Davina a préféré trouver son nirvana dans la méditation!

  12. Appris..

  13. nous sommes au moins deux à se forcer par manque de motivation et pourtant chaque mois de septembre je pense dur comme fer que je vais le faire (du sport) hihi

    • On en reparle en décembre, alors!; Bises

  14. Une révélation grâce à toi Virginie !!!
    Je n’ai jamais compris pourquoi les sportifs sont totalement hystériques à l’annonce d’un arrêt de sport pendant deux mois suite à une fracture ou une tendinite. Ils peuvent parler de “suicide!!!” s’ils doivent arrêter le sport !! ils deviennent maboules !! et te disent qu’ils veulent tout de même faire le marathon de New York avec une fracture de cheville !! oui oui je t’assure.
    Ben oui …deux mois sans orgasme, sans nirvana ….. c’est pas la fête.

  15. Un sex toy pour les sportifs blessés!!!!

    • excellente réponse, je prends. Je vais voir si nos sportifs ont le sens de l’humour !! pas sûr….

  16. Tout comme toi la salle de sport m’ennuie et je n’ai jamais connu la “jouissance” de ces fameuses endorphines ! Je me suis inscrite à une salle de gym mais c’est vraiment une corvée !

    • Faudrait ouvrir un club de gym pour celles qui détestent ça!

  17. Je dois être “frigide” aussi, j’ai arrêté la randonnée en montagne quand mes enfants ont décidé qu’ils pouvaient faire 7 à 8h de marche en montagne en une journée, j’ai arrêté de skier à peu près en même temps, pour les mêmes raisons, je veux toujours faire les mêmes pistes, à mon rythme, eux ils foncent et vont trop loin. Les salles cela ne me tente pas, j’ai acheté un short et je vais essayer la course, tous les ans je me dis je vais retourner faire des longueurs à la piscine et puis j’ai des copies qui arrivent alors…
    Bonne reprise sportive Virginie!

  18. Je disais donc, puisque mon commentaire semble de nouveau avoir disparu (tu verras pour t’y retrouver si jamais il y en a deux…) que je fus la terreur des profs d’EPS, à qui je le rendais bien. Au point de sécher les cours au lycée, tant j’étais nulle en tout, sauf en saut en hauteur… parce que plus grande que la moyenne. Il a fallu que j’attende la quarantaine pour m’inscrire dans une salle, en raison de problèmes de dos. Depuis, j’y retourne avec comme toi l’enthousiasme du cancre un jour de rentrée. Mais les cours collectifs en piscine (haltères, vélo…) malgré le côté collectif que je déteste, la musique (de merde) et la fausse familiarité de ceux qui les animent, m’ont permis de régler mes problèmes de dos ou presque avec des effets collatéraux intéressants sur la silhouette. Le tout sans orgasme ^^ mais avec quand même quelques endorphines qui ne me font jamais regretter de m’être bougée.

    • C’est vrai que l’on ne regrette jamais de s’être bougé.
      Bizarre, j’ai retrouvé ton comment dans les indésirables????

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.