De la vie politique au monde journalistique.

 

Je vais commencer ce Vir.Age consacré à Roselyne Bachelot par les dernières lignes de son livre:

 

Roselyne Bachelot - blog femmes 50 ans - Blog quinqua

 

La France et la République m’ont tant donné : je porte dans mon cœur les parcelles brillantes des sacrifices et des bonheurs inouïs qu’elles m’ont réservés et rien ne pourra me les ôter.

Il fait beau, l’air est pétillant, la vie m’attend. 

 

Voilà, le ton est donné. Entrée en politique en 1982 ( député, ministre…), Roselyne Bachelot prend la décision, en 2012, de changer de vie. Pourtant, tout au long de son livre retraçant son engagement pendant tant d’années, j’avais envie de lui crier: « cours, Roselyne, cours ! » On sent une telle sincérité si souvent mise à mal par tant de machisme, de « petits arrangements entre amis », de coups bas…  Mais, elle ne considèrera la boucle bouclée que quand elle quitte sa dernière fonction politique : celle de ministre des Solidarités.

 

De sa première affiche électorale à son arrivée au gouvernement Fillon.  Photos tirées du livre
De sa première affiche électorale à son arrivée au gouvernement Fillon.
Photos tirées du livre

 

« Je suis une femme de liberté qui n’a jamais voulu être enfermée dans une case. La vie est une coupe de fruits. Il faut savoir les choisir l’un après l’autre. L’important est d’en apprécier, à chaque fois, pleinement les sucs. J’ai toujours aimé faire des choses différentes, aller là où l’on ne m’attendait pas. Vous savez, j’ai commencé des études de pharmacies à 30 ans. Je suis partie ensuite faire de l’humanitaire en Guinée. »

Alors aujourd’hui, sa corbeille se divise en trois paniers :

Un « journalistique ».

« Cela m’a semblé tout à fait naturel de me tourner vers le journalisme (même si elle ne souhaite pas avoir une carte de presse). J’en ai toujours eu le goût de l’écriture. J’aime employer des expressions populaires, voire crues avec des mots recherchés. J’appelle cela de la « sophistication rabelaisienne ». Et, j’avais déjà eu plusieurs propositions depuis quelques années. Le patron de Canal + m’a dit qu’il m’attendait depuis 10 ans! « 

Elle retrouvera à la rentrée, pour la quatrième saison, l’équipe du Grand 8 sur D8.

« Une quotidienne est un vrai rendez-vous d’amour. Il ne s’agit pas d’un coup d’un soir. Mais de s’installer dans une relation durable. « 

 

 

Le grand 8 - blog quinqua - blog femmes 50 ans

 

Pour cette nouvelle saison, Aïda Touihri remplace Audrey Pulvar.

 

Elle est éditorialiste pour Nice-Matin depuis janvier 2015. Elle y revisite les faits marquant de la semaine.

« Je fais également des participations à la radio sur Europe 1 avec Cyril Hanouna dans l’émission « Les pieds dans le plat ».

 

Roselyne Bachelot - blog quinqua - blog femmes 50 ans

 

Et, elle exerce aussi sa passion pour l’opéra comme critique sur Forum Opéra.

Un deuxième est consacré à l’écriture. « Mon éditeur me demande déjà mon prochain livre alors que je suis encore en pleine promo de celui-ci! ! ».

Et, un troisième, qui tient particulièrement à cœur de Roselyne, femme « engagée » dans 13 associations caritatives ou humanitaires.

« Peut-être que dans deux ans, je ferais encore de nouvelles choses. Pour ne jamais devenir un être d’habitude! »

Un grand merci à cette femme charmante de m’avoir reçue chez elle pour ces quelques moments d’entretien.

 

Roselyne Bachelot - femmes quinqua - blog femmes 50 ans

Share

About virginie

14 comments on “De la vie politique au monde journalistique.

  1. Une personnalité attachante que Roselyne Bachelot. J’avais trouvé gonflé qu’elle fasse de la TV au début. As-tu lu le dernier « Charles » sur les dynasties en politique? Les photos d’elle sont sidérantes. On dirait du Erwin Olaf. Visiblement c’est donc son propre appartement qui a servi de « décor ». ( Je reconnais sur ta première photo la lampe qui orne son salon) Elle s’est prise au jeu d’une mise en scène où on la voit dans l’embrasure d’une porte, comme une photo d’un film des années 50. C’est top. Il y a toujours une forme d’auto-dérision chez elle qui force le respect.

    • J’étais surtout stupéfaite qu’elle tienne sa parole de m’accorder cet entretien alors que je l’avais apostrophée sans trop y croire dans une soirée!

      • En effet! Je croyais que vous vous connaissiez! Elle est d’un cool…

  2. Les hommes et femmes politiques sont tellement dévalorisés par et dans les médias qu’il est bon de rappeler que quelques un(e)s sont des personnes douées, brillantes, hors du commun.

    • Avec, dans le cas de cette femme, un vrai sens de l’engagement!

  3. Cette femme est géniale : elle est compétente, arrive à avoir plusieurs casquettes et ne jamais se prendre au sérieux… Je l’adore et c’est super de lui avoir consacré un article !

    • J’étais en tous les cas « honorée » qu’elle me reçoive pour une interview sur le blog.

  4. Moi qui ne regarde pas la télévision, je ne connais pas Roselyne Bachelot, si ce n’est dans le domaine politique, j’ai découvert une personne très éclectique dans ses choix et très investie, une belle photo de vous deux Virginie!

  5. Roselyne
    Quel beau sourire
    Je vous admire
    Pour votre liberté votre indépendance votre passion à défendre les causes qui vous tiennent à cœur
    Qq soit le bord politique on s’en fiche
    Continuez à croquer la vie
    Elle est belle
    Merci Virginie

    • J’espère qu’elle lira ton commentaire. D’ailleurs je vais lui envoyer!

  6. Oui j’aime la personnalité de cette femme, tu en as de la chance de l’avoir rencontré, je pense que c’est belle bouffée d’optimisme.

    • C’était une rencontre au hasard d’une soirée où elle a tenu sa parole de me recevoir, c’est, je trouve une vraie preuve de sincérité.

  7. Surprenante, attachante et sincère (qualité tellement rare en politique pour le souligner en core plus) merci pour ce portrait d’une femme bien dans son temps.

    • Merci à vous pour ce commentaire!

Laisser un commentaire