Barbie !

Barbie toujours dans le coup (et sans prendre une ride )

Je l’ai tant aimée ! Barbie. Que d’heures passées en sa compagnie….

A 57 ans, Barbie, est une vraie In Mature ! On aime ou on n’adhère pas, elle reste une vraie “icône” de notre génération.

 

Barbie - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

Une vraie joie juvénile, donc pour moi, d’aller au musée des Arts Décoratifs à Paris voir l’expo qui lui est consacrée ( jusqu’au 18 septembre)

 

Barbie - musée des Arts Décoratifs - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

700 poupées déployées sur 1500 m2 et mises en scène.

 

Barbie - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

C’est au cours d’un voyage en Allemagne que l’américaine Ruth Handler (un film sur sa vie est d’ailleurs en préparation à Hollywood) croise le chemin de Lilli, la poupée blonde à la garde robe impressionnante issue d’une BD du journal Bild. Elle s’en inspirera pour créer Barbie (sa fille s’appelant Barbara) qui s’adresse au pré-ados.

Barbie choquera d’abord à cause des ses seins (la première poupée a en avoir). Et, même si elle a été très décriée par les féministes à cause de ses formes irréalistes, à la base, Ruth Handler voulait “libérer” les petites filles qui jusque-là n’avaient pas d’autres choix que jouer à la maman et reproduire les tâches ménagères. D’ailleurs, dans les premières maisons de Barbie, pas de cuisine !

Car, Barbie n’est pas une desperate housewife. Elle fait très rapidement tous les métiers. Des plus classiques aux plus avant-gardistes.

 

Barbie - blog femmes 50 ans - blog quinqua - cinquantaine

 

 

Elle a même marché sur la lune (Barbie cosmonaute) en 1965, bien avant Apollo 11

Elle cherche d’ailleurs à chaque élection présidentielle à occuper le bureau ovale!

 

Barbie - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

Barbie est aussi une femme indépendante. Et vit un amour libre avec Ken !

(Bien libre en ce qui me concerne, je crois leur avoir fait prendre, gamine, des positions très imaginatives!)

 

Barbie - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

Barbie - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine

 

Le vrai crime de Barbie? Nous avoir rendu totalement “shopping addict”. Moi, en tous les cas: jamais assez de fringues pour l’habiller ! Qu’est-ce que je regrette de les avoir toutes données. Abandonnées pour prouver mon passage à “l’âge de la maturité”. Je dois même avouer m’être inspirée d’une robe longue de cocktail d’une de mes poupées pour ma robe de mariée.

 

 

Barbie - quinqua - blog femmes 50 ans - cinquantaine

 

 

Aujourd’hui Barbie, un peu en perte de vitesse dans le cœur des petites filles, continue d’essayer de coller à son époque. Mattel vient de lancer une nouvelle une gamme où la “sans forme longiligne” prend ou perd quelques centimètres ou quelques kilos. Avec toute une palette de couleurs de peaux, d’yeux et de cheveux.. Elle peut même porter des sandales…plates !

 

Barbie - blog femmes 50 ans - quinqua- cinquantaine

 

Et Barbie vieille?

Barbie - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine;

 

Ben, non ! Barbie ne vieillit pas. Fastoche ! Elle est en plastoque !

On sait que pas mal de grands couturiers ont voulu la rhabiller.

 

Dior, Versace, Christian Lacroix, Paco Rabanne
Dior, Versace, Christian Lacroix, Paco Rabanne

 

 

Elle inspire aussi certains artistes comme Nathalie Borst qui réalise tout un travail photographique autour de Barbie.

 

Barbie - Nathalie Borst - blog femmes 50 ans - quinqua - cinquantaine
Nathalie Borst.

 

 

Nathalie Borst.
Nathalie Borst.

 

 

 

Share

About virginie

8 comments on “Barbie !

  1. Ah cette Barbie, tant décriée par les féministes, et tellement adorée par les petites filles !
    Depuis 1959, elle fait envie avec ses seins, sa taille fine, ses longues jambes, d’ailleurs, c’est même devenu un terme pour designer une femme à l’allure d’une poupée. Mais il est intéressant de constater que Barbie s’est émancipée, elle se permet de prendre des rondeurs, de travailler (avec toutes les tenues assorties…) et elle est même devenue multi-kulti, comme disent les allemands. Quelle chance pour elle, sa jeunesse sera éternelle !
    Très bel article un peu nostalgique…Nous avons parlé aussi de ce phénomène à l’occasion d’une manifestation
    http://wp.me/p2H2o8-41u

  2. miss.radis dit :
    “Petite (j’en ai 52), je n’ai pas joué à la Barbie ou autre poupée, mais il est vrai qu’elle est irrésistible.
    La nouvelle Barbie aux lignes plus proche du corps de la “vraie femme” répond plus à la réalité et à l’image de la femme moderne, active et à la fois maman.
    Pour l’éternelle jeunesse, elle seule en a le secret et bien gardé. “

    • Ce qui est bizarre est de constater que ces Barbie aux formes plus réalistes ne remportent pas tant de succès, faut dire, que contrairement à notre époque, la concurrence est rude!

  3. Très instructif, c’est pour elle la synthèse de toute une vie déjà bien remplie.
    Je n’aie moi-même (50 ans bientôt) pas reçu en cadeau cette représentation féministe. Ce n’était pas concevable d’avoir le droit, tout simplement, de “jouer à la Barbie”, car elle était peu appréciée dans mon “milieu” coincé de Catholiques… Son amour pour le poly-amour ouvertement peut-être ou le manque d’alliance à son doigt, je ne sais pas ! Elle n’était pas fréquentable. Ou bien dans les années 70 pendant l’air de l’écologie son côté plastique était trop bleu pétrole ? Je ne connais pas le fin mot.
    Mais j’ai pris ma revanche en la doublant dès l’adolescence pour m’émanciper plus rapidement.. Comme quoi, elle a ouvert la voie de beaucoup de femmes.
    C’est étrange, comme cette beauté a dérangé les codes en tous sens finalement et encore aujourd’hui puisqu’elle doit prendre des kilos pour survivre. Un comble !
    L’article est excellent car il pose en avant les libérations et la permissivité d’une femme qui se veut maîtresse d’elle-même à chaque époque depuis plus de 50 ans. Je regrette de ne pas être sur place pour voir l’expo. L’évolution de Barbie doit bien retracer chaque période en rapport à nos propres vies.
    Ceci dit, si “Barbie vieille” ne peut exister librement, cela démontre les limites de l’icône 🙂

    Merci pour l’humour comme d’habitude. J’adore.

  4. Merci également pour cette analyse, bonne journée

  5. Qu’est ce que j’ai pu jouer avec ma Barbie…, oui j’en ai eu une dans les années 60. Je lui cousait des vêtements car à cette époque, il n’y avait pas autant d’accessoires que maintenant.

  6. Un mythe, une légende qui sait évoluer !
    Cette expo doit être très sympa
    bonne soirée

  7. Je suis une barbie girl de 57ans et j’assume !!! J’adore cette icône qui nous suit sans se perdre depuis un demi siècle et qui inspire les créateurs, les plasticiens comme Maria Clayton qui le “destroy” un peu 😉 etc… je suis allée voir l’expo aux arts décoratifs et il ne faut pas oublier le musée de la poupée à paris qui lui rend régulièrement hommage bref j’adore merci pour cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.