About virginie

Plus de 45 ans et changer de vie professionnelle !

Marie, 49 ans

 

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

Marie vient d’ouvrir à Genève un concept store proposant des marques de mode, de déco qui partagent des valeurs éthiques et solidaires : Supplément d’âme (11 rue de la Terrassière)

 » Ce que je choisis de vendre est d’abord beau. Mais, a aussi une « histoire » à raconter. D’où le nom : supplément d’âme. »

Un vrai virage pro ! Rien ne prédisposait Marie à ouvrir son propre commerce. Jeune femme ambitieuse, elle décide il y a près de 30 ans de faire carrière dans le secteur bancaire. Elle y exerce de nombreux métiers. Elle lèvera juste le pied à la naissance de son fils (20 ans aujourd’hui) en bossant à mi-temps.

« Mais 4 ans plus tard, j’ai divorcé. Il fallait donc que je sois à nouveau indépendante financièrement. Déjà à ce moment-là, je ne voulais pas vraiment retourner dans le secteur bancaire. Je sentais déjà que j’avais envie « d’autre chose ». Mais, bon, c’était plus facile alors de trouver un job dans mon domaine de compétence. Et, finalement, j’ai bien fait d’y retourner. Car j’ai rencontré alors des personnes qui faisaient de la finance durable. Je me suis sentie en phase avec ce type de valeurs. Une petite graine a commencé à germer… « 

Marie, alors qu’elle est toujours en poste, suit un module de formation sur la finance durable à l’université. Elle cherche à se diriger vers ce secteur. «  Il s’agit encore d’une niche, c’est un milieu très difficile à pénétrer. »

« Je commence alors à penser à un plan B avec une envie grandissante de travailler à MA manière. Un jour, dans un grand magasin, j’ai un coup de foudre pour de superbes robes indiennes, super colorées, hyper gaies de la marque Dandy& Brooks. Des créations artisanales mais au goût occidental. Juste sublime! Je discute avec la créatrice. Une femme très engagée pour le commerce équitable, écolo qui fait très attention aux colorants utilisés par exemple. »

Ça fait tilt. Marie se dit que ce type d’offre : de la qualité, de l’artisanat… manque à Genève. Elle sent qu’elle tient un truc en cohérence avec ses propres valeurs. Passe des heures et des heures sur Internet à la recherche d’autres marques qui partagent cette même philosophie. Comme Muskhane, Naram (Je vous ai d’ailleurs présenté Muriel, la créatrice des merveilleuses étoles en cachemire Naram dans ce post. ). Avec la vraie conviction que « la slow fashion » est LE marché d’avenir.

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

« C’est amusant est de constater comment les choses finissent par s’enchaîner naturellement quand on est sûre de son but. Tu as le sentiment q’une une autoroute s’ouvre.« 

« Il fallait trouver le bon lieu. Une boutique bien placée, c’était fondamental pour la réussite de mon projet. Alors que je me promène dans le quartier des eaux vives, un quartier à la fois populaire et bobo, je commence à aller voir les commerçants pour parler avec eux, savoir comment cela se passait pour eux. Un d’eux m’apprend qu’il y a une arcade à remettre (reverso franco/suise: un pas de porte à louer ). »

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

« Le loyer est très correct mais son attribution est sur concours à la mairie de Genève. Je dépose mon dossier: un vrai business plan avec la première marque qui a accepté de me suivre, Muskhane. Et, là, crac boum : le ok de la mairie de Genève ».

Marie file alors sa démission dans la foulée. Elle profite d’un fonds de pension qu’il est possible de débloquer en Suisse quand on se met à son compte étant rassurée sur l’avenir de son fils (ayant économisé suffisamment pour lui financer ses études.)

 

 

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

« Je viens d’ouvrir, c’est le bonheur absolu. Cela a a hyper bien démarré. Et, pour moi, grande shoppeuse, quel rêve de travailler dans la mode, la déco ! »

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

19
Share

Un peu décalée cause vacances, voici ma quin(qua)zaine de quasi tout février du coup !

Expo :

Icônes de l’art moderne, la collection Chtchoukine à la Fondation Louis Vuitton.

 

IMG_4203

 

Waou ! Une collection complètement incroyable de ce magnat du textile russe, Sergueï Ivanovitch Chtchoukine, collectionneur visionnaire. Tous les plus grands sont là : Monet, Cézanne, Gauguin, Picasso…

Vu de mes yeux pour la première fois « en live » Le si fameux déjeuner sur l’herbe (celui de Monet) . Ça fait quelque chose!

 

IMG_4201

 

En revanche, les textes d’explication à chaque entrée de salle :  hyper confus. Je comprenais une phrase sur 2??? Et, dommage que la personnalité de ce collectionneur n’est pas été plus mise en avant. Avec un manque de mise en scène. Ayant (quand même) compris que le plus étonnant dans cette immense collection était la façon dont Chtchoukine placait ses tableaux, dans un vrai cumul, étroitement rapprochés les uns des autres constituant ainsi des monumentaux murs de peintures.

 

Ciné: 

Et, oui, j’ai été voir La La Land !

 

La la land - blog femmes 50 ans - quinqua

 

J’avais adoré Whiplash réalisé par Damien Chazelle. Nul doute que ce mec est fan de jazz ! Là, OK, 3 semaines plus tard, le film ne m’a pas laissée un souvenir vraiment précis. Mais, je n’ai pas boudé mon plaisir sur le moment. Une petite bulle de joliesse et de bonne humeur. Et, ça, c’est toujours bon à prendre. Plus le petit côté madeleine des comédies musicales de mon enfance !

Et puis trop mimi Emma Stone et Ryan Gosling (enfin, surtout Ryan).

 

Vacances à la montagne: 

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

ENFIN, je n’ai pas entendu :

(à lire avec l’accent savoyard)

« Vous n’avez pas de chance. Il faisait si beau la semaine dernière. »

Cette année, la bonne semaine fut la mienne !

Et, alors, que j’entamais mes vacances montagnardes, je tombe sur cette article de Elle sur le phénomène « La la Land ».

 

La la land- blog femmes 50 ans - quinqua

 

« Elle » parle de plaisirs démodés, nous conseille de faire entrer le soleil dans nos vies en privilégiant les couleurs arc -en-ciel. Vive le : rose, le jaune, le vert émeraude, le bleu Klein…

Alors, au détour d’une piste bleue et d’une rouge, l’évidence me saute aux yeux. La montagne : c’est La la land!

Le royaume des neiges est celui des couleurs saturées et des imprimés improbables. Nul autre endroit où on ose porter des trucs pareils!

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

Le pas de patineur remplace le pas de dance, mais chaque skieur (à part ceux vraiment en galère) semble sauter de joie.

Mais chaque année, une fois les skis chaussés, je me pose la même question : comment est-il possible de moins en moins aimer quelque chose que l’on a adoré (c’est aussi cela, vieillir?).

 

Les mardis de Bunny

Je vous ai présenté Bunny Godillot dans ce post In Matures. 

Cette actrice, réalisatrice, pleine de vie et de fantaisie va animer sa première session de ÊTRE & A PART ÊTRE :

« L’habit fait le moine ». 3 heures d’atelier interactif dans la joie et la bonne humeur !

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

Connaissant le personnage, cet atelier promet d’être des plus inventifs et ludiques, avec des invités surprises. Bunny m’a d’ailleurs gentiment proposé d’y participer (merde: qu’est-ce que je vais me mettre?).

Le 28 février à 17H30 au 100 rue de Charenton, 75012.

Inscription (30€) : sur le site du 100, établissement culturel et solidaire. 

 

Une folie : 

Fan de tout ce qui se porte autour du cou + génération bandana = j’ai immédiatement craqué pour ce foulard YSL commandé sur mytheresa.com. 

 

225€

 

In Matures dans la pub :

Lauren Hutton - blog femmes 50 ans - quinqua

La magnifique septuagénaire Lauren Hutton

 

Ciné :

Rock n Roll de et avec Guillaume Canet et Marion Cotillard. Où comment Guillaume Canet, dans son propre rôle, se transforme en Mickey Rourke !

 

IMG_0358

 

Un peu long et parfois du grand n’importe quoi, mais je me suis franchement marrée. Je ne pensais pas Marion Cotillard capable d’une telle auto-dérision (elle parle une bonne partie du film avec l’accent canadien pour préparer le prochain Dolan et rêve de jouer une boiteuse bègue car rôle à Ocars). Et, puis, assez jouissif de voir UN HOMME englué dans les affres du jeunisme à tous prix.

Guillaume a peur de perdre en vieillissant son côté rock, rebelle, anticonformiste…
Comme moi.
Mais, moi, j’ai mis cela sous ma table basse… Alors, fuck  !

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

 

1
Share

Perso, les rides, je m’en fous un peu.

Si, si j’vous jure!

Ce qui me fait vraiment ch…, c’est ma peau. Sa perte d’élasticité et surtout d’éclat qui me donne une mine « je vis dans une cave ». Sans parler de mes pores (rien que le nom est moche) qui se cratérisent !

Mais pourquoi?

Notre peau est sans cesse soumise à des agressions multiples qui induisent une accumulation de radicaux libres à sa surface provoquant un stress oxydatif. Les composants responsables de la qualité de la peau se dégradent = apparition progressive d’un teint terne.

Pour prévenir le vieillissement de notre peau, on le sait,  il faut d’abord et avant tout se protéger de la pollution et des toxiques (alcool, tabac…) et avoir une alimentation saine en buvant beaucoup d’eau.
Dit la parisienne pur jus qui fume comme une caserne entière et qui perd tout sens de la mesure (et surtout celui de l’indice) au moindre rayon de soleil.

 

Blog femmes 50 ans - quinqua - peau- âge- vieillissement

 

Mais, youpi ! La médecine esthétique a deux types de solutions :

  • les stimulations mécaniques de la peau et la bio-révitalisation cutanée: toutes les techniques destinées à « rajeunir » la peau en stimulant la fabrication du collagène et en améliorant la micro-circulation.
  • Les exfoliateurs (lasers, peelings..) Ces soins ont pour but de forcer la régénération du derme en lui enlevant sa couche la plus superficielle. Ils lissent la peau, affinent son grain, resserrent les pores.

J’ai alors demandé au Docteur James Schinazi, le nouvel homme de ma peau (celles qui me suivent régulièrement le savent déjà) de nous expliquer les différentes techniques appliquées dans son cabinet.

 

Blog femmes 50 ans - quinqua - âge - vieillissement - peau

 

 

 

 » – Le peeling superficiel.  Il dégrise vraiment les teints ternes. On utilise la force des acides de fruits pour nettoyer la peau en profondeur et resserrer les pores. C’est un traitement qu’il faut envisager sur le moyen terme. En prévoyant 3/4 séances à 3 semaines d’intervalle. Il n’y a pas d’évitement social, mais il faut le faire en période hivernal. « 

120/150€ la séance. Ça picote pas mal, mais pas vraiment douloureux.

« Le mesolift.  La mésothérapie pour tonifier, hydrater et donner un coup d’éclat. Une multitude de minuscules petites piqures sont appliquées au pistolet à la surface de la peau. Lui apportant un cocktail de vitamines, d’acides aminés, d’anti-oxydants et d’acide hyaluronique. »

120€ la séance. indolore. Mon soin préféré, rien d’invasif et vraiment un effet « je suis sortie de ma cave! »

 » – Le mesopeel. Je le recommande car il est vraiment complet. Un peeling, suivi d’un mesolift et d’une séance de LED après application d’un masque hydratant. C’est le même protocole que pour un peeling simple. Mais, l’efficacité est potentialisée par la combinaison des traitements. Mais, Il faut bien avoir à l’esprit que ces différents traitements, pour obtenir de bons résultats pérennes, ne peuvent pas être envisagés en « one-shot ». Il faut faire plusieurs séances. C’est vraiment de l’entretien« .

240€ la séance

« – Les skin boosters. Des injections en sous-cutanée pour déposer sur les zones qui plissent de l’acide hyaluronique.Cela hydrate en profondeur et apporte une vraie luminosité. Les résultats sont visibles au bout d’une semaine. Il faut faire au moins deux traitements par an. »

400€ la séance.

« – Le laser. Il s’agit de photorejunevation (stimulation lumineuse par laser. On chauffe la peau pour stimuler la synthèse de collagène. Il y a des petites rougeurs pendant une journée. Mais, l’effet est tonifiant, les pores sont resserrés et teint est plus lisse. »

120/150€ la séance. Je l’ai fait il y a quelques années pour « gommer » les tâches. Et, j’en avais été assez contente.

« – Venus Viva. De la radiofréquence fractionnée. On va aller chauffer en profondeur la peau pour atteindre le tissu conjonctif. La contraction des fribroblastes va alors stimuler la production de collagène. Un vrai effet tenseur ressenti au bout de 2 séances. Pour un résultat optimal, il faut en faire 3/4 à un mois d’intervalle. »

400€ la séance. Compte tenu de son coût élevé, James le recommande plutôt pour des problèmes de peaux sévères.

 

Blog femmes 50 ans - quinqua - âge- vieillissement

 

Le petit conseil en plus de James :

« Attention au démaquillage! En ce moment, c’est la grande mode des eaux micellaires. Préférez-leur plutôt les huiles démaquillantes. Contrairement aux idées reçues, elles ne graissent pas la peau, mais elles lui préservent son film hydrolipidique. Essentiel à la belle qualité de la peau. Je conseille également de ne pas abuser des gommages. 2 à 3 par mois, max ». 

 

 

7
Share

Phane a crée, il y a quelques années, un site de e.commerce haut de gamme : Less is rare. Conçu comme un concept store de marques pointues et rares d’accessoires, de bijoux, de cadeaux..

 

A8D731EC-EFB5-4F76-A976-6E9DDA3C005B[1]

 

« Mais surtout des créateurs que j’aime, qui ont une histoire. Et, j’aime l’idée de rendre service. De proposer aux femmes qui sont loin, des marques qu’elles ne peuvent pas trouver. «  Présise-t-elle.

 

Âge - style - blog femmes 50 ans - quinqua

 

  • Votre style?

Il est probablement plus classique qu’avant. J’étais plutôt très cool avec une tendance à m’habiller un peu n’importe comment. Je m’oblige aujourd’hui à être plus sophistiquée, moins « négligée ». Alors, pour éviter l’effet « mémé, il faut quand même affirmer son style, et twister son allure. L’accessoire est parfait pour cela. Il va réveiller une tenue, lui donner du peps: un long sautoir, une grosse bague, des chaussures de couleur etc. 

Il va me permettre la fantaisie que je n’ose plus m’autoriser dans mes vêtements. Est-ce que je peux porter telle ou telle chose est une question que je me pose beaucoup.

Je me sens à la charnière, mon look est en train de changer, il faut que me positionne. Je me suis achetée dernièrement des chaussures argent et je m’amuse avec un bonnet orange. Si mes tenues sont plus classiques, je veux garder un coté fun. 

 

Âge - style - blog femmes 50 ans - quinqua

 

  • Votre routine pro-âge?

Je mange bio (enfin, c’est surtout mon mari qui s’y est mis et j’ai suivi). Je fais de la gym 3 fois par semaine dans un club de sport avec des copines qui me motivent (sinon, j’aurais vraiment du mal à y aller).

Je ne me maquille que la bouche. Cela me donne bonne mine. Je trouve que quand je mets du mascara sur mes cils, j’ai un regard méchant.

J’utilise le classique et intemporel pot bleu Nivéa pour le visage. C’est tout !

Mon luxe : le coiffeur une fois/semaine pour un beau brushing. Avec toujours cette idée d’être impeccable, pas négligé. Je fais aussi régulièrement des mèches blond cendré.

Idem pour les mains qui doivent, à nos âges, être toujours soignées. Mais avec lesquelles on peut aussi s’amuser avec un vernis vert bouteille ou marine.

  • Votre définition du bien-vieillir?

Être bien entourée. De ma famille et de mes amis.

Et savoir encore et toujours s’amuser. Il y a de plus en plus de gens, qui à partir d’un certain âge, ne veulent plus sortir tard, danser…

J’aime de plus en plus entretenir différents réseaux féminins : d’anciennes collègues de boulot, mes « amies gym », celles avec qui on se fait des cinés…

  • Ce qui vous gène le plus dans votre âge?

Justement cette tendance à se recroqueviller un peu sur soi, à être plus réticent au changement. Il faut absolument lutter contre cela pour rester « à bord ». Il faut faire un effort pour rester ouvert à la nouveauté.

Et, je n’aime pas cet air fatigué que j’ai le matin. Cela me donne l’air moins avenant.

 

A l’occasion de la sortie du bio-pic Jackie, j’aime beaucoup la « page tendance » que Phane a élaboré à partir d’accessoires en vente sur son site. Allez, toutes lookées en Mrs Kennedy !

 

Capture d¹écran 2017-01-18 à 01.32.04

 

 

Et, prochainement, Phane m’aidera pour un post spécial accessoires In Matures sur le blog.

7
Share

Voilà, voilà… Je viens d’avoir 55 ans.

55 ans. Putain !

Là, franchement, ça me fait chier.

Et, oui, je parle mal. je perds mes filtres !

Ok,ok, je positive.

Et, puis, après tout, 5 a toujours été mon chiffre préféré. D’ailleurs, je vais dire five/five pour annoncer mon âge, je trouve cela plus funky.

Mais, là, quand même, ça me fait chier.

On ne va pas se mentir, five/five, ça commence à être vieux!

Sans compter mes 2 « post traitement Roaccutane » qui n’ont cessé de me répéter  : « maman dans 5 ans, t’as 60 ans. »

Alors, pour faire de ce nouvel anniversaire qui revient bêtement tous les ans, un moment spécial et gonfler mon ego, depuis plusieurs jours, Facebook faisait passer sur ma page cette photo :

 

Anniversaire - 55 ans - blog femmes 50 ans - quinqua

 

Cool : I’m sooo fabulous!
Mais quand tu regardes le nom de la page… c’est nettement plus boulesque!

 

Anniversaire - 55 ans - blog femmes 50 ans - quinqua

( Mais qui a trouvé un nom pareil ?)

Alors, pour rester zen, va falloir être philosophe, trouver un sens au fait de vieillir.

Je me demande parfois à quel âge j’aurais voulu arrêter le temps?
Impossible de répondre à cette question, finalement.

Car, si j’avais arrêté le temps, je n’aurais pas eu mes enfants; si j’avais arrêté le temps, je n’aurais pas aujourd’hui face à moi, deux jeunes adultes ;  je n’aurais pas rencontrer telle ou telle personne, réaliser telle ou telle chose.

C’est hyper philosophe ça, non?

J’ai par ailleurs, dernièrement assisté à une conférence de Charles Pépin sur : « Qu’est-ce que vieillir? »

Selon lui, vieillir est gagner en sagesse sceptique en s’allégeant de ses convictions. La jeunesse se traduisant par la force de ses convictions (on sait à peu près tout sur tout). J’ai même été, jeune, socialiste, c’est vous dire!

Pour Charles Pépin, toute conviction est pathologique en ce sens où elle est liée à tout ce qui nous détermine à notre naissance, à notre héritage familial et social. Alors, vieillir, c’est se détacher progressivement de notre « héritage » non consenti. C’est s’alléger de tout ce qui nous a toujours alourdit.

Et, comme le disait, non pas un philosophe, mais le boxer Muhammad Ali (comme quoi) :

 » A man who views the world the same at 50 as he did at 20, has wasted 30 years of his life. »

Ok, Charles, mais vieillir, c’est aussi le rétrécissement des possibles, non?

Non, non, non, impossible de coincer Charles (perso, entre 4 murs, cela ne me dérangerait pas, je le trouve intelligemment sexy, comme je vous l’ai dit, je perds mes filtres) !

Si le choix des possibles se rétrécit, cela veut dire que l’on a déjà pris beaucoup de décisions, on a déjà explorer beaucoup de possibles. Et, ce sont ces décisions, ces choix, ces possibles qui nous ont permis, en fait, de nous affiner, de tendre vers notre singularité !

Il parle aussi de sagesse sceptique joyeuse.

Kesaco? Savoir réagir à une situation, enfin?

Oui mais pas que. C’est également savoir qu’il y a plein de situations où l’on ne saura pas comment réagir, que l’on ne peut pas tout maîtriser. Et, surtout avoir enfin compris que ce n’est pas grave !

Alors, oui, je suis vieille. Mais la vie est si bien faite que je ne me rends même pas compte à quel point.

Cette citation de Paul Léataud est donc parfaite :

 » – Qu’est-ce que vous faites?

– Je m’amuse à vieillir. C’est une occupation de tous les instants. »

Alors tant que je m’amuse (même si cela ne me fait pas tous les jours marrer)… Jeune Vieillis Pas.

 

 

9
Share

L’homme vieillit aussi…

Georges-Emmanuel, 54 ans

Georges-Emmanuel dirige un de mes restos préférés : Le Ya Lamaï. Une « cantine » thaï chic et conviviale qui propose des plats à tomber par terre et à pleurer de bonheur. Ok, j’adoooore la cuisine thaïlandaise. Ici, que du frais, et les carnivores, les vegan et même les no gluten y prendront autant de plaisir. De plus, la déco façon épicerie apporte à l’endroit La touche décalée qui en fait son originalité et sa modernité.

 

11703496_1648180415397764_7423642968300691988_o
Ya-Lamaï, 4 rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris

 

– Alors, vieillir… ?

C’est une aventure !

Tu es en train de te modifier, de te bonifier.

Mon prochain anniversaire, c’est 55 ans. J’adore l’idée d’avoir 55 ans. C’est un âge de célébration selon moi. Deux fois le chiffre 5, les 5 doigts des 2 mains…

Après, c’est la soixantaine. Une tranche d’âge malheureusement encore très peu valorisée par la société. Elle est associée à la retraite. À la cinquantaine tu peux encore être fier de ton âge !

– Une définition du bien vieillir?

Ne pas y penser.

– On dit : « les hommes mûrissent alors que les femmes vieillissent ». Qu’en pensez-vous?

Les hommes pensent d’abord à leur destin, puis à leur image. Les femmes pensent d’abord à leur image, puis à leur destin. Les routes n’ont donc pas été les mêmes. Mais, à un peu plus de la moitié de nos vies, elles finissent par se croiser. On arrive à un âge où chacun doit assumer son destin ET son image. C’est une étape qu’il faut vivre. Et, j’ai quand même le sentiment que les femmes de 50 ans sont beaucoup plus fortes que beaucoup d’hommes.

La beauté pour la femme comme pour l’homme n’est plus la même, l’élégance prend alors toute son importance. Mais, vieillir est avant tout une façon de se comporter. Par exemple, je voyage fréquemment en Inde, il y a beaucoup de très belles femmes âgées qui rayonnent, parce qu’elles sourient !

Je peux être aussi bien attiré par une femme plus jeune que par une femme de mon âge. Tout est question de circonstances. Mais, il ne faut pas les opposer. Il n’y en a pas une mieux que l’autre.

 

Georges- Emmanuel est une homme multitâche. Il est également le créateur du Thé des Ecrivains®  et associé à la Libraire du cinéma du Panthéon (15 rue Victor Cousin, 75005).

1
Share

Ma première quinqua – zaine de janvier.

Mais pourquoi une photo de leetchis en ouverture ? Et, bien pourquoi pas?

Ma personnalité compulsive m’a jetée ce début d’année sur ce fruit. C’est mieux que les Crocos Haribo, mais j’ai cramé mon bilan carbone de l’année (from Afrique du Sud) et bien entamé mon budget bouffe du mois (ça coûte quand même une blinde)

Kdo :

Je gagne rarement à des concours (jamais même, cela dit, je joue rarement).

Là, j’ai remporté celui organisé par Rose Tonka, jeune marque de maille lancée par Sophie Doolaeghe : un pull noir (Modèle Charly) aux manches joliment décorées de fleurs dentelées.

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

Ciné :

Je me souviens parfaitement de cette image marquante  :

( et oui, à plus de 50 ans, on devient de plus en plus contemporain, avec souvenirs, des histoires vraies traduites à l’écran.)

 

img_0

 

C’était en 2009, un pilote sauve ses 155 passagers en pratiquant un amerrissage d’urgence sur l’Hudson en plein milieu de New York.

Sully, le film de Clint Eastwood retrace cet événement. Surtout, l’enquête mettant en cause le pilote et le co-pilote. Alors qu’ils sont considérés comme des héros par les américains, la compagnie estime qu’ils auraient pu « sauver » l’appareil en tentant un retour à l’aéroport dont ils venaient de décoller.

C’est du bon Eastwood (qui ne joue pas grossièrement sur sa fibre patriotique : ma crainte). Et quui rappelle, s’il le faut, que Tom Hanks est le meilleur ! 

 

Sully - blog femmes 50 ans - quinqua

 

Tenue: morceaux choisis.

 

Mode - blog femmes 50 ans - quinqua

Sweat Zara, pantalon True Nyc (dans les verts à l’origine, une de mes rares teintures réussies), boots Minelli, manteau American Vintage, sac Zwin Zwin. 

 

Pensée(s) :

Même si on ne rattrape jamais le temps perdu, on peut décider de ne plus ne perdre.

JC Mourvelat. 

 

Série addict :

 

The crown - blog femmes 50 ans - quinqua

 

Waou! Sublime série qui retrace les toutes premières années de règne d’Elisabeth II : The crown (sur Netflix).

J’ai eu un peu de mal à me lancer, je ne suis à priori pas fan de biopics en costumes. Mais, aucun regret. On a le sentiment de revivre l’histoire tant la reconstitution est parfaite. L’actrice, Claire Foy est vraiment la reine (elle a obtenu l’an dernier un Golden Globe pour son interprétation). C’est d’ailleurs un des grands plaisirs de toutes ces séries dont je parle régulièrement : nous faire découvrir des acteurs exceptionnels (au ciné : toujours un peu les mêmes).

J’ai toujours un petit pincement au cœur quand je finis une saison. Je me suis attachée aux personnages, ils vont me manquer, vais-je les retrouver? etc. Là, je suis tranquille! 10 épisodes pour 2 années de règne alors qu’Élisabeth II porte toujours la couronne d’Angleterre au bout de 65 ans.

 

#CoupDeVieux 

En vantant les mérites de The crown à une copine : j’ai employé le mot : feuilleton. 

 

(à propos de reine) Vu, lu, entendu : 

Dans Marie-Claire, une interview d’Isabella Rossellini, qui a 64 ans, redevient ambassadrice Lancôme.

 

 

Isabelle Rossellini - blog femmes 50 ans - quinqua

 

« Quand on est jeune, il faut se battre pour se faire entendre, mais quand on est vieux, l‘autorité est naturelle... Je me suis longtemps sentie fillette, maintenant je me sens reine. »

Soyons des reines les filles femmes !

Et mention spéciale à la journaliste (Clémentine Goldszal) qui nous prouve que la cause « quinqua et plus » évolue : « Isabella Rossellini est belle. Elle n’est pas « belle » pour une femme de 64 ans, elle est belle comme une femme de 64 ans ».

Mais, la reine des actrices cette semaine est Isabelle Huppert, qui vient de recevoir, le Golden Globe de la meilleure actrice. Une vraie In Mature !

 

Isabelle Huppert - blog femmes 50 ans - quinqua

 

Alors bravo, bravo Isabelle. Mais, ma queen à moi : c’est vraiment Meryl Streep qui lors de cette cérémonie qui a consacré mademoiselle Huppert, s’est illustrée par sa beauté et sa finesse d’esprit. J’aime cette femme d’amour !

Mais, finalement deux magnifiques contre-exemples. Au même moment, l’AAFA (Actrices acteurs de France associés) organisait une table-ronde organisée sur le thème: « l’étrange et fabuleux destin du personnage féminin de 50 ans ». Qui a surtout le magnifique pouvoir de devenir invisible.

D’où le magnifique billet de François Morel sur France Inter :

« Le contraire de jeune et jolie n’est pas vieille et moche mais belle, mature et conquérante, éclatante et expérimentée. » 

Voir sa chronique ici

 

 

3
Share

Après 45 ans, elles changent de vie professionnelle.

SANDRA, 51 ans. 

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

 

À 24 ans, Sandra co-fonde avec son mari et son frère, 2 joueurs de rugby, Eden Park, une marque de mode d’inspiration sportive.

Pendant presque 30 ans, j’y ai appris plus de 20 métiers : des achats à la vente jusqu’à la création!

Il y a 2 ans, probablement l’approche de la cinquantaine, je traverse une importante « crise de doute ». Je veux donner un nouvel élan à ma vie. Mes enfants sont grands. Je ressens vraiment le besoin de changer de métier, d’environnement, de créer ma propre aventure. 

J’éprouve la nécessité de trouver « mon essentiel ». J’ai alors conscience qu’il faut que je me tourne vers mon ADN : le sport et l’humain. En m’appuyant sur tout ce que j’ai appris en entreprise. « 

Sandra est née des baskets aux pieds. Élevée dans la culture du sport et du travail, elle est une sportive plus qu’accomplie. Elle court, elle nage, elle pédale, elle grimpe, elle skie, elle régate, elle saute en parachute, elle fait du pilates et du yoga, du triathlon, du semi-marathon.. (J’ai des courbatures rien que d’énumérer toutes ses activités). Très souvent, elle met d’ailleurs son physique et son mental au service de causes  (la lutte contre le cancer du sein par exemple).

 

 

Blog femmes 50 ans- quinqua

 

Tout naturellement donc, au départ, j’ai voulu monter une structure qui offrait aux entreprises des activités qui tournaient autour du sport et de la santé.

Mais, je dois avouer que j’étais plutôt perdue. Moi, qui n’avais jamais même fait un CV ou un profil LinkedIn.

En fait, ce qu’il faut quand on est en vraie recherche, de soi, de sa future activité, est de rester ouverte à tout. À partir d’une idée, les choses évoluent au gré des rencontres. Elles se construisent « de fil en aiguille » avec la volonté d’avancer. Pendant plusieurs mois, je me suis focalisée sur ces deux piliers (le sport et l’humain) sans savoir vraiment où cela allait me mener. Je m’obligeais chaque jour à rencontrer des personnes qui pouvaient m’y conduire. Avec la conviction farouche que j’allais y arriver. Je travaillais finalement autant sur un projet de vie perso que pro. Je faisais du sport tous les matins. Le reste du temps, je peaufinais mon projet. Je disais oui à tout, à tous les contacts que l’on me proposait, j’ai participé à moults ateliers, j’ai arpenté tous les salons autour du sport, du bien-être, du développement personnel… 

Aujourd’hui, j’ai décidé de mettre à disposition mes compétences entrepreneuriales pour aider à l’optimisation de  plusieurs business. Par exemple : 

  • Entourée d’experts de la santé et de sportifs de haut niveau, avec Sportonus, qui intervient en entreprise,via la formation, sur tous les sujets autour de la santé et du bien-être des salariés (sommeil et récupération, nutrition, gestion du stress et des émotions…) 
  • Je participe au déploiement d’un nouvel outil de développement personnel : le Shynleï. Son but est de faire émerger son futur par ses rêves sur tous les domaines perso ou pro. J’ai fait l’exercice pour moi au départ.  J’ai eu un vrai coup de foudre pour cette méthode simple, ludique et très rapide au niveau des résultats. Elle a contribué à me redonner confiance en moi, et finalement à « me mettre en mouvement ». 

Repartir d’une page blanche est un vrai challenge. C’est à la fois dur et revigorant. Je ne gagne pas encore suffisamment  ma vie. Mais la « machine » est lancée. J’y travaille 7 jours sur 7. Mais quelle liberté ! Quelle joie ! Qu’il est bon de se sentir en phase avec soi-même. Même s’il faut être solide et tenir. À la maison, tout le monde est derrière moi. Ce soutien est fondamental. Les clés de ce virage en passe de réussir :  Regarder devant, croire en ses rêves, vraiment se faire confiance, ne rien lâcher. Et sourire ! 

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

 

4
Share

En 2017 : plus de formule de politesse ni d’emploi du conditionnel, de j’aimerais bien, je voudrais bien… Tout ce qui semble s’excuser de vouloir en fait. So 2016.

Cette année JE VEUX (point barre).

L’idée: visualiser cette nouvelle année comme je veux qu’elle soit pour avoir plus de chances qu’elle le soit vraiment.

Écrire ce que l’on veut pour le faire arriver : le b.a.-ba du développement perso ! N’est-ce pas?

Je veux rire ! 

Rire rend simplement plus gai, et ça, c’est déjà pas mal. Et, il est prouvé (je ne sais pas par qui, mais cela me parle) que la gaieté augmente notre puissance d’être et d’agir.

1ère résolution : Prendre des places pour le spectacle de Vincent Dedienne, ce mec me fait bien ricaner dans le Quoditien.

 

Je veux du hygge ! À prononcer HEUGE 

C’est du danois. En français = « je veux me la couler douce pépère entre potes dans une maison bien chauffée éclairée à la bougie ». Un art de vivre cocooning doudoune et doudouille ! Tous les sondages nous le disent, les danois sont les champions du monde du bonheur.

1ère résolution : Devenir danoise mais exilée au bord de la méditerranée question climat.

 

Dans le même esprit…

Je veux du chill, du kif, du bliss…

Bref, me détendre, passer du bon temps, des moments plaisants et agréables. Je veux être dans le moment présent. Se projeter trop loin dans l’avenir provoque des angoisses et ne sert à rien.

1ère résolution : De plus faire de to do lists pour le « jour d’après », la « semaine d’après »…

Je veux oublier.

Je veux cesser de ressasser. Je vais pratiquer la mémoire sélective positive. Se « complaire » dans le passé  provoque des angoisses et ne sert à rien.

1ère résolution : Me faire un lavage de cerveau (je ne vois que cela)

 

Je veux être folle de mon corps.

Faut que je ménage la monture. Ce n’est pas de vieillir qui me fait peur, c’est de vieillir mal.

1ères résolutions : Moins fumer, mieux manger, faire plus de sport.. Du classique de résolutions de la nouvelle année, mais faciles à prendre, je les prends chaque année. À force, je vais bien finir par y arriver.

 

Je veux être ma meilleure amie.

C’est bien avec moi que je passe le plus de temps. Cela peut devenir pénible si on se supporte mal. S’écouter, prendre soin de soi, être indulgente envers soi-même = la base solide pour une vie heureuse.

1ère résolution : J’arrête de me comparer aux autres (surtout à ma voisine super bombesque de 30 balais)

 

Je veux de nouvelles rencontres.

Je ne parle pas de rencontre amoureuse (quoi que…  S’il se cache entre ces lignes… ). Mais plus de virtuel, ni de swap. Je veux tâter de l’épaule, biser de la joue, sentir du regard et voir des sourires. Parler, refaire le monde, être en empathie, écouter de la bonne musique (à fond). Une ambiance à la Claude Sautet (propos discriminants envers toute personne de moins de 40 ans).

1ère résolution : arrêtez de répondre : « nan, ce soir, je ne bouge pas, je suis crevée ! »  (en fait je me sens parfois un peu trop hygge = casanière). Autre option : cesser mon abonnement à Netflix. Autre option : diviser par 3 mon temps passé sur les réseaux sociaux.

 

Je veux du Green!

Oui, envie de nature, de légumes et de comportements planète friendly !

Et, de toute façon, on va bouffer du vert toute l’année. Greenery, à traduire verdure ou feuillage est la couleur Pantone 2017 (désignée couleur phare de l’année à venir). Cette teinte peut sembler peut seyante, mais elle est parait-il pleine de sens. « Les gens sont anxieux, le choix d’un vert moderne et énergisant repose sur l’idée d’une reconnextion avec la nature, d’une respiration. » Nous explique Leatrice Eiseman, directrice du Pantone Color Institute. La bonne nouvelle : notre teint hivernal n’est plus verdâtre. Juste hyper d’après tendance

1ère résolution : Trouver des potes (voir rencontres ci-dessus) qui ont une maison de campagne.

Et, bien sûr, je veux la paix dans le monde !

Je sais, même les prétendantes à miss France n’osent plus dire un truc aussi con mais bon… Je veux rester une idéaliste un peu cruche (mot daté de ce papier). Ma façon de rester toujours jeune comme mon poète préféré du début des années 80 est de continuer à « rêver d’un autre monde ».

1ère résolution : Aucune idée.

 

Bref, que de veux/vœux…

Que je vous souhaite également pour cette année à venir !

 

 

 MON MOOD WORDS 2017

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

6
Share

In Matures !

« Suzanne » est un avatar  » In mature » crée par Bunny Godillot, actrice, auteur, réalisatrice, productrice pour sa websérie sur YouTube « Happy 60 by Suzanne ». 

« Elle est moi en mieux, moi en positif ! » 

Suzanne/Bunny a décidé, à 60 ans, de devenir enfin qui elle est et de partager pour tenter de faire bouger les préjugés et les discriminations liés à l’âge.

Perso, j’ai eu un vrai coup de foudre pour Bunny qui, au delà d’être actrice, est une femme fantasque dans le sens de pleine de fantaisie et d’originalité (bref, elle est un barrée comme j’aime!).

Bref, une vraie In mature !

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

« Partout, mais surtout dans le métier d’actrice où tu es encore plus pénalisée, il est interdit de vieillir. Toute ma vie, j’ai menti sur mon âge. En me demandant comment j’allais faire pour vieillir, comment j’allais vivre le truc. Heureusement, j’avais des exemples forts autour de moi, comme ma grand-mère, qui apaisaient mes craintes. Puis, je me suis rendue compte, que finalement, si tu veux trop te rajeunir, on te donne beaucoup plus que ton âge. 

Alors, j’ai décidé de faire mon « aging out » ! Et même d’en faire mon fonds de commerce ! Je vais dire que je suis « vieille » Comme cela, je coupe l’herbe sous le pied des autres pour éviter les méchancetés. Aujourd’hui, quand en croyant me faire plaisir, on me dit que je ne change pas, je réponds que cela m’a coûté assez cher !

Les acteurs de plus de 50 ans tournent encore beaucoup. Alors, qu’en fait, si tu regardes vraiment bien, ils vieillissent plus mal que les femmes.

Pendant des années, j’ai interprété les belles, les maîtresses… Plus plus rien! 

Ou alors, si tu trouves enfin un rôle : au mieux, tu as un cancer généralisé ou t’es licenciée ou cocue… Beaucoup d’images négatives que je ne veux pas incarner. Je veux montrer que c’est une richesse d’être « vieux ». 

Vieillir, c’est devenir libre. Alors, j’en ai fait mon cheval de bataille pour essayer de faire bouger les lignes. »

 

Donc, une In Mature qui tourne pour elle !

‘ai assisté à un tournage d’une petite pastille de Suzanne. Nul doute que cette femme pratique l’auto-dérision à la perfection. Elle tente de réciter, entre deux rires, un texte classique avec de multiples accents ! C’est Sylvie qui filme, une fan qui la suit depuis les années 90 sous les yeux du chien Léon dans son appart qui ressemble à un décor de théâtre foutraque et poétique.

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

Bunny a surtout une pêche d’enfer et fourmille de projets, essentiellement d’écritures.

Et, pourquoi pas un one woman show : Suzanne se dé-châine ! L’histoire d’une femme qui se libère de ses chaînes mais en le faisant de façon féminine !

En attendant, vous pouvez retrouver « Suzanne » sur son Instagram.  Une vraie In Mature stylée ! 

 

 

Blog femmes 50 ans - quinqua

 

Ou sa page Facebook.

Et, bien sûr sur sa chaîne YouTube dont voici un petit best of/bêtisier.

 

Et sinon :

J   O   Y   E   U   X      N   O   Ë   L ! 

6
Share