Et re-voilà mon marronnier de la fin janvier : mon anniversaire !

C’est quoi un marronnier?

“Un article, un reportage consacré à un événement récurrent et prévisible. Les sujets « débattus » dans un marronnier sont souvent simplistes, parfois mièvres.”

C’est quoi un anniversaire?

À peu près la même chose. Je vous en ai déjà  parlé , et là, et là…

Juste le nombre de bougies qui change. Et, c’est bien cela le problème.

Car chaque année, je me pose la même question : que ce soit mon anniversaire me fait-il VRAIMENT plaisir?

Avoir 56 ans ne me fait pas VRAIMENT plaisir. On ne va pas se mentir. La pente vers la soixantaine est de plus en plus savonneuse !

On se plaint du temps qui passe trop vite, de vieillir… Fêter son anniv, c’est marquer le coup… de vieux !

Mais en vrai, j’aime que ce soit mon anniversaire. J’ai toujours considéré que le 25 janvier était une jolie journée.

Ma journée d’anniversaire : C’est MON jour!

Quand je joue au loto ou à la roulette au casino, le 25 est toujours là (et ne m’a d’ailleurs que TRÈS peu rapporté).

Quand je me réveille le 25 au matin, je me sens toujours assez joyeuse, assez légère.
Ne boudant jamais mon plaisir des efforts déployés par mes proches, chaque année, pour laisser un petit mot qui ne soit pas exactement le même que celui de l’année dernière sur mon FB ou mon portable. J’aime cette journée où le téléphone ne sonne que pour du feel-good.

Je garde une certaine joie enfantine à souffler des bougies (enfin une seule, ça fait un paquet d’années que l’on ne met plus le nombre exact).

Bref, le 25 janvier, je reçois de l’amour.

Le 25 janvier assouvit mon besoin de reconnaissance

C’est finalement un chouette moment d’estime de soi où l’on peut se considérer comme quelqu’un d’un peu spécial.

Je me célèbre en me laissant fêter par les autres. 

Et, puis dans le fond, je ne me suis jamais sentie plus vieille le 26 au matin…

 

6
Share