quinqua fantasme : quel homme parfait ?

LES F.I.L.F (s) !

 

Montage F.I.L.F

 

On parle souvent des M.I.L.F. Les “Mothers I’d like to fuck. Des femmes, des mamans, qui avec les années continuent à être franchement bandantes désirables. Bref : nous!

Parlons alors aussi des F.I.L.F. Les “Fathers I’d like to fuck”. Même si on s’avance tout doucement vers un G devant. Ceux avec qui, pour reprendre une expression relativement datée, nous n’irions pas coucher dans la baignoire.

Qu’est-ce qui peut nous plaire aujourd’hui chez un homme? Sur qui (sur quoi) pourrions-nous nous retourner?

En fait, l’idée de ce post m’est venue après avoir vu le film Gloria.

Autant je trouvais Gloria franchement très désirable, autant son “amant”, hormis être menteur, lâche et incapable de prendre une décision, n’était pas à mes yeux un appel au rêve et à la galipette!

Mon goût du bel homme s’est bien sûr formé sur celui de ma mère :

 

 

image copie 7
Alain, Paul, Steve et Marlon.

 

Du beau mâle viril mais en noir&blanc !

Ma génération s’est pâmée sur:

 

Kevin, Mickey, Bruce, Sam, Harrisson, Richard
Kevin, Mickey, Bruce, Sam, Harrisson, Richard.

 

Mais, mon idole absolue, c’était lui !

 

Robert!
Robert!

 

D’ailleurs, je vais le passer en couleur, faut quand même pas déconner, c’est pas si vieux.

 

 

Robert de Niro

 

 

Je n’avais déjà plus l’âge de coller des posters de lui dans ma chambre de jeune mariée, mais je décorais mes toilettes de photos de Taxi Driver, New-York, New-York, Voyage au bout de l’enfer… ( plus ambiance Cahiers du cinéma! ).

Alors, aujourd’hui: qui ? Quel homme parfait pour nous, pour moi?

J’ai fait un petit sondage auprès de mes copines : “Même pour le plaisir des yeux, quel serait votre mec idéal”?  Aucune ne m’a répondu “un beau gosse, mec”!  Elles m’ont parlé de charisme, d’allure, de charme indéfinissable….

Moi, je reste une esthète!

Mon top 5 pour bien cerner mes goûts:

 

George, Denzel, Lambert, Gérard, Graig.
George, Denzel, Lambert, Gérard, Graig.

 

Je me demande si je n’ai pas un petit truc avec la barbe moi?

On parle à Hollywood du retour du “leading man”. Celui qui a un peu de bouteille, qui serait un mix subtil entre masculinité et vulnérabilité assumée.

Je me suis bien sûr dévouée pour feuilleter la presse masculine. Mais, victime du même syndrome que la féminine. La grande majorité des mannequins sont à peine post-pubères.

 

 

mannequins presse masculine.

 

Pas facile de trouver un cheveu gris sur lequel fantasmer!

Mais le gros problème, on ne va pas se mentir : il ne s’agit pas tant d’une pénurie de beaux mecs au-dessus de 45 ans. Quoique… Mais, surtout de la pénurie de leur regard sur nous. La tranche des 45/55, de ceux qui pourraient rentrer dans nos critères de charme, “chasse” plutôt (et pas que pour le plaisir des yeux) dans la tranche inférieure à la leur !

Alors, il nous reste quoi à nous?!

image copie 6

 

Et vous c’est qui votre quinqua-fantasme?

2
Share