Depuis, que j’ai une vie virtuelle, je suis « copine de blog/ Facebook/Instagram » avec Isabelle Oziol De Pignol alias Accro de la mode (voir son blog ici ). Isabelle est avant tout styliste et illustratrice. J’ai immédiatement adoré ses dessins et sa vision de la mode. Il y a quelques mois, j’ai eu la joie de la rencontrer « en vrai » lors du shooting du dossier de presse de Damart dont elle assurait le stylisme. Cette femme est douée et en plus, elle est hyper sympa!

 

blog femmes 50 ans - cinquantaine - blog quinqua

 

J’ai donc profité de la sortie de son livre, Be hype, la mode en réseaux pour l’inviter à faire le portrait Agitude de JNVP. Et, au lieu de la prendre en photo de dos, je lui ai demandé de se croquer.

1- Votre look?

Il est inévitablement lié à la mode. C’est mon métier. Je joue le jeu. Jouer est bien le mot, d’ailleurs. Car, j’ai souvent le sentiment de me déguiser. Pas au sens péjoratif. Mais, j’aime l’idée d' »enfiler » un costume, de « revêtir » un rôle. En faisant référence à une époque bien précise, à un genre cinématographique. Par exemple, avec les bottes que je porte sur mon illustration »,  je mets une jupe un peu 70s, un petit blouson, et dans ma tête, je suis Lauren Hutton! L’autre jour, j’ai porté un gros col en (fausse) fourrure avec un long gilet en maille qui flottait comme une cape quand je marchais. Une paire de bottes en caoutchouc, et me voilà dans la peau d’une héroïne de Games of Thrones.Tout cela apporte un petit grain de folie dans mes journées.

Je ne porte plus de manches courtes. Comme je ne suis pas très musclée, je ne trouve cela plus très esthétique. Et, je n’aime plus également les décolletés arrondis. Avec l’âge, même sans grossir, on a le sentiment de s’élargir. Particulièrement au niveau du cou. Alors, je mets beaucoup de chemisiers. Le décolleté est féminin, mais comme il emprunte au vestiaire masculin, ce n’est pas too much. En fait, le chemisier est le meilleur allié de la femme mature.

2- Votre routine pro-âge?

En tous les cas, pas le sport !

Mais, je « bouge » énormément. Je marche beaucoup, je monte les escaliers…

J’ai misé sur l’hydratation depuis l’âge de 35 ans.

Vers 40 ans, je me suis interressée aux crèmes anti-rides.

Aujourd’hui, je suis à la recherche d’un bon sérum anti-relâchement. 

Je pense que si j’avais les sous, je ferais quelque chose au niveau du bas du visage. C’est cela qui fait que l’on a l’air fatigué. 

3- Ce qui vous gêne le plus dans votre âge? 

En fait, je trouve que je suis dans une tranche d’âge un peu bâtarde. On fait fatiguée mais encore trop jeune pour se la jouer « vieille excentrique » à la « Advanced Style ». Je suis à un âge où la beauté s’efface, mais je n’ai pas encore celle d’un vieux visage. 

Et, je trouve que vieillir est beaucoup plus difficile à vivre à Paris, ou dans les grandes villes. Dès que je m’éloigne et que je rentre dans ma campagne, je me sens plus jeune et moins ridée. La parisienne est bien plus esclave de l’apparence dans une ville où il y a une boutique de vêtements et une parfumerie à chaque coin de rue, où tu croises en permanence des filles sublimes qui ont l’air si sûres d’elles. C’est vraiment anxiogène! 

 

Et, je vous présente le livre d’Isabelle :

 

Be hype, la mode en réseaux, blog femmes 50 ans, quinqua, cinquantaine

 

Qui vient de paraître aux Éditions de La Martinière. Elle y dresse et y croque avec humour des portraits des acteurs de la blogosphère, de la bloguueuse « girl next door » aux Instagrammeuses mode en passant par « la fille qui se la pète et qui assume ». Et, dévoile également les différentes « tribus » qui cohabitent sur le toile. Jouissif !

 

Quelques exemples :

Be hype, Isabelle Oziol de Pignol, blog femmes 50 ans, quinqua, cinquantaine

 

Be hype la mode en réseaux, Isabelle Oziol de Pignol, blog femmes 50 ans, quinqua, cinquantaine

 

Be hype, Isabelle Oziol de Pignol, blog femmes 50 ans, quinqua, cinquantaine

 

3
Share